Rappels

Histoire de l'appareil

Dans les années 1980, l'un des plus célèbres avions d'entraînement connut une formidable cure de jouvence avec le projet Skyfox. Cet appareil était le T-33 T-Bird, qui s'était vendu à plus de 6500 exemplaires depuis les années 1950. Et un grand nombre d'entre eux étaient encore en service à ce moment-là. Mais il était désormais dépassé et il était clair que la plupart des forces aériennes allaient renouveler leur flotte d'avions d'entraînement avancé.

L'idée du "Skyfox" semble revenir à Irvin Culver, un ancien concepteur du T-33, qui s'entoura de collègues pour le modifier en profondeur, très en profondeur. Une firme fut alors fondée, d'abord sous le nom de Flight Concepts en 1982, puis sous le nom de Skyfox Corporation.

L'idée générale était en fait de fournir des kits de conversions aux T-33 du client, ou d'acheter directement au constructeur des T-33 modifiés. Il ne fut jamais question de construire des exemplaires neufs. La conversion comprenait le désassemblage du T-33, l'inspection de la cellule, la remise en état si nécessaire, l'installation du kit et le réassemblage de l'appareil. Le résultat était cependant un appareil bien plus grand que le T-33 d'origine (2 mètres de plus en longueur).

On obtiendrait donc un appareil coûtant deux fois moins cher que les concurrents de l'époque comme l'Alpha Jet ou le BAe Hawk. Le nouvel appareil conservait 70% de la cellule du T-33.

La principale modification venait de la motorisation : le J33 d'origine était remplacé par 2 réacteurs Garrett TFE731-3A de 3700 lbf (16,5 kN) chacun, placés non plus à l'intérieur de la cellule mais à l'extérieur, dans des nacelles à l'arrière du fuselage. A eux deux ils étaient moins lourds que le réacteur originel, plus puissants (60% de plus) et plus économes (45%). De plus, de la place était libérée en interne pour davantage de carburant (3191 litres). Les réservoirs en bout d'ailes furent cependant conservés en option.

Les autres modifications concernaient le nez (plus aérodynamique), le train avant, la verrière, un système de ravitaillement en vol, l'empennage (cruciforme et non plus conventionnel) et l'avionique. En option venaient des sièges éjectables zéro-zéro et des systèmes d'entraînement à la reconnaissance tactique et à la guerre électronique. Destiné également à des missions d'attaque au sol, il pouvait emporter 6000 livres (2700 kg) de bombes, roquettes et mitrailleuses ou canons en nacelle sous 10 points d'emport.

La conception terminée, Skyfox racheta 80 T-33 en surplus, dont un CT-133 ex-canadien. Cet exemplaire-là avait été construit en 1958 et avait pour numéro constructeur le T.33-160. Retiré du service en novembre 1970, il fut racheté par Skyfox le 14 janvier 1983 pour subir les modifications nécessaires.

Immatriculé N221SF, il revola sous sa nouvelle forme le 23 août 1983 entre les mains de Skip Holm. Il démontra notamment une autonomie de 5 à 7 heures, contre les 2 heures du T-33. Il fut au cœur d'un des premiers épisodes de la série "Supercopter", en 1984. Consciente de son potentiel, Boeing racheta les droits de commercialisation et de production en 1986, et prit en charge les conversions.

Malheureusement, seul le Portugal se montra intéressé : il signa avec Boeing une lettre d'intention pour 20 kits de conversions peu après son rachat des droits. Ces appareils devaient remplacer ses T-33A et être modifiés par l'OGMA (Oficinas Gerais de Material Aeronautico). Mais le projet ne se concrétisa jamais.

Mis à part le Portugal, aucun client ne se manifesta, à part peut-être la Bolivie et l’Équateur. En fait, la plupart se tournèrent vers des avions à hélice encore moins chers.

L'USAF avait certes évalué l'appareil en 1986 (l'empêchant au passage de participer au salon de Farnborough cette année-là) comme éventuel remplaçant du T-37, mais sans donner suite. Démotivé, Boeing annula le programme, ce qui enterra le projet portugais du même coup. Il fut définitivement terminé en 1997.

Le prototype était, en juin 2008 en tout cas, encore parqué sur l'aire de trafic de l'aéroport Rogue Valley International à Medford dans l'Oregon, sans ses moteurs.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Boeing Skyfox voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 9 072 kg (20 000 lbs)
  • Masse normale au décollage : 6 532 kg (14 400 lbs)
  • Masse à vide : 4 665 kg (10 284 lbs)
  • Surface alaire : 21,8 m² (234,653 sq. ft)
  • Hauteur : 3,76 m (12,336 ft)
  • Envergure : 11,83 m (38,812 ft)
  • Longueur : 14 m (46 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 748 km/h (465 mph, 404 kts)
  • Distance de décollage : 792 m (2 600 ft)
  • Endurance maximale : 5 h (7 h avec réservoirs externes)
  • Distance franchissable : 3 630 km (2 256 mi, 1 960 nm)
  • Distance de convoyage : 4 815 km (2 992 mi, 2 600 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 192 m (40 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 24,9 m/s (81,693 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 935 km/h (581 mph, 505 kts)
  • Vitesse maximale HA : 850 km/h (528 mph, 459 kts)
  • Charge alaire, à vide : 213,979 kg/m² (43,826 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 299,62 kg/m² (61,367 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 416,139 kg/m² (85,232 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbofans Garrett TFE731-3A
  • Puissance unitaire : 1 678 kgp (16 kN, 3 700 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Boeing Skyfox à 19/03/2016 07:30 Clansman
Prototype d'avion d'entraînement biréacteur américain des années 1980.

Dans les années 1980, l'un des plus célèbres avions d'entraînement connut une formidable cure de jouvence avec le projet Skyfox. Cet appareil était le T-33 T-Bird, qui s'était vendu à plus de 6500 exemplaires depuis les années 1950. Et un grand nombre d'entre eux étaient encore en service à ce moment-là. Mais il était désormais dépassé et il était clair que la plupart des forces aériennes allaient renouveler leur flotte d'avions d'entraînement avancé.

L'idée du "Skyfox" semble revenir à Irvin Culver, un ancien concepteur du T-33, qui s'entoura de collègues pour le modifier en profondeur, très en profondeur. Une firme fut alors fondée, d'abord sous le nom de Flight Concepts en 1982, puis sous le nom de Skyfox Corporation.

L'idée générale était en fait de fournir des kits de conversions aux T-33 du client, ou d'acheter directement à Boeing des T-33 modifiés. Il ne fut jamais question de construire des exemplaires neufs. La conversion comprenait le désassemblage du T-33, l'inspection de la cellule, la remise en état si nécessaire, l'installation du lit et le réassemblage de l'appareil. Le résultat était cependant un appareil bien plus grand que le T-33 d'origine.

On obtiendrait donc un appareil coûtant deux fois moins cher que les concurrents de l'époque comme l'Alpha Jet ou le BAe Hawk. Le nouvel appareil conservait 70% de la cellule du T-33.

La principale modification venait de la motorisation : le J33 d'origine était remplacé par 2 réacteurs Garrett TFE731-3A de 3700 lbf (16,5 kN) chacun, placés non plus à l'intérieur de la cellule mais à l'extérieur, dans des nacelles à l'arrière du fuselage. A eux deux ils étaient moins lourds que le réacteur originel, plus puissants (60% de plus) et plus économes (45%). De plus, de la place était libérée en interne pour davantage de carburant (3191 litres). Les réservoirs en bout d'ailes furent cependant conservés en option.

Les autres modifications concernaient le nez (plus aérodynamique), le train avant, la verrière, un système de ravitaillement en vol, l'empennage (cruciforme et non plus conventionnel) et l'avionique. En option venaient des sièges éjectables zéro-zéro et des systèmes d'entraînement à la reconnaissance tactique et à la guerre électronique. Destiné également à des missions d'attaque au sol, il pouvait emporter 6000 livres (2700 kg) de bombes, roquettes et mitrailleuses ou canons en nacelle sous 10 points d'emport.

La conception terminée, Skyfox racheta 80 T-33 en surplus, dont un CT-133 ex-canadien. Cet exemplaire-là avait été construit en 1958 et avait pour numéro constructeur le T.33-160. Retiré du service en novembre 1970, il fut racheté par Skyfox le 14 janvier 1983 pour subir les modifications nécessaires.

Immatriculé N221SF, il revola sous sa nouvelle forme le 23 août 1983 entre les mains de Skip Holm. Il démontra notamment une autonomie de 5 à 7 heures, contre les 2 heures du T-33. Il fut au cœur d'un des premiers épisodes de la série "Supercopter", en 1984. Consciente de son potentiel, Boeing racheta les droits de commercialisation et de production en 1986, et prit en charge les conversions.

Malheureusement, seul le Portugal se montra intéressé : il signa avec Boeing une lettre d'intention pour 20 kits de conversions peu après son rachat des droits. Ces appareils devaient remplacer ses T-33A et être modifiés par l'OGMA (Oficinas Gerais de Material Aeronautico). Mais le projet ne se concrétisa jamais.

Mis à part le Portugal, aucun client ne se manifesta, à part peut-être la Bolivie et l'Equateur. En fait, la plupart se tournèrent vers des avions à hélice encore moins cher.

L'USAF avait certes évalué l'appareil en 1986 (l'empêchant au passage de participer au salon de Farnborough cette année-là) comme éventuel remplaçant du T-37, mais sans donner suite. Démotivée, Boeing annula le programme, ce qui enterra le projet portugais du même coup. Il fut définitivement terminé en 1997.

Le prototype était, en juin 2008 en tout cas, encore parqué sur l'aire de trafic de l'aéroport Rogue Valley International à Medford dans l'Oregon, sans ses moteurs.




https://en.wikipedia.org/wiki/Boeing_Skyfox

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=945

http://www.vintagewings.ca/VintageNews/Stories/tabid/116/articleType/ArticleView/articleId/456/A-Sexy-Beast.aspx

http://www.boeingimages.com/archive/Boeing-Skyfox-Prototype-in-Flight-with-T-33-Shooting-Star-2F3XC5Q5WR2.html

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/other/skyfox.html&prev=search
Re: Boeing Skyfox à 19/03/2016 07:59 Clansman
La fiche sur le site
Re: Boeing Skyfox à 19/03/2016 11:29 Jericho
Merci pour cette fiche, c'est dommage, il semblait assez bien, y compris pour des missions de CAS (surtout avec son autonomie).

Je suis le seul à lui trouver un petit air de Messerschmitt Me-262? :interr:
Re: Boeing Skyfox à 19/03/2016 14:53 Ansierra117

Jericho a écrit

Merci pour cette fiche, c'est dommage, il semblait assez bien, y compris pour des missions de CAS (surtout avec son autonomie).

Je suis le seul à lui trouver un petit air de Messerschmitt Me-262? :interr:

Pareil ! J'adore il a la classe !

Merci pour la fiche Clans :)
Re: Boeing Skyfox à 19/03/2016 17:14 Clansman
Oui, dommage que je n'ai pas trouvé d'autres photos libres de droits, dont celle assez connue qui le montre à côté d'un T-33…

On vient de dépasser les 15000 photos sur le site, en passant.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le March 19, 2016, 7:34 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires