Rappels

Histoire de l'appareil

Le Piper PA-48 Enforcer est un avion léger d’attaque au sol monoplace, propulsé par un turbopropulseur, muni d’ailes basses droites, d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage classique escamotable.

Dans les années 1960, le constructeur américain Cavalier Aircraft possède les droits de production et de modification sur les North American P-51 en Amérique du Nord. Ces appareils, issus des surplus de l’USAF et de l’ANG (Air National Guard) sont restaurés pour effectuer des représentations dans les meetings ou modifiés pour les courses aéronautiques.

Dans le cadre de différents programmes d’aides militaires (MAP) en 1967 et 1972, le gouvernement américain et l’USAF achètent plusieurs lots de Cavalier F-51D Mustang II pour différentes forces aériennes d’Amérique latine et d’Asie. Ces appareils, directement dérivés des North American P-51D de la seconde guerre mondiale, sont équipés d’un nouveau moteur V-1650-7, d’une nouvelle radio, d’un deuxième siège installé derrière le pilote et d’une dérive plus grande semblable aux F-51H. Les ailes sont renforcées pour l’installation d’un total de six mitrailleuses de 12,7 mm et de huit points d’attache permettant l’emport de deux bombes de 454 kg et de six roquettes de 127 mm. Une version biplace d’entrainement avec double commandes, verrière agrandie et seulement 4 canons de 12,7mm est également proposée sous la désignation de TF-51D.

Devant le potentiel de l’appareil, Cavalier Aircraft décide de développer une version motorisée avec un turbopropulseur Lycoming T-55L-9. Mais c’est finalement un Rolls-Royce Dart 510 plus facilement disponible qui est installé sur une cellule de Mustang II, dont l’entrée d’air ventrale est abandonnée. Des blindages en céramiques sont installés dans le fuselage afin de protéger le moteur, le pilote, et les éléments vitaux de l’appareil. C’est en 1968 qu’est présenté le Cavalier Turbo Mustang III, dont l’immatriculation civile du prototype est N6167U. Malheureusement, aucun client potentiel ne semble intéressé.

Le propriétaire et fondateur de l’entreprise Cavalier Aircraft Corporation, David Lindsay, vend ses droits sur le P-51/F-51 Mustang à Piper Aircraft Corporation en 1970. Le 4 novembre de la même année, le prototype du Turbo Mustang III est livré à l’usine Piper de Vero Beach et Cavalier arrête définitivement ce programme.

À cette époque, les USA lancent le programme Pave COIN destiné à doter des forces aériennes étrangères d’appareils légers d’attaque au sol et de lutte antiguérilla dans le cadre de l’aide militaire (MAP). Piper décide de continuer de développer cette version turbopropulsée, d’autant plus que l’expérience acquise par les USA durant la guerre du Vietnam démontre l’utilité d’appareils efficaces et bons marchés dans ce genre de conflit. C’est donc désormais deux avions, un monoplace (PE-1) et un biplace (PE-2), qui sont construits. La motorisation est assurée, comme c’était prévu initialement par Cavalier Aircraft, par des turbopropulseurs Lycoming T55-L-9 de 2’490cv d’occasion provenant des stocks de l'USAF.

Le premier vol du monoplace (N201PE) a lieu le 19 avril 1971. Le biplace (N202PE) effectue son premier vol le 29 avril. Malheureusement, le 12 juillet suivant, le PE-2 s’écrase à Vera Beach suite à une défaillance structurelle.

En 1971 et 1972, le prototype restant, bien qu’il ne soit piloté que par des pilotes de Piper, est évalué par l’USAF. Cette dernière est tout à fait satisfaite des performances de l’appareil, mais elle ne semble pas enthousiaste pour poursuivre le projet qui est mis de côté.

Vers 1980 (1979 ou 1981 selon les sources), le congrès américain verse à Piper 11,9 millions de $ pour la fabrication de deux nouveaux prototypes de cet appareil, désormais rebaptisé PA-48 Enforcer. Ces deux prototypes reçoivent des immatriculations civiles. Les modifications, principalement dues à la nouvelle motorisation et aux renforcements de structure, font du PA-48 un appareil quasiment nouveau, puisqu’il ne possède plus que 10% de pièces en commun avec le P-51D original.

L’avion se présente donc comme un avion à ailes basses droites, muni d'un empennage conventionnel, d'une verrière en goutte d’eau et d'un train d’atterrissage classique escamotable. Le cockpit, muni d’instruments modernisés, est équipé d’un siège éjectable. Comme pour le projet Turbo-Mustang de Cavalier Aircraft, la prise d’air ventrale a disparu et l’échappement se situe désormais sur le côté gauche. Le fuselage arrière est rallongé de 48 cm et l’empennage est agrandi. Les mitrailleuses dans les ailes sont démontées, et cinq points d’attache sous chaque aile sont installés pour permettre d’emporter des mitrailleuses et des canons en nacelle, des paniers à roquettes, des roquettes et des bombes. De plus, à l’extrémité de chaque aile peuvent être installés des réservoirs de carburant supplémentaires.

Ces deux PA-48 (N481PE et N482PE), effectuent leurs premier vol les 9 avril et 8 juillet 1983. Les essais en vol effectués par l’USAF sur les bases aériennes d’Eglin et d’Edwards en 1983 et 1984 montrent que ces appareils ont une vitesse de croisière d’environ 408 km/h, une vitesse maximale de près de 650 km/h et un rayon d’action de 755 km.

Malgré une très bonne adaptation aux missions d’appuis au sol et des performances intéressantes pour un avion relativement bon marché, aucune commande n’est passée, ni d’un pays étranger, ni même des USA dans le cadre d’aide militaire. Le programme est abandonné et les prototypes restants sont stockés par l’USAF, puis distribués à des musées.

Un des appareils est exposé dans un bâtiment annexe du National Museum of the USAF de Dayton (Ohio) et un autre est visible à l’Air Force Flight Test Museum d’Edwards AFB (Californie).


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Piper PA-48 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 6 350 kg (14 000 lbs)
  • Masse à vide : 3 266 kg (7 200 lbs)
  • Surface alaire : 23 m² (245 sq. ft)
  • Hauteur : 2,67 m (8,76 ft)
  • Envergure : 12,6 m (41,339 ft)
  • Longueur : 10,41 m (34,154 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 407 km/h (253 mph, 220 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 647 km/h (402 mph, 349 kts)
  • Vitesse de décrochage : 151 km/h (94 mph, 82 kts)
  • Distance franchissable : 1 500 km (932 mi, 810 nm)
  • Plafond opérationnel : 11 465 m (37 615 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 26,1 m/s (85,63 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 555 km/h (345 mph, 300 kts) à 15000 pieds (4575 m)
  • Charge alaire, à vide : 143,483 kg/m² (29,388 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 278,996 kg/m² (57,143 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 Lycoming T55-L-9
  • Puissance unitaire : 1 831 kW (2 489 ch, 2 455 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Piper PA-48 Enforcer à 11/01/2016 12:19 Jericho
Le Piper PA-48 Enforcer est un avion léger d’attaque au sol monoplace, propulsé par un turbopropulseur, muni d’ailes basses droites, d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage classique escamotable.

Dans les années 1960, le constructeur américain Cavalier Aircraft possède les droits de production et de modification sur les North American P-51 en Amérique du Nord. Ces appareils, issus des surplus de l’USAF et de l’ANG (Air National Guard) sont restaurés pour effectuer des représentations dans les meetings ou modifiés pour les courses aéronautiques.
Dans le cadre de différents programmes d’aides militaires (MAP) en 1967 et 1972, le gouvernement américain et l’USAF achètent plusieurs lots de Cavalier F-51D Mustang II pour différentes forces aériennes d’Amérique latine et d’Asie. Ces appareils, directement dérivés des North American P-51D de la seconde guerre mondiale, sont équipés d’un nouveau moteur V-1650-7, d’une nouvelle radio, d’un deuxième siège installé derrière le pilote et d’une dérive plus grande semblable aux F-51H. Les ailes sont renforcées pour l’installation d’un total de six mitrailleuses de 12,7mm et de huit points d’attache permettant l’emport de deux bombes de 454kg et de six roquettes de 127mm. Une version biplace d’entrainement avec double commandes, verrière agrandie et seulement 4 canons de 12,7mm est également proposée sous la désignation de TF-51D.

Devant le potentiel de l’appareil, Cavalier Aircraft décide de développer une version motorisée avec un turbopropulseur Lycoming T-55L-9. Mais c’est finalement un Rolls-Royce Dart 510 plus facilement disponible qui est installé sur une cellule de Mustang II, dont l’entrée d’air ventrale est abandonnée. Des blindages en céramiques sont installés dans le fuselage afin de protéger le moteur, le pilote, et les éléments vitaux de l’appareil. C’est en 1968 qu’est présenté le Cavalier Turbo Mustang III, dont l’immatriculation civile du prototype est N6167U. Malheureusement, aucun client potentiel ne semble intéressé.
Le propriétaire et fondateur de l’entreprise Cavalier Aircraft Corporation, David Lindsay, vend ses droits sur le P-51/F-51 Mustang à Piper Aircraft Corporation en 1970. Le 4 novembre de la même année, le prototype du Turbo Mustang III est livré à l’usine Piper de Vero Beach et Cavalier arrête définitivement ce programme.

À cette époque, les USA lancent le programme Pave COIN destiné à doter des forces aériennes étrangères d’appareils légers d’attaque au sol et de lutte antiguérilla dans le cadre de l’aide militaire (MAP). Piper décide de continuer de développer cette version turbopropulsée, d’autant plus que l’expérience acquise par les USA durant la guerre du Vietnam démontre l’utilité d’appareils efficaces et bons marchés dans ce genre de conflit. C’est donc désormais deux avions, un monoplace (PE-1) et un biplace (PE-2), qui sont construits. La motorisation est assurée, comme c’était prévu initialement par Cavalier Aircraft, par des turbopropulseurs Lycoming T55-L-9 de 2’490cv d’occasion provenant des stocks de l'USAF.

Le premier vol du monoplace (N201PE) a lieu le 19 avril 1971. Le biplace (N202PE) effectue son premier vol le 29 avril. Malheureusement, le 12 juillet suivant, le PE-2 s’écrase à Vera Beach suite à une défaillance structurelle.
En 1971 et 1972, le prototype restant, bien qu’il ne soit piloté que par des pilotes de Piper, est évalué par l’USAF. Cette dernière est tout à fait satisfaite des performances de l’appareil, mais elle ne semble pas enthousiaste pour poursuivre le projet qui est mis de côté.

Vers 1980 (1979 ou 1981 selon les sources), le congrès américain verse à Piper 11,9 millions de $ pour la fabrication de deux nouveaux prototypes de cet appareil, désormais rebaptisé PA-48 Enforcer. Ces deux prototypes reçoivent des immatriculations civiles. Les modifications, principalement dues à la nouvelle motorisation et aux renforcements de structure, font du PA-48 un appareil quasiment nouveau, puisqu’il ne possède plus que 10% de pièces en commun avec le P-51D original.
L’avion se présente donc comme un avion à ailes basses droites, muni d'un empennage conventionnel, d'une verrière en goutte d’eau et d'un train d’atterrissage classique escamotable. Le cockpit, muni d’instruments modernisés, est équipé d’un siège éjectable. Comme pour le projet Turbo-Mustang de Cavalier Aircraft, la prise d’air ventrale a disparu et l’échappement se situe désormais sur le côté gauche. Le fuselage arrière est rallongé de 48cm et l’empennage est agrandi. Les mitrailleuses dans les ailes sont démontées, et cinq points d’attache sous chaque aile sont installés pour permettre d’emporter des mitrailleuses et des canons en nacelle, des paniers à roquettes, des roquettes et des bombes. De plus, à l’extrémité de chaque aile peuvent être installés des réservoirs de carburant supplémentaires.

Ces deux PA-48 (N481PE et N482PE), effectuent leurs premier vol les 9 avril et 8 juillet 1983. Les essais en vol effectués par l’USAF sur les bases aériennes d’Eglin et d’Edwards en 1983 et 1984 montrent que ces appareils ont une vitesse de croisière d’environ 408km/h, une vitesse maximale de près de 650km/h et un rayon d’action de 755km.
Malgré une très bonne adaptation aux missions d’appuis au sol et des performances intéressantes pour un avion relativement bon marché, aucune commande n’est passée, ni d’un pays étranger, ni même des USA dans le cadre d’aide militaire. Le programme est abandonné et les prototypes restants sont stockés par l’USAF, puis distribués à des musées.

Un des appareils est exposé dans un bâtiment annexe du National Museum of the USAF de Dayton (Ohio) et un autre est visible à l’Air Force Flight Test Museum d’Edwards AFB (Californie).


Versions :
PA-48 : Prototypes construits par Piper Aircraft Corporation motorisés avec un turbopropulseur Lycoming T55-L-9. 4 appareils construits, trois monoplaces (N201PE, N481PE et N482PE) et un biplace (N202PE) qui est par la suite détruit lors d’un accident.


Utilisateurs militaires :
Aucun. USA : En test au sein de l’USAF.


Caractéristiques :
Equipage : 1
Longueur : 10,41m
Envergure : 12,60m
Hauteur : 2,67m
Surface alaire : 22,8m2
Masse à vide : 3’266kg
Masse maximale au décollage : 6’350kg
Points d’attache : 10+2 en bout d’aile pour des réservoirs externes.

Moteurs :
Un turbopropulseur Lycoming T55-L-9 de 1’831kW (2’490cv).

Performances :
Vitesse max : 648km/h
Vitesse de croisière : 408km/h
Vitesse ascensionnelle : 26,1m/s
Vitesse de décrochage : 183km/h
Plafond opérationnel : 11’465m
Distance franchissable : 1’500km

Armement :
2’576kg d’armement comprenant des mitrailleuses et des canons en nacelle, des paniers à roquettes, des roquettes et diverses bombes.


Liens internet :
https://en.wikipedia.org/wiki/Piper_PA-48_Enforcer
http://www.joebaugher.com/usaf_fighters/p51_14.html
http://www.aviastar.org/air/usa/piper_pa-48.php
http://www.crazyhorseap.be/Mustangs/History/CavalierEnforcer/CavalierEnforcer_02.htm
http://www.mustangsmustangs.com/p-51/who/case/123
http://afftcmuseum.org/education/edwards-afb-flight-test-history/piper-pa-48-enforcer-cn-48-8301002/
http://www.airspacemag.com/military-aviation/cubs-badass-big-brother-180953372/?no-ist
http://www.generalequipment.info/Enforcer%20PA-48.htm
http://www.edwards.af.mil/news/story.asp?id=123421266
Re: Piper PA-48 Enforcer à 11/01/2016 14:05 cachée dans les pins
déjà que j'ai un faible pour les Piper et leur allure, celui-là est terrible :oui:
Re: Piper PA-48 Enforcer à 11/01/2016 15:33 Clansman
La fiche sur le site
Re: Piper PA-48 Enforcer à 11/01/2016 16:04 glwpatton
Pauvre P-51 :D
Re: Piper PA-48 Enforcer à 11/01/2016 17:38 Ansierra117
J'adore cet appareil ! C'est ça qu'il manque peut-être à la France. Les russes ont le Su-25, les américains l'A-10, plusieurs pays l'A-29..Si on avait 100 exemplaires d'un appareil de COIN comme ça au Mali ça serait tout de suite très intéressant
Re: Piper PA-48 Enforcer à 11/01/2016 21:29 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Jan. 11, 2016, 2:59 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires