Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Chasse, Essais en vol
  • Constructeur : drapeau Lavotchkine
  • Code OTAN (avant la réforme de 1955) : Type 6
  • un seul appareil construit (cellule neuve)

Histoire de l'appareil

Le Lavotchkine La-160 fut le premier avion de chasse à réaction soviétique à recevoir des ailes en flèche. Conçu en 1946 à partir du La-152, il reçut le surnom de "Strelka" (flèchette).

Cette aile en flèche avait été conçue au TsaGi avec l'aide d'aérodynamiciens allemands, en s'appuyant sur les résultats d'essais en soufflerie. Au-delà de 950 km/h, une aile en flèche ou à profil très mince est nécessaire pour retarder les phénomènes de compression.

Un seul appareil fut construit, qui vola pour la première fois le 24 juin 1947. Les essais en vol se firent avec succès et furent rapidement suivis d'une présentation en public, lors du défilé aérien de Touchino le 3 août 1947. Il fut alors désigné Type 6 par l'USAF.

Tout comme le La-152, c'était un avion à silhouette en redan (avec une tuyère en position ventrale et l'empennage au bout d'une poutre), à construction entièrement métallique, et un train tricycle qui se rétractait uniquement dans le fuselage. Les ailes médianes accusaient une flèche de 35° au quart de la corde. L'épaisseur relative était de 9,5%. La dérive et les empennages horizontaux étaient eux-même en flèche.

Le moteur était un RD-10 de 900 kgp, remplacé en septembre par un RD-10F (ou YuF) à post-combustion de 1320 kgp. L'appareil était plus lourd que son prédécesseur, et le RD-10 l’empêchait de décoller à pleine charge. Cependant, il n'était pas conçu pour un moteur à réchauffe. Des panneaux de revêtement furent donc démontés pour refroidir la tuyère. Il sera d'ailleurs le dernier appareil à être pourvu de ce RD-10F, arrivé à ses limites. Rappelons que le RD-10 reste une copie soviétique du Jumo 004.

2 cloisons d'ailes furent également installées sur chaque aile, afin de limiter le décrochement des filets d'air sur l'aile. Ce problème engendrait une baisse de la stabilité en lacet et de la maniabilité à haute incidence.

Bien que conçu comme chasseur (il était armé de 2 canons NS-37 de 37 mm), il fut finalement utilisé comme avion de recherche sur l'aile en flèche, domaine peu connu en URSS. Le La-160 avait beau être une évolution depuis les La-150 et La-152 pas à pas (un peu à la manière de Dassault en France avec ses Mystère), il permit à l'URSS de récolter des informations non négligeables sur les vitesses transsoniques. Une vitesse de 1060 km/h à 5700 mètres d'altitude, soit Mach 0,92, fut atteinte en piqué. Il devint ainsi le premier avion soviétique à dépasser les 1000 km/h.

Cependant à cette vitesse, si la stabilité et la maniabilité restaient satisfaisantes, il souffrait en revanche de gros problèmes de vibrations qui ne furent jamais résolus. Il emportait également trop peu de carburant, comme ses prédécesseurs, pour être utilisé de manière opérationnelle.

Les essais en vol se terminèrent en septembre, et auraient continués jusqu'à ce que l'avion se brise en vol, suite à un phénomène de flutter sur les ailes. Ce test visait à déterminer la vitesse maximale du La-160. L'expérience acquise avec le La-160 permit aux ingénieurs soviétiques de concevoir des chasseurs à ailes en flèche, mais de manière plus prudente.

La désignation La-160 était précédemment accordée à un projet de biréacteur lourd de chasse, destiné à être produit en même temps que le bombardier Type 150 de l'OKB-1. Le projet fut mort-né, mais aboutit au I-21 d'Alekseyev lorsque celui-ci quitta Lavochkine pour diriger l'OKB-21 à Gorki.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Lavotchkine La-160 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 4 060 kg (8 951 lbs)
  • Masse normale au décollage : 3 597 kg (7 930 lbs)
  • Masse à vide : 2 738 kg (6 036 lbs)
  • Surface alaire : 15,9 m² (171,146 sq. ft)
  • Hauteur : 4,13 m (13,55 ft)
  • Envergure : 8,95 m (29,364 ft)
  • Longueur : 10,06 m (33,005 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 1 000 km (621 mi, 540 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 200 m (40 026 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 19,84 m/s (65,092 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 960 km/h (597 mph, 518 kts)
  • Vitesse maximale HA : 970 km/h (603 mph, 524 kts)
  • Charge alaire, à vide : 172,201 kg/m² (35,27 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 226,226 kg/m² (46,335 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 255,346 kg/m² (52,299 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Klimov RD-10F
  • Puissance unitaire : 910 kgp (9 kN, 2 006 lbf), 1 100 kgp (11 kN, 2 425 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Lavotchkine La-160 à 15/10/2015 07:27 Clansman
Le Lavotchkine La-160 fut le premier avion de chasse à réaction soviétique à recevoir des ailes en flèche. Conçu en 1946 à partir du La-152, il reçut le surnom de "Strelka" (flèchette).

Cette aile en flèche avait été conçue au TsaGi avec l'aide d'aérodynamiciens allemands, en s'appuyant sur les résultats d'essais en soufflerie. Au-delà de 950 km/h, une aile en flèche ou à profil très mince est nécessaire pour retarder les phénomènes de compression.

Un seul appareil fut construit, qui vola pour la première fois le 24 juin 1947. Les essais en vol se firent avec succès et furent rapidement suivis d'une présentation en public, lors du défilé aérien de Touchino le 3 août 1947. Il fut alors désigné Type 6 par l'USAF.

Tout comme le La-152, c'était un avion à silhouette en redan (avec une tuyère en position ventrale et l'empennage au bout d'une poutre), à construction entièrement métallique, et un train tricycle qui se rétractait uniquement dans le fuselage. Les ailes médianes accusaient une flèche de 35° au quart de la corde. L'épaisseur relative était de 9,5%. La dérive et les empennages horizontaux étaient eux-même en flèche.

Le moteur était un RD-10 de 900 kgp, remplacé en septembre par un RD-10F (ou YuF) à post-combustion de 1320 kgp. L'appareil était plus lourd que son prédécesseur, et le RD-10 l’empêchait de décoller à pleine charge. Cependant, il n'était pas conçu pour un moteur à réchauffe. Des panneaux de revêtement furent donc démontés pour refroidir la tuyère. Il sera d'ailleurs le dernier appareil à être pourvu de ce RD-10F, arrivé à ses limites. Rappelons que le RD-10 reste une copie soviétique du Jumo 004.

2 cloisons d'ailes furent également installées sur chaque aile, afin de limiter le décrochement des filets d'air sur l'aile. Ce problème engendrait une baisse de la stabilité en lacet et de la maniabilité à haute incidence.

Bien que conçu comme chasseur (il était armé de 2 canons NS-37 de 37 mm), il fut finalement utilisé comme avion de recherche sur l'aile en flèche, domaine peu connu en URSS. Le La-160 avait beau être une évolution depuis les La-150 et La-152 pas à pas (un peu à la manière de Dassault en France avec ses Mystère), il permit à l'URSS de récolter des informations non négligeables sur les vitesses transsoniques. Une vitesse de 1060 km/h à 5700 mètres d'altitude, soit Mach 0,92, fut atteinte en piqué. Il devint ainsi le premier avion soviétique à dépasser les 1000 km/h.

Cependant à cette vitesse, si la stabilité et la maniabilité restaient satisfaisantes, il souffrait en revanche de gros problèmes de vibrations qui ne furent jamais résolus. Il emportait également trop peu de carburant, comme ses prédécesseurs, pour être utilisé de manière opérationnelle.

Les essais en vol se terminèrent en septembre, et auraient continués jusqu'à ce que l'avion se brise en vol, suite à un phénomène de flutter sur les ailes. Ce test visait à déterminer la vitesse maximale du La-160. L'expérience acquise avec le La-160 permit aux ingénieurs soviétiques de concevoir des chasseurs à ailes en flèche, mais de manière plus prudente.

La désignation La-160 était précédemment accordée à un projet de biréacteur lourd de chasse, destiné à être produit en même temps que le bombardier Type 150 de l'OKB-1. Le projet fut mort-né, mais aboutit au I-21 d'Alekseyev lorsque celui-ci quitta Lavochkine pour diriger l'OKB-21 à Gorki.




Le grand livre des chasseurs / Green & Swanborough

http://xplanes.free.fr/lavo/arl-6.html

http://westerly.free.fr/pages/lavochkin2.htm

https://en.wikipedia.org/wiki/Lavochkin_La-160

http://www.aviastar.org/air/russia/la-160.php

http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/la-160.html

http://q-zon-fighterplanes.com/fighter-jets-in-action/fighters-ussrrussia/ussr-i/

http://www.the-blueprints.com/fr/vectordrawings/show/3314/lavochkin_la-160/

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/fighter/la160.html&prev=search
Re: Lavotchkine La-160 à 15/10/2015 08:03 Clansman
La fiche sur le site
Re: Lavotchkine La-160 à 19/10/2015 20:42 Nico2
Ah cette absence de photo(s) libre(s) de droits… :S
Re: Lavotchkine La-160 à 24/10/2015 14:48 Jericho

Nico2 a écrit

Ah cette absence de photo(s) libre(s) de droits… :S
Un petit croquis…
[attachment=0:15uo9lrl]<!– ia0 –>Lavotchkine _160_AMN.jpg<!– ia0 –>[/attachment:15uo9lrl]
Re: Lavotchkine La-160 à 28/10/2015 20:06 Nico2
Merci Jericho (beau dessin !)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Oct. 15, 2015, 7:33 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires