Rappels

Histoire de l'appareil

Le 3 janvier 1952, Bristol fit voler son Type 173, un hélicoptère à rotors en tandem destiné à emporter 13 passagers. Conçu par Raoul Hafner qui s'inspirait des hélicoptères Piasecki, celui-ci ne fut construit qu'à 5 prototypes et fut annulé en 1956. Il servit cependant de base aux Types 191 et 193, destinés respectivement à la Royal Navy et à la marine canadienne. Mais là encore, les projets furent annulés.

Cependant, le projet intéressa la Royal Air Force : le Type 192 fut alors conçu, en se basant sur les 3 cellules de Type 191 quasiment terminées. Les deux premières servirent à tester les nouveaux moteurs Napier Gazelle tandis que la dernière servit de cellule d'essais statiques. Sa construction était entièrement métallique.

Le Type 192 reprenait certains concepts de ses prédécesseurs, mais ce n'était pas l'idéal pour un transport de troupes. Le train d'atterrissage quadricycle et fixe, inhabituellement haut, était conçu à l'origine pour permettre l'installation de torpilles sous le fuselage. En conséquence, la porte passagers se trouvait à 1,2 mètres au-dessus du sol. Le moteur placé à l'arrière du fuselage interdisait toute installation d'une rampe arrière.

Le prototype du Type 192, immatriculé XG447, effectua son vol inaugural le 5 juillet 1958 avec des rotors en bois et des commandes manuelles. Il faudra attendre le 5e prototype pour que ceux-ci soient métalliques. Celui-ci, immatriculé XG452, battit d'ailleurs un record de vitesse en juin 1960 avec 210 km/h entre Gatwick et Tripoli. La porte passagers, qui s'ouvrait vers le haut, fut remplacée par une porte coulissante afin d'éviter le souffle du rotor. Enfin, 3 exemplaires de présérie subirent des tests opérationnels à RAF Odiham, avant d'être pris en compte par la RAF.

26 exemplaires furent construits, dont 24 furent livrés à la RAF sous le nom de Belvedere HC1. Ils entrèrent en service en 1961, au sein des squadrons 66 et 72, puis au squadron 26 en 1962, tous basés à RAF Odiham. Ils pouvaient emporter 30 passagers, 19 soldats, 12 civières ou 2700 kg sous élingue. Son instrumentation lui permettait de voler de nuit.

Les Belvedere furent déployés lors de l'insurrection d'Aden entre 1963 et 1967 et à Bornéo lors du conflit entre la Malaisie et l'Indonésie, entre 1962 et 1966. Il fut également utilisé lors de la campagne de Radfan dans le sud de l'Arabie, et à Brunei en 1962-1963. Cependant, ses ennuis mécaniques et sa tendance à prendre feu raccourcirent sa carrière. 7 appareils furent perdus par accident.

Le squadron 26 fut transféré à RAF Khormaksar (Aden), puis démantelé en novembre 1965. Les hélicoptères furent transférés au squadron 66 à Singapour à bord de l'HMS Albion. Le squadron 72 remplaça ses Belvedere par des Wessex en août 1964. Le squadron 66 fut le dernier utilisateur du Belvedere, jusqu'en mars 1969.

Bristol étudia une version civile pour 24 passagers destinée aux liaisons inter-villes, le 192C. Pour montrer son potentiel, le chef pilote d'essais de Bristol Charles "Sox" Hosegood battit les records de vitesse entre Londres et Paris en mai 1961. Mais ce fut insuffisant pour entraîner des commandes et le 192C ne fut jamais construit.

Sur les 26 exemplaires construits, 3 ont survécus jusqu'à nos jours. 2 sont exposés au musée de la RAF à Hendon et au Museum of Science and Industry à Manchester. Le troisième, qui est justement le 5e et dernier prototype, est en restauration au musée de l'hélicoptère à Weston-Super-Mare.

Versions référencées

  • Bristol Belvedere HC.1 : Unique version de série.
  • Bristol 173 : Prototypes prédécesseurs, 5 exemplaires.
  • Bristol 191 : Version navale non construite.
  • Bristol 192C : Version civile pour 24 passagers, non construite.
  • Bristol 193 : Version destinée à la marine canadienne, basée sur le Type 191. Non construite.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Bristol Belvedere HC.1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 8 618 kg (19 000 lbs)
  • Masse à vide : 5 148 kg (11 350 lbs)
  • Surface du rotor : 304 m² (3 270 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 14,9 m (48,885 ft)
  • Hauteur : 5 m (17 ft)
  • Longueur : 16,56 m (54,331 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 222 km/h (138 mph, 120 kts)
  • Distance franchissable : 741 km (460 mi, 400 nm)
  • Plafond opérationnel : 3 658 m (12 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 4,3 m/s (14,108 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 16,947 kg/m² (3,47 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 28,369 kg/m² (5,81 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbines Napier Gazelle
  • Puissance unitaire : 1 092 kW (1 485 ch, 1 465 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Bristol 192 Belvedere à 06/09/2015 07:06 Clansman
Hélicoptère de transport moyen britannique des années 1950.

Le 3 janvier 1952, Bristol fit voler son Type 173, un hélicoptère à rotors en tandem destiné à emporter 13 passagers. Conçu par Raoul Hafner qui s'inspirait des hélicoptères Piasecki, celui-ci ne fut construit qu'à 5 prototypes et fut annulé en 1956. Il servit cependant de base aux Types 191 et 193, destinés respectivement à la Royal Navy et à la marine canadienne. Mais là encore, les projets furent annulés.

Cependant, le projet intéressa la Royal Air Force : le Type 192 fut alors conçu, en se basant sur les 3 cellules de Type 191 quasiment terminées. Les deux premières servirent à tester les nouveaux moteurs Napier Gazelle tandis que la dernière servit de cellule d'essais statiques. Sa construction était entièrement métallique.

Le Type 192 reprenait certains concepts de ses prédécesseurs, mais ce n'était pas l'idéal pour un transport de troupes. Le train d'atterrissage quadricycle et fixe, inhabituellement haut, était conçu à l'origine pour permettre l'installation de torpilles sous le fuselage. En conséquence, la porte passagers se trouvait à 1,2 mètres au-dessus du sol. Le moteur placé à l'arrière du fuselage interdisait toute installation d'une rampe arrière.

Le prototype du Type 192, immatriculé XG447, effectua son vol inaugural le 5 juillet 1958 avec des rotors en bois et des commandes manuelles. Il faudra attendre le 5e prototype pour que ceux-ci soient métalliques. Celui-ci, immatriculé XG452, battit d'ailleurs un record de vitesse en juin 1960 avec 210 km/h entre Gatwick et Tripoli. La porte passagers, qui s'ouvrait vers le haut, fut remplacée par une porte coulissante afin d'éviter le souffle du rotor. Enfin, 3 exemplaires de présérie subirent des tests opérationnels à RAF Odiham, avant d'être pris en compte par la RAF.

26 exemplaires furent construits, dont 24 furent livrés à la RAF sous le nom de Belvedere HC1. Ils entrèrent en service en 1961, au sein des squadrons 66 et 72, puis au squadron 26 en 1962, tous basés à RAF Odiham. Ils pouvaient emporter 30 passagers, 19 soldats, 12 civières ou 2700 kg sous élingue. Son instrumentation lui permettait de voler de nuit.

Les Belvedere furent déployés lors de l'insurrection d'Aden entre 1963 et 1967 et à Bornéo lors du conflit entre la Malaisie et l'Indonésie, entre 1962 et 1966. Il fut également utilisé lors de la campagne de Radfan dans le sud de l'Arabie, et à Brunei en 1962-1963. Cependant, ses ennuis mécaniques et sa tendance à prendre feu raccourcirent sa carrière. 7 appareils furent perdus par accident.

Le squadron 26 fut transféré à RAF Khormaksar (Aden), puis démantelé en novembre 1965. Les hélicoptères furent transférés au squadron 66 à Singapour à bord de l'HMS Albion. Le squadron 72 remplaça ses Belvedere par des Wessex en août 1964. Le squadron 66 fut le dernier utilisateur du Belvedere, jusqu'en mars 1969.

Bristol étudia une version civile pour 24 passagers destinée aux liaisons inter-villes, le 192C. Pour montrer son potentiel, le chef pilote d'essais de Bristol Charles "Sox" Hosegood battit les records de vitesse entre Londres et Paris en mai 1961. Mais ce fut insuffisant pour entraîner des commandes et le 192C ne fut jamais construit.

Sur les 26 exemplaires construits, 3 ont survécus jusqu'à nos jours. 2 sont exposés au musée de la RAF à Hendon et au Museum of Science and Industry à Manchester. Le troisième, qui est justement le 5e et dernier prototype, est en restauration au musée de l'hélicoptère à Weston-Super-Mare.






http://fr.wikipedia.org/wiki/Bristol_Belvedere

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/bristol-belvedere/

http://en.wikipedia.org/wiki/Bristol_Belvedere

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/bristol_belvedere.php

http://www.hmfriends.org.uk/restorbelv.htm

http://www.helis.com/database/model/152/

http://www.tangmere-museum.org.uk/aircraft-month/bristol-belvedere

http://www.rafmuseum.org.uk/documents/collections/74-A-15-Belvedere-XG474.pdf
Re: Bristol 192 Belvedere à 06/09/2015 07:43 Clansman
La fiche sur le site
Re: Bristol 192 Belvedere à 06/09/2015 15:55 Nico2
Merci pour cette fiche originale Clans.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 6, 2015, 7:10 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires