Rappels

Histoire de l'appareil

Afin de remplacer ses T-37 vieillissants, mais également de prendre en charge les missions les plus basiques du T-38, l'USAF lança le programme NGT (Next Generation Trainer) en 1977. L'appareil devait être simple, stable, peu onéreux à utiliser. Cessna, Fairchild, General Dynamics (M-210), Rockwell (Nova) et Vought répondirent à l'appel d'offres.

Fairchild décida tout d'abord de construire un démonstrateur en fibres de verre et de carbone, d'une taille égale à 62% de son futur appareil. Cette taille fut déterminée par la puissance des réacteurs Microturbo TRS 18-056 envisagés (100 kgp). La construction fut confiée à Ames Industries en 1981, et les essais en vol à Dick Rutan. L'appareil était nommé Rutan Model 73 NGT par Rutan Aircraft Factory et effectua son vol inaugural le 10 septembre 1981. Il ressemblait énormément au futur T-46, à ceci près qu'il était monoplace. Il effectua 23 heures de vol au-dessus du désert de Mojave en Californie afin de déterminer la tenue en vol du futur appareil (notamment les sorties de vrille). Cette manière de procéder fournissait des données plus précises que celles issues d'essais en soufflerie.

Le concept de Fairchild était un appareil biplace côte-à-côte, à ailes hautes et deux dérives montées sur un empennage en H. Les deux réacteurs (des Garrett F109-GA-100 de 1330 lbf chacun, environ 600 kgp) était placés de part et d'autre du fuselage. Le cockpit était pressurisé (ce qui n'était pas le cas du T-37) et équipé de sièges éjectables.

L'appareil fut déclaré vainqueur du concours le 2 juillet 1982 et reçut la désignation T-46A. L'USA commanda alors 2 prototypes, deux cellules d'essais statiques et 10 exemplaires de série, avec un premier vol attendu pour le 15 avril 1985. 54 exemplaires de série étaient prévus à court terme, avec un deuxième lot de 22 appareils. Les prévisions atteignaient 650 appareils, avec des livraisons entre 1987 et mars 1992.

L'appareil fit son roll-out le 11 février 1985 à Hagerstown dans le Maryland, mais le premier essai moteur n'eut lieu que le 7 août. Le vol inaugural eut lieu le 15 octobre 1985 entre les mains de Jim Martinez à Edwards AFB, avec 6 mois de retard sur les prévisions. Les coûts avaient significativement augmentés pendant la phase de développement, passant de 1,5 millions de dollars en 1982 à 3 millions en février 1985. Cette même année, une loi passait afin de limiter fortement la dette nationale, ce qui se traduisait par des coupes budgétaires. Il semble aussi que l'appareil s'est révélé sous-motorisé, avec une piètre tenue en vol.

Le T-46 fut donc officiellement annulé le 13 mars 1987 (il l'était déjà depuis fin mars 1986, lorsque l'USAF annonça l'abandon de la commande du 2e lot de 22 appareils), au profit d'une modernisation des T-37. Le T-46 devait être moins cher qu'un rétrofit du T-37, mais la mauvaise gestion du programme fit que ce fut l'inverse qui se passa.

Cet appareil fut le dernier projet de Fairchild-Republic, qui envisagea vaguement de le vendre à l'export comme avion d'attaque (AT-46A), mais sans plus. Le site de Republic à Farmingdale (New York) fut fermé dès 1987 et la firme, qui n'avait plus de contrat (la production en série de l'A-10 était terminée), disparut en 2003.

L'échec du NGT est une des raisons du lancement du programme JPATS (Joint Primary Aircraft Training System), dont le vainqueur fut le PC-9 Mk 2 (rebaptisé T-6 Texan II).

3 prototypes et un démonstrateur furent construits et ils sont tous conservés : le Model 73 NGT se trouve au Cradle of Aviation Museum de New York, le 84-0492 à Edwards AFB en Californie et le 85-1596 au 309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group en Arizona. Enfin, le 84-0493 est en cours de restauration au musée national de l'USAF.

Le 84-0493 était le second prototype et vola pour la première fois le 29 juillet 1986, alors que le programme était déjà abandonné dans les faits. Le 85-1596 était le premier d'une série de 10 appareils et effectua son vol inaugural le 14 janvier 1987, pour rejoindre l'AMARG dès le 27 avril suivant. Les 9 autres ne furent pas achevés. Outre le surnom d'Eaglet (Aiglon), le T-46 reçut aussi le surnom officieux de Thunder Piglet (porcelet).

Versions référencées

  • Rutan Model 73 NGT : Démonstrateur, un exemplaire.
  • Fairchild T-46A : 2 prototypes et un appareil de série.
  • Fairchild AT-46A : Projet d'une version d'attaque au sol, non construite.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Fairchild T-46A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 158 kg (6 962 lbs)
  • Masse à vide : 2 393 kg (5 275 lbs)
  • Surface alaire : 14,95 m² (160,92 sq. ft)
  • Hauteur : 3,04 m (9,974 ft)
  • Envergure : 11,78 m (38,648 ft)
  • Longueur : 8,99 m (29,495 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 617 km/h (383 mph, 333 kts) à 45000 pieds (13700 m)
  • Distance de décollage : 463 m (1 520 ft) avec franchissement d'obstacle à 15 m.
  • Distance franchissable : 2 204 km (1 369 mi, 1 190 nm)
  • Plafond opérationnel : 14 234 m (46 700 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 22,7 m/s (74,475 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 735 km/h (457 mph, 397 kts) à 25000 pieds (7600 m)
  • Charge alaire, à vide : 160,047 kg/m² (32,78 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 211,231 kg/m² (43,264 lbs/sq. ft)

Motorisation

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Fairchild T-46 Eaglet à 17/03/2016 07:06 Clansman
Prototype d'avion d'entraînement biréacteur américain des années 1980.

Afin de remplacer ses T-37 vieillissants, mais également de prendre en charge les missions les plus basiques du T-38, l'USAF lança le programme NGT (Next Generation Trainer) en 1977. L'appareil devait être simple, stable, peu onéreux à utiliser. Cessna, Fairchild, General Dynamics (M-210), Rockwell (Nova) et Vought répondirent à l'appel d'offres.

Fairchild décida tout d'abord de construire un démonstrateur en fibres de verre et de carbone, d'une taille égale à 62% de son futur appareil. Cette taille fut déterminée par la puissance des réacteurs Microturbo TRS 18-056 envisagés (100 kgp). La construction fut confiée à Ames Industries en 1981, et les essais en vol à Dick Rutan. L'appareil était nommé Rutan Model 73 NGT par Rutan Aircraft Factory et effectua son vol inaugural le 10 septembre 1981. Il effectua 23 heures de vol au-dessus du désert de Mojave en Californie afin de déterminer la tenue en vol du futur appareil (notamment les sorties de vrille). Cette manière de procéder fournissait des données plus précises que celles issues d'essais en soufflerie.

Le concept de Fairchild était un appareil biplace côte-à-côte, à ailes hautes et deux dérives montées sur un empennage en H. Les deux réacteurs (des Garrett F109-GA-100 de 1330 lbf chacun, environ 600 kgp) était placés de part et d'autre du fuselage. Le cockpit était pressurisé (ce qui n'était pas le cas du T-37) et équipé de sièges éjectables.

L'appareil fut déclaré vainqueur du concours le 2 juillet 1982 et reçut la désignation T-46A. L'USA commanda alors 2 prototypes, deux cellules d'essais statiques et 10 exemplaires de série, avec un premier vol attendu pour le 15 avril 1985. 54 exemplaires de série étaient prévus à court terme, avec un deuxième lot de 22 appareils. Les prévisions atteignaient 650 appareils, avec des livraisons entre 1987 et mars 1992.

L'appareil fit son roll-out le 11 février 1985 à Hagerstown dans le Maryland, mais le premier essai moteur n'eut lieu que le 7 août. Le vol inaugural eut lieu le 15 octobre 1985 entre les mains de Jim Martinez à Edwards AFB, avec 6 mois de retard sur les prévisions. Les coûts avaient significativement augmentés pendant la phase de développement, passant de 1,5 millions de dollars en 1982 à 3 millions en février 1985. Cette même année, une loi passait afin de limiter fortement la dette nationale, ce qui se traduisait par des coupes budgétaires. Il semble aussi que l'appareil s'est révélé sous-motorisé, avec une piètre tenue en vol.

Le T-46 fut donc officiellement annulé le 13 mars 1987 (il l'était déjà depuis fin mars 1986, lorsque l'USAF annonça l'abandon de la commande du 2e lot de 22 appareils), au profit d'une modernisation des T-37. Le T-46 devait être moins cher qu'un rétrofit du T-37, mais la mauvaise gestion du programme fit que ce fut l'inverse qui se passa.

Cet appareil fut le dernier projet de Fairchild-Republic, qui envisagea vaguement de le vendre à l'export comme avion d'attaque (AT-46A), mais sans plus. Le site de Republic à Farmingdale (New York) fut fermé dès 1987 et la firme, qui n'avait plus de contrat (la production en série de l'A-10 était terminée), disparut en 2003.

L'échec du NGT est une des raisons du lancement du programme JPATS (Joint Primary Aircraft Training System), dont le vainqueur fut le PC-9 Mk 2 (rebaptisé T-6 Texan II).

3 prototypes et un démonstrateur furent construits et ils sont tous conservés : le Model 73 NGT se trouve au Cradle of Aviation Museum de New York, le 84-0492 à Edwards AFB en Californie et le 85-1596 au 309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group en Arizona. Enfin, le 84-0493 est en cours de restauration au musée national de l'USAF.

Le 84-0493 était le second prototype et vola pour la première fois le 29 juillet 1986, alors que le programme était déjà abandonné dans les faits. Le 85-1596 était le premier d'une série de 10 appareils et effectua son vol inaugural le 14 janvier 1987, pour rejoindre l'AMARG dès le 27 avril suivant. Les 9 autres ne furent pas achevés. Outre le surnom d'Eaglet (Aiglon), le T-46 reçut aussi le surnom officieux de Thunder Piglet (porcelet).




https://fr.wikipedia.org/wiki/Fairchild_T-46

https://en.wikipedia.org/wiki/Fairchild_T-46

http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/t-46.htm

http://www.aero-web.org/specs/fairchil/t-46a.htm

http://www.cradleofaviation.org/history/permanent_exhibits/the_jet_age/t-46_flight_demonstrator.html

http://www.aero-farm.com/ubbthreads/showflat.php?Cat=0&Number=257216&page=0&fpart=all&vc=1

https://books.google.fr/books?id=DANK-SZZh7YC&pg=PA55&lpg=PA55&dq=t-46+aircraft&source=bl&ots=NL4R9c0iJU&sig=anlOdFNMcGUgAFsInGdGkXIOUrE&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwisqbHhrMrKAhWFfRoKHX8jBPA4ChDoAQghMAA#v=onepage&q=t-46%20aircraft&f=false

http://1000aircraftphotos.com/HistoryBriefs/FairchildRepublicT46.htm

http://www.livingwarbirds.com/fairchild-t-46.php

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?topic=9426.0

http://www.nationalmuseum.af.mil/Visit/MuseumExhibits/FactSheets/Display/tabid/509/Article/197979/fairchild-republic-t-46a.aspx

http://articles.latimes.com/1986-03-29/news/mn-1274_1_planes
Re: Fairchild T-46 Eaglet à 17/03/2016 07:57 Clansman
La fiche sur le site
Re: Fairchild T-46 Eaglet à 22/03/2016 17:14 Nico2
Excellente fiche US, merci Clans. :)
Re: Fairchild T-46 Eaglet à 23/03/2016 07:14 Clansman
Je savais qu'elle te plairait. Un mini A-10… :D
Re: Fairchild T-46 Eaglet à 17/07/2017 21:30 d9pouces
Je viens seulement de lire la fiche avec plaisir. Je ne connaissais pas du tout l'appareil, qui est plus joli que le T-6 ; dommage qu'il n'ait pas remplacé le T-37… :(
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 mars 2016 07:11, modifié le . ©AviationsMilitaires