Rappels

Histoire de l'appareil

L'annulation du programme AH-56 en 1972 ramenait l'US Army à son point de départ : elle cherchait toujours un remplaçant à son AH-1, plus performant, avec une meilleure autonomie et une plus grande puissance de feu. Il devait de surcroît pouvoir voler en suivi de terrain. C'est pourquoi elle lança le programme AAH (Advanced Attack Helicopter) le 15 novembre 1972.

Bell, l'association Boeing Vertol/Grumman, Hughes, Lockheed, et Sikorsky répondirent à l'appel d'offres, dont les finalistes furent choisis en juillet 1973 : Hughes et Bell. Bell proposait son Model 409 (YAH-63A) et Hughes son Model 77 (YAH-64A).

L'YAH-64A vola pour la première fois le 30 septembre 1975 et fut sélectionné le 10 décembre 1976. Son rotor à 4 pales était plus résistant, son train d'atterrissage plus stable que ceux de son concurrent. Les 2 prototypes furent portés au standard de présérie AH-64 et participèrent au test du missile AGM-114 Hellfire, développé depuis 1974.

3 AH-64A de présérie subirent des tests opérationnels par l'US Army en 1981. Il fut décidé de les doter d'un moteur T700-GE-701 de 1690 hp, plus puissant que celui d'origine. C'est cette même année qu'il fut appelé Apache, dans la tradition de l'US Army de donner le nom d'une tribu indienne à ses hélicoptères.

La production fut approuvée en 1982 et le premier appareil de série sortit de l'usine d'Hughes à Mesa (en Arizona), le 30 septembre 1983. Mais dès 1984, Hughes fut racheté par Mc Donnell Douglas. L'AH-64A fut livré à l'US Army en janvier 1984 et est entré en service au sein du 7th Battalion de la 17th Cavalry Brigade en avril 1986. Plus de 820 Apache furent livrés à l'US Army jusqu'en décembre 1995, formant 33 bataillons.

C'est en août 1997 que Mc Donnell Douglas fut lui-même absorbé par Boeing. Cette firme reçut en 2006 un nouveau contrat pour porter d'autres AH-64A au standard AH-64D. Depuis 2008, les clients exports ayant obtenu des AH-64A demandent également la mise à niveau de leurs appareils.

Le premier déploiement opérationnel de l'AH-64 date de septembre 1987, lorsque 68 appareils participèrent à des manoeuvres en Europe. Il fut engagé au combat dès 1989, lors de l'invasion de Panama. Il y effectua 240 heures de missions, principalement de nuit, et y fit la preuve de sa précision. Ils furent également engagés lors de la guerre du Golfe en 1991 : 277 appareils furent engagés, et détruisirent 500 chars pour la perte d'un seul d'entre eux. Cependant, afin de garantir leur disponibilité, il fallut secrètement clouer au sol tous les autres AH-64.

Les AH-64 déployés lors des Balkans rencontrèrent des problèmes de logistique, de manque d'entraînement des équipages, de survivabilité, d'équipements de visée nocturne. Ces problèmes ne semblent pas tous avoir été résolus lors de leur participation à l'invasion de l'Afghanistan en 2001 et celle de l'Irak en 2003. En effet, 31 appareils furent endommagés et un abattu lors de ce dernier engagement. Depuis, même si l'Apache a généralement fait la preuve de sa robustesse, il y eu au moins un cas avéré où il fut descendu par un SA-7.

Les AH-64 israéliens sont couramment engagés dans des opérations contre le Hezbollah, le Hamas, et ont été engagés lors de l'invasion du Liban en 2006. Les Apaches néerlandais furent déployés en 2001 à Djibouti, en Bosnie-Herzégovine, en Irak en 2004 (6 appareils), en Afghanistan en 2006.
Les Apaches britanniques sont déployés en Afghanistan depuis 2007, et le Prince Harry est certifié sur cette machine. Ils ont également été déployés en Libye en 2011. Les Apaches saoudiens furent déployés contre les rebelles en 2009, près de la frontière avec le Yemen (Operation Scorched Earth).

L'AH-64, malgré certains soucis mécaniques, se révèle l'un des meilleurs hélicoptères anti-chars. Malgré son prix, ses qualités lui ont permis un réel succès à l'export. En mars 2013, 2000 exemplaires avaient été construits. Sa version actuelle, l'AH-64E (anciennement AH-64D block III) commence à rencontrer du succès à l'export, à Taïwan comme en Corée du sud (où il remporta un appel d'offres pour 36 exemplaires début 2013). Le Qatar en a commandé 24 exemplaires en mars-avril 2014. L'appareil pourrait rester en service jusque dans les années 2030.

Versions référencées

  • Hughes YAH-64A : Prototype.
  • McDonnell Douglas AH-64A : Version de série initiale. 937 exemplaires.
  • McDonnell Douglas AH-64B : Version améliorée, abandonnée en faveur de l'AH-64D.
  • McDonnell Douglas AH-64C : Version améliorée, abandonnée en faveur de l'AH-64D.
  • Boeing AH-64D Apache Longbow : Version largement améliorée notamment dotée du radar AN/APG-78 Longbow.
  • Boeing AH-64E Apache Guardian : Version totalement numérisée aux performances améliorées.
  • Boeing AH-64F : Projet de Boeing dans le cadre du programme Future Vertical Lift.
  • Fuji AH-64DJP : Version de l'AH-64D construite sous licence au Japon. 13 exemplaires.
  • Westland WAH-64D Apache AH.1 : Version de l'AH-64D construite sous licence au Royaume-Uni. 67 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Boeing AH-64D Apache Longbow voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Voie : 2,03 m (6,66 ft)
  • Empattement : 10,59 m (34,744 ft)
  • Diamètre du rotor de queue : 2,79 m (9,154 ft)
  • Masse maxi au décollage : 10 107 kg (22 282 lbs)
  • Masse à vide : 5 352 kg (11 799 lbs)
  • Surface du rotor : 168,11 m² (1 809,521 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 14,63 m (47,999 ft)
  • Hauteur : 4,95 m (16,24 ft)
  • Longueur : 17,73 m (58,169 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 261 km/h (162 mph, 141 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 364 km/h (226 mph, 197 kts)
  • Distance franchissable : 407 km (253 mi, 220 nm)
  • Plafond sans effet de sol : 2 990 m (9 810 ft)
  • Plafond avec effet de sol : 4 115 m (13 501 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 15,7 m/s (51,509 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 265 km/h (165 mph, 143 kts)
  • Charge alaire, à vide : 31,836 kg/m² (6,521 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 60,121 kg/m² (12,314 lbs/sq. ft)

Motorisation

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
Tel Nof 2014 à 09/05/2014 19:41 stanak
Boeing AH-64D Saraf
Image
Image
Re: L'AH-64 à l'exportation à 09/05/2014 23:36 Nico2
Le monstre !

Chargé à bloc. :)
Ramat David AB 2014 à 11/05/2014 17:09 stanak
McDonnell Douglas AH-64A Peten
Image
Image
Re: L'AH-64 à l'exportation à 11/05/2014 19:05 d9pouces
Tiens, c'est curieux, les deux ont la boule optique verte, comme si elle venait d'un autre appareil.
C'est rare de voir des Apache avec des réservoirs externes, en plus.

Merci pour les photos, en tout cas !
Re: L'AH-64 à l'exportation à 11/05/2014 19:22 Nico2
Il faut dire que les israéliens ont l'occasion de s'en servir souvent de leur appareils, et en conditions opérationnelles non-simulées… :S

Mieux vaut avoir l'équipement qui va avec.
Re: L'AH-64 à l'exportation à 11/05/2014 20:21 Clansman

d9pouces a écrit

Tiens, c'est curieux, les deux ont la boule optique verte, comme si elle venait d'un autre appareil.
Bah, du moment que ceux d'en face ont les boules et soient verts, c'est l'essentiel. :mrgreen:
Re: L'AH-64 à l'exportation à 12/05/2014 21:41 Nico2
Se retrouver face à un tel monstre, aucun doute que ça doit faire drôle … :mrgreen:
Re: L'AH-64 à l'exportation à 12/05/2014 23:19 Jericho
Pis quand t'es en face, si tu peux voir de quelle couleur sont leurs boules, c'est que les "Apache" sont déjà trop près… :bonnet:
Re: L'AH-64 à l'exportation à 15/10/2014 15:05 Jericho
Est ce les USA s'inspirent des russes et de leurs Kamov Ka-52, je ne sais pas, mais Boeing prépare des mises à jour de ses AH-64E pour leurs permettre d’évoluer à partir de bâtiments de surface et de les munir, entre autres, de capacités anti-navires.
Re: L'AH-64 à l'exportation à 15/10/2014 15:30 ciders
Les Britanniques avaient déjà déployé leurs Apache à partir de navires (notamment le HMS Ocean) me semble-t-il. Et on parlait aussi d'équiper les Apache américains de petits missiles aptes à engager des cibles navales de taille réduite et évoluant rapidement (type les vedettes des Pasdarans iraniens).
Re: L'AH-64 à l'exportation à 15/10/2014 20:30 d9pouces
L'AH-64E a encore de beaux jours devant lui !
Re: L'AH-64 à l'exportation à 15/10/2014 22:48 Nico2

Jericho a écrit

Est ce les USA s'inspirent des russes et de leurs Kamov Ka-52, je ne sais pas, mais Boeing prépare des mises à jour de ses AH-64E pour leurs permettre d’évoluer à partir de bâtiments de surface et de les munir, entre autres, de capacités anti-navires.

Très bonne initiative, d'autant que les conflits en cours ne manquent pas…

La version améliorée de ces appareils pourra être testée en conditions réelles sans difficulté. :mrgreen:
Re: L'AH-64 à l'exportation à 16/10/2014 21:32 d9pouces
Ont-ils un remplaçant prévu pour l'Apache, d'ailleurs ?
Re: L'AH-64 à l'exportation à 18/10/2014 19:13 Nico2
Pas à ma connaissance, ils sont partis pour faire durer les Apache à l'instar des CH-47.
Re: L'AH-64 à l'exportation à 19/10/2014 19:25 ciders

d9pouces a écrit

Ont-ils un remplaçant prévu pour l'Apache, d'ailleurs ?

Il y avait bien le RAH-66 Comanche… qui a eu le destin que l'on sait.
Re: L'AH-64 à l'exportation à 19/10/2014 20:08 d9pouces
Il me semblait que le Comanche devait plutôt remplacer le OH-58 (plus léger)
Re: L'AH-64 à l'exportation à 19/10/2014 22:17 ciders
Oui, mais au vu de son armement et de son niveau de protection, il pouvait remplacer les plus anciens AH-64 en service.
Re: L'AH-64 à l'exportation à 20/10/2014 20:34 Nico2

ciders a écrit

d9pouces a écrit

Ont-ils un remplaçant prévu pour l'Apache, d'ailleurs ?

Il y avait bien le RAH-66 Comanche… qui a eu le destin que l'on sait.

Trop cher, coulé par les conséquences financières induites par la guerre en Irak en 2003.

Dommage car ce programme s'annonçait prometteur, en dépit des difficultés techniques qui pointaient.

Je suis persuadé que le RAH-66 aurait pu être un appareil réussi.

Dans un autre registre, la réussite du V-22 Osprey a démontré qu'il était possible de parvenir à un résultat magnifique avec de la persévérance (et des crédits).
Re: L'AH-64 à l'exportation à 25/10/2014 22:02 Jericho

Nico2 a écrit

Dans un autre registre, la réussite du V-22 Osprey a démontré qu'il était possible de parvenir à un résultat magnifique avec de la persévérance (et des crédits).
Oh! Le mot magique! :merlin:
Re: L'AH-64 à l'exportation à 26/10/2014 18:16 Nico2
Le nerf de la guerre, toujours.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:53, modifié le . ©AviationsMilitaires