Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Entraînement
  • Constructeur : drapeau HAL
  • 2 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

Le HPT-32, un avion d'entraînement basique indien des années 1970, n'était pas seulement vieux mais dangereux : pas moins de 17 appareils sur 105 s'écrasèrent, tuant 19 pilotes. Le dernier crash eut lieu en 2009, provoquant son retrait du service.

HAL se lança alors dans la conception d'un remplaçant, le HTT-40 (pour Hindustan Turbo Trainer). L'appareil a une allure contemporaine et classique : biplace en tandem avec verrière en goutte d'eau surélevée et sièges éjectables zéro-zéro, train tricycle rétractable, ailes basses et droites, empennage conventionnel, construction métallique, écrans multifonctions. La motorisation doit être assurée par un turbopropulseur de 950 hp qui restait à choisir. Ce fut chose faite le 17 juin 2015, le moteur sélectionné étant le Honeywell Garrett TPE331-12B, actionnant une hélice tractrice quadripale. Il sera également doté d'un FADEC

L'avion est prévu pour l'entraînement basique, au vol aux instruments, de nuit, en formation, ainsi qu'à la navigation et à la voltige.

L'armée de l'air indienne veut 181 (ou 183 selon les sources) appareils d'entraînement basiques et sélectionna le PC-7 Mk II au cours d'un appel d'offres. Elle préfère cet appareil éprouvé dans le monde entier, fiable, performant et deux fois moins cher que le HTT-40. Les 75 PC-7 commandés furent tous livrés en novembre 2015 et l'Indian Air Force préférait en commander 106 autres, même construits sous licence par HAL, plutôt que 106 HTT-40. Elle recommanda même l'abandon du programme dès septembre 2012.

En revanche, HAL arguait de l'intérêt national, voire vital, à continuer de concevoir ses propres modèles. De plus, l'appareil peut être armé pour remplir des missions d'attaque légère et de contre-guérilla, ce qui ne semble pas être le cas des PC-7. Le nouveau gouvernement indien élu en 2014 fit du "Make In India" son cheval de bataille… et coupa la poire en deux : le 28 février 2015, le ministère de la défense indien estima qu'il était économiquement viable de commander 38 PC-7 supplémentaires (pour un total de 113 PC-7) ainsi que 68 HTT-40. En faisant ainsi, il réalisait l'option prise auprès de Pilatus dans le délai prévu (3 ans), tout en sauvant de justesse le programme, 68 étant le minimum requis pour qu'il soit viable à condition que les coûts soient maîtrisés.

Ainsi soutenu, HAL a effectué le roll-out du premier prototype du HTT-40 (immatriculé TSR 001) le 2 février 2016. Une cellule d'essais statiques a été testée en 2015 et le vol inaugural a été effectué le 1er juin 2016, entre les mains du Group Capt Subramaniam. La production en série devrait commencer en 2018. L'appareil est également proposé à l'aéronavale indienne.

Mais le futur du HTT-40 est loin d'être optimiste : si les Pilatus supplémentaires ont bien été commandés, ce n'est pas le cas des HTT-40. La certification du moteur sur le HTT-40 pourrait attendre 2018, retardant d'autant le premier vol. Aucune date n'a d'ailleurs été donnée par HAL quand à ce vol inaugural. La production en série serait alors reportée en 2020. Sans vente à la force aérienne indienne, l'exportation est fortement compromise. Un haut gradé de l'IAF à la retraite a même eu cette remarque cruelle : "il semble que HAL soit en permanence décalé par rapport aux demandes de l'IAF".

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

HAL HTT-40 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 800 kg (6 173 lbs)

Performances

  • Vitesse maximum : 450 km/h (280 mph, 243 kts) (600 km/h selon une source)
  • Vitesse de décrochage : 135 km/h (84 mph, 73 kts)
  • Facteur de charge maximal : 6 G
  • Facteur de charge minimal : -3 G
  • Endurance maximale : 3 h
  • Distance franchissable : 1 000 km (621 mi, 540 nm)
  • Plafond opérationnel : 6 000 m (19 685 ft)

Motorisation

  • 1 turbopropulseur Garrett, Honeywell TPE331-12B
  • Puissance unitaire : 708 kW (963 ch, 950 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
HAL HTT-40 à 06/03/2016 08:43 Clansman
Prototype d'avion d'entraînement monomoteur des années 2010.


Le HPT-32, un avion d'entraînement basique indien des années 1970, n'était pas seulement vieux mais dangereux : pas moins de 17 appareils sur 105 s'écrasèrent, tuant 19 pilotes. Le dernier crash eut lieu en 2009, provoquant son retrait du service.

HAL se lança alors dans la conception d'un remplaçant, le HTT-40 (pour Hindustan Turbo Trainer). L'appareil a une allure contemporaine et classique : biplace en tandem avec verrière en goutte d'eau surélevée et sièges éjectables zéro-zéro, train tricycle rétractable, ailes basses et droites, empennage conventionnel, construction métallique, écrans multifonctions. La motorisation doit être assurée par un turbopropulseur de 950 hp qui restait à choisir. Ce fut chose faite le 17 juin 2015, le moteur sélectionné étant le Honeywell Garrett TPE331-12B, actionnant une hélice tractrice quadripale. Il sera également doté d'un FADEC

L'avion est prévu pour l'entraînement basique, au vol aux instruments, de nuit, à la voltige, à la navigation, et en formation.

L'armée de l'air indienne a une cible de 181 à 183 appareils d'entraînement basiques et sélectionna le PC-7 Mk II au cours d'un appel d'offres. Elle préfère cet appareil éprouvé dans le monde entier, fiable, performant et deux fois moins cher que le HTT-40. Les 75 PC-7 commandés furent tous livrés en novembre 2015 et l'Indian Air Force préférait en commander 106 autres, même construits sous licence par HAL, plutôt que 106 HTT-40. Elle recommanda même l'abandon du programme dès septembre 2012.

En revanche, HAL arguait de l'intérêt national, voire vital, à continuer de concevoir ses propres modèles. De plus, l'appareil peut être armé pour remplir des missions d'attaque légère et de contre-guérilla, ce qui ne semble pas être le cas des PC-7. Le nouveau gouvernement indien élu en 2014 fit du "Make In India" son cheval de bataille… et coupa la poire en deux : le 28 février 2015, le ministère de la défense indien estima qu'il était économiquement viable de commander 38 PC-7 supplémentaires (pour un total de 113 PC-7) ainsi que 68 HTT-40. En faisant ainsi, il réalisait l'option prise auprès de Pilatus dans le délai prévu (3 ans), tout en sauvant de justesse le programme, 68 étant le minimum requis pour qu'il soit viable à condition que les coûts soient maîtrisés.

Ainsi soutenu, HAL a effectué le roll-out du premier prototype du HTT-40 le 2 février 2016. Une cellule d'essais statiques a été testée en 2015 et le vol inaugural devrait être pour bientôt. La production en série devrait commencer en 2018. L'appareil est également proposé à l'aéronavale indienne.

Mais le futur du HTT-40 est loin d'être optimiste : si les Pilatus supplémentaires ont bien été commandés, ce n'est pas le cas des HTT-40. La certification du moteur sur le HTT-40 pourrait attendre 2018, retardant d'autant le premier vol. Aucune date n'a d'ailleurs été donnée par HAL quand à ce vol inaugural. La production en série serait alors reportée en 2020. Sans vente à la force aérienne indienne, l'exportation est fortement compromise. Un haut gradé de l'IAF à la retraite a même eu cette remarque cruelle : "il semble que HAL soit en permanence décalé par rapport aux demandes de l'IAF".



http://psk.blog.24heures.ch/tag/hal+htt40

https://en.wikipedia.org/wiki/HAL_HTT-40

http://www.hal-india.com/Product_Details.aspx?Mkey=54&lKey=&CKey=69

http://www.airforce-technology.com/projects/hal-htt-40-trainer-aircraft/

https://www.facebook.com/notes/indian-navy-fans/hals-trainer-pitted-as-rs-4500-crore-cheaper-than-swiss-pilatus-trainer/583985351612201/

https://www.flightglobal.com/news/articles/picture-hal-rolls-out-first-htt-40-basic-trainer-421496/

http://economictimes.indiatimes.com/news/defence/boost-to-make-in-india-hal-rolls-out-htt-40-aircraft-plans-to-weaponise-it/articleshow/50819111.cms

http://www.indiastrategic.in/topstories3876_HAL_to_Continue_with_the_HTT-40_BTA_Programme.htm

http://www.defensenews.com/story/defense/air-space/air-force/2016/02/16/indias-homegrown-trainer-htt-40-readies-flight-trials/80463928/
Re: HAL HTT-40 à 06/03/2016 09:28 Clansman
La fiche sur le site

L'a intérêt à assurer lorsqu'il commencera ses essais en vol, celui-là.
Re: HAL HTT-40 à 07/03/2016 09:07 Jericho

Clansman a écrit

L'a intérêt à assurer lorsqu'il commencera ses essais en vol, celui-là.
Ah bon, pourquoi? :mrgreen:

Une chose est sûre, c'est que chez HAL ils ont opté pour des ailes très en arrière par rapport aux concurrents (PC-7 MkII, Tutaco, etc.). Cette configuration aura le mérite d'offrir une meilleure visibilité vers le bas au pilote. Après, je me demande si l'appareil est naturellement équilibré ainsi, ou s'il est lesté à l'arrière ou si c'est compensés par les dérives. :interr:
Re: HAL HTT-40 à 01/06/2016 20:00 Ansierra117
Hop premier vol pour le petit coco
Re: HAL HTT-40 à 01/06/2016 22:59 Jericho

Ansierra117 a écrit

Hop premier vol pour le petit coco
Vu les applaudissements et acclamations au moment où il a quitté le sol, ça ne semblait pas gagné d'avance… :mrgreen:
Re: HAL HTT-40 à 01/06/2016 23:39 Ansierra117
Les avions indiens ont plutôt tendance à le côtoyer de très près :lol:
Re: HAL HTT-40 à 02/06/2016 08:09 Clansman
Il s'est pas écrasé à son premier vol, c'est déjà ça. :mrgreen:
Re: HAL HTT-40 à 18/06/2016 11:01 ouakamois
"Mauvaises langues…"Il présente bien le petit indien..Mix de P7, Tucano et de quelques autres trainers connus…
HTT40
TSR001
TSR001
Re: HAL HTT-40 à 18/06/2016 11:10 Clansman
N'empêche que dans mes sources, il se faisait quand même plutôt casser. Faut voir ce que donne la suite…
Re: HAL HTT-40 à 18/06/2016 16:15 Jericho
C'est peut-être parce que j'ai un faible pour les Pilatus, mais je ne le trouve pas "élégant". Les jambes du train d'atterrissage me semble long et fragile et la "bulle" du cockpit, avec sa "cassure" au niveau du montant me fait mal aux yeux… et je ne parles même pas des échappements. :?
Mais je ne doute pas qu'il ait de nombreux points positif, dont un prix certainement imbattable face aux concurrents occidentaux tels les Pilatus et les Tucano. :oui:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le March 6, 2016, 9:07 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires