Rappels

Histoire de l'appareil

En 1988, l'USAF et l'US Navy se lancèrent dans un programme conjoint de drone de reconnaissance aéroporté, appelé d'abord JSCAMPS (Joint Services Common Airframe Multiple Purpose System), puis UAV-MR (Unmanned Aerial Vehicle - Medium Range).

Cet appareil devait précéder des raids aériens et fournir des informations en temps réel. L'US Navy se chargeait de la cellule et l'USAF de la charge utile.

Le Model 350 de Teledyne Ryan fut sélectionné pour être ce drone en mai 1989. Le démonstrateur POC (Proof-Of-Concept) avait fait un vol captif le 28 août 1988, puis son premier véritable vol le 22 octobre. 2 prototypes, désignés YBQM-145A, furent construits en matériaux composites (plastique), et les vols commencèrent le 5 mai 1992. 25 YBQM-145A étaient prévus au départ. Plus de 500 BQM-145A étaient envisagés pour l'USAF, l'US Navy et le Marine Corps.

L'appareil, surnommé Peregrine, était largué d'un F-16 ou d'un F/A-18, ou catapulté du sol. Il volait de manière autonome grâce à un système GPS/inertiel, mais pouvait également être commandé à distance par un système de contrôle portable. Sa principale charge utile était l'ATARS (Advanced Tactical Airborne Reconnaissance System), un capteur infrarouge et optique permettant d'opérer de jour comme de nuit.

Il était propulsé par un Teledyne CAE F408-CA-400 de 1000 lbf (454 kgp). Sa configuration générale est proche du Scarab (double dérive notamment) dont il est dérivé, si ce n'est que les entrées d'air sont de chaque côté du fuselage, à la racine de l'aile, et non plus dorsale. Il n'a pas de train d'atterrissage, mais était récupérable grâce à un parachute ou en l'air.

Des difficultés techniques et la chute des crédits mirent officiellement fin au programme dès octobre 1993. En effet, l'ATARS fut annulé cette année-là, ce qui entraîna l'abandon du programme par l'US Navy et le Marine Corps. L'USAF ne pouvant financer à elle seule le programme, celui-ci fut abandonné.

Cependant, 6 BQM-145A furent toutefois terminés, toujours avec une cellule en plastique, alors que les appareils de série devaient être construits en métal. Le premier vol de ces nouveaux exemplaires eut lieu en février 1997.

Ils auraient été utilisés par Northrop-Grumman (qui avait repris Teledyne Ryan) pour des essais en vol, soit pour des missions d'attaque au sol soit pour des missions de brouillage électronique. Dans ce dernier cas, ils emporteraient un générateur HPM (High-Power Microwave) dans le nez.

Versions référencées

  • Teledyne Ryan Model 350 : Démonstrateur. 1 exemplaire.
  • Teledyne Ryan YBQM-145A : Prototypes, 2 exemplaires.
  • Northrop-Grumman BQM-145A : 6 exemplaires construits sur le tard.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Northrop-Grumman BQM-145A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 980 kg (2 160 lbs)
  • Hauteur : 0,86 m (2,82 ft)
  • Envergure : 3,2 m (10,499 ft)
  • Longueur : 5,59 m (18,34 ft)

Performances

  • Endurance maximale : 2 h
  • Rayon d'action : 648 km (403 mi, 350 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 192 m (40 000 ft)
  • Mach maximal HA : Mach 0,85

Motorisation

  • 1 réacteur Teledyne Ryan CAE F408-CA-400
  • Puissance unitaire : 454 kgp (4,45 kN, 1 000 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Teledyne Ryan BQM-145 Peregrine à 04/03/2015 07:16 Clansman
Prototype de drone de reconnaissance américain des années 1990.

En 1988, l'USAF et l'US Navy se lancèrent dans un programme conjoint de drone de reconnaissance aéroporté, appelé d'abord JSCAMPS (Joint Services Common Airframe Multiple Purpose System), puis UAV-MR (Unmanned Aerial Vehicle - Medium Range).

Cet appareil devait précéder des raids aériens et fournir des informations en temps réel. L'US Navy se chargeait de la cellule et l'USAF de la charge utile.

Le Model 350 de Teledyne Ryan fut sélectionné pour être ce drone en mai 1989. Le démonstrateur POC (Proof-Of-Concept) avait fait un vol captif le 28 août 1988, puis son premier véritable vol le 22 octobre. 2 prototypes, désignés YBQM-145A, furent construits en matériaux composites (plastique), et les vols commencèrent le 5 mai 1992. 25 YBQM-145A étaient prévus au départ. Plus de 500 BQM-145A étaient envisagés pour l'USAF, l'US Navy et le Marine Corps.

L'appareil, surnommé Peregrine, était largué d'un F-16 ou d'un F/A-18, ou catapulté du sol. Il volait de manière autonome grâce à un système GPS/inertiel, mais pouvait également être commandé à distance par un système de contrôle portable. Sa principale charge utile était l'ATARS (Advanced Tactical Airborne Reconnaissance System), un capteur infrarouge et optique permettant d'opérer de jour comme de nuit.

Il était propulsé par un Teledyne CAE F408-CA-400 de 1000 lbf (454 kgp). Sa configuration générale est proche du Scarab (double dérive notamment) dont il est dérivé, si ce n'est que les entrées d'air sont de chaque côté du fuselage, à la racine de l'aile, et non plus dorsale. Il n'a pas de train d'atterrissage, mais était récupérable grâce à un parachute ou en l'air.

Des difficultés techniques et la chute des crédits mirent officiellement fin au programme dès octobre 1993. En effet, l'ATARS fut annulé cette année-là, ce qui entraîna l'abandon du programme par l'US Navy et le Marine Corps. L'USAF ne pouvant financer à elle seule le programme, celui-ci fut abandonné.

Cependant, 6 BQM-145A furent toutefois terminés, toujours avec une cellule en plastique, alors que les appareils de série devaient être construits en métal. Le premier vol de ces nouveaux exemplaires eut lieu en février 1997.

Ils auraient été utilisés par Northrop-Grumman (qui avait repris Teledyne Ryan) pour des essais en vol, soit pour des missions d'attaque au sol soit pour des missions de brouillage électronique. Dans ce dernier cas, ils emporteraient un générateur HPM (High-Power Microwave) dans le nez.


La fiche sur le site


http://en.wikipedia.org/wiki/BQM-145_Peregrine

http://www.designation-systems.net/dusrm/m-145.html

http://stargazer2006.online.fr/unmanned/pages/peregrine.htm

http://historywarsweapons.com/bqm-145-peregrine/

http://craymond.no-ip.info/awk/twuav7.html#m3
Re: Teledyne Ryan BQM-145 Peregrine à 06/03/2015 23:50 Nico2
Vow.

C'est à quel moment que tu as rencontré des problèmes de connexion déjà ? :mrgreen:
Re: Teledyne Ryan BQM-145 Peregrine à 07/03/2015 10:34 Clansman
Avant qu'un BQM-145 ne me la brouille électroniquement. :mrgreen:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le March 4, 2015, 7:21 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires