Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Entraînement
  • Constructeur : drapeau Hongdu, drapeau drapeau Yakovlev
  • 7 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir également : Yakovlev Yak-152

Histoire de l'appareil

Le Hongdu Yakovlev L-7 est un avion d’entrainement de base monomoteur, biplace en tandem, muni d’un moteur à pistons en étoile, d’ailes basses cantilever, d’empennages conventionnels et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

Au début des années 2000, la force aérienne de l’armée populaire de libération chinoise (PLAAF) est encore équipée de Nanchang CJ-6 pour l’entrainement de base de ses pilotes. Ces appareils sont robustes, mais désuets et leurs performances sont largement dépassées. Un pilote qui passe du CJ-6 au jet d’entrainement JL-8 (K-8) ou éventuellement même au Hongdu L-15 pour la formation avancée, risque d’avoir de gros problèmes d’adaptation. Pour accélérer le développement et diminuer les risques d’industrialisation, en 2004 une demande de collaboration entre HAIG (Hongdu Aviation Industry Corporation) et le russe Yakovlev est acceptée par le gouvernement chinois. Le but de ce programme est la mise au point d’un avion d’entrainement moderne dérivé du Yak-152. Selon l’accord, les deux constructeurs doivent faire un effort de développement de 50% chacun et deux chaines de montage seront mis en place, une en Chine et la seconde en Russie.

Le L-7 (CJ-7 pour la PLAAF) est un avion muni d’ailes basses cantilever et d’empennages conventionnels. La propulsion est garantie par un moteur à pistons en étoile M-14X de 367cv, entrainant une hélice tripale. Le train d’atterrissage tricycle est escamotable. Le cockpit est équipé d’écrans multifonctions et les pilotes sont équipés de sièges éjectables zéro/zéro SKS-94M disposés en tandem.
Le premier vol du prototype est effectué en octobre 2010, avec deux ans de retard. Durant l’été 2014, sept prototypes sont achevés et effectuent les divers essais en vol et au sol pour être certifiés.

La force aérienne chinoise prévoit de s’équiper de 300 à 500 CJ-7.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Hongdu/Yakovlev L-7 : Désignation de la version de base (prototypes ?)
  • Hongdu/Yakovlev CJ-7 : Désignation militaire chinoise du L-7.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Hongdu/Yakovlev L-7 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 290 kg (2 844 lbs)

Performances

  • Vitesse maximum : 500 km/h (311 mph, 270 kts)
  • Vitesse de croisière : 360 km/h (224 mph, 194 kts)
  • Vitesse de décrochage : 160 km/h (99 mph, 86 kts)
  • Distance de décollage : 210 m (689 ft)
  • Distance d'atterrissage : 360 m (1 181 ft)
  • Facteur de charge maximal : 7 G
  • Facteur de charge minimal : 5 G
  • Distance franchissable : 1 300 km (808 mi, 702 nm)
  • Plafond opérationnel : 8 000 m (26 247 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 11 m/s (36 ft/s)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Vedeneyev M14X
  • Puissance unitaire : 268 kW (365 ch, 360 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Hongdu Yakovlev L7 (CJ-7) à 14/06/2015 08:31 Jericho
Le Hongdu Yakovlev L-7 est un avion d’entrainement de base monomoteur, biplace en tandem, muni d’un moteur à pistons en étoile, d’ailes basses cantilever, d’empennages conventionnels et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

Au début des années 2000, la force aérienne de l’armée populaire de libération chinoise (PLAAF) est encore équipée de Nanchang CJ-6 pour l’entrainement de base de ses pilotes. Ces appareils sont robustes, mais désuets et leurs performances sont largement dépassées. Un pilote qui passe du CJ-6 au jet d’entrainement JL-8 (K-8) ou éventuellement même au Hongdu L-15 pour la formation avancée, risque d’avoir de gros problèmes d’adaptation. Pour accélérer le développement et diminuer les risques d’industrialisation, en 2004 une demande de collaboration entre HAIG (Hongdu Aviation Industry Corporation) et le russe Yakovlev est acceptée par le gouvernement chinois. Le but de ce programme est la mise au point d’un avion d’entrainement moderne dérivé du Yak-152. Selon l’accord, les deux constructeurs doivent faire un effort de développement de 50% chacun et deux chaines de montage seront mis en place, une en Chine et la seconde en Russie.

Le L-7 (CJ-7 pour la PLAAF) est un avion muni d’ailes basses cantilever et d’empennages conventionnels. La propulsion est garantie par un moteur à pistons en étoile M-14X de 367cv, entrainant une hélice tripale. Le train d’atterrissage tricycle est escamotable. Le cockpit est équipé d’écrans multifonctions et les pilotes sont équipés de sièges éjectables zéro/zéro SKS-94M disposés en tandem.
Le premier vol du prototype est effectué en octobre 2010, avec deux ans de retard. Durant l’été 2014, sept prototypes sont achevés et effectuent les divers essais en vol et au sol pour être certifiés.

La force aérienne chinoise prévoit de s’équiper de 300 à 500 CJ-7.


Versions :
L-7 : Désignation de la version de base.

CJ-7 : Désignation militaire chinoise du L-7.


Utilisateurs militaires :
Chine : En test au sein de la force aérienne (PLAAF), 300 à 500 CJ-7 devraient être commandés.


Caractéristiques :
Equipage : 2
Masse maximale au décollage : 1’290kg
Carburant : 200kg

Moteurs :
Un moteur à pistons Vedeneyev M14X de 9 cylindres en étoile de 270kW (367cv)

Performances :
Vitesse max : 500km/h
Vitesse de croisière : 360km/h
Vitesse ascensionnelle : 11m/s
Vitesse de décrochage : 160km/h
Plafond opérationnel : 8’000m
Distance franchissable : 1’300km
Distance de décollage : 210m
Distance d’atterrissage : 360m
Facteurs de charge limite : +7 /-5 G

Armement :
Sans.

Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Hongdu_Yakovlev_CJ-7
http://www.airforceworld.com/pla/cj7-trainer-china.htm
http://chinese-military-aviation.blogspot.de/p/trainers.html
http://china-pla.blogspot.de/2009/10/trainer-projects-for-pla.html
http://finslab.com/enciclopedia/letra-h/hongdu-yakovlev-cj-7.php
Re: Hongdu Yakovlev L7 (CJ-7) à 14/06/2015 09:03 Clansman
La fiche sur le site

Fiche qui évoluera, j'espère…
Re: Hongdu Yakovlev L7 (CJ-7) à 15/06/2015 21:36 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman.


Clansman a écrit

Fiche qui évoluera, j'espère…
C'est à espérer pour eux. :hehe:
Re: Hongdu Yakovlev L7 (CJ-7) à 20/06/2015 16:50 Nico2
Et c'est assez probable. :)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le June 14, 2015, 8:48 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires