Rappels

Histoire de l'appareil

Dès 1939, Ed Heinemann et Bob Donovan commencèrent à travailler sur un successeur au bombardier-torpilleur TBD Devastator, qui prit le nom de "Devastator II" en 1942. Un contrat de développement fut signé avec l'US Navy en novembre cette même année.

Le 31 octobre 1943, soit 4 jours après la commande des nouveaux porte-avions de classe "Midway", 2 prototypes furent commandés sous la désignation TB2D et l'appellation "Skypirate", ainsi qu'une cellule d'essais statiques.

Le TB2D était destiné à opérer à partir des porte-avions de classe "Midway" (CVB) et "Essex" (CV-9) uniquement. Il se présentait comme un gros monomoteur, et fut peut-être le plus gros avion embarqué de l'époque.

Son équipage était constitué de 3 personnes, protégées par un fort blindage pour les attaques rasantes. Un unique moteur Pratt & Whitney R-4360-8 en étoile de 3000 hp actionnait 2 hélices tractrices contrarotatives, toutes deux quadripales.

L'appareil, monoplan cantilever, était pourvu d'ailes basses à double dièdre : la partie intérieure de l'aile était droite, sans dièdre et fixe, tandis que la partie extérieure accusait un dièdre positif, était repliable et effilée.

L'empennage était constitué d'une unique dérive effilée avec une arête dorsale, et de deux plans horizontaux montés de manière conventionnelle. Ces derniers étaient effilés et sans dièdre.

Enfin, le train d'atterrissage était tricycle et rétractable, le train avant étant constitué de deux roues tandis que le train principal était mono-roue. La configuration tricycle fut choisie tant à cause du diamètre de l'hélice (14,3 pieds) que pour faciliter l'installation de la charge offensive.

Il emportait l'équivalent de 4 fois la charge offensive du TBF Avenger, soit pas moins de 4 torpilles Mk 13, des réservoirs supplémentaires de 1135 litres ou 3800 kg de bombes sous les ailes. Ces dernières disposaient de deux points d'emport chacune. L'armement défensif était de 3 ou 4 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm, 2 en tourelle dorsale et une ou deux (selon les sources) en nacelle ventrale. Les ailes étaient équipées soit de 4 autres mitrailleuses de même type, soit de 2 canons de 20 mm. Un radar APS-4 était prévu.

La maquette fut inspectée début 1943, alors que la seconde guerre mondiale faisait rage sur la planète entière. L'US Navy fut alors suffisamment impressionnée pour commander 23 machines de présérie. Le futur Boeing XF8B était même pressenti pour l'escorter.

Cependant, l'appareil était si grand et si lourd qu'il était limité à l'emploi sur deux classes de porte-avions. De plus, le programme prit beaucoup de retard. Cela explique sans doute le désintérêt croissant de l'US Navy, qui recommanda même l'annulation du programme le 20 mai 1944.


Les deux prototypes, BuNo 36933 et 36934, furent finalement construits. Le premier effectua le vol inaugural le 13 mars 1945 et le second dans l'été la même année. Ce second prototype voyait son fuselage allongé de 58 cm. Les essais en vol se déroulèrent comme prévus, quoique sans armement.

Mais la fin de la guerre dans le Pacifique et le retard pris par la production des porte-avions de classe Midway (3 seulement sur 6 furent finalement construits, dont le premier ne fut commissionné qu'en septembre 1945) rendirent l'appareil totalement inutile.

La commande de 23 appareils de pré-série fut annulée et les essais en vol furent suspendus. Bien que Douglas proposa de le modifier en avion de reconnaissance stratégique ou comme banc d'essais volant pour réacteur, le programme fut définitivement annulé en 1947. De plus, un avion bien plus prometteur volait depuis 1946 : l'AD Skyraider. Les deux prototypes furent finalement ferraillés en 1948.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Douglas XTB2D-1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 15 767 kg (34 760 lbs)
  • Masse normale au décollage : 12 948 kg (28 545 lbs)
  • Masse à vide : 8 348 kg (18 405 lbs)
  • Surface alaire : 56 m² (605 sq. ft)
  • Hauteur : 6,88 m (22,572 ft) (5,05 m selon une autre source)
  • Envergure : 21 m (70 ft)
  • Longueur : 14 m (46 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 547 km/h (340 mph, 295 kts)
  • Vitesse de croisière : 270 km/h (168 mph, 146 kts)
  • Distance franchissable : 2 012 km (1 250 mi, 1 086 nm)
  • Distance de convoyage : 4 635 km (2 880 mi, 2 503 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 468 m (24 500 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 7,2 m/s (23,622 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 148,531 kg/m² (30,421 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 230,362 kg/m² (47,182 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 280,517 kg/m² (57,455 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en étoile Pratt & Whitney R-4360-8 Wasp Major
  • Puissance unitaire : 2 237 kW (3 042 ch, 3 000 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Douglas XTB2D Skypirate à 31/01/2016 09:55 Clansman
Dès 1939, Ed Heinemann et Bob Donovan commencèrent à travailler sur un successeur au bombardier-torpilleur TBD Devastator, qui prit le nom de "Devastator II" en 1942. Un contrat de développement fut signé avec l'US Navy en novembre cette même année.

Le 31 octobre 1943, soit 4 jours après la commande des nouveaux porte-avions de classe "Midway", 2 prototypes furent commandés sous la désignation TB2D et l'appellation "Skypirate", ainsi qu'une cellule d'essais statiques.

Le TB2D était destiné à opérer à partir des porte-avions de classe "Midway" (CVB) et "Essex" (CV-9) uniquement. Il se présentait comme un gros monomoteur, et fut peut-être le plus gros avion embarqué de l'époque.

Son équipage était constitué de 3 personnes, protégées par un fort blindage pour les attaques rasantes. Un unique moteur Pratt & Whitney R-4360-8 en étoile de 3000 hp actionnait 2 hélices tractrices contrarotatives, toutes deux quadripales.

L'appareil, monoplan cantilever, était pourvu d'ailes basses à double dièdre : la partie intérieure de l'aile était droite, sans dièdre et fixe, tandis que la partie extérieure accusait un dièdre positif, était repliable et effilée.

L'empennage était constitué d'une unique dérive effilée avec une arête dorsale, et de deux plans horizontaux montés de manière conventionnelle. Ces derniers étaient effilés et sans dièdre.

Enfin, le train d'atterrissage était tricycle et rétractable, le train avant étant constitué de deux roues tandis que le train principal était mono-roue. La configuration tricycle fut choisie tant à cause du diamètre de l'hélice (14,3 pieds) que pour faciliter l'installation de la charge offensive.

Il emportait l'équivalent de 4 fois la charge offensive du TBF Avenger, soit pas moins de 4 torpilles, des réservoirs supplémentaires de 1135 l ou 3800 kg de bombes sous les ailes. Ces dernières disposaient de deux points d'emport chacune. L'armement défensif était de 3 ou 4 mitrailleuses Browning M2(de 12,7 mm), 2 en tourelle dorsale et une ou deux (selon les sources) en nacelle ventrale. Les ailes étaient équipées soit de 4 autres mitrailleuses de même type, soit de 2 canons de 20 mm. Un radar APS-4 était prévu.

La maquette fut inspectée début 1943, alors que la seconde guerre mondiale faisait rage sur la planète entière. L'US Navy fut alors suffisamment impressionnée pour commander 23 machines de présérie. Le futur Boeing XF8B était même pressenti pour l'escorter.

Cependant, l'appareil était si grand et si lourd qu'il était limité à l'emploi sur deux classes de porte-avions. De plus, le programme prit beaucoup de retard. Cela explique sans doute le désintérêt croissant de l'US Navy, qui recommanda même l'annulation du programme le 20 mai 1944.


Les deux prototypes, BuNo 36933 et 36934, furent finalement construits. Le premier effectua le vol inaugural le 13 mars 1945 et le second dans l'été la même année. Ce second prototype voyait son fuselage allongé de 58 cm. Les essais en vol se déroulèrent comme prévus, quoique sans armement.

Mais la fin de la guerre dans le Pacifique et le retard pris par la production des porte-avions de classe Midway (3 seulement sur 6 furent finalement construits, dont le premier ne fut commissionné qu'en septembre 1945) rendirent l'appareil totalement inutile.

La commande de 23 appareils de pré-série fut annulée et les essais en vol furent suspendus. Bien que Douglas proposa de le modifier en avion de reconnaissance stratégique ou comme banc d'essais volant pour réacteur, le programme fut définitivement annulé en 1947. De plus, un avion bien plus prometteur volait depuis 1946 : l'AD Skyraider. Les deux prototypes furent finalement ferraillés en 1948.




https://en.wikipedia.org/wiki/Douglas_XTB2D_Skypirate

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=1399

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/sww2/tb2d.html&prev=search

http://www.airvectors.net/ava1spad.html#m1
Re: Douglas XTB2D Skypirate à 31/01/2016 10:44 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Jan. 31, 2016, 10:01 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires