Rappels

Histoire de l'appareil

Le Hawker Siddeley HS.780 Andover est un avion de transport militaire pouvant embarquer jusqu’à 52 passagers, motorisé par deux turbopropulseurs et muni d’ailes basses, d’une dérive conventionnelle et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

Au début des années 1960, la RAF désire s’équiper d’un avion de transport tactique moyen. Handley Page propose le Herald et Avro Aircraft une version militarisée de son Avro 748. Testées en février 1962, la RAF sélectionne le modèle d’Avro équipé de turbopropulseurs, mais désire qu’il soit équipé d’une rampe de chargement arrière pour permettre le chargement de matériel de grandes dimensions et faciliter l’embarquement et le débarquement rapide des hommes de troupe.
L’étude de l’Avro 748MF (Military Freighter) commence en avril 1962. Les modifications, à part les équipements militaires standards, concernent l’arrière du fuselage et l’installation de moteurs plus puissants.
Le premier prototype qui prend l’air le 21 décembre 1963 se présente comme un avion de transport aérien assez classique. Deux ou trois membres d’équipage prennent place dans le poste de pilotage. La cabine est prévue pour accueillir 52 hommes de troupe ou 40 parachutistes. En cas d’évacuation sanitaire, il est également possible d’y installer 24 civières. Elle est également suffisamment vaste pour accueillir trois Land-Rover. À l’arrière, le dessus du fuselage reste droit jusqu’à son extrémité, permettant d’avoir le plancher qui se relève avec un angle plus important pour permettre l’installation d’une rampe de chargement. En position basse, les ailes sont droites avec un léger dièdre positif. Sur ces dernières sont installées les nacelles-moteurs abritant les turbopropulseurs Rolls-Royce Dart RDa.12 Mk 201 de 2’421kW (3’292cv). Les hélices quadripales étant plus grandes que celles du HS.748, il a fallu éloigner les moteurs du fuselage. L’empennage horizontal, dont le dièdre a dû être augmenté, et la dérive sont conventionnels avec une arête vers l’avant. Le train d’atterrissage est tricycle, et chacune de ses jambes est munie de deux roues en diabolo. Le train avant s’escamote dans le nez, alors que le train principal prend place dans les nacelles-moteurs. Un système de suspension permet d’abaisser le fuselage pour faciliter le chargement.
Avro Aircraft étant absorbé par Hawker Siddeley en juillet 1963, l’appareil est désormais désigné HS.780 Andover.
Par la suite, diverses versions sont construites permettant le transport de matériel et de troupe, la reconnaissance aérienne et le calibrage radio et électromagnétique.

Une première commande de 31 appareils est passée pour la RAF, pour effectuer du transport de matériel et de troupe. Ces avions, désignés Andover C.1, sont livrés à partir du 9 juillet 1965.
Certains de ces appareils sont convertis en C.1(PR), pour effectuer des missions de reconnaissance aérienne (PR - Photographic Reconnaissance).

D’autres versions construites par la suite sont équipées pour effectuer des missions de calibrations d’instruments de navigation (Andover E.3A). Certains de ces appareils sont également équipés de système de navigation inertielle référencée (Andover E.3).

Le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande et l’OTAN sont les seuls utilisateurs militaires des 37 HS.780 construits.
La Royal New Zealand Air Force a utilisé 10 appareils entre 1976 et 1998. Acheté à la RAF, ils ont été utilisés dans le cadre de missions de l’ONU en Somalie et à la frontière de l’Iran et de l’Irak, ainsi que pour de l’aide humanitaire durant plusieurs catastrophes ayant eu lieu dans l’océan Pacifique.

La RAF a utilisé les différentes versions d’Andover, les derniers appareils ont été retirés du service peu après 2010. Un Andover C.1 a été prêté au commandement de l’Air Force North de l’OTAN, à Oslo.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Avro 748MF : Prototype conçu en modifiant un Avro 748.
  • Hawker Siddeley Andover C.1 : Version de base.
  • Hawker Siddeley Andover C.1PR : Version basée sur un Andover C.1 modifié pour la reconnaissance photographique. 1 exemplaire.
  • Hawker Siddeley Andover CC.2 : Désignation des HS.748 Series 2 utilisés par la RAF pour le transport VIP.
  • Hawker Siddeley Andover E.3 : Version basée sur un Andover C.1 modifié pour des missions de calibration. 4 exemplaires.
  • Hawker Siddeley Andover E.3A : Version basée sur un Andover C.1 modifié pour des missions de guerre électronique. 3 exemplaires.
  • Avro 782 : Projet d’une version courte de l’Avro 780 Andover; étude commencée en juin 1962, elle ne semble pas avoir été produite.
  • Avro 783 : Projet d’une version à décollage et atterrissage court de l’Avro 780 Andover ; étude commencée en janvier 1963 pour répondre à une demande de l’OTAN, elle ne semble pas avoir été produite.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Hawker Siddeley Andover C.1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 23 133 kg (51 000 lbs)
  • Masse à vide : 13 301 kg (29 324 lbs)
  • Surface alaire : 77,2 m² (830,974 sq. ft)
  • Hauteur : 9,15 m (30,02 ft)
  • Envergure : 29,95 m (98,261 ft)
  • Longueur : 23,77 m (77,986 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 515 km/h (320 mph, 278 kts)
  • Vitesse de croisière : 430 km/h (267 mph, 232 kts)
  • Vitesse de décrochage : 145 km/h (90 mph, 78 kts)
  • Distance franchissable : 2 300 km (1 429 mi, 1 242 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 300 m (23 950 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 6,1 m/s (20,013 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 172,293 kg/m² (35,288 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 299,65 kg/m² (61,373 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Rolls-Royce Dart RDa.12 Mk 201
  • Puissance unitaire : 2 420 kW (3 290 ch, 3 245 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Hawker Siddeley HS.780 Andover à 19/09/2015 09:06 Jericho
Le Hawker Siddeley HS.780 Andover est un avion de transport militaire pouvant embarquer jusqu’à 52 passagers, motorisé par deux turbopropulseurs et muni d’ailes basses, d’une dérive conventionnelle et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

Au début des années 1960, la RAF désire s’équiper d’un avion de transport tactique moyen. Handley Page propose le Herald et Avro Aircraft une version militarisée de son Avro 748. Testées en février 1962, la RAF sélectionne le modèle d’Avro équipé de turbopropulseurs, mais désire qu’il soit équipé d’une rampe de chargement arrière pour permettre le chargement de matériel de grandes dimensions et faciliter l’embarquement et le débarquement rapide des hommes de troupe.
L’étude de l’Avro 748MF (Military Freighter) commence en avril 1962. Les modifications, à part les équipements militaires standards, concernent l’arrière du fuselage et l’installation de moteurs plus puissants.
Le premier prototype qui prend l’air le 21 décembre 1963 se présente comme un avion de transport aérien assez classique. Deux ou trois membres d’équipage prennent place dans le poste de pilotage. La cabine est prévue pour accueillir 52 hommes de troupe ou 40 parachutistes. En cas d’évacuation sanitaire, il est également possible d’y installer 24 civières. Elle est également suffisamment vaste pour accueillir trois Land-Rover. À l’arrière, le dessus du fuselage reste droit jusqu’à son extrémité, permettant d’avoir le plancher qui se relève avec un angle plus important pour permettre l’installation d’une rampe de chargement. En position basse, les ailes sont droites avec un léger dièdre positif. Sur ces dernières sont installées les nacelles-moteurs abritant les turbopropulseurs Rolls-Royce Dart RDa.12 Mk 201 de 2’421kW (3’292cv). Les hélices quadripales étant plus grandes que celles du HS.748, il a fallu éloigner les moteurs du fuselage. L’empennage horizontal, dont le dièdre a dû être augmenté, et la dérive sont conventionnels avec une arête vers l’avant. Le train d’atterrissage est tricycle, et chacune de ses jambes est munie de deux roues en diabolo. Le train avant s’escamote dans le nez, alors que le train principal prend place dans les nacelles-moteurs. Un système de suspension permet d’abaisser le fuselage pour faciliter le chargement.
Avro Aircraft étant absorbé par Hawker Siddeley en juillet 1963, l’appareil est désormais désigné HS.780 Andover.
Par la suite, diverses versions sont construites permettant le transport de matériel et de troupe, la reconnaissance aérienne et le calibrage radio et électromagnétique.

Une première commande de 31 appareils est passée pour la RAF, pour effectuer du transport de matériel et de troupe. Ces avions, désignés Andover C.1, sont livrés à partir du 9 juillet 1965.
Certains de ces appareils sont convertis en C.1(PR), pour effectuer des missions de reconnaissance aérienne (PR - Photographic Reconnaissance).

D’autres versions construites par la suite sont équipées pour effectuer des missions de calibrations d’instruments de navigation (Andover E.3A). Certains de ces appareils sont également équipés de système de navigation inertielle référencée (Andover E.3).

Le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande et l’OTAN sont les seuls utilisateurs militaires des 37 HS.780 construits.
La Royal New Zealand Air Force a utilisé 10 appareils entre 1976 et 1998. Acheté à la RAF, ils ont été utilisés dans le cadre de missions de l’ONU en Somalie et à la frontière de l’Iran et de l’Irak, ainsi que pour de l’aide humanitaire durant plusieurs catastrophes ayant eu lieu dans l’océan Pacifique.

La RAF a utilisé les différentes versions d’Andover, les derniers appareils ont été retirés du service peu après 2010. Un Andover C.1 a été prêté au commandement de l’Air Force North de l’OTAN, à Oslo.


Versions :
Avro 748 MF : (Military Freighter) Prototype conçu en modifiant un Avro 748. Son développement commence en avril 1962, les modifications, à part les équipements militaires standards, concernent l’arrière du fuselage équipé d’une rampe de chargement et l’installation de moteurs plus puissants.

Andover C.1 : (ou C.Mk1) Version de base destinée au transport, capable d’emporter 52 hommes de troupe, ou 40 parachutistes, ou 24 civières ou 6’546kg de fret. 31 appareils construits.

Andover E.3 : (ou E.Mk3) Andover C.1 modifiés pour des missions de calibration d'instruments de navigation, quatre appareils convertis.

Andover E.3A : (ou E.Mk3A) Andover C.1 modifiés pour des missions de guerre électroniques.


Utilisateurs militaires :
Nouvelle-Zélande : 10 appareils en service dans la Royal New Zealand Air Force entre 1976 et 1998.

OTAN : Un Andover C.1 de la RAF prêté à l’OTAN, basé à Oslo à la disposition du Commandement de l’Air Force North. Plus en service.

Royaume-Uni : 37 appareils au sein de la RAF et de l’Empire Test Pilots' School. Plus en service.


Caractéristiques :
Equipage : 2 à 3
Passagers : 52 (40 parachutistes ou 24 civières)
Longueur : 23,77m
Envergure : 29,95m
Hauteur : 9,15m
Surface alaire : 77,2m2
Masse à vide : 13’301kg
Masse maximale au décollage : 23’133kg
Charge utile : 6’546kg
Points d’attache : 0

Moteurs :
Deux turbopropulseurs Rolls-Royce Dart RDa.12 Mk 201de 2’421kW (3’292cv) chacun.

Performances :
Vitesse max : 515km/h
Vitesse de croisière : 430km/h
Vitesse de décrochage : 145km/h
Vitesse ascensionnelle : 6,1m/s
Plafond opérationnel : 7’300m
Distance franchissable : 2’300km

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Hawker_Siddeley_Andover
http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_hawkersiddeley_hs780_en.php
http://ukmamsoba.org/history_andover.html
http://aviationcentral.weebly.com/hawker-siddeley-hs-780-andover.html
Re: Hawker Siddeley HS.780 Andover à 19/09/2015 18:44 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 19, 2015, 1:06 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires