Rappels

Histoire de l'appareil

En 1946, Tupolev proposa un bombardier aux forces aériennes soviétiques, le Tu-72. On ne sait pas grand chose de celui-ci, si ce n'est qu'il disposait de deux réacteurs Nene ou RD-45 sous des ailes médianes, qu'il fut rejeté par les forces aériennes qui craignait des performances insuffisantes, et qu'il resta au stade de projet.

Tupolev revint à la charge en dotant son Tu-72 d'un troisième réacteur, cette fois un Derwent placé sous la dérive. Le nouveau projet, un peu plus grand, fut baptisé Tu-73. Il fut accepté en conseil des ministres en mars 1947.

L'appareil se présentait comme un avion à ailes droites effilées, et un empennage en flèche. Il disposait de deux tourelles avec 2 canons NS-23 de 23 mm chacune, l'une en position dorsale derrière le cockpit et l'autre en position ventrale à l'arrière du fuselage, ainsi que d'une troisième paire de NS-23. Il emportait 3 tonnes de bombes.

Le Tu-73 effectua son vol inaugural le 29 décembre 1947, entre les mains de F.F.Opadchego. Avec une vitesse de 870 km/h, une distance franchissable de 2800 km et un plafond de 11500 m, il montra d'excellentes performances. Il se montra en plus facile et agréable à piloter.

L'appareil intéressa la force aérienne soviétique, qui donna son feu vert pour développer un dérivé. Cet appareil, qui devait cette fois être propulsé par des versions soviétiques du Nene (RD-45F) et du Derwent (RD-500), reçut la désignation de Tu-78.

Le Tu-78 fut construit à l'usine n°156 sous la direction de Sergei Yeger et effectua son vol inaugural le 17 avril 1948. Il passa les tests étatiques jusqu'en décembre la même année. Les forces aériennes soviétiques approuvèrent sa production en série sous la désignation Tu-20.

2 autres variantes, dédiées toutes deux à la reconnaissance, furent conçues : le Tu-74 qui conservait les réacteurs britanniques d'origine, et le Tu-79 qui en était l'équivalent avec notamment des VK-1 à la place des RD-45. Le Tu-79 devait recevoir la désignation militaire Tu-22.

Cependant, le Conseil des Ministres mit son grain de sel et interdit tout travail sur le Tu-73 et ses dérivés début 1949, jugeant l'Il-28 plus prometteur et moins cher. Les Tu-74 et Tu-79 ne furent jamais construits.

Le réacteur RD-45F donna naissance au VK-1 plus puissant, qui permit à Tupolev de concevoir une version biréacteur, le Tu-14 "Bosun". Ce dernier, qui vola en 1949, eut un peu plus de succès. Quand aux désignations militaires Tu-20 et Tu-22, elles furent réutilisées plus tard (respectivement le Bear et le Blinder).

Versions référencées

  • Tupolev Tu-72 : Version biréacteur avec réacteurs Nene, non construite.
  • Tupolev Tu-73 : Version tri-réacteur, 2 moteurs Nene et un moteur Derwent. 1 prototype.
  • Tupolev Tu-74 : Version de reconnaissance basée sur le Tu-73, non construite.
  • Tupolev Tu-78 : Version dotée de 2 RD-45F et d'1 RD-500. 1 prototype.
  • Tupolev Tu-79 : Version de reconnaissance basée sur le Tu-78, non construite.
  • Tupolev Tu-73R : Autre désignation interne pour le Tu-74.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Tupolev Tu-73 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 24 200 kg (53 352 lbs)
  • Masse normale au décollage : 20 140 kg (44 401 lbs)
  • Masse à vide : 14 340 kg (31 614 lbs) (13610 kg selon une source)
  • Surface alaire : 67,36 m² (725,057 sq. ft)
  • Hauteur : 5,7 m (18,701 ft)
  • Envergure : 21,71 m (71,227 ft)
  • Longueur : 20,32 m (66,667 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 2 810 km (1 746 mi, 1 517 nm)
  • Plafond opérationnel : 11 500 m (37 730 ft)
  • Vitesse maximale BA : 842 km/h (523 mph, 455 kts)
  • Vitesse maximale HA : 872 km/h (542 mph, 471 kts)
  • Charge alaire, à vide : 212,886 kg/m² (43,603 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 298,99 kg/m² (61,238 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 359,264 kg/m² (73,583 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs à compresseur centrifuge Rolls-Royce Nene I
  • Puissance unitaire : 2 268 kgp (22 kN, 5 000 lbf)
  • 1 réacteur Rolls-Royce Derwent V
  • Puissance unitaire : 1 588 kgp (16 kN, 3 500 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Tupolev Tu-73 à 25/01/2016 08:26 Clansman
Prototype de bombardier triréacteur soviétique de la fin des années 1940.

En 1946, Tupolev proposa un bombardier aux forces aériennes soviétiques, le Tu-72. On ne sait pas grand chose de celui-ci, si ce n'est qu'il disposait de deux réacteurs Nene ou RD-45 sous des ailes médianes, qu'il fut rejeté par les forces aériennes qui craignait des performances insuffisantes, et qu'il resta au stade de projet.

Tupolev revint à la charge en dotant son Tu-72 d'un troisième réacteur, cette fois un Derwent placé sous la dérive. Le nouveau projet, un peu plus grand, fut baptisé Tu-73. Il fut accepté en conseil des ministres en mars 1947.

L'appareil se présentait comme un avion à ailes droites effilées, et un empennage en flèche. Il disposait de deux tourelles avec 2 canons NR-23 de 23 mm chacune, l'une en position dorsale derrière le cockpit et l'autre en position ventrale à l'arrière du fuselage. Il emportait 3 tonnes de bombes.

Le Tu-73 effectua son vol inaugural le 29 décembre 1947, entre les mains de F.F.Opadchego. Avec une vitesse de 870 km/h, une distance franchissable de 2800 km et un plafond de 11500 m, il montra d'excellentes performances. Il se montra en plus facile et agréable à piloter.

L'appareil intéressa la force aérienne soviétique, qui donna son feu vert pour développer un dérivé. Cet appareil, qui devait cette fois être propulsé par des versions soviétiques du Nene (RD-45F) et du Derwent (RD-500), reçut la désignation de Tu-78.

Le Tu-78 fut construit à l'usine n°156 sous la direction de Sergei Yeger et effectua son vol inaugural le 17 avril 1948. Il passa les tests étatiques jusqu'en décembre la même année. Les forces aériennes soviétiques approuvèrent sa production en série sous la désignation Tu-20.

2 autres variantes, dédiées toutes deux à la reconnaissance, furent conçues : le Tu-74 qui conservait les réacteurs britanniques d'origine, et le Tu-79 qui en était l'équivalent avec notamment des VK-1 à la place des RD-45. Le Tu-79 devait recevoir la désignation militaire Tu-22.

Cependant, le Conseil des Ministres mit son grain de sel et interdit tout travail sur le Tu-73 et ses dérivés début 1949, jugeant l'Il-28 plus prometteur et moins cher. Les Tu-74 et Tu-79 ne furent jamais construits.

Le réacteur RD-45F donna naissance au VK-1 plus puissant, qui permit à Tupolev de concevoir une version biréacteur, le Tu-14 "Bosun". Ce dernier, qui vola en 1949, eut un peu plus de succès. Quand aux désignations militaires Tu-20 et Tu-22, elles furent réutilisées plus tard (respectivement le Bear et le Blinder).


Versions :

Tu-72 : Version biréacteur avec réacteurs Nene, non construite.

Tu-73 : Version tri-réacteur, 2 moteurs Nene et un moteur Derwent. 1 prototype.

Tu-74 : Version de reconnaissance basée sur le Tu-73, non construite.

Tu-78 : Version dotée de 2 RD-45F et d'1 RD-500. 1 prototype.

Tu-79 : Version de reconnaissance basée sur le Tu-78, non construite.




http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/tupolev-tu-14-tu-73-bosun/

https://en.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-73

http://www.airvectors.net/avtu16_1.html#m1

http://www.aviastar.org/air/russia/tu-73.php

http://all-aero.com/index.php/55-planes-t-u/11218-tupolev-tu-72--tu-73

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/tu-72.html

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/tu-73.html

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/tu-74.html

http://www.ram-home.com/ram-old/tu-73.html

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/bomber/tu73.html&prev=search
Re: Tupolev Tu-73 à 25/01/2016 09:06 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Jan. 25, 2016, 8:32 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires