Histoire de l'appareil

Le Shaanxi Y-9 est un avion de transport quadrimoteur à ailes hautes, muni d’un train d’atterrissage tricycle escamotable, d’une rampe de chargement arrière et d’un empennage conventionnel.

En 2001, le constructeur chinois Shaanxi lance un programme visant la modernisation de ses avions de transport Y-8, qui sont une copie de l’Antonov An-12. Le programme, qui est désigné Y-8X, est perçu comme une version allongée et plus puissante de l’Y-8F qui devrait fournir des performances proches des C-130J Hercules. Pour ce programme, Shaanxi a reçu l’aide du constructeur ukrainien Antonov sur la refonte de la cellule et les tests en soufflerie. Présenté en public en 2005, la désignation du nouvel appareil n’est finalement pas Y-8F-600 comme prévu, mais Y-9. On remarque que les principales différences visibles avec l’Y-8 sont des ailettes aux extrémités des empennages horizontaux et un fuselage avant redessiné. Les premières livraisons à la force aérienne chinoise (PLAAF) sont prévues pour 2009.
En 2007, le site de production est déménagé et de nouvelles versions capables d’effectuer des missions spéciales sont étudiées en priorité. Après plus d’une année d’interruption des travaux, le programme reprend et le premier vol est finalement effectué le 5 novembre 2010.

L’Y-9 est muni d’ailes hautes, sur lesquelles sont installés les quatre turbopropulseurs Zhuzhou Wojiang-6C. Ces moteurs de 5’170 cv entrainent des hélices à six pales en matériaux composites. La dérive est conventionnelle, avec des ailerons aux extrémités des empennages horizontaux. Le train d’atterrissage est de type tricycle, avec un train avant muni de deux roues en diabolo et les jambes du train principal munies de quatre roues chacune. Dans la cabine, 106 sièges peuvent être installés pour le transport de passagers, ou 72 civières durant les missions d’évacuation sanitaires. Dans une configuration haute-densité, 98 parachutistes peuvent prendre place (132 selon d’autres sources). À l’arrière de la cabine, une grande porte munie d’une rampe de chargement permet au Y-9 d’emporter du fret de grandes dimensions, ainsi que des véhicules, jusqu’à une charge totale de 25 tonnes. Le cockpit est équipé d’écrans multifonctions.

Le premier Y-9 de série est entré en service au sein de la PLAAF durant l’été 2012. En dehors de la version de transport de base, en janvier 2015 six autres versions "spéciales" sont déjà en service ou en cours de développement sous des désignations "GX" (GaoXin). Certaines sont encore désignées sous l’appellation d’Y-8, comme l’Y-8FQ.

D'autres, bien que bénéficiant déjà du fuselage redessiné du Y-9 sont encore considérés comme des Y-8 (KJ-200 et KJ-500), puisque antérieurs à la mise en service officielle des Y-9 au sein de la PLAAF.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Shaanxi Y-9 : Version de transport militaire basée sur le Y-8F-600.
  • Shaanxi Y-9E : Version export de transport militaire.
  • Shaanxi Y-9JB : Version de renseignement électronique. 5 exemplaires.
  • Shaanxi Y-9XZ : Version de guerre psychologique.
  • Shaanxi Y-9G : Version de guerre électronique. 1 prototype.
  • Shaanxi KJ-500 : Version AWACS dérivée du ZDK-03.
  • Shaanxi KJ-500H : Version du KJ-500 destinée à la marine chinoise.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Shaanxi Y-9 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 77 000 kg (169 756 lbs)
  • Masse à vide : 39 000 kg (85 980 lbs)
  • Hauteur : 11,3 m (37,073 ft)
  • Envergure : 40 m (131 ft)
  • Longueur : 36 m (118 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 650 km/h (404 mph, 351 kts)
  • Vitesse de croisière : 550 km/h (342 mph, 297 kts)
  • Distance de décollage : 1 350 m (4 429 ft) maxi
  • Distance d'atterrissage : 1 350 m (4 429 ft) maxi
  • Distance franchissable : 5 700 km (3 542 mi, 3 078 nm)
  • Distance de convoyage : 7 800 km (4 847 mi, 4 212 nm)
  • Plafond opérationnel : 10 400 m (34 121 ft)

Motorisation

  • 4 turbopropulseurs Zhuzhou WJ-6C
  • Puissance unitaire : 3 800 kW (5 167 ch, 5 096 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Shaanxi Y-9 à 15/06/2015 09:12 Jericho
Le Shaanxi Y-9 est un avion de transport quadrimoteur à ailes hautes, muni d’un train d’atterrissage tricycle escamotable, d’une rampe de chargement arrière et d’un empennage conventionnel.

En 2001, le constructeur chinois Shaanxi lance un programme visant la modernisation de ses avions de transport Y-8, qui sont une copie de l’Antonov An-12. Le programme, qui est désigné Y-8X, est perçu comme une version allongée et plus puissante de l’Y-8F qui devrait fournir des performances proches des C-130J Hercules. Pour ce programme, Shaanxi a reçu l’aide du constructeur ukrainien Antonov sur la refonte de la cellule et les tests en soufflerie. Présenté en public en 2005, la désignation du nouvel appareil n’est finalement pas Y-8F-600 comme prévu, mais Y-9. On remarque que les principales différences visibles avec l’Y-8 sont des ailettes aux extrémités des empennages horizontaux et un fuselage avant redessiné. Les premières livraisons à la force aérienne chinoise (PLAAF) sont prévues pour 2009.
En 2007, le site de production est déménagé et de nouvelles versions capables d’effectuer des missions spéciales sont étudiées en priorité. Après plus d’une année d’interruption des travaux, le programme reprend et le premier vol est finalement effectué le 5 novembre 2010.

L’Y-9 est muni d’ailes hautes, sur lesquelles sont installés les quatre turbopropulseurs Zhuzhou Wojiang-6C. Ces moteurs de 5’170cv entrainent des hélices à six pales en matériaux composites. La dérive est conventionnelle, avec des ailerons aux extrémités des empennages horizontaux. Le train d’atterrissage est de type tricycle, avec un train avant muni de deux roues en diabolo et les jambes du train principal munies de quatre roues chacune. Dans la cabine, 106 sièges peuvent être installés pour le transport de passagers, ou 72 civières durant les missions d’évacuation sanitaires. Dans une configuration haute-densité, 98 parachutistes peuvent prendre place (132 selon d’autres sources). À l’arrière de la cabine, une grande porte munie d’une rampe de chargement permet au Y-9 d’emporter du fret de grandes dimensions, ainsi que des véhicules, jusqu’à une charge totale de 25 tonnes. Le cockpit est équipé d’écrans multifonctions.

Le premier Y-9 de série est entré en service au sein de la PLAAF durant l’été 2012. En dehors de la version de transport de base, en janvier 2015 six autres versions "spéciales" sont déjà en service ou en cours de développement sous des désignations "GX" (GaoXin). Certaines sont encore désignées sous l’appellation d’Y-8, comme l’Y-8FQ.
D'autres, bien que bénéficiant déjà du fuselage redessiné du Y-9 sont encore considérés comme des Y-8 (KJ-200 et KJ-500), puisque antérieurs à la mise en service officielle des Y-9 au sein de la PLAAF. Bien que leurs fiches soient déjà faites, je me suis permi de joindre ces versions au Y-9 dont elles possèdent les améliorations (on peut bien entendu les enlever pour le site, afin d'éviter de faire doublon).


Versions :
Y-8X : Première désignation du projet en 2001, les premières versions semblent également avoir été désignées Y-8.

Y-9 : Version de base pour le transport de troupes, de fret ou l’évacuation sanitaire. Proche de l’Y-8, il possède un fuselage plus long dont l’avant est redessiné.

KJ-200 : (GX-5) Version de surveillance aérienne et de contrôle avancé équipé d’une grande antenne rectangulaire au-dessus du fuselage, ainsi que divers capteurs et antennes dans des carénages situés devant et au-dessous du nez, ainsi qu’au sommet de la dérive. (CF : fiche déjà faite)


Y-8FQ : (GX-6) Désignée Y-8 bien que possédant déjà un fuselage à l’avant redessiné d’Y-9, c’est une version de patrouille maritime munie d’un radôme sous le nez contenant un radar de recherche, des hublots sphériques et une longue antenne cylindrique horizontale à l’arrière, dans le prolongement du fuselage.

Y-9JB : (GX-8) Version ELINT de reconnaissance et d’espionnage électronique muni de grands carénages disposés devant le nez, au-dessus et sur les côtés du fuselage, ainsi que d’antennes supplémentaires.

KJ-500 : (GX-9 ?) Nouvelle version de surveillance aérienne et de contrôle avancé… (CF : fiche déjà faite)

Y-9XZ : (GX-10) Version de guerre psychologique.

Y-9G : (GX-11) Version de surveillance et de guerre électronique munie de six grandes antennes ovales contre le fuselage, ainsi que plusieurs autres sur la dérive. Cet appareil devrait remplacer les Y-8G.


Utilisateurs militaires :
Chine : Diverses versions sont en service ou sont commandées au sein des PLAN (marine) et PLAAF (force aérienne).


Caractéristiques :
Equipage : 3 à 4
Passagers : 106 (98 parachutistes)
Longueur : 36m
Envergure : 40m
Hauteur : 11,3m
Masse à vide : 39’000kg
Masse maximale au décollage : 77’000kg
Capacité en carburant : 23’000kg
Charge utile : 25’000kg

Moteurs :
4 turbopropulseurs Zhuzhou WoJiang-6C (FWJ-6C) de 3’805kW (5’170cv).

Performances :
Vitesse max : 650km/h
Vitesse de croisière : 550km/h
Plafond opérationnel : 10’400m
Distance franchissable : 5’700km
Distance franchissable en convoyage: 7’800km
Distance de piste nécessaire décollage/ atterrissage : 1’350m

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Shaanxi_Y-9
http://sinodefence.com/chinese-military-aircraft/transport-tanker-aircraft/#Y9
http://www.flightglobal.com/news/articles/looking-for-lift-flight39s-new-look-military-aircraft-212080/
http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=1161
http://sinodefence.com/2014/01/10/y-9-military-transport-aircraft/
http://www.airrecognition.com/index.php/focus-analysis-photo-report-aviation-defence-industry/aviation-defence-industry-technology/1396-new-chinese-electronic-warfare-aircraft-for-plaaf-based-on-shaanxi-y-9-transport-aircraft.html
http://www.globalsecurity.org/military/world/china/y-9.htm
http://www.flightglobal.com/news/articles/shaanxi39s-y9-still-waiting-on-chinese-military-to-337807/
http://defenseupdates.blogspot.de/2012/10/shaanxi-y-9-transport-aircraft.html
http://www.janes.com/article/44169/japan-intercepts-new-chinese-gx-8-elint-aircraft
http://www.airwar.ru/enc/craft/y9.html
http://www.airrecognition.com/index.php?option=com_content&task=view&id=1396
Re: Shaanxi Y-9 à 15/06/2015 10:18 Clansman
La fiche sur le site

Pas simple de s'y retrouver, en effet. Le Y-8F-600 est parfois présenté comme une version civile modernisée du Y-8…

Enfin, on a fait au mieux.
Re: Shaanxi Y-9 à 15/06/2015 10:30 Ansierra117
As-tu connaissance de ce blog ? : http://chinese-military-aviation.blogspot.ru/p/whats-new.html
Il est plutôt pas mal foutu et spécialisé, comme son nom l'indique, sur la Chine
Concernant la fiabilité je ne sais pas mais il n'a pas l'air de faire de la propagande

En tout cas belle fiche j'aime bien les appareils chinois :)
Re: Shaanxi Y-9 à 15/06/2015 10:40 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci!


Clansman a écrit

Pas simple de s'y retrouver, en effet. Le Y-8F-600 est parfois présenté comme une version civile modernisée du Y-8…

Enfin, on a fait au mieux.
C'est pas impossible que la désignation Y-8F-600 ait été gardée pour la version civile… J'ai surtout trouvé que cette désignation a été remplacée, contre toute attente, par Y-9 (en tous cas pour les versions militaires).
Les versions possédant déjà des améliorations du Y-9 ont peut-être continué à se faire désigné sous Y-8 tant que la nouvelle désignation n'avait pas encore été validée?

En tous cas, c'est encore une fois un sacré sac de noeuds… :roll:
Re: Shaanxi Y-9 à 16/06/2015 10:38 Clansman
En tous cas, c'est encore une fois un sacré sac de noeuds…

Un casse-tête chinois, en tous cas. :mrgreen:
Re: Shaanxi Y-9 à 20/06/2015 16:55 Nico2
Merci Jericho pour cette fiche qui rappelle que l'aviation chinoise se développe en se diversifiant. :)
Re: Shaanxi Y-9 à 29/06/2015 20:23 Jericho
La marine chinoise semble enfin avoir mis en service son nouvel avion de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine de type Y-8Q/Y-8FQ (GX6) selon les médias chinois.
Re: Shaanxi Y-9 à 29/06/2015 21:25 Ansierra117
D'après certains blogs ce sont 2 appareils qui ont rejoint la marine chinoise
Répondre aux messages »
Texte de , créé le June 15, 2015, 9:33 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires