Rappels

Histoire de l'appareil

L'AQM-35 fut conçu par Northrop sous l’appellation RP-61 à partir de 1953. Cette appelation donne à penser qu'il trouve sans doute son origine chez Radioplane, qui avait été achetée par Northrop l'année précédente. Quoiqu'il en soit, l'USAF accorda en juin 1954 un contrat de développement à Northrop, l'appareil recevant la désignation Q-4.

Le XQ-4 effectua son vol inaugural en janvier 1956. Extérieurement, il ressemblait plutôt à un missile. Son fuselage avait la forme d'une pointe de flèche, ses ailes était hautes et fines, avec un léger dièdre positif. Le réacteur était en position ventrale, très en arrière. Enfin, il avait un empennage conventionnel.

Il pouvait aussi bien être catapulté du sol qu'en vol (notamment par des DC-130 ou des B-50D). Cependant, le catapultage du sol ne fut jamais essayé. Il était propulsé par un Westinghouse XJ81-WE-3 (Rolls-Royce Soar construit sous licence) de 1810 lbf (8,1 kN) de poussée, lui donnant une vitesse maximale de Mach 1,55. Le drone était suivi par radar et contrôlé par télémétrie. Il atterrissait grâce à un parachute sur 4 coussins d'air.

L'USAF prévoyait de l'utiliser pour simuler un appareil supersonique et tester nombre de missiles sol-air et air-air. Il avait également une capacité secondaire de reconnaissance et pouvait être équipé de caméras et d'appareils photographiques.

La première version de série fut le Q-4, suivie du Q-4B. Celui-ci était motorisé par un General Electric J85-GE-5 deux fois plus puissant (3850 lbf, soit 17 kN) et la structure renforcée en conséquence. Le Q-4B vola pour la première fois en mars 1961, le contrat de développement ayant été signé en février 1959. Quand au Q-4A, qui devait être servir aux tests du missile CIM-10 Bomarc, il ne vit jamais le jour. Le réacteur Fairchild J83 de 2450 lbf, prévu pour lui, connut des problèmes de développement et ne fut pas livré à temps, entraînant l'annulation de cette version.

En juin 1964, les Q-4 et Q-4B furent redésignés respectivement AQM-35A et AQM-35B. Mais de façon générale, ils ne furent pas considérés comme des succès. Des problèmes techniques apparurent dès la conception et les essais en vol. De plus, ils étaient finalement trop rapides pour les missiles de l'époque.

En définitive, seuls 25 exemplaires furent construits. Ils furent retirés du service au milieu des années 1960.

Versions référencées

  • Northrop XQ-4 : Prototype.
  • Northrop AQM-35A Q-4 : Version de série, avec une capacité secondaire de reconnaissance.
  • Northrop AQM-35B Q-4B : Version motorisée par un J85.
  • Northrop Q-4A : Version envisagée avec un réacteur Fairchild J83, non construite.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Northrop AQM-35A Q-4 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse à vide : 898 kg (1 980 lbs)
  • Hauteur : 1,69 m (5,545 ft)
  • Envergure : 3,38 m (11,089 ft)
  • Longueur : 10 m (33 ft)

Performances

  • Plafond opérationnel : 18 288 m (60 000 ft)
  • Mach maximal HA : Mach 1,55

Motorisation

  • 1 réacteur Westinghouse XJ81-WE-3
  • Puissance unitaire : 821 kgp (8 kN, 1 810 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Northrop AQM-35 à 17/01/2015 07:16 Clansman
L'AQM-35 est un drone-cible supersonique des années 1950.

L'AQM-35 fut conçu par Northrop sous l’appellation RP-61 à partir de 1953. Cette appelation donne à penser qu'il trouve sans doute son origine chez Radioplane, qui avait été achetée par Northrop l'année précédente. Quoiqu'il en soit, l'USAF accorda en juin 1954 un contrat de développement à Northrop, l'appareil recevant la désignation Q-4.

Le XQ-4 effectua son vol inaugural en janvier 1956. Extérieurement, il ressemblait plutôt à un missile (voire, pour les connaisseurs, à l'Espadon de Blake et Mortimer). Son fuselage avait la forme d'une pointe de flèche, ses ailes était hautes et fines, avec un léger dièdre supérieur. Le réacteur était en position ventrale, très en arrière. Enfin, il avait un empennage conventionnel.

Il pouvait aussi bien être catapulté du sol qu'en vol (notamment par des DC-130 ou des B-50D). Cependant, le catapultage du sol ne fut jamais essayé. Il était propulsé par un Westinghouse XJ81-WE-3 (Rolls-Royce Soar construit sous licence) de 1810 lbf (8,1 kN) de poussée, lui donnant une vitesse maximale de Mach 1,55. Le drone était suivi par radar et contrôlé par télémétrie. Il atterrissait grâce à un parachute sur 4 coussins d'air.

L'USAF prévoyait de l'utiliser pour simuler un appareil supersonique et tester nombre de missiles sol-air et air-air. Il avait également une capacité secondaire de reconnaissance et pouvait être équipé de caméras et d'appareils photographiques.

La première série fut le Q-4, suivie du Q-4B. Celui-ci était motorisé par un General Electric J85-GE-5 deux fois plus puissant (3850 lbf, soit 17 kN) et la structure renforcée en conséquence. Le Q-4B vola pour la première fois en mars 1961, le contrat de développement ayant été signé en février 1959. Quand au Q-4A, qui devait être servir aux tests du missile CIM-10 Bomarc, il ne vit jamais le jour. Le réacteur Fairchild J83 de 2450 lbf, prévu pour lui, connut des problèmes de développement et ne fut pas livré à temps, entraînant l'annulation de cette version.

En juin 1964, les Q-4 et Q-4B furent redésignés respectivement AQM-35A et AQM-35B. Mais de façon générale, ils ne furent pas considérés comme des succès. Des problèmes techniques apparurent dès la conception et les essais en vol. De plus, ils étaient finalement trop rapides pour les missiles de l'époque.

En définitive, seuls 25 exemplaires furent construits. Ils furent retirés du service au milieu des années 1960.


La fiche sur le site


http://en.wikipedia.org/wiki/Northrop_AQM-35

http://www.designation-systems.net/dusrm/m-35.html

http://www.marvellouswings.com/Aircraft/Missile/M-035/M-035.html

http://craymond.no-ip.info/awk/twuav1.html#m2
Re: Northrop AQM-35 à 17/01/2015 10:49 Jericho
Soit ils se sont directement inspirés de l'Espadon de Blake et Mortimer, soit du Swordfish SX-1… soit c'était "tendance" à époque!

En tous cas, c'est un appareil de plus que je découvre, merci Clansman! ;)
Re: Northrop AQM-35 à 17/01/2015 11:13 Clansman
Par contre, de source sûre, il naviguait très mal dans l'eau. :bonnet:
Re: Northrop AQM-35 à 17/01/2015 14:05 Nico2

Jericho a écrit

Soit ils se sont directement inspirés de l'Espadon de Blake et Mortimer

La ressemblance est frappante. :shock:
Re: Northrop AQM-35 à 17/01/2015 14:53 Clansman
D'ailleurs, j'ai relu récemment ce titre (à l'occasion de la sortie de l'excellent Bâton de Plutarque), et l'Espadon était bien un drone, au départ. :mrgreen:
Re: Northrop AQM-35 à 20/01/2015 18:36 glwpatton
ça se dit "dièdre superieur" ? (pour moi un dièdre est positif ou négatif)

Et si oui, ça veut dire quoi ?
Re: Northrop AQM-35 à 21/01/2015 08:08 Clansman
Oups, oui, c'est dièdre positif qu'il fallait lire.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Jan. 17, 2015, 7:21 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires