Rappels

Histoire de l'appareil

A la fin de la seconde guerre mondiale, les Soviétiques récupérèrent deux cellules de Ju 287, un bombardier allemand à réaction et ailes en flèche inversées. L'usine de Junkers à Brandis, à proximité de Leipzig, qui construisait les prototypes V2 et V3, fut occupée par l'Armée Rouge fin avril 1945. Le V2 était alors fini à 80% tandis que la construction du V3 venait de commencer.

Les Soviétiques achevèrent la construction d'un unique exemplaire à partir de ces 2 cellules en Allemagne même, à Dessau dans leur zone d'occupation. La construction du nouvel appareil commença en janvier 1946, après avoir reconstitué la documentation nécessaire.

Cet exemplaire, qui reprenait la désignation usine d'origine EF 131 (EF signifiant Entwicklungs Flugzeug soit avion de recherche), se basait essentiellement sur le V3. Celui-ci devait servir de machine de présérie et être intégralement équipé au niveau de l'armement défensif, ainsi que disposer d'un cockpit pressurisé. En conséquence, l'EF 131 était pratiquement identique à ce que devait être le Ju 287V3.

A ce titre, il était doté de 6 réacteurs Jumo 004B d'une poussée de 900 kg chacun, et était armé de 2 mitrailleuses MG 131 de 13 mm situées dans une tourelle de queue FA15 contrôlée à distance. Une soute à bombes lui permettait d'emporter 2000 kg de bombes. Ces réacteurs étaient placés dans des nacelles par paquet de 3 sous les ailes, contrairement au Ju 287 dont les réacteurs étaient placés de part et d'autre du nez. L'équipage était de 3 personnes. La flèche était de 30°. Le dièdre positif de l'aile était plus prononcé.

Les essais en soufflerie commencèrent en mai 1946 et une maquette grandeur nature prête à l'examen en juillet 1946. La commission dirigée par le Lieutenant General V. A. Ushakov l'examina et conclu que l'EF 131 était intéressant pour les forces aériennes en ce sens qu'il permettrait d'acquérir l'expérience nécessaire à la mise en œuvre d'un bombardier à réaction, particulièrement dans le domaine du vol, des procédures des pilotes, et de l'emploi au combat à hautes vitesses et hautes altitudes. Il recommanda simplement d'améliorer l'armement, les systèmes d'éjection et le largage de la canopée. Le prototype fut finalement prêt en août 1946.

L'EF 131 aurait volé pour la première fois en 1946 en Allemagne, dans la zone d'occupation soviétique. Il y aurait été testé brièvement en vol avant d'être démonté et transporté par train en URSS avec l'un de ses principaux concepteurs, Hans Wocke. C'était ce dernier qui eut l'idée de l'aile en flèche inversée.

Ils arrivèrent à l'usine GOZ-1 (Gosoodarstvenny Optnyy Zavod, usine d'état expérimental) située à Doubna, près de Moscou. Le bureau d'études OKB-1 y fut formé dès 1946, avec le Dr. Brunolf Baade comme ingénieur en chef ainsi qu'un certain nombre d'ingénieurs allemands de talent, le tout peut-être sous l'égide de Sergueï Korolev.

Le gouvernement soviétique exigea que l'appareil participa à la parade de Touchino en 1947 avec des réacteurs RD-10 (directive 207 du MAP datée du 15 avril 1947), mais un certain nombre de facteurs empêchèrent l'EF 131 d'être prêt à temps. En particulier, le TsaGi estima la structure trop fragile et recommanda de la renforcer.

Le vol inaugural officiel en URSS eut lieu le 23 mai 1947, à l'aérodrome de l'Institut Gromov (aujourd'hui Joukhovski) entre les mains du Flugkpitan Paul Julge. Celui-ci se termina par des dommages sur le train principal droit. D'autres vols montrèrent une tendance aux vibrations à la queue et un phénomène de shimmy au train avant. Les modifications prirent du temps, mais les retards les plus conséquents vinrent de la bureaucratie, lorsqu'il fut décrété que les travailleurs étrangers étaient interdits sur le terrain d'essais…

L'appareil resta à l'aérodrome, mais souffrit des conditions climatiques extrêmement dures et dut être réparé en conséquence. En juin 1948, alors que les essais en vol étaient sur le point de reprendre, le ministère de l'Industrie Aéronautique émit l'ordre 440 qui interdisait toute reprise du travail sur l'EF 131. La résolution No.3206-1301 du 23 août 1948 confirmait la fin du programme. Il avait alors effectué 15 vols et accumulé 11 heures de vol.

L'EF 131 était considéré comme obsolète, du fait de l'apparition de réacteurs soviétiques plus performants et du projet "140", étudié dès 1947. La cellule du second EF 131, inachevée, servit cependant au programme de l'avion "140" du même bureau d'études en étant cannibalisée.

Versions référencées

  • OKB-1 EF 131 : Prototype, deux exemplaires dont un resté inachevé.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

OKB-1 EF 131 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Flèche des ailes : 30 °
  • Masse maxi au décollage : 22 955 kg (50 607 lbs)
  • Masse à vide : 11 900 kg (26 235 lbs)
  • Hauteur : 5,7 m (18,701 ft)
  • Envergure : 19,4 m (63,648 ft)
  • Longueur : 20,47 m (67,159 ft)

Performances

  • Distance de décollage : 1 820 m (5 971 ft)
  • Distance d'atterrissage : 860 m (2 822 ft)
  • Distance franchissable : 1 710 km (1 063 mi, 923 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 500 m (41 010 ft)
  • Vitesse maximale BA : 855 km/h (531 mph, 462 kts)
  • Vitesse maximale HA : 865 km/h (537 mph, 467 kts)

Motorisation

  • 6 réacteurs Junkers Jumo 004B-1
  • Puissance unitaire : 900 kgp (9 kN, 1 984 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
OKB-1 EF 131 à 18/01/2016 07:22 Clansman
Préambule : l'OKB-1

A la fin de la seconde guerre mondiale, plusieurs ingénieurs allemands furent "invités" à travailler pour les Soviétiques, dans une démarche équivalente à l'opération "Paperclip" américaine. Une de ces équipes, menée par le Dr Brunolf Baade, fut emmenée à Doubna près de Moscou. S'y trouvait déjà une usine, la GOZ-1 (Gosoodarstvenny opytnyy zavod, usine d'état expérimentale). C'est le 16 mai 1946 que l'OKB-1 (opytno-konstrooktorskoye byuro, bureau de conception et d'expérimentation) fut fondé. Contrairement à la tradition soviétique de donner le nom de l'ingénieur en chef au bureau d'études, l'OKB-1 ne reçut pas le nom de Baade pour des raisons assez évidentes de propagande.

En octobre 1948, l'OKB-1 fut repris en main par Semion Mikhaïlovitch Alekseïev, qui venait de perdre son propre bureau d'études (l'OKB-21). L'OKB-1 travailla sur 3 prototypes de bombardiers avant d'être dissous : l'EF 131 (qui était purement et simplement un Ju 287), le 140 (un EF 131 remotorisé avec des réacteurs soviétiques) et enfin le 150.




Prototype de bombardier à 6 réacteurs soviétique de la fin des années 1940.

A la fin de la seconde guerre mondiale, les Soviétiques récupérèrent deux cellules de Ju 287, un bombardier allemand à réaction et ailes en flèche inversées. L'usine de Junkers à Brandis, à proximité de Leipzig, qui construisait les prototypes V2 et V3, fut occupée par l'Armée Rouge fin avril 1945. Le V2 était alors fini à 80% tandis que la construction du V3 venait de commencer.

Les Soviétiques achevèrent la construction d'un unique exemplaire à partir de ces 2 cellules en Allemagne même, à Dessau dans leur zone d'occupation. La construction du nouvel appareil commença en janvier 1946, après avoir reconstitué la documentation nécessaire.

Cet exemplaire, qui reprenait la désignation usine d'origine EF 131 (EF signifiant Entwicklungs Flugzeug soit avion de recherche), se basait essentiellement sur le V3. Celui-ci devait servir de machine de présérie et être intégralement équipé au niveau de l'armement défensif, ainsi que disposer d'un cockpit pressurisé. En conséquence, l'EF 131 était pratiquement identique à ce que devait être le Ju 287V3.

A ce titre, il était doté de 6 réacteurs Jumo 004B d'une poussée de 900 kg chacun, et était armé de 2 mitrailleuses MG 131 de 13 mm situées dans une tourelle de queue FA15 contrôlée à distance. Une soute à bombes lui permettait d'emporter 2000 kg de bombes. Ces réacteurs étaient placés dans des nacelles par paquet de 3 sous les ailes, contrairement au Ju 287 dont les réacteurs étaient placés de part et d'autre du nez. L'équipage était de 3 personnes. La flèche était de 30°. Le dièdre positif de l'aile était plus prononcé.

Les essais en soufflerie commencèrent en mai 1946 et une maquette grandeur nature prête à l'examen en juillet 1946. La commission dirigée par le Lieutenant General V. A. Ushakov l'examina et conclu que l'EF 131 était intéressant pour les forces aériennes en ce sens qu'il permettrait d'acquérir l'expérience nécessaire à la mise en œuvre d'un bombardier à réaction, particulièrement dans le domaine du vol, des procédures des pilotes, et de l'emploi au combat à hautes vitesses et hautes altitudes. Il recommanda simplement d'améliorer l'armement, les systèmes d'éjection et le largage de la canopée. Le prototype fut finalement prêt en août 1946.

L'EF 131 aurait volé pour la première fois en 1946 en Allemagne, dans la zone d'occupation soviétique. Il y aurait été testé brièvement en vol avant d'être démonté et transporté par train en URSS avec l'un de ses principaux concepteurs, Hans Wocke. C'était ce dernier qui eut l'idée de l'aile en flèche inversée.

Ils arrivèrent à l'usine GOZ-1 (Gosoodarstvenny Optnyy Zavod, usine d'état expérimental) située à Doubna, près de Moscou. Le bureau d'études OKB-1 y fut formé dès le 16 mai 1946, avec le Dr. Brunolf Baade comme ingénieur en chef ainsi qu'un certain nombre d'ingénieurs allemands de talent, le tout peut-être sous l'égide de Sergueï Korolev.

Le gouvernement soviétique exigea que l'appareil participa à la parade de Touchino en 1947 avec des réacteurs RD-10 (directive 207 du MAP datée du 15 avril 1947), mais un certain nombre de facteurs empêchèrent l'EF 131 d'être prêt à temps. En particulier, le TsaGi estima la structure trop fragile et recommanda de la renforcer.

Le vol inaugural en URSS eut lieu le 23 mai 1947, à l'aérodrome de l'Institut Gromov (aujourd'hui Joukhovski) entre les mains du Flugkpitan Paul Julge. Celui-ci se termina par des dommages sur le train principal droit. D'autres vols montrèrent une tendance aux vibrations à la queue et un phénomène de shimmy au train avant. Les modifications prirent du temps, mais les retards les plus conséquents vinrent de la bureaucratie, lorsqu'il fut décrété que les travailleurs étrangers étaient interdits sur le terrain d'essais…

L'appareil resta à l'aérodrome, mais souffrit des conditions climatiques extrêmement dures et dut être réparé en conséquence. En juin 1948, alors que les essais en vol étaient sur le point de reprendre, le ministère de l'Industrie Aéronautique émit l'ordre 440 qui interdisait toute reprise du travail sur l'EF 131. La résolution No.3206-1301 du 23 août 1948 confirmait la fin du programme. Il avait alors effectué 15 vols et accumulé 11 heures de vol.

L'EF 131 était considéré comme obsolète, du fait de l'apparition de réacteurs soviétiques plus performants et du projet "140", étudié dès 1947. La cellule du second EF 131, inachevée, servit cependant au programme de l'avion "140" du même bureau d'études en étant cannibalisée.



http://prototypes.free.fr/ju287/ju287-3.htm

https://en.wikipedia.org/wiki/OKB-1_EF_131

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=1357

http://www.airpages.ru/eng/ru/ju287.shtml

http://weaponsandwarfare.com/2015/10/25/okb-1-ef-131/

http://www.moddb.com/groups/aircraft-lovers-group/images/okb-1-ef-131

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/other/kr/kr2003_02/index-5.html&prev=search
Re: OKB-1 EF 131 à 18/01/2016 08:35 Clansman
La fiche sur le site
Re: OKB-1 EF 131 à 18/01/2016 12:33 Ansierra117
Merci beaucoup de la fiche Clansman ! L'héritier du Ju-287…resté finalement à jamais prototype
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Jan. 18, 2016, 7:33 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires