Histoire de l'appareil

Le CAIC Z-18 est un hélicoptère de transport moyen, motorisé par trois turbines entrainant un rotor de sustentation à six pales et un rotor de queue à cinq pales, il est muni d’un train d’atterrissage tricycle fixe.

La version de base AC313, développée par Avicopter (China Aviation Industry Corporation Helicopter Company), est en quelque sorte une modernisation du Z-8, lui-même une copie du Sud-Aviation SA.321 "Super Frelon". C’est aussi le plus grand hélicoptère conçu en Chine.

Comme son prédécesseur, l'AC313 est motorisé par trois turbines Pratt & Whitney Canada PT6B-67A installées au-dessus de la cabine. Deux tuyères éjectant l’air chaud sont installées sur le côté gauche, la troisième se trouve sur la droite. Le rotor de sustentation est équipé de six pales en composite et en titane. Le rotor anti-couple, situé sur la gauche de la dérive, est muni de cinq pales alors que sur la droite se trouve un stabilisateur horizontal. Le poste de pilotage, dans lequel se trouvent deux sièges côte-à-côte pour les pilotes, est muni d’une avionique numérique moderne. La cabine est assez vaste pour permettre d’emporter 27 passagers ou jusqu’à 4 tonnes de fret. On y accède par une porte coulissante sur le côté droit, ou par une porte basculant vers le bas et munie d’un escalier sur le côté droit pour les versions VIP. Une grande porte cargo à l’arrière permet de charger de grands volumes ou d’embarquer et débarquer rapidement les passagers. Sous élingue, l’appareil peut soulever jusqu’à 5 tonnes. Le train d’atterrissage tricycle est fixe. Chaque jambe est équipée de roues en diabolo, le train principal est fixé sous des carénages installés de chaque côté du fuselage, ce qui permet de dégager de la place dans la cabine. Le dessous du fuselage est par contre entièrement redessiné par rapport à son prédécesseur, le Z-8.

En plus des missions de transport conventionnelles, il peut effectuer des missions de recherche et sauvetage, d’évacuation sanitaire, de transport VIP et de lutte contre les incendies. Selon les missions qu’il a à effectuer, il peut recevoir un équipement spécifique.
Sa distance franchissable est de 900 km, mais il peut également être équipé de réservoirs supplémentaires permettant de porter cette distance à 1’400 km.

Le premier prototype a volé pour la première fois le 18 mars 2010 à Jingdezhen, dans la province de Jiangxi. Durant les tests, il a démontré ses capacités à évoluer par grand froid et à haute altitude. Il est par ailleurs le premier hélicoptère de conception chinoise à être autorisé à voler à des altitudes supérieurs à 4’500 m. Il est par la suite certifié par l’Administration de l’aviation civile de Chine et il entre en service en 2011. Avicopter désire également faire certifier son AC313 en Europe et aux USA.
CAIH (China Aviation Industrial Helicopter Co), une filiale d’AVIC Helicopter, devrait pouvoir en produire jusqu’à 300 par an à partir de 2015, voir 2016.

Un dérivé militaire, désigné Z-18, est mis au point par CAIC (Changhe Aircraft Industries Corporation). Les principales différences sont l’utilisation de turbines WZ-6C, dérivées de la Turbomeca Turmo 3C WZ-6 du Z-8, ainsi que l’avionique et les systèmes embarqués nécessaires aux missions pour lesquelles il est destiné.
Plusieurs versions pour la marine sont développées, reconnaissables aux flotteurs disposés de chaque côté du fuselage, sous lesquels sont fixées les jambes du train principal. Depuis 2014 une version destinée à l’armée est également testée.

Selon les médias chinois, le 31 janvier 2015, un Z-18 ayant décollé au Tibet aurait volé à 9'000 mètres d’altitude pour survoler le Mont Everest. Si ce vol est validé par la FAI, cela établira un nouveau record dans sa catégorie.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Changhe Z-18 White Heron voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 13 800 kg (30 424 lbs)
  • Masse à vide : 6 865 kg (15 135 lbs)
  • Surface du rotor : 280,4 m² (3 018,2 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 18,9 m (62,008 ft)
  • Hauteur : 6,66 m (21,85 ft)
  • Longueur : 23,03 m (75,558 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 336 km/h (209 mph, 181 kts)
  • Vitesse de croisière : 250 km/h (155 mph, 135 kts)
  • Distance franchissable : 900 km (559 mi, 486 nm)
  • Distance de convoyage : 1 400 km (870 mi, 756 nm)
  • Plafond opérationnel : 9 000 m (29 528 ft)
  • Charge alaire, à vide : 24,483 kg/m² (5,014 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 49,215 kg/m² (10,08 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 3 turbines Changzhou WZ-6C
  • Puissance unitaire : 1 300 kW (1 768 ch, 1 743 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
CAIC Z-18 à 12/06/2015 09:38 Jericho
Le CAIC Z-18 est un hélicoptère de transport moyen, motorisé par trois turbines entrainant un rotor de sustentation à six pales et un rotor de queue à cinq pales, il est muni d’un train d’atterrissage tricycle fixe.

La version de base AC313, développée par Avicopter (China Aviation Industry Corporation Helicopter Company), est en quelque sorte une modernisation du Z-8, lui-même une copie du Sud-Aviation SA.321 "Super Frelon". C’est aussi le plus grand hélicoptère conçu en Chine.

Comme son prédécesseur, l'AC313 est motorisé par trois turbines Pratt & Whitney Canada PT6B-67A installées au-dessus de la cabine. Deux tuyères éjectant l’air chaud sont installées sur le côté gauche, la troisième se trouve sur la droite. Le rotor de sustentation est équipé de six pales en composite et en titane. Le rotor anti-couple, situé sur la gauche de la dérive, est muni de cinq pales alors que sur la droite se trouve un stabilisateur horizontal. Le poste de pilotage, dans lequel se trouvent deux sièges côte-à-côte pour les pilotes, est muni d’une avionique numérique moderne. La cabine est assez vaste pour permettre d’emporter 27 passagers ou jusqu’à 4 tonnes de fret. On y accède par une porte coulissante sur le côté droit, ou par une porte basculant vers le bas et munie d’un escalier sur le côté droit pour les versions VIP. Une grande porte cargo à l’arrière permet de charger de grands volumes ou d’embarquer et débarquer rapidement les passagers. Sous élingue, l’appareil peut soulever jusqu’à 5 tonnes. Le train d’atterrissage tricycle est fixe. Chaque jambe est équipée de roues en diabolo, le train principal est fixé sous des carénages installés de chaque côté du fuselage, ce qui permet de dégager de la place dans la cabine. Le dessous du fuselage est par contre entièrement redessiné par rapport à son prédécesseur, le Z-8.
En plus des missions de transport conventionnelles, il peut effectuer des missions de recherche et sauvetage, d’évacuation sanitaire, de transport VIP et de lutte contre les incendies. Selon les missions qu’il a à effectuer, il peut recevoir un équipement spécifique.
Sa distance franchissable est de 900km, mais il peut également être équipé de réservoirs supplémentaires permettant de porter cette distance à 1’400km.

Le premier prototype a volé pour la première fois le 18 mars 2010 à Jingdezhen, dans la province de Jiangxi. Durant les tests, il a démontré ses capacités à évoluer par grand froid et à haute altitude. Il est par ailleurs le premier hélicoptère de conception chinoise à être autorisé à voler à des altitudes supérieurs à 4’500m. Il est par la suite certifié par l’Administration de l’aviation civile de Chine et il entre en service en 2011. Avicopter désire également faire certifier son AC313 en Europe et aux USA.
CAIH (China Aviation Industrial Helicopter Co), une filiale d’AVIC Helicopter, devrait pouvoir en produire jusqu’à 300 par ans à partir de 2015, voir 2016.

Un dérivé militaire, désigné Z-18, est mis au point par CAIC (Changhe Aircraft Industries Corporation). Les principales différences sont l’utilisation de turbines WZ-6C, dérivées de la Turbomeca Turmo 3C WZ-6 du Z-8, ainsi que l’avionique et les systèmes embarqués nécessaires aux missions pour lesquelles il est destiné.
Plusieurs versions pour la marine sont développées, reconnaissables aux flotteurs disposés de chaque côté du fuselage, sous lesquels sont fixées les jambes du train principal. Depuis 2014 une version destinée à l’armée est également testée.

Selon les médias chinois, le 31 janvier 2015, un Z-18 ayant décollé au Tibet aurait volé à 9'000 mètres d’altitude pour survoler le Mont Everest. Si ce vol est validé par la FAI, cela établira un nouveau record dans sa catégorie.


Versions :
Avicopter AC313: Désignation civile de la version de base, motorisée par trois turbines Pratt & Whitney Canada PT6B-67A.

Z-18 "White Heron" : Première version du Z-18 directement dérivé de l’AC313. Les moteurs sont des WZ-6C de 1’300kW (1’768cv) et le train d’atterrissage principal est installé sous des flotteurs disposés de part et d’autre du fuselage. Un radar météorologique est installé devant le nez et une tourelle électro-optique, contenant des caméras TV et IR, est installée en dessous. La dérive peut se plier, de même que les pales, afin de faciliter son embarcation à bord de navire. En service au sein de l’aéronavale chinoise, il est utilisé entre autre à bord du porte-avion Liaoning pour le transport de l’équipage et de matériel.

Z-18F "Sea Eagle" : Version anti-navire et de lutte anti-sous-marine présentée pour la première fois en février 2014. Les pales et la dérive peuvent se replier pour faciliter son utilisation à bord de navire. Cet appareil dispose d’un radar de recherche sous son nez et d’une tourelle contenant des caméras TV et IR sur le côté droit. Une trentaine d’ouvertures, situées sur les côtés de la rampe arrière, permettent de lancer des bouées acoustiques. Des antennes des systèmes de navigation et de communications sont installées au-dessus et à l’arrière de l’appareil. Il est très possible qu’un sonar immergé puisse être utilisé depuis une ouverture à l’arrière du fuselage. Cette version est également équipée de quatre pylônes installés sur les côtés, qui pourraient emporter des torpilles ou des missiles antinavires (YJ-9 par exemple). À la fin de l’année 2014, au moins deux prototypes sont construits. Ces appareils seront très certainement stationnés à bord du porte-avion Liaoning.

Z-18J "Bat" : Version de veille aérienne et de commandement (AWACS) munie d’une antenne radar à l’arrière du fuselage. Repliée vers le haut lorsque l’appareil est au sol ou durant les déplacements jusqu’à sa zone de patrouille, l’antenne est abaissée au-dessous du fuselage pour effectuer sa mission de surveillance aérienne. Le Z-18J n’effectue certainement pas d’autres missions, la place disponible à son bord étant occupée par les nombreux équipements destinés à traiter les données obtenues par le radar, qui semble être de type AESA. Les pales, de même que la dérive peuvent se plier, afin de faciliter son entreposage à bord des navires. Il est possible que cet appareil ne soit utilisé qu’en attendant la mise en service d’un avion aéroporté de veille aérienne qui possèderait une plus grande autonomie.

Z-18A : Version destinée à l’armée populaire de libération. Le prototype a été vu pour la première fois en décembre 2014. Son nez redessiné et plus aérodynamique contient un radar de suivi de terrain et une tourelle électro-optique, située en-dessous, est munie de caméras TV et IR. Une antenne de liaison par satellite située sur la poutre de queue permet de communiquer à grande distance. Il pourrait remplacer les Z-8A pour le transport à haute altitude, par exemple au Tibet. Il n’est pas muni de pales et de dérive repliables, ni de flotteurs.


Utilisateurs militaires :
Chine : En service au sein de l’aéronavale, en essai au sein de l’armée de terre.


Caractéristiques Z-18:
Equipage : 2
Passagers : 27
Longueur : 23,03
Hauteur : 6,66m
Diamètre du rotor principal : 18,90m
Surface du rotor principal: 280,4m2
Masse à vide : 6’865kg
Masse maximale au décollage : 13’800kg
Charge utile : 4’000kg
Charge utile sous élingue : 5’000kg
Volume de la cabine totale : 23,5m3

Moteurs :
Trois turbines WZ-6C d’environ 1’300kW (1’768cv).

Performances :
Vitesse max : 336km/h
Vitesse de croisière : 250km/h
Plafond opérationnel : 9’000m
Distance franchissable : 900km

Armement :
Z-18F : Missiles antinavires et torpilles
Z-18A : Eventuellement mitrailleuses, paniers à roquettes et missiles air-surface.


Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Avicopter_AC313
http://www.aerospace-technology.com/projects/avicopter-ac313-helicopter/
http://www.globalsecurity.org/military/world/china/ac313.htm
http://en.wikipedia.org/wiki/Changhe_Z-18
http://www.janes.com/article/42184/china-unveils-asw-version-of-z-18-helicopter
http://chinese-military-aviation.blogspot.de/p/helicopters-iii.html
http://defence-blog.com/?p=3072
http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=1201
http://www.wantchinatimes.com/news-subclass-cnt.aspx?id=20150203000030&cid=1101
http://aeromagazine.uol.com.br/artigo/changhe-z-18-atinge-9000-m-de-altitude_1978.html
http://english.chinamil.com.cn/news-channels/china-military-news/2015-01/15/content_6310547.htm
http://www.helis.com/database/model/1400/
http://english.chinamil.com.cn/news-channels/china-military-news/2015-01/15/content_6310547.htm
http://chinesemilitaryreview.blogspot.com/2014/08/chinese-z-18f-anti-submarine-warfare.html?_sm_au_=iVVkft0r3jR2qHQ4
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vespa_velutina
Re: CAIC Z-18 à 12/06/2015 12:19 Clansman
J'aime bien la dernière source. Par contre, je sais pas si les spécifications sont fiables. :mrgreen:

La fiche sur le site

Pour l'iconographie, faudra repasser plus tard, je le crains…
Re: CAIC Z-18 à 12/06/2015 13:33 Jericho
Merci Clansman.

Clansman a écrit

J'aime bien la dernière source. Par contre, je sais pas si les spécifications sont fiables. :mrgreen:
Ben oui, je sais, ça reste du Wikipedia… Mais ça concerne bien le Frelon asiatique… :bonnet:



Clansman a écrit

Pour l'iconographie, faudra repasser plus tard, je le crains…
Soyons patient. :hehe:
Re: CAIC Z-18 à 12/06/2015 14:06 Clansman
Ben oui, je sais, ça reste du Wikipedia… Mais ça concerne bien le Frelon asiatique…

J'ai pas osé me servir de ces photos-là. :bonnet:
Re: CAIC Z-18 à 20/06/2015 16:13 Nico2
Merci pour cette fiche, qui me rappelle qu'il me manque le Super Frelon.
Re: CAIC Z-18 à 20/06/2015 18:11 Jericho

Nico2 a écrit

Merci pour cette fiche, qui me rappelle qu'il me manque le Super Frelon.
C'est celui-ci qui te manque ? :interr:
Re: CAIC Z-18 à 20/06/2015 18:35 Clansman
Je crois qu'il voulait dire que le Super Frelon lui manquait. :D
Re: CAIC Z-18 à 20/06/2015 21:02 Jericho

Clansman a écrit

Je crois qu'il voulait dire que le Super Frelon lui manquait. :D
J'avais un doute… :hehe:
Re: CAIC Z-18 à 26/06/2015 20:14 Nico2

Clansman a écrit

Je crois qu'il voulait dire que le Super Frelon lui manquait. :D

Tout à fait, bien vu Clans.

Mais Jericho aurait pu avoir raison si la fiche n'existait pas, j'aime user de messages subliminaux… :mrgreen:
Re: CAIC Z-18 à 26/06/2015 21:10 Clansman
En même temps, à qui le Super Frelon ne manque t'il pas… Si on avait vraiment voulu un hélico lourd européen, en son temps c'était un candidat idéal.
Re: CAIC Z-18 à 26/06/2015 23:59 Jericho

Clansman a écrit

En même temps, à qui le Super Frelon ne manque t'il pas…
Ben pour être franc… euh… non, rien… :mrgreen:

:dehors:
Re: CAIC Z-18 à 29/06/2015 22:28 Nico2
Jericho … :mrgreen: :drill:

Blague à part, le Super Frelon était vraiment un appareil remarquable, en avance sur son temps je trouve avec ses capacités largement éprouvées, notamment en matière de sauvetage dans des conditions pour le moins difficiles.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le June 12, 2015, 12:23 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires