Rappels

Histoire de l'appareil

En 1973, la guerre froide était à son comble, et de nouveaux appareils tels que le F-14 faisaient leur apparition. Le Tu-126 jusqu'ici employé était dépassé. L'URSS chargea alors Beriev de concevoir un nouvel avion de veille aérienne. L'appareil devait rapidement disponible, et être capable d'opérer à partir de terrains sommaires. Beriev choisit alors un avion à réaction, l'Il-76MD.

Le prototype du Beriev A-50 a volé pour la première fois en le 19 décembre 1978 et est entré en service en 1984. Bien qu'il devrait disposer d'une dénomination en Be-, il a gardé la dénomination du prototype. 

Il dispose d'un radar Vega Schmel-M dont l'antenne est située dans un rotodome de 9 mètres de diamètre. Ce radar, une version améliorée du "Flat Jack" déjà présent sur le Tu-126, peut pister jusqu'à 50 cibles et a une portée de 230 km. Des navires peuvent être repérés dans un rayon de 400 km. Il peut contrôler jusqu'à 10 appareils, aussi bien pour des missions air-air qu'air-sol. Il peut patrouiller 7 h 40 heures, ou 1 h 30 à 2000 km de sa base. Cependant, il se peut que la dérive en T gêne considérablement le radar. Il emporte 15 membres d'équipages, dont le confort reste spartiate.

L'A-50U est une version envisagée dès 1995, et dont les tests étatiques eurent lieu entre décembre 2007 et fin novembre 2009. Son radar est modernisé au standard Shmel-U et un traitement numérique du signal remplace l'ancien traitement analogique, de même que les opérateurs bénéficient de cristaux à écrans liquides. Son poids a été allégé et permet de guider jusqu'à 12 chasseurs et de pister 150 appareils. Sa portée passe à 600 km. Il existe un prototype et 2 appareils modifiés, dont le premier a été livré le 31 octobre 2011. Le reste de la flotte pourrait être modernisé à l'horizon 2020 si Moscou donne son accord.

L'A-50E était une version proposée à la Chine (4 exemplaires prévus en septembre 2000), avec un radar israélien Phalcon. La pression exercée par les USA fit capoter la vente, mais cette version donna naissance au KJ-2000.

L'A-50E/I est un A-50E proposé à l'Inde. Après des essais sur 2 appareils loués entre avril et juillet 2000, afin de surveiller ses frontières, l'Inde l'a choisi en 2001. 3 exemplaires furent achetés en mars 2004. Le premier exemplaire est entré en service le 28 mai 2009. Elle voudrait éventuellement se doter de 2 autres appareils.

L'Irak disposa de sa propre version de l'A-50, un Il-76 équipé d'un radar français, le Thomson-CSF Tiger-G. Celui-ci fut construit sous licence en Irak sous le nom de Saladin-G. Destiné à être opéré du sol, celui-ci ne pouvait être efficace et le projet, nommé Bagdad-1, fut un échec complet. 3 appareils furent apparemment convertis.

L'Iran disposa de 2 de ces appareils en 1991, lorsqu'ils s'enfuirent d'Irak, et furent rebaptisés Adnan-1 et 2. Adnan 2 est toujours en service, dédié à des missions de transport puisque son système n'est plus opérationnel. L'autre, Adnan-1, fut perdu dans un accident le 22 septembre 2009.

L'Izdeliye-676 et l'Izdeliye-776 étaient des appareils de transition, équipés d'un système de télémétrie et de pistage d'avions. L'Izdeliye-976 (un prototype et 5 appareils convertis), destiné à suivre les essais du missile Kh-55 Raduga, sert à pister les missiles en vol. Il possède un cockpit à écrans multifonctions. L'Izdeliye-1076 (un seul exemplaire), est destiné à des missions spéciales, sans que l'on en sache plus.

Enfin, les Chinois ont développé leur propre variante du A-50, le KJ-2000, toujours à partir d'une cellule d'Il-76. Il en existerait 5 exemplaires.

L'A-50 est baptisé Mainstay (pilier) par l'OTAN. Bien qu'inférieur à son concurrent l'E-3, l'A-50 a fourni un réel apport de veille aérienne aux forces soviétiques et peut aussi mener des missions de patrouille maritime. Les Mainstay surveillèrent les opérations du Golfe en 1991, en patrouillant au-dessus de la mer Noire. En 1994, l'OTAN proposa de rendre les appareils interopérables avec leurs E-3.


Texte de Clansman.

Versions référencées

  • Beriev A-50 : Version de base. 3 prototypes et 24 exemplaires.
  • Beriev A-50E : Version export dotée d'un radar israélien proposée sans succès à la Chine.
  • Beriev A-50E/I : Version export dotée d'un radar israélien et motorisée par des PS-90A-76. 3 exemplaires.
  • Beriev A-50U : Version modernisée de l'A-50. 4 exemplaires modifiés.
  • Beriev Baghdad-1 : Version export dotée d'un radar français et destinée à l'Irak. 4 exemplaires.
  • Xian KJ-2000 (OTAN : Mainring) : Version chinoise basée sur l'Il-76MD dotée d'un radar local. 4 exemplaires.
  • Beriev 976 SKIP : Désignation des Il-76 modifiés pour suivre le missile de croisière Kh-55 lors de ses essais.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Beriev A-50E/I voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 170 000 kg (374 786 lbs)
  • Masse à vide : 75 000 kg (165 347 lbs)
  • Surface alaire : 300 m² (3 229 sq. ft)
  • Hauteur : 14,76 m (48,425 ft)
  • Envergure : 50,5 m (165,682 ft)
  • Longueur : 49,59 m (162,697 ft)

Performances

  • Endurance maximale : 7 h
  • Distance franchissable : 5 000 km (3 107 mi, 2 700 nm)
  • Plafond opérationnel : 10 000 m (32 808 ft)
  • Vitesse maximale HA : 800 km/h (497 mph, 432 kts)
  • Charge alaire, à vide : 250 kg/m² (51 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 566,667 kg/m² (116,063 lbs/sq. ft)

Motorisation

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Beriev A-50 Mainstay à 01/10/2011 11:36 Clansman
En 1973, la guerre froide était à son comble, et de nouveaux appareils tels que le F-14 faisaient leur apparition. Le Tu-126 jusqu'ici employé était dépassé. L'URSS chargea alors Beriev de concevoir un nouvel avion de veille aérienne. L'appareil devait rapidement disponible, et être capable d'opérer à partir de terrains sommaires. Beriev choisit alors un avion à réaction, l'Il-76MD.

Le Beriev A-50 a volé pour la première fois en 1978 et est entré en service en 1984. Bien qu'il devrait disposer d'une dénomination en Be-, il a gardé la dénomination du prototype.

Il dispose d'un radar Vega Schmel-M dont l'antenne est située dans un rotodome de 9 mètres de diamètre. Ce radar, une version améliorée du "Flat Jack" déjà présent sur le Tu-126, peut pister jusqu'à 50 cibles et a une portée de 230 km. Des navires peuvent être repérés dans un rayon de 400 km. Il peut contrôler jusqu'à 10 appareils, aussi bien pour des missions air-air qu'air-sol. Il peut patrouiller 7 h 40 heures, ou 1 h 30 à 2000 km de sa base. Il emporte 15 membres d'équipages, dont le confort reste spartiate.

L'A-50M est la version de base, avec notamment la capacité de ravitaillement en vol. Il semblerait que les essais ont démontré que son rotodome provoque trop de turbulences en pratique. Cependant, pour une même charge maximale, il peut emporter plus de carburant. Un système de navigation par satellite et des systèmes électroniques digitaux sont également inclus. Une quarantaine d'exemplaires furent produits jusqu'en 1992 et 26 sont toujours en service, basés au nord de Perchora.

L'A-50U est une version dont le radar a été modernisé, envisagée dès 1995, et dont le premier vol eut lieu le 10 septembre 2008. Son poids a été allégé et permet de guider jusqu'à 12 chasseurs, et de pister jusqu'à 60 appareils. 2 exemplaires sont entrés en service. Le reste de la flotte devrait être modernisé à l'horizon 2020.

L'A-50I était une version proposée à la Chine (4 exemplaires prévus en septembre 2000), avec un radar israélien Phalcon. La pression exercée par les USA fit capoter la vente, mais cette version donna naissance au KJ-2000.

L'A-50E est un A-50I proposé à l'export. Après des essais sur 2 appareils loués entre avril et juillet 2000, afin de surveiller ses frontières, l'Inde l'a choisi en 2001. 3 exemplaires furent achetés en mars 2004. Le premier exemplaire est entré en service le 28 mai 2009. Elle veut se doter de 3 autres appareils.

L'Irak disposa de sa propre version de l'A-50, un Il-76 équipé d'un radar français, le Thomson-CSF Tiger-G. Celui-ci fut construit sous licence en Irak sous le nom de Saladin-G. Destiné à être opéré du sol, celui-ci ne pouvait être efficace et le projet, nommé Bagdad-1, fut un échec complet. 4 appareils furent apparemment convertis.

L'Iran disposa de 2 appareils en 1991, lorsqu'ils s'enfuirent d'Irak. L'un d'eux est toujours en service, dédié à des missions de transport puisque son système n'est plus opérationnel. L'autre, baptisé Adnan-1, fut perdu dans un accident le 22 septembre 2009.

L'Izdeliye-676 et l'Izdeliye-776 étaient des appareils de transition, équipés d'un système de télémétrie et de pistage d'avions. L'Izdeliye-976 (un prototype et 5 appareils convertis), destiné à suivre les essais du missile Kh-55 Raduga, sert à pister les missiles en vol. Il possède un cockpit à écrans multifonctions. L'Izdeliye-1076 (un seul exemplaire), est destiné à des missions spéciales, sans que l'on en sache plus.

L'A-50 est baptisé Mainstay (pilier) par l'OTAN. Bien qu'inférieur à son concurrent l'E-3, l'A-50 a fourni un réel apport de veille aérienne aux forces soviétiques et peut aussi mener des missions de patrouille maritime. Les Mainstay surveillèrent les opérations du Golfe en 1991, en patrouillant au-dessus de la mer Noire. En 1994, l'OTAN proposa de rendre les appareils interopérables avec leurs E-3.


La fiche sur le site


http://www.avionslegendaires.net/beriev-a-50-mainstay.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Beriev_A-50

http://www.airforce-technology.com/projects/a50/

http://www.fas.org/nuke/guide/russia/airdef/a-50.htm

http://www.spyflight.co.uk/mainstay.htm

http://www.beriev.com/eng/A-50E_e/A-50E_e.html

http://www.bharat-rakshak.com/IAF/Images/Current/Transports/A-50/

http://www.globalsecurity.org/military/world/russia/a-50.htm

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=Beriev%20A-50&distinct_entry=true
Re: Beriev A-50 Mainstay à 01/10/2011 17:45 d9pouces
Il me semble que les Indiens ont maintenant un nouvel AWACS, non ? Je vois plutôt ça comme une mauvaise nouvelle pour l'A-50 :mrgreen:

Accessoirement, je ne crois pas que l'appareil irakien soit réellement une version de l'A-50 ; il est construit sur la même base Il-76, mais ça ne va pas plus loin me semble-t-il.
Re: Beriev A-50 Mainstay à 03/10/2011 21:49 Trident
Il me semble que l'Awacs irakien utilisait un radar Thomson civil monté sur un IL-76, enfin l'un des deux qu'il possédait ?
Re: Beriev A-50 Mainstay à 03/10/2011 22:51 Clansman
Il me semble que les Indiens ont maintenant un nouvel AWACS, non ? Je vois plutôt ça comme une mauvaise nouvelle pour l'A-50

Ils ont effectivement un appareil brésilien, mais il vient en complément. Il est beaucoup plus petit : pas la même catégorie. :)

Accessoirement, je ne crois pas que l'appareil irakien soit réellement une version de l'A-50 ; il est construit sur la même base Il-76, mais ça ne va pas plus loin me semble-t-il.

Il me semble que l'Awacs irakien utilisait un radar Thomson civil monté sur un IL-76, enfin l'un des deux qu'il possédait ?

En relisant ma fiche, je n'ai pas dit autre chose, à part que je ne savais pas que le radar en question avait un usage civil. Simplement, j'ai préféré mettre ensemble les Il-76 AWACS, parce que les Il-76 de transport, merci bien, je crois qu'il y aura de quoi faire. :mrgreen:
Re: Beriev A-50 Mainstay à 21/05/2017 16:21 ouakamois
Ce «radar volant» russe qui fascine les experts US
Re: Beriev A-50 Mainstay à 20/11/2017 19:21 Cinétic
L'A-100 AWACS russe prend son envol. La relève arrive pour le Mainstay.
Re: Beriev A-50 Mainstay à 24/11/2017 09:58 Ansierra117
Et vu la taille du territoire russe, les commandes devraient être conséquentes :) Merci de l'info !
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires