Rappels

Histoire de l'appareil

En 1957, la division Radioplane de Northrop commença l'étude du RP-70 pour le compte de l'US Navy. Il s'agissait d'un drone-cible dont la finalité était proche du XKDT Teal, et dont les performances étaient similaires. Pour rappel, il devait être largué d'un avion, propulsé par un moteur-fusée pendant 9 minutes à une vitesse de Mach 0,95, avec un auto-pilote sur 3 axes servant à maintenir une trajectoire rectiligne.

Le RP-70, désigné XKD4R-1 par l'US Navy, était principalement construit en plastique moulé. Il disposait d'ailes en flèche, de 3 plans canards à l'avant (dont un dorsal) et d'une grosse particularité, un empennage horizontal situé en bout d'une dérive ventrale. En gros, un empennage en T inversé.

Il était propulsé par un moteur-fusée à carburant solide Aerojet 530NS35, fournissant 37 lbf de poussée pendant 530 secondes. Au bout de 9 minutes de vol, un parachute se déployait pour permettre de récupérer l'appareil. Un feu de position à la queue de l'appareil facilitait son repérage à vue.

Le premier vol intervint en janvier 1958. L'US Navy le testa intensivement, particulièrement avec des F3H-2M Demon comme avion porteur. Les tests furent satisfaisants, et le RP-70 fut amélioré en RP-76, destiné à l'US Army et à l'USAF, et en RP-78, destiné à l'US Navy. Les commandes furent passées au milieu de l'année 1959.

Le RP-76 vola pour la première fois en 1959. La modification majeure tenait à la place d'un des plans canard à l'avant, situé en position ventrale et non plus dorsale. Le nez était également plus arrondi afin de mieux refléter les ondes radars, et il n'y avait plus de feu de position à l'arrière. Il volait en suivant une trajectoire préprogrammée, mais il était possible de le guider au sol. Un réflecteur et un système Northrop RPTA-1 permettaient d'augmenter sa signature radar. A l'issue du vol, le RP-76 atterrissait grâce à un parachute.

Le RP-76 fut essentiellement destiné à l'entraînement des servants de missiles sol-air de l'US Army, en particulier ceux des MIM-3 Nike Ajax. Cependant, il était très souvent largué à partir d'un avion de l'USAF, le F-89 Scorpion. Du coup, il fut également utilisé pour l'entraînement des pilotes au tir air-air par mitrailleuse ou canon. A l'été 1960, un RP-76 testé au White Sands Missile Range atteignit la vitesse de Mach 1,03 et l'altitude de 72500 pieds. Une version spéciale, le RP-76E, atteignit Mach 2 et l'altitude de 80000 pieds.

Le RP-78, destiné à l'US Navy, se différenciait du RP-76 par un moteur plus puissant, de 100 lbf, capable de lui faire dépasser la vitesse du son et de le faire voler à une vitesse de Mach 1,25. Le RP-76 avait conservé le moteur Aerojet de 37 lbf du XKD4R-1 qui le faisait voler à Mach 0,94.

Très curieusement, les RP-76 et RP-78 n'ont pas reçu de désignation militaire officielle avant 1963, alors qu'ils sont directement issus du XKD4R-1. En juin 1963, le RP-76 et le RP-78 furent désignés respectivement AQM-38A et AQM-38B.

Plus de 2000 exemplaires furent construits. Ils furent utilisés jusqu'au milieu des années 1970, et furent remplacés par l'AQM-37.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Northrop AQM-38A RP-76 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 136 kg (300 lbs)
  • Hauteur : 0,46 m (1,51 ft)
  • Envergure : 1,52 m (5 ft)
  • Longueur : 2,95 m (9,678 ft)

Performances

  • Endurance maximale : 0,6 h 9 minutes
  • Plafond opérationnel : 18 288 m (60 000 ft)
  • Mach maximal HA : Mach 0,94

Motorisation

  • 1 moteur-fusée Aerojet 530NS35
  • Puissance unitaire : 17 kgp (0,16 kN, 37 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Northrop AQM-38 à 19/01/2015 07:48 Clansman
Drone-cible américain de la fin des années 1950.

En 1957, la division Radioplane de Northrop commença l'étude du RP-70 pour le compte de l'US Navy. Il s'agissait d'un drone-cible dont la finalité était proche du XKDT Teal, et dont les performances étaient similaires. Pour rappel, il devait être largué d'un avion, propulsé par un moteur-fusée pendant 9 minutes à une vitesse de Mach 0,95, avec un auto-pilote sur 3 axes servant à maintenir une trajectoire rectiligne.

Le RP-70, désigné XKD4R-1 par l'US Navy, était principalement construit en plastique moulé. Il disposait d'ailes en flèche, de 3 plans canards à l'avant (dont un dorsal) et d'une grosse particularité, un empennage horizontal situé en bout d'une dérive ventrale. En gros, un empennage en T inversé.

Il était propulsé par un moteur-fusée à carburant solide Aerojet 530NS35, fournissant 37 lbf de poussée pendant 530 secondes. Au bout de 9 minutes de vol, un parachute se déployait pour permettre de récupérer l'appareil. Un feu de position à la queue de l'appareil facilitait son repérage à vue.

Le premier vol intervint en janvier 1958. L'US Navy le testa intensivement, particulièrement avec des F3H-2M Demon comme avion porteur. Les tests furent satisfaisants, et le RP-70 fut amélioré en RP-76, destiné à l'US Army et à l'USAF, et en RP-78, destiné à l'US Navy. Les commandes furent passées au milieu de l'année 1959.

Le RP-76 vola pour la première fois en 1959. La modification majeure tenait à la place d'un des plans canard à l'avant, situé en position ventrale et non plus dorsale. Le nez était également plus arrondi afin de mieux refléter les ondes radars, et il n'y avait plus de feu de position à l'arrière. Il volait en suivant une trajectoire préprogrammée, mais il était possible de le guider au sol. Un réflecteur et un système Northrop RPTA-1 permettaient d'augmenter sa signature radar. A l'issue du vol, le RP-76 atterrissait grâce à un parachute.

Le RP-76 fut essentiellement destiné à l'entraînement des servants de missiles sol-air de l'US Army, en particulier ceux des MIM-3 Nike Ajax. Cependant, il était très souvent largué à partir d'un avion de l'USAF, le F-89 Scorpion. Du coup, il fut également utilisé pour l'entraînement des pilotes au tir air-air par mitrailleuse ou canon. A l'été 1960, un RP-76 testé au White Sands Missile Range atteignit la vitesse de Mach 1,03 et l'altitude de 72500 pieds. Une version spéciale, le RP-76E, atteignit Mach 2 et l'altitude de 80000 pieds.

Le RP-78, destiné à l'US Navy, se différenciait du RP-76 par un moteur plus puissant, capable de lui faire dépasser la vitesse du son et de le faire voler à une vitesse de Mach 1,25. Le RP-76 avait un moteur Aerojet de 37 lbs (160 N) qui le faisait voler à Mach 0,94.

Très curieusement, les RP-76 et RP-78 n'ont pas reçu de désignation militaire officielle avant 1963, alors qu'ils sont directement issus du XKD4R-1. En juin 1963, le RP-76 et le RP-78 furent désignés respectivement AQM-38A et AQM-38B.

Plus de 2000 exemplaires furent construits. Ils furent utilisés jusqu'au milieu des années 1970, et furent remplacés par l'AQM-37.


La fiche sur le site


http://en.wikipedia.org/wiki/Radioplane_XKD4R

http://www.designation-systems.net/dusrm/app1/kd4r.html

http://en.wikipedia.org/wiki/Northrop_AQM-38

http://www.designation-systems.net/dusrm/m-38.html

http://www.wmof.com/rp76.htm

http://aviadesign.online.fr/manufacturers/northrop/ventura/pages/aqm38.htm

http://craymond.no-ip.info/awk/twuav1.html#m2
Re: Northrop AQM-38 à 19/01/2015 08:40 Jericho
Merci Clansman !
Décidément, y'a un sacré tas de drones-cibles qui ont été conçus en peu de temps aux USA… :shock:
Re: Northrop AQM-38 à 19/01/2015 09:32 Clansman
Ouais tu m'étonne. Et c'est pas fini. Vous remarquerez aussi que les fiches s'allongent.
Re: Northrop AQM-38 à 19/01/2015 10:17 Jericho

Clansman a écrit

Ouais tu m'étonne. Et c'est pas fini.
Tant mieux: ce serait dommage de s'arrêter en si bon chemin! :mrgreen:


Clansman a écrit

Vous remarquerez aussi que les fiches s'allongent.
Ouais, et la liste des drones sur le site aussi: je crois qu'on doit s'approcher des 150 modèles. :shock:
Re: Northrop AQM-38 à 19/01/2015 20:23 Nico2
Merci Clans' :)

Jericho a écrit

Décidément, y'a un sacré tas de drones-cibles qui ont été conçus en peu de temps aux USA… :shock:

J'en découvre tous les jours ces temps-ci. :bonnet:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 19 janvier 2015 07:54, modifié le . ©AviationsMilitaires