Rappels

Histoire de l'appareil

Le McDonnell XH-29 est un prototype d’hélicoptère léger biplace, muni d’un rotor de sustentation bipale actionné par deux statoréacteurs, d’une dérive et d’un train d’atterrissage tricycle fixe.

C’est vers la fin de la seconde guerre mondiale que l’Helicopter and Propulsion Division de Mc Donnell développe un petit hélicoptère monoplace sur fonds propres désigné Model 38. Il possède une structure très simple en tubes d’acier soudés, son train d’atterrissage est constitué de trois roues et il est muni d’une dérive. L’appareil n’a pas besoin de rotor anticouple, puisque son rotor de sustentation bipale est entrainé à l’aide de deux petits statoréacteurs installés aux extrémités des pales. Sans moteur, ni transmission, ce système permet de diminuer les risques de panne, ainsi que d’obtenir un appareil plus léger et moins cher.

Deux prototypes sont commandés par l’Air Materiel Command en juillet 1946. Le premier vol libre est effectué l’année suivante et les prototypes sont désignés XH-20. Durant les essais en vol, ces "Little Henry" donnent entière satisfaction tant en ce qui concerne les qualités de vol que leurs facilités de pilotage.

Les essais se dérouleront jusqu’en 1951, mais en 1950 l’USAF apprend que McDonnell étudie une version plus puissante, destinée aux exploitations agricoles : le Model 79. Elle lui demande alors de transformer un des deux prototypes qu’elle évalue dans cette configuration.

Le XH-20 N°46-690 est donc modifié dans les ateliers du constructeur, devenant ainsi le prototype du Model 79. Le fuselage, qui est équipé d’un siège, est étroit et ouvert. À l’arrière, la structure du fuselage est prolongée vers le haut afin de constituer un montant pour le moyeu du rotor. Ce dernier est entrainé par deux petits statoréacteurs montés aux extrémités de ses deux pales, comme pour le XH-20, mais son diamètre est plus important. Les deux réservoirs de carburant ont un volume total de 379 litres, mais il est possible d’emporter un réservoir supplémentaire permettant de porter le volume total à 681 litres. À l’arrière du fuselage, une sorte de poutre de queue en tubes d’acier soudés supportent une dérive semi-circulaire mobile, permettant de diriger l’appareil en lacet. Le train d’atterrissage, non escamotable, est constitué de deux roues fixes à l’arrière et d’une roue libre à l’avant.

Pour son utilisation agricole, il est prévu d’installer des réservoirs d’une capacité totale de 439 litres reliés à des rampes de pulvérisation montées de chaque côté du fuselage. Il pourrait aussi embarquer un réservoir à poudre de même volume pour les engrais solides ou les semences. Pour le transport de fret léger, il est possible de l’équiper avec deux bacs d’un volume total de 1’130 litres.

Une version biplace, désignée Model 79A est également disponible. Dans ce cas, deux sièges sont installés en tandem. L’installation du second siège est faite durant le montage en usine ou peut également être effectuée par l’utilisateur grâce à un kit de conversion rapide permettant l’installation d’une extension de plancher équipé d’un siège et des panneaux en plastiques amovibles. Dans la configuration biplace, les deux sièges sont équipés de commandes de vol, permettant ainsi la formation.

Le prototype, qui reçoit l’immatriculation civile N12M, est construit selon la configuration monoplace. Il est en premier lieu désigné XH-20A, puis XH-29 par la suite. Le premier vol du XH29 "Big Henry" est effectué le 26 mars 1952, avec Charles R. Wood Jr. aux commandes.

Durant les évaluations en vol, il démontre les mêmes qualités que le XH-20 : il est assez facile à piloter et possède de bonnes qualités de vol. Malheureusement, il en partage également les défauts, soit une consommation importante limitant son autonomie, un bruit important et une vitesse de descente très importante en autorotation.

Ne recevant pas de commandes, tant d’éventuels utilisateurs civils que des forces armées, McDonnell abandonne le projet vers le milieu de l’année 1953.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • McDonnell Model 79 : Version monoplace de base, propulsé par deux statoréacteurs McDonnell 8RJ4.
  • McDonnell Model 79A : Version biplace à double commandes, propulsé par deux statoréacteurs McDonnell 8RJ4.
  • McDonnell XH-20A : Première désignation du McDonnell Model 79 par l’USAF, il sera par la suite désigné XH-29.
  • McDonnell XH-29 : Désignation finale du McDonnell Model 79 donnée par l’USAF.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

McDonnell XH-29 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 907 kg (2 000 lbs)
  • Masse normale au décollage : 816 kg (1 799 lbs)
  • Masse à vide : 293 kg (646 lbs)
  • Surface du rotor : 53,17 m² (572,317 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 8,23 m (27,001 ft)
  • Hauteur : 2,54 m (8,333 ft)
  • Longueur : 4,72 m (15,486 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 138 km/h (86 mph, 75 kts)
  • Vitesse de croisière : 105 km/h (65 mph, 57 kts)
  • Endurance maximale : 1 h 2 mn.
  • Distance franchissable : 110 km (68 mi, 59 nm)
  • Plafond opérationnel : 3 050 m (10 007 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 5 m/s (16 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 5,511 kg/m² (1,13 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 15,347 kg/m² (3,14 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 17,058 kg/m² (3,49 lbs/sq. ft)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
McDonnell XH-29 "Big Henry" à 20/06/2016 08:52 Jericho
Le McDonnell XH-29 est un prototype d’hélicoptère léger biplace, muni d’un rotor de sustentation bipale actionné par deux statoréacteurs, d’une dérive et d’un train d’atterrissage tricycle fixe.

C’est vers la fin de la seconde guerre mondiale que l’Helicopter and Propulsion Division de Mc Donnell développe un petit hélicoptère monoplace sur fonds propres désigné Model 38. Il possède une structure très simple en tubes d’acier soudés, son train d’atterrissage est constitué de trois roues et il est muni d’une dérive. L’appareil n’a pas besoin de rotor anticouple, puisque son rotor de sustentation bipale est entrainé à l’aide de deux petits statoréacteurs installés aux extrémités des pales. Sans moteur, ni transmission, ce système permet de diminuer les risques de panne, ainsi que d’obtenir un appareil plus léger et moins cher.
Deux prototypes sont commandés par l’Air Materiel Command en juillet 1946. Le premier vol libre est effectué l’année suivante et les prototypes sont désignés XH-20. Durant les essais en vol, ces "Little Henry" donnent entière satisfaction tant en ce qui concerne les qualités de vol que leurs facilités de pilotage.
Les essais se dérouleront jusqu’en 1951, mais en 1950 l’USAF apprend que McDonnell étudie une version plus puissante, destinée aux exploitations agricoles : le Model 79. Elle lui demande alors de transformer un des deux prototypes qu’elle évalue dans cette configuration.

Le XH-20 N°46-690 est donc modifié dans les ateliers du constructeur, devenant ainsi le prototype du Model 79. Le fuselage, qui est équipé d’un siège, est étroit et ouvert. À l’arrière, la structure du fuselage est prolongée vers le haut afin de constituer un montant pour le moyeu du rotor. Ce dernier est entrainé par deux petits statoréacteurs montés aux extrémités de ses deux pales, comme pour le XH-20, mais son diamètre est plus important. Les deux réservoirs de carburant ont un volume total de 379 litres, mais il est possible d’emporter un réservoir supplémentaire permettant de porter le volume total à 681 litres. À l’arrière du fuselage, une sorte de poutre de queue en tubes d’acier soudés supportent une dérive semi-circulaire mobile, permettant de diriger l’appareil en lacet. Le train d’atterrissage, non escamotable, est constitué de deux roues fixes à l’arrière et d’une roue libre à l’avant.
Pour son utilisation agricole, il est prévu d’installer des réservoirs d’une capacité totale de 439 litres reliés à des rampes de pulvérisation montées de chaque côté du fuselage. Il pourrait aussi embarquer un réservoir à poudre de même volume pour les engrais solides ou les semences. Pour le transport de fret léger, il est possible de l’équiper avec deux bacs d’un volume total de 1’130 litres.

Une version biplace, désignée Model 79A est également disponible. Dans ce cas, deux sièges sont installés en tandem. L’installation du second siège est faite durant le montage en usine ou peut également être effectuée par l’utilisateur grâce à un kit de conversion rapide permettant l’installation d’une extension de plancher équipé d’un siège et des panneaux en plastiques amovibles. Dans la configuration biplace, les deux sièges sont équipés de commandes de vol, permettant ainsi la formation.

Le prototype, qui reçoit l’immatriculation civile N12M, est construit selon la configuration monoplace. Il est en premier lieu désigné XH-20A, puis XH-29 par la suite.

Le premier vol du XH29 "Big Henry" est effectué le 26 mars 1952, avec Charles R. Wood Jr. aux commandes.

Durant les évaluations en vol, il démontre les mêmes qualités que le XH-20 : il est assez facile à piloter et possède de bonnes qualités de vol. Malheureusement, il en partage également les défauts, soit une consommation importante limitant son autonomie, un bruit important et une vitesse de descente très importante en autorotation.

Ne recevant pas de commandes, tant d’éventuels utilisateurs civils que des forces armées, McDonnell abandonne le projet vers le milieu de l’année 1953.


Versions :
Model 79 : Version monoplace de base, propulsé par deux statoréacteurs McDonnell 8RJ4.

Model 79A : Version biplace à double commandes, propulsé par deux statoréacteurs McDonnell 8RJ4.

XH-20A : Première désignation du McDonnell Model 79 par l’USAF, il sera par la suite désigné XH-29.

XH-29 : Désignation finale du McDonnell Model 79 donnée par l’USAF.


Utilisateurs militaires :
Aucun.
USA : En test auprès de l’USAF


Caractéristiques XH-29:
Equipage : 1
Passagers : 0
Longueur : 4,72m
Hauteur : 2,54m
Diamètre du rotor principal : 8,23m
Surface du rotor principal: 53,17m2
Masse à vide : 293kg
Masse au décollage : 816kg
Masse maximale au décollage : 907kg
Points d’attache : 0

Moteurs :
Deux statoréacteurs McDonnell 8RJ4.

Performances :
Vitesse max : 138km/h
Vitesse de croisière : 105km/h
Endurance : 62 minutes
Distance franchissable : 110km
Vitesse ascensionnelle : 5m/s
Plafond pratique : 3’050m
Distance de décollage : 0m
Distance d’atterrissage : 0m

Armement :
Sans


Liens internet :
https://en.wikipedia.org/wiki/McDonnell_XH-20_Little_Henry
http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/h-20.htm
http://www.aviastar.org/helicopters_eng/mcdonnell_bighenry.php
http://www.boeing.ch/history/products/model-79-big-henry.page
http://www.airwar.ru/enc/heli/mcd79.html
http://www.heliport.sk/01314-mcdonnell-model-79-big-henry
http://airandspacemuseum.org/AIAA%202003-0290.pdf
Re: McDonnell XH-29 "Big Henry" à 20/06/2016 09:41 Clansman
La fiche sur le site
Re: McDonnell XH-29 "Big Henry" à 20/06/2016 09:47 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman!
Pas d'illustrations libres de droits? C'est pas étonnant, il n'y en a que très peu sur le net. :?
Re: McDonnell XH-29 "Big Henry" à 20/06/2016 09:53 Clansman
En tous cas, c'est pas précisé, alors dans le doute je préfère m'abstenir… :S
Re: McDonnell XH-29 "Big Henry" à 20/06/2016 10:26 Jericho
Si jamais, pour se donner une idée de l'engin, il y a une assez chouette photo (avec licences) sur le site de … Boeing: Big Henry
Re: McDonnell XH-29 "Big Henry" à 04/07/2016 20:44 d9pouces
Merci pour cette fiche, je me rends peu à peu compte qu'il y a beaucoup de proto de ventilos qui sont complètement tombés dans l'oubli.
Re: McDonnell XH-29 "Big Henry" à 04/07/2016 22:29 Jericho

d9pouces a écrit

Merci pour cette fiche, je me rends peu à peu compte qu'il y a beaucoup de proto de ventilos qui sont complètement tombés dans l'oubli.
Oui, je me suis aussi fait cette remarque.
Et encore, on ne fait que ceux qui ont été testés par une force armée ou éventuellement construits pour une utilisation militaire: je pense que ça ne représente pas le tiers des prototypes construits entre le milieu des années 1940 à la fin des années 1960 … ;)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le June 20, 2016, 9:11 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires