Rappels

Histoire de l'appareil

Dès l'été 1956, il était évident pour MiG que le réacteur Klimov VK-3 ne propulserait jamais quoique ce soit. La priorité restait cependant de concevoir un intercepteur autour du système "Uragan".

Tandis que l'I-3U fit la preuve du manque de fiabilité du VK-3, MiG redessina la cellule autour d'un nouveau réacteur, le Lyulka AL-7F. Il obéissait ainsi à l'ordre du conseil des ministres donné le 28 mars 1956. Ce nouveau réacteur, qui équipait le futur Su-7, fournissait 6240 kgp à sec et 9220 kgp avec la réchauffe. Le résultat fut un intercepteur plus grand et plus lourd que l'I-3U.

Le nouvel appareil reçut la désignation I-7U et effectua son vol inaugural le 22 avril 1957, avec Mossolov aux commandes. La flèche était réduite, passant des 57° de l'I-3U à 55°. Outre les 2 canons NR-30 de 30 mm à la racine des ailes (alimentés par 80 obus chacun), l'I-7U emportait 4 paniers ARS-57M de 16 roquettes de 57 mm sous autant de points d'emport.

Outre un radar "Almaz", l'I-7U était également doté d'une radio RSIU-4B "Azure", d'un ILS CAP-48, d'un radio-compas ARK-5, et d'un IFF SRZO-2.

L'I-7U était un monoplace à cockpit fermé, avec une verrière s'ouvrant vers l'avant. Son train d'atterrissage était tricycle et rétractable. Son unique moteur, placé à l'arrière, est alimenté par une prise d'air frontale avec un cône au milieu. C'est un monoplan cantilever, à ailes en flèche médianes accusant un dièdre négatif. Son empennage est conventionnel : son unique dérive est en flèche de même que son empennage horizontal. Ce dernier n'a pas de dièdre. Une quille ventrale se trouve sous la tuyère.

Un seul exemplaire fut construit, et fut endommagé dès le 21 juin lors de son 13e vol. Son train droit refusa de s'abaisser lors de l'atterrissage. Il fut réparé, mais seuls 6 vols supplémentaires furent effectués jusqu'au 24 janvier 1958. Le moteur AL-7F se montrait en effet peu fiable et gourmand en carburant.

Les sources divergent quand à la suite. Pour certaines, il fut remotorisé avec un AL-7F-1 et renommé I-75. Pour d'autres, l'I-75 est un appareil différent même s'il dérive de l'I-7U en en reprenant par exemple l'aile.

Une autre version, équipée de missiles K-5 et K-7, était prévue : l'I-7K. Elle semble ne jamais avoir été construite.

Versions référencées

  • Mikoyan-Gourevitch I-7U : Désignation du prototype, un exemplaire.
  • Mikoyan-Gourevitch I-7K : Version dotée de missiles K-5 et K-7, sans doute non construite.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Mikoyan-Gourevitch I-7U voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Flèche des ailes : 55 °
  • Masse maxi au décollage : 11 540 kg (25 441 lbs)
  • Masse à vide : 7 347 kg (16 197 lbs)
  • Surface alaire : 31,9 m² (343,369 sq. ft)
  • Envergure : 9,98 m (32,743 ft)
  • Longueur : 18,28 m (59,974 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 2 300 km/h (1 429 mph, 1 242 kts)
  • Distance franchissable : 1 505 km (935 mi, 813 nm)
  • Distance de convoyage : 2 004 km (1 245 mi, 1 082 nm)
  • Plafond opérationnel : 19 200 m (62 992 ft)
  • Charge alaire, à vide : 230,313 kg/m² (47,172 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 361,755 kg/m² (74,093 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Lyulka AL-7F
  • Puissance unitaire : 6 800 kgp (67 kN, 14 991 lbf), 9 000 kgp (88 kN, 19 842 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
MiG I-7 à 08/11/2015 09:22 Clansman
Dès l'été 1956, il était évident pour MiG que le réacteur Klimov VK-3 ne propulserait jamais quoique ce soit. La priorité restait cependant de concevoir un intercepteur autour du système "Uragan".

Tandis que l'I-3U fit la preuve du manque de fiabilité du VK-3, MiG redessina la cellule autour d'un nouveau réacteur, le Lyulka AL-7F. Il obéissait ainsi à l'ordre du conseil des ministres donné le 28 mars 1956. Ce nouveau réacteur, qui équipait le futur Su-7, fournissait 6240 kgp à sec et 9220 kgp avec la réchauffe. Le résultat fut un intercepteur plus grand et plus lourd que l'I-3U.

Le nouvel appareil reçut la désignation I-7U et effectua son vol inaugural le 22 avril 1957, avec Mossolov aux commandes. La flèche était réduite, passant des 57° de l'I-3U à 55°. Outre les 2 canons NR-30 de 30 mm à la racine des ailes (alimentés par 80 obus chacun), l'I-7U emportait 4 paniers ARS-57M de 16 roquettes de 57 mm sous autant de points d'emport.

Outre un radar "Almaz", l'I-7U était également doté d'une radio RSIU-4B "Azure", d'un ILS CAP-48, d'un radio-compas ARK-5, et d'un IFF SRZO-2.

Un seul exemplaire fut construit, et fut endommagé dès le 21 juin lors de son 13e vol. Son train droit refusa de s'abaisser lors de l'atterrissage. Il fut réparé, mais seuls 6 vols supplémentaires furent effectués jusqu'au 24 janvier 1958. Le moteur AL-7F se montrait en effet peu fiable et gourmand en carburant.

Les sources divergent quand à la suite. Pour certaines, il fut remotorisé avec un AL-7F-1 et renommé I-75. Pour d'autres, l'I-75 est un appareil différent même s'il dérive de l'I-7U en en reprenant par exemple l'aile.

Une autre version, équipée de missiles K-5 et K-7, était prévue : l'I-7K. Elle semble ne jamais avoir été construite.



Le grand livre des chasseurs / Green & Swanborough

http://prototypes.free.fr/ye8/ye8-4.htm

http://www.aviastar.org/air/russia/mig_i-7u.php

http://q-zon-fighterplanes.com/fighter-jets-in-action/fighters-ussrrussia/ussr-russia-iii/

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/i-7mikoy.html

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/fighter/i7.html&prev=search
Re: MiG I-7 à 08/11/2015 09:55 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Nov. 8, 2015, 9:29 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires