Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Transport de passagers
  • Constructeur : drapeau drapeau Tupolev
  • Code OTAN : Cart
  • un seul appareil construit (cellule neuve)

Histoire de l'appareil

Alors que le travail préliminaire sur le Tu-4 commençait, Tupolev décida d'en étudier un dérivé commercial. Ce n'était pas son coup d'essai car il avait déjà transformé 2 Pe-8 en avions de transport de VIP. Ce projet, nommé en interne Tu-70, réutilisait 75% des composants du Tu-4, afin de réduire le coût et le temps de développement, tout en adoptant un fuselage pressurisé apte au transport de passagers.

Le Tu-70 se présentait comme un appareil à ailes basses et train tricycle, propulsé par Shvetsov ASh-73TK en étoile. Il fut développé en parallèle avec le Tu-4. Une maquette fut étudiée à partir de février 1946. Le mois d'après, le conseil des ministres commanda un prototype et donna à une éventuelle production en série la désignation Tu-12 si les tests s'avéraient concluants.

Afin de faciliter le travail, les composants de 2 B-29 furent mis à contribution. Il s'agissait par exemple de l'extrados, des nacelles moteurs, des flaps, du train d'atterrissage, de la dérive et de parties intérieures. La partie centrale de l'aile fut redessinée et l'envergure accrue. Le fuselage était entièrement nouveau, plus long et plus large. 3 configurations furent envisagées pour la cabine : un aménagement VIP, un aménagement entre 40 et 48 places et une configuration pour 72 passagers. Le prototype fut peut-être aménagé pour 40 à 48 places, mais ce n'est pas confirmé.

Le prototype fut achevé en octobre 1946, et effectua son vol inaugural le 27 novembre entre les mains de F.F.Opadchego. Au 4e vol, un moteur d'incendie provoqua un atterrissage d'urgence. L'enquête conclua à un défaut de fabrication du système de contrôle du superchargeur, d'origine américaine. Mais déceler et corriger le problème retarda les essais du constructeur jusqu'en octobre 1947. Cela ne l'empêcha manifestement pas de parader à Toushino en août 1947, derrière les 3 B-29 capturés. Les essais étatiques, eux, durèrent jusqu'au 14 décembre 1947.

Ils s'avérèrent très satisfaisants, toutes les spécifications requises étant remplies. Sa production en série fut même recommandée. Malheureusement, les usines avaient d'autres avions à construire en urgence et Aeroflot estimait ne pas avoir besoin du Tu-70, s'estimant satisfaite de ses Li-2 et Il-12 qui répondaient largement aux besoins en terme de transport aérien à l'époque.

En décembre 1951, il fut envoyé au NII VVS, le centre scientifique des VVS, afin d'être évalué comme avion de transport militaire. Il fut testé jusqu'en 1954, date à laquelle il fut ferraillé. Il servira de base au Tu-75, lequel n'aura pas davantage de chance.

Le Tu-70 fut le premier avion de ligne conçu par Tupolev après-guerre, et le premier avion soviétique à disposer d'un fuselage pressurisé.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Tupolev Tu-70 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 60 000 kg (132 277 lbs)
  • Masse normale au décollage : 51 400 kg (113 318 lbs)
  • Masse à vide : 38 290 kg (84 415 lbs)
  • Surface alaire : 166,1 m² (1 787,886 sq. ft)
  • Envergure : 44,25 m (145,177 ft)
  • Longueur : 35,4 m (116,142 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 568 km/h (353 mph, 307 kts)
  • Distance franchissable : 4 900 km (3 045 mi, 2 646 nm)
  • Plafond opérationnel : 11 000 m (36 089 ft)
  • Charge alaire, à vide : 230,524 kg/m² (47,215 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 309,452 kg/m² (63,381 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 361,228 kg/m² (73,985 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 4 moteurs à cylindres en étoile Shvetsov ASh-73TK
  • Puissance unitaire : 1 765 kW (2 400 ch, 2 367 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Tu-70 Cart à 20/06/2012 12:06 Clansman
Alors que le travail préliminaire sur le Tu-4 commençait, Tupolev décida d'en étudier un dérivé commercial. Ce n'était pas son coup d'essai car il avait déjà transformé 2 Pe-8 en avions de transport de VIP. Ce projet, nommé en interne Tu-70, réutilisait 75% des composants du Tu-4, afin de réduire le coût et le temps de développement, tout en adoptant un fuselage pressurisé apte au transport de passagers.

Le Tu-70 se présentait comme un appareil à ailes basses et train tricycle, propulsé par Shvetsov ASh-73TK en étoile. Il fut développé en parallèle avec le Tu-4. Une maquette fut étudiée à partir de février 1946. Le mois d'après, le conseil des ministres commanda un prototype et donna à une éventuelle production en série la désignation Tu-12 si les tests s'avéraient concluants.

Afin de faciliter le travail, les composants de 2 B-29 furent mis à contribution. Il s'agissait par exemple de l'extrados, des nacelles moteurs, des flaps, du train d'atterrissage, de la dérive et de parties intérieures. La partie centrale de l'aile fut redessinée et l'envergure accrue. Le fuselage était entièrement nouveau, plus long et plus large. 3 configurations furent envisagées pour la cabine : un aménagement VIP, un aménagement entre 40 et 48 places et une configuration pour 72 passagers. Le prototype fut peut-être aménagé pour 40 à 48 places, mais ce n'est pas confirmé.

Le prototype fut achevé en octobre 1946, et effectua son vol inaugural le 27 novembre entre les mains de F.F.Opadchego. Au 4e vol, un moteur d'incendie provoqua un atterrissage d'urgence. L'enquête conclua à un défaut de fabrication du système de contrôle du superchargeur, d'origine américaine. Mais déceler et corriger le problème retarda les essais du constructeur jusqu'en octobre 1947. Cela ne l'empêcha manifestement pas de parader à Toushino en août 1947, derrière les 3 B-29 capturés. Les essais étatiques, eux, durèrent jusqu'au 14 décembre 1947.

Ils s'avérèrent très satisfaisants, toutes les spécifications requises étant remplies. Sa production en série fut même recommandée. Malheureusement, les usines avaient d'autres avions à construire en urgence et Aeroflot estimait ne pas avoir besoin du Tu-70, s'estimant satisfaite de ses Li-2 et Il-12 qui répondaient largement aux besoins en terme de transport aérien à l'époque.

En décembre 1951, il fut envoyé au NII VVS, le centre scientifique des VVS, afin d'être évalué comme avion de transport militaire. Il fut testé jusqu'en 1954, date à laquelle il fut ferraillé. Il servira de base au Tu-75, lequel n'aura pas davantage de chance.

Le Tu-70 fut le premier avion de ligne conçu par Tupolev après-guerre, et le premier avion soviétique à disposer d'un fuselage pressurisé.


La fiche sur le site


http://fr.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-70

http://en.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-70

http://www.globalsecurity.org/military/world/russia/tu-70.htm

http://www.aviastar.org/air/russia/tu-70.php
Re: Tu-70 Cart à 21/06/2012 21:20 d9pouces
Un peu dommage qu'il n'ait pas eu de succès, il paraissait pas mal. Il me fait un peu penser à un Constellation mono-dérive, d'ailleurs.

Par contre, on se rend compte de la curieuse façon de procéder : ils ont lancé un projet assez conséquent, sans même savoir s'il intéressait du monde :D
Re: Tu-70 Cart à 19/07/2012 21:18 JFF

d9pouces a écrit

Un peu dommage qu'il n'ait pas eu de succès, il paraissait pas mal. Il me fait un peu penser à un Constellation mono-dérive, d'ailleurs.

Par contre, on se rend compte de la curieuse façon de procéder : ils ont lancé un projet assez conséquent, sans même savoir s'il intéressait du monde :D

Je pense que c'était aussi pour se faire la main avec les nouvelles techniques, y compris sur des avions civils, notamment la pressurisation complète du fuselage, une grande nouveauté pour les soviétiques. Et puis un tel appareil, même si n'avait pas d'utilité "commerciale" était un magnifique instrument de propagande, montrant ainsi au peuple soviétique (et à l'étranger), que l'URSS se hissait au même niveau que l'occident capitaliste et décadent.

Après tout, Concorde ça a été un peu la même chose, sauf qu'on a mis plus de temps à se rendre compte qu'il ne servait pas à grand chose et que personne n'en voulait.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le May 29, 2015, 11:59 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires