Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Drone-cible
  • Constructeur : drapeau Martin-Marietta
  • 15 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

En 1983, l'US Navy était toujours à la recherche d'un drone-cible supersonique, largable par avion (DC-130, QF-4, A-6, F/A-18 et P-3 Orion) et réutilisable. Le BQM-90 et le BQM-111 n'avaient pas dépassé le stade du projet, le MQM-8 Vandal, dérivé du missile RIM-8 Talos qui datait de 1958, commençait vraiment à être obsolète.

L'US Navy lança donc un nouveau programme, à lequel répondirent Martin-Marietta, Ling-Temco-Vought (avec un dérivé de son missile ALVRJ), et Teledyne Ryan (avec un nouveau concept). Martin-Marietta fut sélectionné sur la base de son projet en septembre 1984.

Le concept de Martin-Marietta reposait sur un missile, l'ASALM (Advanced Strategic Air-Launched Missile). Ce dernier avait été développé pour l'USAF à partir de 1976 avant d'être annulé en 1981, par manque de fonds et malgré des tests concluants.

Le drone utilisait une fusée d'appoint à carburant solide Thiokol, puis un statoréacteur Marquardt. Dans ce système hybride, la fusée devenait partie intégrante du statoréacteur une fois le carburant brûlé. Le drone devait atteindre une vitesse de Mach 2,5 à très basse altitude (30 pieds, soit 9 mètres). Il était contrôlé par un pilote automatique en suivant une course pré-programmée, mais un contrôle à distance était possible. Enfin, il disposait de réflecteurs radars et d'équipements d'évaluation des tirs. Il était récupéré par parachute.

15 YAQM-127A de présérie, également nommés SLAT (Supersonic Low-Altitude Target) furent construits. L'IOC (premier déploiement opérationnel) était attendu pour 1991. L'une des premières missions pour ce futur drone était le tests des capacités du système Aegis.

Les essais démarrèrent le 20 novembre 1987 avec le dernier exemplaire produit. 6 essais eurent lieu jusqu'en janvier 1989, mais un seul d'entre eux fut réussi. Pendant 22 mois, le programme et le missile furent modifiés. Mais les deux tests suivants, en novembre 1990 et en mai 1991, furent encore des échecs.

L'AQM-127 étant un échec, et de plus en plus dispendieux, le Congrès des États-Unis y mit un terme définitif à l'été 1991. L'US Navy trouva alors une solution originale pour remplacer ses MQM-8 Vandal : acheter des missiles Kh-31 et les transformer en drones sous la désignation MA-31, grâce à McDonnell Douglas. La Russie venait de tourner la page du communisme et le Kh-31 était justement le missile qu'il convenait de simuler. Seule une poignée de missiles fut achetée, le projet rencontrant des pressions politiques aussi bien états-uniennes que russes. Les MA-31 furent utilisés de 1996 à 2007 avant d'être remplacé par le GQM-163 Coyote.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Martin-Marietta YAQM-127A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 089 kg (2 400 lbs)
  • Longueur : 5,47 m (17,946 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 102 km (63 mi, 55 nm)
  • Mach maximal HA : Mach 2,5

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Martin-Marietta AQM-127 SLAT à 28/02/2015 09:35 Clansman
Prototype de drone-cible américain des années 1980.

En 1983, l'US Navy était toujours à la recherche d'un drone-cible supersonique, largable par avion (DC-130, QF-4, A-6, F/A-18 et P-3 Orion) et réutilisable. Le BQM-90 et le BQM-111 n'avaient pas dépassé le stade du projet, le MQM-8 Vandal, dérivé du missile RIM-8 Talos qui datait de 1958, commençait vraiment à être obsolète.

L'US Navy lança donc un nouveau programme, à lequel répondirent Martin-Marietta, Ling-Temco-Vought (avec un dérivé de son missile ALVRJ), et Teledyne Ryan (avec un nouveau concept). Martin-Marietta fut sélectionné sur la base de son projet en septembre 1984.

Le concept de Martin-Marietta reposait sur un missile, l'ASALM (Advanced Strategic Air-Launched Missile). Ce dernier avait été développé pour l'USAF à partir de 1976 avant d'être annulé en 1981, par manque de fonds et malgré des tests concluants.

le drone utilisait une fusée d'appoint à carburant solide Thiokol, puis un statoréacteur Marquardt. Dans ce système hybride, la fusée devenait partie intégrante du statoréacteur une fois le carburant brûlé. Le drone devait atteindre une vitesse de Mach 2,5 à très basse altitude (30 pieds, soit 9 mètres). Il était contrôlé par un pilote automatique en suivant une course pré-programmée, mais un contrôle à distance était possible. Enfin, il disposait de réflecteurs radars et d'équipements d'évaluation des tirs. Il était récupéré par parachute.

15 YAQM-127A de présérie, également nommés SLAT (Supersonic Low-Altitude Target) furent construits. L'IOC (premier déploiement opérationnel) était attendu pour 1991. L'une des premières missions pour ce futur drone était le tests des capacités du système Aegis.

Les essais démarrèrent le 20 novembre 1987 avec le dernier exemplaire produit. 6 essais eurent lieu jusqu'en janvier 1989, mais un seul d'entre eux fut réussi. Pendant 22 mois, le programme et le missile furent modifiés. Mais les deux tests suivants, en novembre 1990 et en mai 1991, furent encore des échecs.

L'AQM-127 étant un échec, et de plus en plus dispendieux, le Congrès des États-Unis y mit un terme définitif à l'été 1991. L'US Navy trouva alors une solution originale pour remplacer ses MQM-8 Vandal : acheter des missiles Kh-31 et les transformer en drones sous la désignation MA-31, grâce à McDonnell Douglas. La Russie venait de tourner la page du communisme et le Kh-31 était justement le missile qu'il convenait de simuler. Seule une poignée de missiles fut achetée, le projet rencontrant des pressions politiques aussi bien états-uniennes que russes. Les MA-31 furent utilisés de 1996 à 2007 avant d'être remplacé par le GQM-163 Coyote.



http://fr.wikipedia.org/wiki/AQM-127_SLAT

http://xplanes.free.fr/stato/stato-19.html

http://en.wikipedia.org/wiki/AQM-127_SLAT

http://www.designation-systems.net/dusrm/m-127.html
Re: Martin-Marietta AQM-127 SLAT à 28/02/2015 18:59 Clansman
La fiche sur le site
Re: Martin-Marietta AQM-127 SLAT à 01/03/2015 19:17 Nico2
Merci pour cette nouvelle fiche Clans.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Feb. 28, 2015, 6:50 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires