Rappels

Histoire de l'appareil

Le TAI Hürkuş est un avion d’entrainement biplace en tandem, motorisé par un turbopropulseur entrainant une hélice à cinq pales, muni d’ailes cantilevers en position basses, d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

L’entreprise TAI (Turkish Aerospace Industries) commence le développement de l’Hürkuş en 2006, après avoir signé un contrat avec le gouvernement turc qui désire s’équiper d’un avion d’entrainement de base moderne indigène capable de missions diurnes et nocturnes. Le nom a été choisi en mémoire de Vecihi Hürkuş, le premier aviateur turc à avoir abattu un ennemi et la première personne à avoir conçu un avion en Turquie. 

En 2007, des accords avec le constructeur sud-coréen KAI sont signés. Le nouvel appareil reprendra ainsi certains éléments de structure du KT-1, ainsi que la technologie permettant un blindage modulable de l’appareil pour des missions d’attaque au sol, afin de répondre au mieux aux besoins de la force aérienne turque. 

Le programme prévoit le premier vol en 2009 et des livraisons dès 2011, mais après de nombreux retards ce n’est que le 27 juin 2012 qu’il est présenté en public. Le premier vol est finalement effectué le 29 août 2013 sur la base d’Akıncı près d’Ankara.

L’Hürkuş est un appareil aux formes classiques pour un avion d’entrainement de base moderne. Biplace en tandem, le siège arrière est surélevé pour permettre une meilleure visibilité vers l’avant à son occupant. Le cockpit, pressurisé, est muni d’un générateur d'oxygène (OBOGS) et d’un système de contrôle de l’air ambiant (température et humidité) fourni par l’entreprise italienne Microtecnica. Les commandes de vol sont de type HOTAS (mains sur manche et manettes). Les occupants sont équipés de combinaisons anti-G et sont assis sur des sièges Martin-Baker Mk T-16 N 0/0. La motorisation est assurée par un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68T de 1’200 kW (1’632 cv) entrainant une hélice à cinq pales. Les ailes cantilevers en position basse sont munies de trois points d’emport chacune pour emporter diverses charges militaires. Les empennages sont conventionnels et la dérive est prolongée vers l’avant par une arrête assez importante. Le train d’atterrissage tricycle, entièrement escamotable, est équipé d’amortisseurs à haute absorption pour les missions de formation.

Une seconde version désignée Hürkuş B est proposée avec une avionique embarquée plus importante, comportant des HUD, des ordinateurs de mission et des écrans multifonctions. Il vola pour la première fois le 30 janvier 2018.

Deux autres versions sont étudiées. L’Hürkuş C, muni d’une nacelle optronique et capable d’emporter jusqu’à 1’500 kg de charge offensive pour des missions d’appuis aérien rapproché, et une version de reconnaissance aérienne munie d’un FLIR, pour les garde-côtes.

L’Hürkuş est également proposé, dans ses différentes versions, à des pays qui ne possèdent pas des budgets militaires importants.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • TAI Hürkuş A : Version d’entrainement de base civile ou militaire.
  • TAI Hürkuş B : Version d'entraînement à l'avionique améliorée.
  • TAI Hürkuş C : Version d'attaque au sol.
  • TAI Hürkuş Coast-Guard : Projet de version de patrouille maritime.

Pays exploitant actuellement cet appareil

TAI Hürkuş C voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Hauteur : 3,7 m (12,139 ft)
  • Envergure : 9,96 m (32,677 ft)
  • Longueur : 11,17 m (36,647 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 574 km/h (357 mph, 310 kts)
  • Vitesse de croisière : 463 km/h (288 mph, 250 kts)
  • Vitesse de décrochage : 143 km/h (89 mph, 77 kts)
  • Distance de décollage : 489 m (1 604 ft)
  • Distance d'atterrissage : 593 m (1 946 ft)
  • Facteur de charge maximal : 7 G
  • Facteur de charge minimal : 3,5 G
  • Endurance maximale : 4,25 h
  • Distance franchissable : 1 478 km (918 mi, 798 nm)
  • Plafond opérationnel : 10 577 m (34 701 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 22 m/s (72 ft/s)

Motorisation

  • 1 turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68T
  • Puissance unitaire : 1 193 kW (1 622 ch, 1 600 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
TAI Hürkuş à 03/09/2013 09:17 Jericho
Le TAI Hürkuş vient de faire son premier vol.

Dérivé du KAI KT-1 coréen, le TAI Hürkuş est un avion d'entraînement de base.
Re: TAI Hürkuş à 22/06/2015 08:57 Jericho
Le TAI Hürkuş est un avion d’entrainement biplace en tandem, motorisé par un turbopropulseur entrainant une hélice à cinq pales, muni d’ailes cantilevers en position basses, d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

L’entreprise TAI (Turkish Aerospace Industries) commence le développement de l’Hürkuş en 2006, après avoir signé un contrat avec le gouvernement turc qui désire s’équiper d’un avion d’entrainement de base moderne indigène capable de missions diurnes et nocturnes. Le nom a été choisi en mémoire de Vecihi Hürkuş, le premier aviateur turc à avoir abattu un ennemi et la première personne à avoir conçu un avion en Turquie.
En 2007, des accords avec le constructeur sud-coréen KAI sont signés. Le nouvel appareil reprendra ainsi certains éléments de structure du KT-1, ainsi que la technologie permettant un blindage modulable de l’appareil pour des missions d’attaque au sol, afin de répondre au mieux aux besoins de la force aérienne turque.
Le programme prévoit le premier vol en 2009 et des livraisons dès 2011, mais après de nombreux retards ce n’est que le 27 juin 2012 qu’il est présenté en public. Le premier vol est finalement effectué le 29 août 2013 sur la base d’Akıncı près d’Ankara.

L’Hürkuş est un appareil aux formes classiques pour un avion d’entrainement de base moderne. Biplace en tandem, le siège arrière est surélevé pour permettre une meilleure visibilité vers l’avant à son occupant. Le cockpit, pressurisé, est muni d’un générateur d'oxygène (OBOGS) et d’un système de contrôle de l’air ambiant (température et humidité) fourni par l’entreprise italienne Microtecnica. Les commandes de vol sont de type HOTAS (mains sur manche et manettes). Les occupants sont équipés de combinaisons anti-G et sont assis sur des sièges Martin-Baker Mk T-16 N 0/0. La motorisation est assurée par un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68T de 1’200kW (1’632cv) entrainant une hélice à cinq pales. Les ailes cantilevers en position basse sont munies de trois points d’emport chacune pour emporter diverses charges militaires. Les empennages sont conventionnels et la dérive est prolongée vers l’avant par une arrête assez importante. Le train d’atterrissage tricycle, entièrement escamotable, est équipé d’amortisseurs à haute absorption pour les missions de formation.

Une seconde version désignée Hürkuş B est proposée avec une avionique embarquée plus importante, comportant des HUD, des ordinateurs de mission et des écrans multifonctions.

Deux autres versions sont étudiées. L’Hürkuş C, muni d’une nacelle optronique et capable d’emporter jusqu’à 1’500kg de charge offensive pour des missions d’appuis aérien rapproché, et une version de reconnaissance aérienne munie d’un FLIR, pour les garde-côtes.

L’Hürkuş est également proposé, dans ses différentes versions, à des pays qui ne possèdent pas des budgets militaires importants.


Versions :
Hürkuş A : Version d’entrainement de base civile ou militaire, il a effectué son premier vol le 29 août 2013.

Hürkuş B : Version d’entrainement de base militaire équipée d’une avionique plus avancée comprenant un ordinateur de mission et un cockpit intégrant un HUD, un écran principal de vol (PFD) et un petit écran multifonction. Selon certaines sources, le cockpit pourrait être aménagé selon l’appareil qui sera par la suite utilisé par les élèves-pilotes.

Hürkuş C : Version destinée aux missions d’appui rapproché équipée d’une boule optronique munie de caméras TV et IR. Elle devrait pouvoir emporter 1’500kg de charge offensive sous six points d’attache sous voilure, constituées de mitrailleuses ou cde anons en nacelles, de paniers à roquettes ou de missiles air-surface. L’armée turque s’intéresse à cette version pour offrir un soutien supplémentaire à ses hélicoptères d’attaque.

Hürkuş Coast-Guard : Désignation certainement modifiée par la suite concernant le projet d’un Hürkuş de patrouille maritime destiné aux garde-côtes. Ils devraient être équipés d’un FLIR ASELSAN dont les images obtenues seront analysées par un opérateur installé sur le siège arrière.


Utilisateurs militaires :
Turquie : 15 appareils sont commandés par la force aérienne, d’autres commandes devraient suivre.


Caractéristiques :
Equipage : 1
Passagers : 1
Longueur : 11,17m
Envergure : 9,96m
Hauteur : 3,70m
Points d’attache : 6

Moteurs :
Un turbopropulseur Pratt & Whitney Canada PT6A-68T de 1’200kW (1’632cv).

Performances :
Vitesse max : 574km/h
Vitesse de croisière : 463km/h
Vitesse de décrochage : 143km/h
Vitesse ascensionnelle : 22m/s
Plafond opérationnel : 10’577m
Endurance : 4h15
Distance franchissable : 1’478km
Distance de décollage : 489m
Distance d’atterrissage : 593m
Facteurs de charge limite : +7 /-3,5 G

Armement :
Mitrailleuses de 12,7mm et canons de 20mm en nacelle.
Roquettes guidées Roketsan Cirit de 70mm.
Missiles air-surface Roketsan UMTAS.
Bombes lisses Mk81 et Mk82.
Bombes guidées Tübitak SAGE HGK-3 (Mk82) et KGK-82.
Bombes d’entrainement BDU33 et MK106.


Liens internet :
https://www.tai.com.tr/en/project/hurkus
http://en.wikipedia.org/wiki/TAI_H%C3%BCrku%C5%9F
http://www.airforce-technology.com/projects/taihurkus/
http://psk.blog.24heures.ch/archive/2013/09/02/le-tai-hurku%C5%9F-a-vole-853740.html
http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=1088
http://aviationweek.com/awin/anka-hurkus-orders-boost-turkish-aerospace
http://www.flightglobal.com/news/articles/picture-tai-rolls-out-turkey39s-first-hurkus-trainer-373621/
http://globalmilitaryreview.blogspot.de/2013/08/turkish-tai-hurkus-c-to-be-armed-with-l.html
Re: TAI Hürkuş à 22/06/2015 09:58 Clansman
La fiche sur le site
Re: TAI Hürkuş à 22/06/2015 13:19 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman. ;)
Re: TAI Hürkuş à 10/07/2017 21:13 ouakamois
Essais de tirs de missiles air sol
Re: TAI Hürkuş à 31/01/2018 14:23 ouakamois
Essai en vol de l'Hürkus B
Essai en vol de l'Hürkus B
Répondre aux messages »
Texte de , créé le June 22, 2015, 9:17 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires