Rappels

Histoire de l'appareil

En 1932, la firme Lockheed se lança dans la fabrication d'un avion de ligne destiné à concurrencer le Boeing 247 et le DC-2. Jusqu'à présent, ses avions étaient construits en bois, mais la firme Detroit Aircraft Corporation construisait ses exemplaires en métal.

Le Model 10, conçu par Lloyd Stearman et Hall Hibbard, fut le premier modèle de chez Lockheed à être construit entièrement en métal (aluminium) et également son premier bimoteur. Il fut également un des premiers avions de ligne à train rentrant à disposer de garde-boues comme équipement standard. Le nom d'Electra vient d'une étoile des Pléiades.

Les essais en soufflerie eurent lieu à l'Université du Michigan, principalement effectués par un jeune ingénieur, un certain Clarence Johnson. Il suggéra notamment de passer d'une dérive unique à une double dérive, suggestion qui sera retenue sur les avions de série.

Le prototype vola pour la première fois le 23 février 1934 avec Marshall Headle aux commandes. Northwest Airlines fut la première compagnie à le mettre en service, la même année. A partir d'octobre 1934, le gouvernement américain interdit aux monomoteurs le transport de passagers et le vol de nuit. Cela donna à l'Electra d'excellentes opportunités de vente. Des compagnies américaines et européennes s'équipèrent d'Electra avant la guerre à partir de 1935. La Cubana de Aviación fut la première compagnie d'Amérique Latine à le mettre en service sur ses lignes intérieures. Il se montrait plus petit, mais aussi moins cher que ses fameux concurrents. A la fin des années 1930, 8 compagnies américaines l'utilisaient.

Il fut également vendu comme avion de transport personnel pour des personnalités prestigieuses, aussi bien en Europe qu'en Asie, notamment auprès de maharajahs indiens. Il fut également vendu à des compagnies australiennes, canadiennes, néo-zélandaises, polonaises, roumaines, yougoslaves, et peut-être même soviétiques. En mai 1937, Dick Merrill et J.S. Lambie traversèrent l'Atlantique, ce qui leur permit de remporter le trophée Harmon.

Mais l'Electra est surtout connu pour avoir été l'avion d'Amelia Earhart. Elle disparut le 2 juillet 1937 avec son navigateur Fred Noonan à bord d'un Electra lors de sa tentative de vol autour du monde. L'épave ne fut jamais retrouvée et repose probablement à 5 km de profondeur dans l'océan Pacifique…

Amelia Earhart reçut en 1937 cet Electra 10E immatriculé NR16020, qui fut modifié en conséquence pour sa tentative de vol autour du monde : les hublots furent obturés, 6 réservoirs de carburant furent placés dans les ailes et autant dans le fuselage, donnant un total de 1150 gallons, ce qui représente 20 heures de vol en condition de vol. Il était également équipé d'une radio Western Electric et d'un radiocompas Bendix, ce qui se faisait de plus moderne pour l'époque. Un BFO (Beat Frequency Oscillator) permettant de communiquer en morse fut rajouté. Une des hypothèses pouvant expliquer la disparition d'Amelia Earhart serait le manque de pratique de cet équipement.

Les militaires s'intéressèrent très tôt à l'Electra et l'USAAC commanda un démonstrateur, le XC-35, puis 3 C-36 et 1 C-37. L'US Navy et l'US Coast Guards commandèrent chacun un appareil. L'aéronavale japonaise impériale commanda également un exemplaire pour évaluation, désigné KXL1. La force aérienne de la république espagnole reçut 2 exemplaires dès 1936, qui semblent avoir survécu à la guerre civile et réutilisés par l'Espagne.

Mais c'est surtout pendant la seconde guerre mondiale qu'il commença sa carrière militaire, l'USAAC réquisitionnant d'autres Electra pendant que le Canada et la Grande-Bretagne firent de même.

Il fut utilisé après-guerre par les armées de l'air de l'Argentine, du Brésil, du Honduras et du Venezuela.

149 exemplaires furent construits, l'unique prototype inclus. Au moins 9 exemplaires semblent avoir survécus.

Versions référencées

  • Lockheed Electra 10A : Version initiale de série. Moteurs Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior SB de 450 hp, 101 exemplaires.
  • Lockheed Electra 10B : Moteurs Wright R-975-E3 Whirlwind de 440 hp, 18 exemplaires.
  • Lockheed Electra 10C : Moteurs Pratt & Whitney R-1340 Wasp SC1 de 450 hp. 8 exemplaires construits pour Pan American Airways.
  • Lockheed Electra 10D : Projet d'une version militaire de transport, non construite.
  • Lockheed Electra 10E : Moteurs Pratt & Whitney R-1340 Wasp S3H1 de 600 hp. 15 exemplaires.
  • Lockheed XC-35 : Prototype, un exemplaire.
  • Lockheed UC-36 : 3 Electra 10A construits pour l'USAAC. Ils furent d'abord désignés Y1C-36, puis C-36 en 1938 avant de recevoir leur désignation définitive en 1943.
  • Lockheed UC-36A : 15 Electra 10A réquisitionnés par l'USAAF, d'abord sous la désignation C-36A. Ils reçurent leur désignation définitive en 1943.
  • Lockheed UC-36B : 5 Electra 10E réquisitionnés par l'USAAF, d'abord sous la désignation C-36B. Ils reçurent leur désignation définitive en 1943.
  • Lockheed UC-36C : 7 Electra 10B réquisitionnés par l'USAAF, d'abord sous la désignation C-36C. Ils reçurent leur désignation définitive en 1943.
  • Lockheed UC-37 : 1 Lockheed 10A construit pour le directeur du National Guard Bureau. Il fut d'abord désigné Y1C-37, puis C-37 en 1938, avant de recevoir sa désignation définitive en 1943.
  • Lockheed R2O-1 : 1 Electra 10A construit pour le Secrétaire à la Marine (US Navy).
  • Lockheed R3O-1 : 1 Electra 10B construit pour l'US Coast Guards. Il servait au transport du Secrétaire du Trésor.
  • Lockheed KXL-1 : 1 Electra fourni à l'aéronavale japonaise impériale pour évaluation.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Lockheed Electra 10A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 4 763 kg (10 500 lbs)
  • Masse à vide : 2 927 kg (6 454 lbs)
  • Surface alaire : 43 m² (458 sq. ft)
  • Hauteur : 3,1 m (10,171 ft)
  • Envergure : 17 m (55 ft)
  • Longueur : 11,8 m (38,714 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 325 km/h (202 mph, 176 kts)
  • Vitesse de croisière : 306 km/h (190 mph, 165 kts)
  • Distance franchissable : 1 147 km (713 mi, 620 nm)
  • Plafond opérationnel : 5 913 m (19 400 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 5,081 m/s (16,67 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 68,802 kg/m² (14,092 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 111,933 kg/m² (22,926 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à cylindres en étoile Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior SB
  • Puissance unitaire : 336 kW (456 ch, 450 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Lockheed Model 10 Electra à 20/12/2014 09:11 stanak
Bimoteur léger de construction américaine
mis en service en 1935 et produit à 149 exemplaires

R20-1 aux couleurs du secrétaire de la Navy
Image
Re: Lockheed Model 10 Electra à 20/12/2014 23:04 Nico2
Joli :) .
Re: Lockheed Model 10 Electra à 26/05/2015 07:23 Clansman
Avion de ligne bimoteur américain de l'entre-deux-guerre.

En 1932, la firme Lockheed se lança dans la fabrication d'un avion de ligne destiné à concurrencer le Boeing 247 et le DC-2. Jusqu'à présent, ses avions étaient construits en bois, mais la firme Detroit Aircraft Corporation construisait ses exemplaires en métal.

Le Model 10, conçu par Lloyd Stearman et Hall Hibbard, fut le premier modèle de chez Lockheed à être construit entièrement en métal (aluminium) et également son premier bimoteur. Il fut également un des premiers avions de ligne à train rentrant à disposer de garde-boues comme équipement standard. Le nom d'Electra vient d'une étoile des Pléiades.

Les essais en soufflerie eurent lieu à l'Université du Michigan, principalement effectués par un jeune ingénieur, un certain Clarence Johnson. Il suggéra notamment de passer d'une dérive unique à une double dérive, suggestion qui sera retenue sur les avions de série.

Le prototype vola pour la première fois le 23 février 1934 avec Marshall Headle aux commandes. Northwest Airlines fut la première compagnie à le mettre en service, la même année. A partir d'octobre 1934, le gouvernement américain interdit aux monomoteurs le transport de passagers et le vol de nuit. Cela donna à l'Electra d'excellentes opportunités de vente. Des compagnies américaines et européennes s'équipèrent d'Electra avant la guerre à partir de 1935. La Cubana de Aviación fut la première compagnie d'Amérique Latine à le mettre en service sur ses lignes intérieures. Il se montrait plus petit, mais aussi moins cher que ses fameux concurrents. A la fin des années 1930, 8 compagnies américaines l'utilisaient.

Il fut également vendu comme avion de transport personnel pour des personnalités prestigieuses, aussi bien en Europe qu'en Asie, notamment auprès de maharajahs indiens. Il fut également vendu à des compagnies australiennes, canadiennes, néo-zélandaises, polonaises, roumaines, yougoslaves, et peut-être même soviétiques. En mai 1937, Dick Merrill et J.S. Lambie traversèrent l'Atlantique, ce qui leur permit de remporter le trophée Harmon.

Mais l'Electra est surtout connu pour avoir été l'avion d'Amelia Earhart. Elle disparut le 2 juillet 1937 avec son navigateur Fred Noonan à bord d'un Electra lors de sa tentative de vol autour du monde. L'épave ne fut jamais retrouvée et repose probablement à 5 km de profondeur dans l'océan Pacifique…

Amelia Earhart reçut cet Electra 10E immatriculé NR16020, qui fut modifié en conséquence pour sa tentative de vol autour du monde : les hublots furent obturés, 6 réservoirs de carburant furent placés dans les ailes et autant dans le fuselage, donnant un total de 1150 gallons, ce qui représente 20 heures de vol en condition de vol. Il était également équipé d'une radio Western Electric et d'un radiocompas Bendix, ce qui se faisait de plus moderne pour l'époque. Un BFO (Beat Frequency Oscillator) permettant de communiquer en morse fut rajouté. Une des hypothèses pouvant expliquer la disparition d'Amelia Earhart serait le manque de pratique de cet équipement.

Les militaires s'intéressèrent très tôt à l'Electra et l'USAAC commanda un démonstrateur, le XC-35, puis 3 C-36 et 1 C-37. L'US Navy et l'US Coast Guards commandèrent chacun un appareil.

L'aéronavale japonaise impériale commanda également un exemplaire pour évaluation, désigné KXL1. Mais c'est surtout pendant la seconde guerre mondiale qu'il commença sa carrière militaire, d'autres Electra étant réquisitionnés par l'USAAC.

Enfin, il fut également utilisé par les armées de l'air de l'Argentine, du Brésil, du Canada, de l'Espagne Républicaine, de la Grande-Bretagne, du Honduras et du Venezuela.

149 exemplaires furent construits, l'unique prototype inclus. Au moins 9 exemplaires semblent avoir survécus.


Versions :

Electra 10A : Version initiale de série. Moteurs Pratt & Whitney R-985 Wasp Junior SB de 450 hp, 101 exemplaires.

Electra 10B : Moteurs Wright R-975-E3 Whirlwind de 440 hp, 18 exemplaires.

Electra 10C : Moteurs Pratt & Whitney R-1340 Wasp SC1 de 450 hp. 8 exemplaires construits pour Pan American Airways.

Electra 10D : Projet d'une version militaire de transport, non construite.

Electra 10E : Moteurs Pratt & Whitney R-1340 Wasp S3H1 de 600 hp. 15 exemplaires.

XC-35 : Prototype, un exemplaire.

En 1935, l'USAAC demanda un appareil destiné à des recherches à haute altitude et d'étudier la faisabilité d'une cabine pressurisée. Les spécifications demandées étaient une altitude de 25000 pieds (7620 m) et une endurance de 10 heures, dont deux à l'altitude maximale. Un contrat fut signé avec Lockheed pour un montant de 112 197 dollars.

Le Major Carl Greene et John Younger, 2 ingénieurs spécialisés dans la structure, furent chargés de concevoir la cabine en coordination avec Lockheed. Un Lockheed 10 fut modifié et doté d'un nouveau fuselage à section circulaire, pouvant supporter une différence de pression de 10 Psi. Des hublots plus petits furent installés pour minimiser les risques d'explosion.

Le XC-35 était motorisé par des Pratt & Whitney XR-1340-43 à compresseurs de 550 hp et était le deuxième avion américain à être doté d'une cabine pressurisé (le premier étant le Engineering Division USD-9A de 1921). Ces compresseurs servaient justement à maintenir la pression en cabine. Cette dernière était divisée en deux parties, dont seule la partie avant était réellement pressurisée. Elle contenait 2 pilotes, un mécanicien et 2 passagers. La partie arrière, utilisable seulement à basse altitude, pouvait contenir un passager supplémentaire.

Il fut livré à Wright Field en mai 1937 et effectua son vol inaugural le 5 août. Les essais en vol, intensifs, permirent à l'USAAC d'obtenir le Collier Trophy de 1937. Les résultats obtenus jouèrent un rôle important dans la conception des Boeing 307 et B-29. L'USAAC était tellement confiante en cet appareil qu'il fut utilisé pour le transport de Louis Johnson, alors assistant du Secrétaire à la Guerre et futur Secrétaire à la Défense. En 1943, il fut piloté par Herbert H. Hoover au milieu d'orages afin d'obtenir des données sur les effets d'un temps violent sur les appareils en vol.
Chose dont est incapable un autre produit de Lockheed pourtant beaucoup plus récent, et qui contient justement 35 dans sa désignation.

Le XC-35 fut donné au National Air and Space Museum en 1948, où il est toujours stocké en 2015.


UC-36 : 3 Electra 10A construits pour l'USAAC. Ils furent d'abord désignés Y1C-36, puis C-36 en 1938 avant de recevoir leur désignation définitive en 1943.

UC-36A : 15 Electra 10A réquisitionnés par l'USAAF, d'abord sous la désignation C-36A. Ils reçurent leur désignation définitive en 1943.

UC-36B : 5 Electra 10E réquisitionnés par l'USAAF, d'abord sous la désignation C-36B. Ils reçurent leur désignation définitive en 1943.

UC-36C : 7 Electra 10B réquisitionnés par l'USAAF, d'abord sous la désignation C-36C. Ils reçurent leur désignation définitive en 1943.

UC-37 : 1 Lockheed 10A construit pour le directeur du National Guard Bureau. Il fut d'abord désigné Y1C-37, puis C-37 en 1938, avant de recevoir sa désignation définitive en 1943.

XR2O-1 : 1 Electra 10A construit pour le Secrétaire à la Marine (US Navy).

XR3O-1 : 1 Electra 10B construit pour l'US Coast Guards. Il servait au transport du Secrétaire du Trésor.

KXL-1 : 1 Electra fourni à l'aéronavale japonaise impériale pour évaluation.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_L-10_Electra

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/lockheed-c-36-uc-40-electra/


http://en.wikipedia.org/wiki/Lockheed_Model_10_Electra

http://en.wikipedia.org/wiki/Lockheed_XC-35

http://www.museumofflight.org/aircraft/lockheed-model-10-e-electra

http://aviation.about.com/od/Aging-Aircraft/p/Aircraft-Profile-Amelia-Earharts-Lockheed-Model-10-Electra.htm

http://www.aviastar.org/air/usa/lok_electra.php
Re: Lockheed Model 10 Electra à 26/05/2015 12:42 Jericho
On va dire que le chiffre ne fait rien à l'affaire… :mrgreen:
Re: Lockheed Model 10 Electra à 26/05/2015 19:07 Clansman
En tous cas, je connais un Clarence "Kelly" Johnson qui doit faire des tours dans sa tombe. :roll:

La fiche sur le site
Re: Lockheed Model 10 Electra à 26/05/2015 20:31 Jericho
Au fait, ce ne serait pas l'Electra XR3O-1, en service aux seins des Coast Guard, qui était surnommé Carmen? :hehe:
Re: Lockheed Model 10 Electra à 26/05/2015 22:32 Clansman
Elle est capillotractée, celle-ci, mais ce qui m'inquiète le plus c'est que je l'ai comprise tout de suite. Ou presque. :mrgreen:
Re: Lockheed Model 10 Electra à 27/05/2015 06:44 Jericho
L'indice pluriel devait aider… :mrgreen:
Re: Lockheed Model 10 Electra à 01/06/2015 13:11 foxkilo02
D'après cet article, la Roumanie aurait aussi eu droit à son "Carmen" :hehe:
Je n'ai cependant pas trouvé de confirmation ailleurs.
Re: Lockheed Model 10 Electra à 01/06/2015 19:24 stanak
liste des appareils utilisés par la Roumanie pendant la 2e guerre (il est cité)
http://www.axishistory.com/books/130-romania-air-force/romania-air-force-unsorted/1635-aircraft-used-by-the-romanian-air-force

même une maquette avec les decals de la force aérienne roumaine
http://www.hlj.com/product/SPH72015/Air
Re: Lockheed Model 10 Electra à 01/06/2015 21:37 Clansman
Ah mais oui, ICI on parle même de 5 exemplaires réquisitionnés

Merci pour l'info !
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Dec. 25, 2014, 10:08 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires