Rappels

Histoire de l'appareil

En 1955, Antonov se lança dans l'étude d'un quadrimoteur, destiné à des trajets entre 500 et 2000 km. Le nouvel appareil, l'Izdeliye U (pour Ukraine), s'inspirait de l'An-8, et plus précisement de sa version de transport de passagers. Aeroflot jugeait celui-ci insuffisant et le gouvernement soviétique demanda un nouvel appareil le 30 novembre 1955. Les ingénieurs en chef furent N. S. Troonchenkov et V. N. Ghel'prin.

Il était plus grand, bénéficiait d'un fuselage pressurisé à section circulaire, et de 4 moteurs Ivchenko AI-20 de 4000 ch. Ceux-ci furent rapidement choisis face au Kuznetsov NK-4, à cause entre autres de raisons politiques, Ivchenko étant aussi en Ukraine.

Les 3 premiers appareils furent construits en 1957 à l'usine Zavod n°64, à Voronezh. Les AI-20 n'étant pas disponibles, ils étaient propulsés par des NK-4. Le prototype, baptisé Ukraina, effectua son vol inaugural le 7 mars 1957 entre les mains de Ya.I.Vernikov et V.P.Vazin. La faible stabilité nécessita de rallonger la dérive. Il fut dévoilé au public en juillet 1957.

En 1958, les moteurs AI-20A furent disponibles, et montrèrent une plus grande durée de vie que le NK-4 pour des performances équivalentes. Les tests se terminèrent en juin 1959, entraînant l'ordre de production en série.

L'An-10 fut mis en service par Aeroflot le 22 juillet 1959, sur la ligne Moscou - Simferopol. Cette version accueillait confortablement 84 passagers, et disposait même d'une salle de jeu pour les enfants à l'arrière. En revanche, un certain espace indisponible limitait l'emport de fret et de bagages, ce qui limitait l'intérêt économique de l'appareil face à l'Il-18 contemporain.

L'An-10A emportant jusqu'à 130 passagers (en haute densité, 100 dans des conditions normales), et dont les derniers exemplaires étaient motorisés par des AI-20K de 4250 hp. Contrairement à ce que l'on dit, il ne semble pas qu'il était allongé de 2 mètres. Comme il était destiné à résoudre le problème de l'espace indisponible, sa charge utile passait à 14,5 tonnes. Il disposait de quilles ventrales destinées à améliorer la stabilité longitidunale, problème qui avait tout de même entraîné 2 crashs. Cette version fut produite en série à partir de décembre 1959 et entra en service en février 1960. Le 22 avril 1962, un An-10A piloté par A. Mitronin battit un record de vitesse sur 500 km avec 730,6 km/h en moyenne.

L'An-10 et l'An-10A s'avérèrent être de bons avions de ligne, supérieurs en terme d'efficacité par siège au Tu-104. Les An-10AS étaient des appareils modifiés, dont les sièges étaient enlevés. Ainsi, ils disposaient d'un grand volume pour le fret, ce qui les rendit populaires ainsi que la possibilité d'opérer sur des terrains petits et sommaires. Leur charge utile passait à 16300 kg.

25 An-10A en bon état furent cédés à l'armée de l'air soviétique et utilisés entre 1972 et 1974. Celle-ci avait également utilisé 45 An-10TS (Transport/Sanitarny, transport/ambulance). 16 de ces appareils furent réellement déployés dans des unités militaires, tandis que les autres furent plutôt versés au ministère de l'aviation civile. Ils servirent au transport (113 soldats, 60 parachutistes, 14 tonnes de fret) et à l'évacuation sanitaire (73 blessés et 20 personnes assises). Commandés en 1959, ils furent utilisés jusqu'en 1978.

Un appareil unique, le An-10KP (Komandny Punkt, poste de commandement), fut modifié afin de service de poste de commandement aérien. Il fut déployé à Sperenburg, près de Berlin.

109 appareils au total, prototype et cellule de tests statiques compris, furent construits. Il connut 12 accidents au total, entraînant la mort de 370 personnes. L'appareil souffrait manifestement d'une fatigue structurelle prématurée, outre le problème de stabilité jamais vraiment résolu. Le 27 août 1972, il fut retiré du service d'Aeroflot, après avoir emmené 35 millions de passagers. Quelques exemplaires furent conservés pour être exposés dans des musées, voire pour servir d'attractions pour les enfants, comme à Kiev et Samara.

Versions référencées

  • Antonov An-10 : Version de base.
  • Antonov An-10A : Version au fuselage allongé.
  • Antonov An-10AS : Version modifiée de transport de fret.
  • Antonov An-10KP : Version servant de poste de commandement aérien. 1 exemplaire modifié.
  • Antonov An-10TS : Version militaire. 45 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Antonov An-10A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse normale au décollage : 55 100 kg (121 475 lbs)
  • Masse à vide : 29 800 kg (65 698 lbs)
  • Surface alaire : 121,73 m² (1 310,291 sq. ft)
  • Hauteur : 9,8 m (32,152 ft)
  • Envergure : 38 m (125 ft)
  • Longueur : 34 m (112 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 660 km/h (410 mph, 356 kts)
  • Distance franchissable : 4 075 km (2 532 mi, 2 200 nm)
  • Plafond opérationnel : 11 000 m (36 089 ft)
  • Vitesse maximale HA : 715 km/h (444 mph, 386 kts)
  • Charge alaire, à vide : 244,804 kg/m² (50,14 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 452,641 kg/m² (92,708 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 turbofans Ivchenko-Progress AI-20K
  • Puissance unitaire : 2 796 kW (3 802 ch, 3 750 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré - supprimé après changements du code sportif 1

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Antonov An-10 Cat à 18/11/2011 14:52 Clansman
Le 30 novembre 1955, Antonov se lança dans l'étude d'un quadrimoteur, destiné à des trajets entre 500 et 2000 km. Le nouvel appareil, l'Izdeliye U (pour Ukraine), s'inspirait de l'An-8, et en était en quelque sorte une version de transport de passagers. Les ingénieurs en chef furent N. S. Troonchenkov et V. N. Ghel'prin.

Il était plus grand, bénéficiait d'un fuselage pressurisé à section circulaire, et de 4 moteurs Ivchenko AI-20. Ceux-ci furent rapidement choisis face au Kuznetsov NK-4, à cause entre autres de raisons politiques, Ivchenko étant aussi en Ukraine.

Les 3 premiers appareils furent construits en 1957 à l'usine Zavod n°64, à Voronezh. Les AI-20 n'étant pas disponibles, ils étaient propulsés par des NK-4. Le prototype, baptisé Ukraina, effectua son vol inaugural le 7 mars 1957 entre les mains de Ya.I.Vernikov et V.P.Vazin. Un autre appareil servit aux essais statiques. La faible stabilité nécessita de rallonger la dérive. Il fut dévoilé au public en juillet 1957.

En 1958, les moteurs AI-20A furent disponibles, et montrèrent une plus grande durée de vie que le NK-4 pour des performances équivalentes. Les tests se terminèrent en juin 1959, entraînant l'ordre de production en série.

L'An-10 fut mis en service par Aeroflot le 22 juillet 1959, sur la ligne Moscou - Simferopol. Cette version accueillait confortablement 84 passagers, et disposait même d'une salle de jeu pour les enfants à l'arrière. En revanche, un certain espace indisponible limitait l'emport de fret et de bagages, ce qui limitait l'intérêt économique de l'appareil face à l'Il-18 contemporain.

L'An-10A était une version allongée de 2 mètres, emportant jusqu'à 130 passagers, et motorisée par des AI-20K. Comme il était destiné à résoudre le problème de l'espace indisponible, sa charge utile passait à 14,5 tonnes. Il disposait de quilles ventrales destinées à améliorer la stabilité longitidunale, problème qui avait tout de même entraîné 2 crashs. Cette version fut produite en série à partir de décembre 1959 et entra en service en février 1960. Le 22 avril 1962, un An-10A piloté par A. Mitronin battit un record de vitesse sur 500 km avec 730,6 km/h en moyenne.

L'An-10 et l'An-10A s'avérèrent être de bons avions de ligne, supérieurs en terme d'efficacité par siège au Tu-104. Les An-10AS étaient des appareils modifiés, dont les sièges étaient enlevés. Ainsi, ils disposaient d'un grand volume pour le fret, ce qui les rendit populaires ainsi que la possibilité d'opérer sur des terrains petits et sommaires. Leur charge utile passait à 16300 kg.

25 An-10A en bon état furent cédés à l'armée de l'air soviétique et utilisés entre 1972 et 1974. Celle-ci avait également utilisé 45 An-10TS (Transport/Sanitarny, transport/ambulance). 16 de ces appareils furent réellement déployés dans des unités militaires, tandis que les autres furent plutôt versés au ministère de l'aviation civile. Ils servirent au transport (113 soldats, 60 parachutistes, 14 tonnes de fret) et à l'évacuation sanitaire (73 blessés et 20 personnes assises). Commandés en 1959, ils furent utilisés jusqu'en 1978.

Un appareil unique, le An-10KP (Komandny Punkt, poste de commandement), fut modifié afin de service de poste de commandement aérien. Il fut déployé à Sperenburg, près de Berlin.

104 appareils au total, prototype et cellules de tests statiques compris, furent construits. Il connut 12 accidents au total, entraînant la mort de 370 personnes. L'appareil souffrait manifestement d'une fatigue structurelle prématurée. Le 27 août 1972, il fut retiré du service d'Aeroflot, après avoir emmené 35 millions de passagers. Quelques exemplaires furent conservés pour être exposés dans des musées, voire pour servir d'attractions pour les enfants, comme à Kiev et Samara.


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Antonov_An-10

http://en.wikipedia.org/wiki/Antonov_An-10

http://www.aviastar.org/air/russia/an-10.php

http://www.vectorsite.net/avan12.html#m2
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires