Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Attaque au sol, Chasse
  • Constructeur : drapeau IAI
  • un seul appareil construit (cellule neuve)
  • Voir également : IAI Kfir

Histoire de l'appareil

L’IAI Nammer est un avion de combat monoréacteur, muni d’ailes basses en delta, d’empennages canards fixes, d’une dérive en flèche et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

Le Nammer ("tigre" en Hébreux) est un avion de combat développé par le constructeur aéronautique israélien IAI (Israel Aerospace Industries) à la fin des années 1980 et début des années 1990. Le but de cet appareil est d’offrir une version modernisée du Kfir sur le marché de l’exportation. La cellule est semblable à celle du Kfir C-7, néanmoins le nez est modifié et la prise d’air située à la base de la dérive est supprimée.

La configuration du Nammer est donc très proche de celle du Mirage III, avec des ailes en delta, une dérive en flèche, des entrées d’air semi-circulaires avec des souris et un train d’atterrissage tricycle escamotable. Il garde également du Kfir les empennages canards, situés juste derrière les entrées d’air, et qui permettent d’améliorer très sensiblement la manœuvrabilité de l’appareil à basse vitesse, ainsi que ses distances de décollage et d’atterrissage. Une perche de ravitaillement en vol, située au-dessus de l’entrée d’air droite, est aussi installée.

Au début du programme, il était convenu que le client aurait le choix de remplacer le réacteur SNECMA Atar 9K50 par un General Electric F404. Par la suite, IAI décide de laisser le client choisir également parmi d’autres moteurs de la classe des 80-90kN de poussée (SNECMA M53, Volvo RM12, Pratt & Whitney PW1120, etc.).

Afin de proposer un avion moderne, IAI décide d’intégrer dans ce nouvel appareil l’avionique développée pour le Lavi. Il est équipé d’un radar Doppler de contrôle de tir Elta EL/M-2011 ou EL/M-2032 multimode permettant d’effectuer des missions air-air et d’attaque au sol, ainsi que différents systèmes d’alerte radar et de CME. Le cockpit est équipé d’un collimateur tête haute, de deux écrans multifonctions et d’un écran concernant le détecteur d’alerte radar et les CME. Les commandes de vol HOTAS (mains sur manche et manette) permettent au pilote de ne pas avoir besoin de lâcher ses commandes pour utiliser son système d’arme.

Le prototype effectue son premier vol le 21 mars 1991.

Le Nammer est proposé sur le marché à un prix de 20 millions de dollars, soit nettement en dessous du prix ce certains de ses concurrents occidentaux comme les F-16 et Mirage 2000. IAI est également prêt à vendre des licences de production ou de montage, mais il lui faudrait au minimum 80 appareils commandés pour lancer la production. Ce nombre n’ayant jamais été atteint, le programme est finalement abandonné.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

IAI Nammer voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 16 511 kg (36 401 lbs)
  • Masse normale au décollage : 11 603 kg (25 580 lbs)
  • Surface alaire : 34,8 m² (374,584 sq. ft)
  • Hauteur : 4,55 m (14,928 ft)
  • Envergure : 8,22 m (26,969 ft)
  • Longueur : 16 m (52 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 1 382 km (859 mi, 746 nm)
  • Plafond opérationnel : 17 678 m (58 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 233 m/s (764 ft/s)
  • Mach maximal BA : Mach 1,13
  • Mach maximal HA : Mach 2,2
  • Vitesse maximale HA : 2 500 km/h (1 553 mph, 1 350 kts)
  • Charge alaire, masse normale : 333,42 kg/m² (68,29 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 474,454 kg/m² (97,176 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur SNECMA Atar 9K50
  • Puissance unitaire : 5 000 kgp (49 kN, 11 023 lbf), 7 200 kgp (71 kN, 15 873 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
IAI Nammer à 05/10/2015 09:34 Jericho
L’IAI Nammer est un avion de combat monoréacteur, muni d’ailes basses en delta, d’empennages canards fixes, d’une dérive en flèche et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

Le Nammer ("tigre" en Hébreux) est un avion de combat développé par le constructeur aéronautique israélien IAI (Israel Aerospace Industries) à la fin des années 1980 et début des années 1990. Le but de cet appareil est d’offrir une version modernisée du Kfir sur le marché de l’exportation. La cellule est semblable à celle du Kfir C-7, néanmoins le nez est modifié et la prise d’air située à la base de la dérive est supprimée.
La configuration du Nammer est donc très proche de celle du Mirage III, avec des ailes en delta, une dérive en flèche, des entrées d’air semi-circulaires avec des souris et un train d’atterrissage tricycle escamotable. Il garde également du Kfir les empennages canards, situés juste derrière les entrées d’air, et qui permettent d’améliorer très sensiblement la manœuvrabilité de l’appareil à basse vitesse, ainsi que ses distances de décollage et d’atterrissage. Une perche de ravitaillement en vol, située au-dessus de l’entrée d’air droite, est aussi installée.
Au début du programme, il était convenu que le client aurait le choix de remplacer le réacteur SNECMA Atar 9K50 par un General Electric F404. Par la suite, IAI décide de laisser le client choisir également parmi d’autres moteurs de la classe des 80-90kN de poussée (SNECMA M53, Volvo RM12, Pratt & Whitney PW1120, etc.).
Afin de proposer un avion moderne, IAI décide d’intégrer dans ce nouvel appareil l’avionique développée pour le Lavi. Il est équipé d’un radar Doppler de contrôle de tir Elta EL/M-2011 ou EL/M-2032 multimode permettant d’effectuer des missions air-air et d’attaque au sol, ainsi que différents systèmes d’alerte radar et de CME. Le cockpit est équipé d’un collimateur tête haute, de deux écrans multifonctions et d’un écran concernant le détecteur d’alerte radar et les CME. Les commandes de vol HOTAS (mains sur manche et manette) permettent au pilote de ne pas avoir besoin de lâcher ses commandes pour utiliser son système d’arme.

Le prototype effectue son premier vol le 21 mars 1991.

Le Nammer est proposé sur le marché à un prix de 20 millions de dollars, soit nettement en dessous du prix ce certains de ses concurrents occidentaux comme les F-16 et Mirage 2000. IAI est également prêt à vendre des licences de production ou de montage, mais il lui faudrait au minimum 80 appareils commandés pour lancer la production. Ce nombre n’ayant jamais été atteint, le programme est finalement abandonné.


Versions :
Nammer : Un prototype construit.

Utilisateurs militaires :
Aucun.

Caractéristiques :
Equipage : 1
Passagers : 0
Longueur : 16,00m
Envergure : 8,22m
Hauteur : 4,55m
Surface alaire : 34,8m2
Masse maximale au décollage : 16’511kg
Charge utile : 6’270kg
Masse de carburant interne : 3’000kg
Points d’attache : 9

Moteurs :
Un réacteur de la classe des 80-90kN de poussée selon la volonté de l’utilisateur (SNECMA M53, General Electric F404, Volvo RM12, Pratt & Whitney PW1120, etc.).

Performances :
Vitesse max haute altitude: Mach 2.2
Vitesse max basse altitude: Mach 1.1
Plafond opérationnel : 17’700m
Distance franchissable : 1’382km

Armement :
2 canons DEFA de 30mm ; 6’270kg de charge externe.


Liens internet :
https://en.wikipedia.org/wiki/IAI_Nammer
http://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1991/1991%20-%201043.html
http://www.flightglobal.com/pdfarchive/view/1988/1988%20-%200269.html
Re: IAI Nammer à 05/10/2015 10:58 Clansman
La fiche sur le site

Eh ben, ça a été plus rentable de proposer des Kfir modernisés. J'ai dans l'idée qu'ils ont bénéficié de ce programme d'ailleurs.
Re: IAI Nammer à 05/10/2015 11:22 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci.


Clansman a écrit

Eh ben, ça a été plus rentable de proposer des Kfir modernisés. J'ai dans l'idée qu'ils ont bénéficié de ce programme d'ailleurs.
Certainement, déjà que le Nammer a profité du Lavi… N'empêche qu'un Nammer propulsé par un M-53, ça promettait de belles performances. :hehe:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Oct. 5, 2015, 10:28 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires