Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Drone-cible
  • Constructeur : drapeau Dornier

Histoire de l'appareil

L’EADS Do-DT35 est un drone-cible biréacteur, muni d’ailes médianes et d’un empennage en "T". Sans train d’atterrissage, il décolle à partir d’une catapulte pneumatique et se pose à l’aide d’un parachute de récupération.

En 1999, le ministère allemand de la défense analyse les capacités du NAMFI (NATO Missile Firing Installation) en Crète et arrive à la conclusion que l’équipement est désuet et que les scénarios d’exercices n’ont plus rien d’approprié ni de réaliste. 

En mars 2000, c'est Dornier qui est chargé de produire des cibles volantes modernes répondant aux nouvelles exigences. En plus d’emporter un certain nombre d’équipements électroniques, le drone doit pouvoir être commandé également en temps réel, voler à 650 km/h et coûter moins cher qu’un Mirach 100. 

C’est ainsi que Dornier met au point le Do-DT35 à partir de mai 2000, DT pour "Direct Target". En juillet, les premiers vols radiocommandés sont effectués. Par la suite, pour les tests d’endurance et de vitesses, les essais sont effectués hors d’Allemagne, afin de bénéficier d’un espace aérien disponible plus vaste. En 2004, tous les objectifs fixés sont atteints et il est désormais déclaré officiellement comme opérationnel.

La structure du Do-DT35 est en matériaux composites, permettant une fabrication facile et peu onéreuse. Les ailes, en position médiane, sont droites. Les empennages sont en forme de "T", avec une dérive légèrement en flèche. Deux petits réacteurs de 16,3kgp sont disposés de part et d’autre de la dérive.

Le décollage se fait à l’aide d’une catapulte pneumatique. Durant le vol, il se dirige de façon autonome par GPS selon un parcours programmé avant son envol, mais il peut également être guidé manuellement depuis une station au sol. Il atterrit après avoir déployé un parachute de récupération.

Capables de transporter diverses charges, ils peuvent être utilisés pour l’entrainement au tir de missiles sol-air et air-air à guidage IR ou électromagnétique. Parmi les divers équipements qu’il peut emporter, on trouve un transpondeur IFF, des systèmes d’amplification de la surface équivalente radar, des réflecteurs-laser, des fumigènes et des éjecteurs de paillettes et de leurres thermiques.

Le secteur des appareils volants sans pilote est repris par EADS au moment de la faillite de Dornier, sa désignation est désormais EADS Do-DT35.

Diverses forces armées utilisent ce drone-cible, dont l’Allemagne et les USA.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Dornier DT-35 : Version de base en production depuis 2004.
  • EADS MQM-175A : Désignation du DT35 au sein des forces armées US, en particulier au sein de l’US Targets Management Office qui les utilise.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Dornier DT-35 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 55 kg (121 lbs)
  • Envergure : 1,5 m (4,92 ft)
  • Longueur : 1,8 m (5,906 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 650 km/h (404 mph, 351 kts)
  • Vitesse de croisière : 370 km/h (230 mph, 200 kts)
  • Vitesse de décrochage : 160 km/h (99 mph, 86 kts)
  • Endurance maximale : 1 h
  • Rayon d'action : 100 km (62 mi, 54 nm)
  • Plafond opérationnel : 8 300 m (27 231 ft)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
EADS Do-DT35 à 29/01/2015 09:07 Jericho
L’EADS Do-DT35 est un drone-cible biréacteur, muni d’ailes médianes et d’un empennage en "T". Sans train d’atterrissage, il décolle à partir d’une catapulte pneumatique et se pose à l’aide d’un parachute de récupération.

En 1999, le ministère allemand de la défense analyse les capacités du NAMFI (NATO Missile Firing Installation) en Crète et arrive à la conclusion que l’équipement est désuet et que les scénarios d’exercices n’ont plus rien d’approprié ni de réaliste.
En mars 2000, c'est Dornier qui est chargé de produire des cibles volantes modernes répondant aux nouvelles exigences. En plus d’emporter un certain nombre d’équipements électroniques, le drone doit pouvoir être commandé également en temps réel, voler à 650km/h et coûter moins cher qu’un Mirach 100.
C’est ainsi que Dornier met au point le Do-DT35 à partir de mai 2000, DT pour "Direct Target". En juillet, les premiers vols radiocommandés sont effectués. Par la suite, pour les tests d’endurance et de vitesses, les essais sont effectués hors d’Allemagne, afin de bénéficier d’un espace aérien disponible plus vaste. En 2004, tous les objectifs fixés sont atteints et il est désormais déclaré officiellement comme opérationnel.

La structure du Do-DT35 est en matériaux composites, permettant une fabrication facile et peu onéreuse. Les ailes, en position médiane, sont droites. Les empennages sont en forme de "T", avec une dérive légèrement en flèche. Deux petits réacteurs de 16,3kgp sont disposés de part et d’autre de la dérive.
Le décollage se fait à l’aide d’une catapulte pneumatique. Durant le vol, il se dirige de façon autonome par GPS selon un parcours programmé avant son envol, mais il peut également être guidé manuellement depuis une station au sol. Il atterrit après avoir déployé un parachute de récupération.

Capables de transporter diverses charges, ils peuvent être utilisés pour l’entrainement au tir de missiles sol-air et air-air à guidage IR ou électromagnétique. Parmi les divers équipements qu’il peut emporter, on trouve un transpondeur IFF, des systèmes d’amplification de la surface équivalente radar, des réflecteurs-laser, des fumigènes et des éjecteurs de paillettes et de leurres thermiques.

Le secteur des appareils volants sans pilote est repris par EADS au moment de la faillite de Dornier, sa désignation est désormais EADS Do-DT35.

Diverses forces armées utilisent ce drone-cible, dont l’Allemagne et les USA.


Versions :
DT35 : Version de base en production depuis 2004.

MQM-175A : Désignation du DT35 au sein des forces armées US, en particulier au sein de l’US Targets Management Office qui les utilise.


Utilisateurs militaires :
Allemagne : En service au sein des unités de la force aérienne basées à terre.

Etats-Unis : Mis en service par l’US TMO (Target Management Office).


Caractéristiques :
Longueur : 1,80m
Envergure : 1,50m
Masse maximale au décollage : 55kg

Moteurs :
Deux turboréacteurs de 160kN (16,3kgp) chacun.

Performances :
Vitesse max : 650km/h
Vitesse de croisière : 370km/h
Vitesse minimale : 160km/h
Plafond opérationnel : 8’300m
Rayon d’action : 100km
Endurance : 1h

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://de.wikipedia.org/wiki/Do-DT
http://de.wikipedia.org/wiki/EADS_Do-DT_35
http://northamerica.airbus-group.com/north-america/usa/Airbus-Defense-and-Space/news/press.en_lb_dcs_sysde_back.html
http://www.bredow-web.de/Drohnen_und_Raketen/EADS_Do-DT_35/eads_do-dt_35.html
http://www.flightglobal.com/news/articles/eads-promotes-miniature-drone-198331/
http://www.flightglobal.com/news/articles/eads-aims-for-more-us-army-business-207830/
http://www.marketwired.com/press-release/eads-north-america-delivers-dt35-dt45-jet-powered-aerial-target-drone-system-us-army-907445.htm
http://www.defenceandsecurity-airbusds.com/en_GB/target-system-and-services99
http://www.defenceandsecurity-airbusds.com/1646
Re: EADS Do-DT35 à 29/01/2015 17:52 Clansman
La fiche sur le site
Re: EADS Do-DT35 à 29/01/2015 19:53 Jericho
Merci Clansman. :)
Re: EADS Do-DT35 à 29/01/2015 22:21 Nico2
Je me demandais quelle serait la fiche du jour de Jericho, j'ai maintenant la réponse.

Merci Jer' !! :)
Re: EADS Do-DT35 à 29/01/2015 22:24 Jericho

Nico2 a écrit

Merci Jer' !! :)
De rien, et… à demain pour une nouvelle fiche! ;)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Jan. 29, 2015, 5:41 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires