Rappels

Histoire de l'appareil

Dans un contexte de montée en puissance des troubles au Vietnam, l'USAF formule le besoin de se doter d'un appareil spécialement dédié à la lutte anti-guérilla. En 1962, son Special Air Warfare Center évalue sur la base aérienne d'Eglin (Floride) une paire de T-37C modifiés pour remplir ce type de mission. Au terme des essais, l'Air Force estime que le potentiel de l'appareil est suffisant pour demander à Cessna d'entamer le développement d'un dérivé, dont deux exemplaires sont commandés en 1963 sous la désignation YAT-37D.

Ces T-37C modifiés disposent alors d'un train d’atterrissage et des ailes renforcés, de nouveaux réacteurs J85-GE-5 plus puissants que les J69 d’origine, d'une avionique optimisée pour l'attaque au sol, de 6 points d’emport pour divers armements et réservoirs largables, de réservoirs de 360 litres en bout d’aile et d'une mitrailleuse General Electric GAU-2B/A (3000 coups/minute) chargée à 1500 obus.

Le premier prototype réalise son premier vol en octobre 1964, tandis que le second effectue le sien en 1965. Les essais de l'appareil sont jugés satisfaisants. À noter que les deux exemplaires sont modifiés de manière à être dotés de 8 points d’emport.

Il faut cependant attendre le début de la guerre du Vietnam pour qu’une commande initiale de 39 A-37A Dragonfly (Cessna 318D pour le constructeur) soit passée. Le second prototype qui avait été entre temps remisé au musée de Wright-Patterson est récupéré et converti au standard A-37A !

Ces appareils, des T-37B modifiés, entrent en service en mai 1967 et sont engagés dès août 1967 au sein du 604th Air Commando Squadron de Bien Hoa. Dans le cadre de l'opération Combat Dragon, 25 exemplaires accomplissent pas moins de 10.000 missions, sans aucune perte au combat. Seuls 2 appareils sont perdus lors d’accidents à l’atterrissage. Ils donnent pleinement satisfaction et sont transférés dans la foulée à la Vietnam Air Force (VNAF).

Malgré ses qualités, ses pilotes soulèvent régulièrement le manque d’autonomie et la faiblesse des commandes de vol de la machine. En réaction, Cessna lance une nouvelle version : l'A-37B (Cessna 318E).

Sa structure est renforcée au point de pouvoir subir 6G, son habitacle est blindé et équipé de rideaux anti-AAA et sa capacité interne en carburant est augmentée à 1920 litres. Les réservoirs sont également dotés d'une mousse réticulée pour minimiser les effets des coups directs. Enfin, il reçoit aussi une paire de réacteurs J85-GE-17A plus puissants, une perche de ravitaillement en vol et des grilles d’entrées d’air rétractables afin de protéger les réacteurs de corps étrangers. Bien que la durée de vie de la cellule est estimée à 4000 heures de vol, la pratique démontre que la vérité s’approche plutôt des 7000 heures. Son seul réel défaut réside dans l'absence de pressurisation du cockpit. Cela a pour conséquence de limiter son plafond opérationnel à 7600 m. 

L'A-37B réalise son vol inaugural en septembre 1967 et commence à être livré en mai 1968. Un total de 577 exemplaires de cette version sont construits, dont 254 rien que pour le Sud-Vietnam livrés jusqu’en 1973 en remplacement des A-1 Skyraider. À la fin de la guerre du Vietnam, l'A-37 totalise 160.000 missions pour seulement 22 pertes. Ironie du sort, 95 exemplaires capturés sont employés en opérations par le Vietnam réunifié, notamment au Cambodge ou lors du conflit avec la Chine en 1979. Retirés du service peu de temps après (sans doute par manque de pièces détachées), certains sont transférés aux pays du Pacte de Varsovie. L’un d’eux est d’ailleurs exposé en Pologne. L’USAF, elle, les transfère à l’Air National Guard (ANG).

Dans les années 1970, il connaît un très large succès en Amérique du Sud où il se révèle particulièrement adapté, grâce à son faible coût unitaire et à sa maintenance légère (2 heures de maintenance pour une heure de vol). Ainsi, il vole au Chili (44 exemplaires), en Colombie (32 exemplaires), en République Dominicaine (8 exemplaires), en Equateur (28 exemplaires), au Salvador (15 exemplaires), au Guatemala (13 exemplaires), au Honduras (17 exemplaires), au Pérou (53 exemplaires) et en Uruguay (14 exemplaires). La Corée du Sud en reçoit également 20 unités en 1976, qu'elle utilise jusqu'en 2007 au sein de la patrouille acrobatique Black Eagle. La Thaïlande prend également livraison d'un nombre identique d'appareils.

Enfin, une version spécifique de contrôle aérien avancé est développée au tournant des années 1980 sous la désignation OA-37B. Elle est utilisée par l’ANG jusque dans les années 1990. 

Au total, pas moins de 616 exemplaires sont sortis des chaînes de production de Cessna.


Texte de Clansman.

Versions référencées

  • Cessna YAT-37D : Prototypes. 2 exemplaires.
  • Cessna A-37A : Version de série initiale. 40 exemplaires modifiés.
  • Cessna A-37B : Version de série. 577 exemplaires.
  • Cessna OA-37B : Désignation A-37B dédiés aux missions de contrôle aérien avancé dans l'ANG.
  • Cessna 318D : Désignation constructeur de l'A-37A.
  • Cessna 318E : Désignation constructeur de l'A-37B.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Cessna A-37B voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 6 350 kg (13 999 lbs)
  • Masse à vide : 2 817 kg (6 210 lbs)
  • Surface alaire : 17,09 m² (183,955 sq. ft)
  • Hauteur : 2,7 m (8,858 ft)
  • Envergure : 10,93 m (35,86 ft)
  • Longueur : 8,62 m (28,281 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 1 480 km (920 mi, 799 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 730 m (41 765 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 35,5 m/s (116,47 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 816 km/h (507 mph, 441 kts)
  • Charge alaire, à vide : 164,833 kg/m² (33,761 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 371,562 kg/m² (76,102 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs General Electric J85-GE-17A
  • Puissance unitaire : 1 293 kgp (13 kN, 2 850 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Atterrissage sur une plage d'un A-37 salvadorien le 9 janvier 2013

    • Lieu : Costa del sol (drapeau Salvador, 13° 20’ 12”N, 88° 59’ 19”O)
    Lors d'un vol d'entrainement, un A-37 de la Fuerza Aérea salvadoreña a rencontré des problèmes mécaniques. N'ayant pas de piste d’atterrissage à proximité, les pilotes ont effectué un atterrissage d'urgence sur une plage proche. Aucun des deux pilotes n'a été blessés.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
Re: A37 à 13/03/2009 22:23 Vigi
Commande de transfert de reservoirs sup' en emport sous voilure.

Je ne pense pas à un "fuel dump" (vide-vite)…il n'y aurait qu'une commande. :?
Re: A37 à 14/03/2009 00:26 Ex-wizard
A mon avis ta première proposition est la bonne Vigi : commande d'extincteur pour les moteurs , le bouton rouge armant l'extincteur , et selon que l'on tourne la poignée à gauche ou à droite l'exincteur se videra dans le moteur gauche ou le moteur droit , chacune des deux bouteilles pouvant être vidée dans l'un ou l'autre moteur . Je ne connais pas l'A37 mais c'est ce qui se fait de manière standard sur la plupart des avions civils .
Re: A37 à 14/03/2009 19:27 Anonymous
Merci à tous pour vos recherches et vos réponses.

Je pense que les réponses de Wizard et Vigi sont les plus probables.
Je continue à chercher pour avoir confirmation. On lit bien "fuel "mais c'est le mot après que je n'arrive pas à lire.
"Gater" ? "Water"?
Encore merci pour votre rapidité à répondre et si j'ai la confirmation, je vous le fais savoir …
Re: A37 à 14/03/2009 23:13 Ex-RogCas
Hello !

A gauche de la manette de gauche :

FIRE DETECT CIRCUIT
(bouton poussoir)
TEST

Entre les deux manettes :
OVERHEAT &
FIRE DETECT

FUEL
PUSH ON
PULL OFF

A droite de la manette droite :
OVERHEAT CIRCUIT
(bouton poussoir)
TEST

A chaque fois, il y a également une loupiotte rouge… je laisse aux spécialiste l'analyse des fonctions. :wink:

Si j'ai pu aider !
Re: A37 à 14/03/2009 23:45 Vigi
Merci votre Altesse 8) :D

Donc, celà serait une commande de coupure d'alimentation carbu en cas de feu moteur ou de surchauffe (Overheat)

Mannette enfoncé, alimentation Carbu sur On
Manette tiré vers soi …plus de kéro pour le moteur.

Ensuite vu que c'est un bimoteur…ben Manette Gauche pour moteur gauche et, Manette Droite pour…pour…Ah ben v'là que j'sais plus, j'ais plus ma tete :mrgreen:


Ca me plait effectivement mieux qu'une commande pour des extincteurs moteurs.
Re: A37 à 16/03/2009 15:02 Anonymous
Merci à tous..on y voit plus clair !!
:shock:

mobensim
Re: A37 à 16/03/2009 22:21 Vigi
De rien, il vous en prie.

:mrgreen:
Re: A37 à 12/07/2010 08:24 Clansman
Dans le contexte des tensions au Vietnam, l'US Air Force chercha un appareil dédié à la lutte anti-guérilla, appelée aujourd'hui COIN (COunter-INsurrection). En 1962, par le biais du Special Air Warfare Center, elle évalua 2 T-37C dans ce rôle à Eglin AFB, en Floride. Elle estima qu'ils avaient un potentiel suffisamment prometteur pour demander à Cessna un dérivé du T-37, le YAT-37D, commandé à 2 exemplaires en 1963.

Ces appareils, des T-37C modifiés, reçurent des réservoirs en bouts d'ailes de 360 litres, des réacteurs J-85-GE-5 plus puissants que les J69 d'origine, une avionique dédiée, six points d'emport, un train d'atterrissage et des ailes renforcés, une mitrailleuse General Electric GAU-2B/A tirant 3000 coups/minute avec 1500 munitions. Les réservoirs étaient auto-obturants et l'avion pouvait opérer à partir de pistes sommaires.

Le premier prototype effectua son premier vol en octobre 1964, le deuxième en 1965, et les essais furent satisfaisants. Le second prototype avait 8 points d'emport et le premier prototype fut modifié de la même manière. Il fallut cependant attendre le début de la guerre du Vietnam pour qu'une commande de 39 A-37A "Dragonfly" soit passée. Entretemps, le second prototype avait été remisé au musée de Wright-Patterson avant d'être récupéré et converti au standard A-37A !

Ces appareils, des T-37B modifiés, entrèrent en service en mai 1967 et furent engagés au combat en août 1967 au sein du 604th Air Commando Squadron à Bien Hoa. 25 exemplaires accomplirent 10000 missions, sans perte au combat, dans le cadre du programme "Combat Dragon". Seuls 2 furent perdus lors d'accidents à l'atterrissage. Ils donnèrent satisfaction et furent transférés à l'AVNF. Ils avaient aussi la particularité d'avoir conservé les doubles commandes, gardant des capacités d'entraînement. Cependant, les pilotes, qui le surnommaient "Super Tweet", avaient noté un manque d'autonomie, et la faiblesse des commandes de vol.

On passa donc à une nouvelle version, le Cessna 318E ou A-37B. Sa structure fut renforcée au point de pouvoir subir 6 G, son habitacle blindé et équipé de rideaux anti-flak, sa capacité interne en carburant augmentée à 1920 litres. Les réservoirs furent dotés de mousse réticulée pour minimiser les effets de coups directs. Il reçut des réacteurs J85-GE-17A plus puissants, une perche de ravitaillement en vol, des grilles d'entrées d'air rétractables afin de protéger les réacteurs de corps étrangers. Le flux de ceux-ci furent dirigés vers l'extérieur et vers le bas, pour obtenir une meilleure maniabilité sur un seul réacteur. Voler sur un seul réacteur permettait d'augmenter le rayon tactique. La durée de vie de la cellule était estimée à 4000 heures de vol, la pratique montra qu'on s'approchait plutôt des 7000 h. Cependant, il n'était pas pressurisé, à l'instar de ses prédécesseurs, ce qui faisait que son plafond opérationnel restait limité en réalité à 7600 m.

Il vola en septembre 1967 et commença à être livré en mai 1968. 577 exemplaires furent construits, dont 254 pour le Vietnam du Sud qui furent livrés jusqu'en 1973, pour remplacer les A-1 Skyraider. A la fin de la guerre du Vietnam, le A-37 avait totalisé 160000 missions pour 22 pertes. 95 exemplaires furent utilisés par le Vietnam réunifié, notamment au Cambodge ou lors du conflit avec la Chine en 1979. Ils furent retirés du service peu après, sans doute par manque de pièces détachées, mais certains furent certainement transférés aux pays du Pacte de Varsovie. L'un d'eux est d'ailleurs exposé en Pologne. L'USAF, elle, les transféra à l'ANG.

Dans les années 1970, il connaîtra un gros succès en Amérique du Sud où il se révèle particulièrement adapté, grâce à son faible prix et à sa maintenance aisée (2 heures de maintenance pour une heure de vol). Un A-37 péruvien fut descendu par un Kfir équatorien lors du conflit du Cenepa en 1995. Le Guatemala l'utilisa intensivement, et un fut perdu en 1985. Le Chili en reçut 44, la Colombie 32, la République Dominicaine 8, l'Equateur 28, El Salvador 15, le Guatemala 13, le Honduras 17, le Pérou 53, l'Uruguay 14. La Corée du Sud en reçut dès 1976 et l'utilisa au sein de la patrouille acrobatique Black Eagle jusqu'en 2007. La Thaïlande reçut également 20 exemplaires.

Une version spécifique au contrôle aérien avancé vit également le jour au début des années 1980 : l'OA-37B. Elle fut utilisée par l'ANG jusque dans les années 1990. 2 autres versions, un T-37D plus puissant et un AT-37E à capacité STOL furent proposées, mais pas retenues.

616 exemplaires furent construits et il est toujours en service aujourd'hui au Chili (14), Equateur (4), El Salvador (9), au Guatemala (2), au Honduras (10), au Pérou (10, dont 8 viennent de Corée du Sud), en Uruguay (10). Certains collectionneurs privés, au moins 2, en possèdent également.

A-37B Dragonfly

Dimensions
Longueur : 8,62 m
Envergure : 10,93 m
Hauteur : 2,70 m
Surface alaire : 17,09 m²

Masses
A vide : 2817 kg
maximale : 6350 kg

Motorisation
Moteur : 2 General Electric J85-GE-17A
Poussée : 25,4 kN

Performances
Vitesse maximale : 816 km/h
Plafond : 12730 m
Distance franchissable : 1480 km

Equipage : 2

Armement : 1 mitrailleuse GAU-2B/A de 7,62 mm avec 1500 munitions, 1230 kg de charges sous 8 points d'emport.

Pays utilisateurs : Chili, Colombie, Corée du Sud, Equateur, El Salvador, Guatemala, Honduras, Pérou, République Dominicaine, Thaïlande, Uruguay, USA, Vietnam du Sud, Vietnam.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Cessna_A-37_Dragonfly

http://www.avionslegendaires.net/cessna-a-37-dragonfly.php

http://pagesperso-orange.fr/jets.for.ever/Pages/A-37/a-37.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Cessna_A-37_Dragonfly

http://a-37.org/a37.htm

http://www.warbirdalley.com/a37.htm

http://www.globalaircraft.org/planes/a-37_dragonfly.pl

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=148

http://a-37.org/

http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=326

http://www.vectorsite.net/avtweet.html
Re: A37 à 19/07/2010 22:38 d9pouces
Il me semble qu'il était bien apprécié par ses pilotes, et bien adapté aux petits pays d'Amérique du Sud auquel il a été vendu. En revanche, les pilotes faisaient un peu plus la tête quand il fallait ramper pour faire la visite pré-vol :bonnet: Il ne fallait pas non plus oublier de bien régler le siège éjectable, si le pilote précédent était plus petit que soi, il y avait de fortes chances que le casque touche la verrière. ^^
Re: A37 à 19/07/2010 22:41 Clansman
Je rajoute ça dans la fiche. Tel quel. :bonnet:
Re: A37 à 19/07/2010 22:42 ciders
C'est surtout qu'il s'agissait du seul jet que les Etats-Unis leur offraient à la vente. Si ils étaient vraiment bien en cour ou courtisés par IAI ou embêtés par de vilains communistes, ils pouvaient aller jusqu'au F-5, mais pas plus.

Cela dit, le A-37 a effectivement su faire son trou dans la région.
Re: A37 à 19/07/2010 22:48 d9pouces

ciders a écrit

C'est surtout qu'il s'agissait du seul jet que les Etats-Unis leur offraient à la vente. Si ils étaient vraiment bien en cour ou courtisés par IAI ou embêtés par de vilains communistes, ils pouvaient aller jusqu'au F-5, mais pas plus.

Cela dit, le A-37 a effectivement su faire son trou dans la région.
Je ne suis pas sûr que le F-5 aurait autant été apprécié pour la lutte anti-guérilla. L'A-37B a une bonne capacité offensive, en général avec un mélange de bombes lisses Mk-82 (avec ou sans prolongateur du détonateur — un tuyau d'un mètre pour faire détonner la bombe au-dessus d'un sol mou), de roquettes et de nacelles-canon si je ne m'abuse. Et je pense que les canons de 20mm sont peut-être moins adaptés que la mitrailleuse avec davantage de munitions du A-37B.
Au niveau de l'entretien, ça devait être différent, aussi..

Il me semble bien que c'est au Salvador durant une période de lutte anti-guérilla que les pilotes enchaînaient les missions en restant dans le cockpit, l'avion était ravitaillé au sol en utilisant la perche de ravitaillement en vol :fou:
Re: A37 à 19/07/2010 23:04 ciders
Je n'ai pas dit cela d9. Mais quand le Nicaragua a semblé sur le point de se doter de MiG-21 ( et qu'il envoyait des pilotes se former en Bulgarie et à Cuba ), ça a décidé l'administration Reagan à autoriser la vente au Honduras de 12 F-5. Et encore, il a fallu 7 ans entre la décision de vendre ( 1982 ) et la livraison ( 1989 ).

C'est ce à quoi je faisais allusion quand je parlais des méchants communistes. Bon, il faut peut-être dire aussi que, dans le même temps, le Honduras négociait avec Israël la vente de 24 Kfir. Ca a pu aussi aider. ;)
Re: A37 à 05/09/2010 20:10 Clansman
La fiche du A-37 sur le site
Re: A37 à 26/12/2010 22:03 2000-5
Pas mal , je le prenais pour un fer à repasser … http://www.youtube.com/watch?v=RMcApwjzD_Q
Re: A37 à 26/12/2010 22:11 d9pouces
Bah ! Un fer à repasser plutôt agile ! :p

Ceci dit, ce n'est pas étonnant, le T-37 reste un avion d'entraînement à la base.
L'idée de faire un meeting le soir est un peu curieuse, je trouve : ça ne doit pas faciliter la vision et les photos :( Mais ça donne de jolis résultats quand même !
Rionagro 2015 à 28/07/2015 18:59 stanak
Image
T-37B
Image

OA-37B
Image
Re: A37 à 28/07/2015 20:42 d9pouces
Quelle chance d'avoir vu voler cet appareil !
C'est un petit coucou que j'aime bien, je trouve qu'il a une bonne bouille.

Puis à titre personnel, je me souviens que dans une des toutes premières revues d'aviation que j'ai pu m'acheter, un reportage lui était consacré (enfin, plus exactement sur les A-37B équatoriens, si je ne me trompe pas).
Re: A37 à 28/07/2015 21:16 cachée dans les pins
mazette!!!

le colombien est donc coquet et sûrement tatoué. :love:
Re: Cessna A-37/Thailande à 13/02/2018 07:47 stanak
A-37B
ex RTAF
Image
17 exemplaires entrés en service en 1972
1 défection sud-vietnamienne en 1975, intégré en 1982
2 achats supplémentaires pour compenser l'attrition en 1985
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:53 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires