Rappels

Histoire de l'appareil

En 1937, Clyde Cessna commença l'étude de son premier bimoteur léger, destiné à devenir un concurrent économique du Beech 18. Cet appareil, le T-50, était motorisé par 2 moteurs Jacobs L-4MB et pouvait emporter 5 passagers ou 750 kg de fret. Construit en tubes d'acier pour le fuselage et en bois contreplaqué pour les ailes, recouvert de toile, il se présentait comme un appareil moderne pour l'époque. Il effectua son vol inaugural le 26 mars 1939 entre les mains de Dwane Wallace.

C'était un avion à ailes basses et droites, cantilever, à empennage conventionnel. Le train était classique, la roulette de queue étant fixe et le train principal se logeait dans les nacelles des moteurs, eux-même placés sur l'aile. Le train principal et les ailerons étaient activés électriquement.

En mai 1940, seuls 37 T-50 avaient été vendus sur le marché civil. Le Canada fut le premier à s'intéresser au potentiel militaire de cet appareil. Il reçut entre 732 et 822 exemplaires, désignés Crane, pendant la seconde guerre mondiale. Ils servirent dans le cadre du Joint Air Training Plan, un plan de formation conjointe des équipages d'avions multimoteurs du Commonwealth. Ils furent utilisés de 1941 à 1949, dans plus de 250 écoles.

En 1940, l'USAAC était désireuse de trouver un avion d'entraînement bimoteur pouvant faire la jonction entre avions d'entraînement monomoteurs et bombardiers bimoteurs. Le fait d'avoir plusieurs moteurs entraîne une gestion complètement différente par rapport à un seul moteur. Elle commanda donc 33 exemplaires le 19 juillet 1940, désignés AT-8 "Bobcat" (Lynx). Cependant, les moteurs furent considérés comme trop puissants pour un avion d'entraînement.

La principale version, qui voyait son équipement modifié et était dotée de moteurs Jacobs R-755-9 à pistons en étoile moins puissants, fut désigné AT-17. Les AT-17 furent utilisés principalement sur le territoire américain.

Fin 1942, l'USAAF s'intéressa à cet appareil comme avion de liaison et en commanda une nouvelle version. Livrée à partir du 1er janvier 1943, elle reçut la désignation UC-78. Fin 1942, l'USAAF préféra faire construire les AT-17B et D en UC-78B et C respectivement.

L'US Navy reçut également 67 JRC-1, et les forces armées américaines reçurent au total plus de 4600 Bobcat jusqu'à la fin de la Seconde guerre mondiale. Il avait reçu de ses pilotes le surnom de "Bamboo Bomber".

Le Bobcat fut également utilisé par le Brésil (39 exemplaires de 1943 à 1956), la France (73 exemplaires utilisés entre 1943 et 1953 pour le transport léger et l'entraînement, répartis entre l'Armée de l'Air et la Marine) et Haïti (4 exemplaires de 1943 à 1963).

Cependant, le Bobcat fut rapidement retiré du service après la seconde guerre mondiale et peu d'exemplaires furent pris en compte par l'USAF en 1947. Il fut déclaré obsolète en 1949 et remplacé par le Cessna 310.

Après-guerre, il fut également vendu aux forces aériennes du Costa-Rica (un exemplaire en 1948), d’Éthiopie (2 exemplaires de 1946 à 1965), du Guatemala (un exemplaire en 1949), du Nicaragua (2 exemplaires en 1947), du Yémen du nord (3 exemplaires de 1950 à 1958), de la Chine Nationaliste (15 exemplaires de 1946 à 1950) et du Pérou (9 exemplaires de 1945 à 1958).

Le Bobcat vécut une deuxième vie après la seconde guerre mondiale, les surplus étant mis aux standard civils pour les petites compagnies (y compris charters), les pilotes de brousse ou privés. La compagnie polonaise LOT utilisa 14 exemplaires de 1946 à 1950).

Certains exemplaires furent équipés de flotteurs. Il fut aussi l'un des principaux avions utilisés dans la série "Sky King" du début des années 1950, restée inédite en France. Ce fut dans les années 1970 que sa carrière commerciale déclina, l'appareil étant obsolète et sa maintenance, liée à sa fabrication en bois, alourdie.

C'est à ce moment-là que sa troisième vie commença, comme Warbird cette fois. Des Bobcats furent restaurés par des passionnés d'aviation ancienne. En août 2009, la FAA recensait 378 T-50, 10 AT-17 et 30 UC-78. 5402 Bobcat avaient été construits. 25 exemplaires environ volent encore. Le GPPA d'Angers restaure en mai 2015 un Cessna UC-78 provenant de Belgique.

Versions référencées

  • Cessna T-50 : Version civile capable d'emporter 5 passagers et motorisée par des Jacobs L-4MB.
  • Cessna AT-8 : Version d'entraînement militaire du T-50, moteurs Lycoming R-680-9 de 220 kW. 33 exemplaires.
  • Cessna AT-17 : AT-8 remotorisé avec des Jacobs R-775-9 (L-4) de 245 hp, 450 exemplaires.
  • Cessna AT-17A Crane Mk IA : Hélices métalliques Hamilton-Standard à pas constant et masse allégée.
  • Cessna AT-17B : AT-17A avec des équipements modifiés, 466 exemplaires.
  • Cessna AT-17C : AT-17A dont la radio est remplacée par une autre, 60 exemplaires.
  • Cessna AT-17D : AT-17C avec des équipements modifiés, les 131 exemplaires commandés furent finalement construits comme UC-78C.
  • Cessna AT-17E : AT-17 modifiés avec une masse maximale limitée à 5300 livres (2400 kg).
  • Cessna AT-17F : AT-17A modifiés avec une masse maximale limitée à 5300 livres (2400 kg).
  • Cessna AT-17G : AT-17B modifiés avec une masse maximale limitée à 5300 livres (2400 kg).
  • Cessna UC-78 : Version de transport militaire pour l'USAAF.
  • Cessna UC-78A : 17 T-50 civil réquisitionnés et affectés à l'Air National Guard.
  • Cessna UC-78B : AT-17B construits comme avions de transport, hélices en bois et masse allégée. 1806 exemplaires.
  • Cessna UC-78C : UC-78B avec des équipements modifiés. 327 exemplaires.
  • Cessna JRC-1 : Version pour l'US Navy de l'UC-78.
  • Cessna Crane Mk I : T-50 livrés au Canada avec peu de modifications, 550 à 640 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Cessna AT-17 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 750 kg (6 062 lbs)
  • Masse normale au décollage : 2 585 kg (5 700 lbs)
  • Masse à vide : 1 588 kg (3 500 lbs)
  • Surface alaire : 27 m² (295 sq. ft)
  • Hauteur : 3,02 m (9,908 ft)
  • Envergure : 12,78 m (41,929 ft)
  • Longueur : 9,98 m (32,743 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 314 km/h (195 mph, 169 kts)
  • Vitesse de croisière : 282 km/h (175 mph, 152 kts)
  • Distance franchissable : 1 207 km (750 mi, 652 nm)
  • Plafond opérationnel : 6 706 m (22 000 ft)
  • Charge alaire, à vide : 57,927 kg/m² (11,864 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 94,338 kg/m² (19,322 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 100,33 kg/m² (20,549 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à cylindres en étoile Jacobs R-755-9
  • Puissance unitaire : 183 kW (248 ch, 245 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Cessna AT-17 Bobcat à 19/12/2014 15:00 stanak
Bimoteur d'entraînement avancé et de transport de construction américaine
mis en service en 1939 et produit à plus 5400 exemplaires

JRC-1
US Navy
Image
Re: Cessna AT-17 Bobcat à 22/12/2014 21:47 cachée dans les pins
je suppose que je ne surprendrai personne si je dis qu'il a une bouille qui me plaît et que les couleurs aussi.

c'est une impression où il semble être en matériau composite?
Re: Cessna AT-17 Bobcat à 23/12/2014 22:31 ciders
C'est une impression. La plupart des avions légers américains en service à cette époque sont construits en métal (Stinson L-1 Vigilant), avec pour certains modèles (Piper L-4 Grasshopper, Stinson L-5 Sentinel) des éléments en bois. L'AT-17 entre dans cette deuxième catégorie.
Re: Cessna AT-17 Bobcat à 24/12/2014 16:13 cachée dans les pins
oui en regardant mieux, je vois des plaques rectangulaires assemblées sous la peinture, merci bien.
Re: Cessna AT-17 Bobcat à 13/05/2015 07:22 Clansman
Avion d'entraînement bimoteur américain de la Seconde Guerre mondiale.

En 1937, Clyde Cessna commença l'étude de son premier bimoteur léger, destiné à devenir un concurrent économique du Beech 18. Cet appareil, le T-50, était motorisé par 2 moteurs Jacobs L-4MB et pouvait emporter 5 passagers ou 750 kg de fret. Construit en tubes d'acier pour le fuselage et en bois contreplaqué pour les ailes, recouvert de toile, il se présentait comme un appareil moderne pour l'époque. Il effectua son vol inaugural le 26 mars 1939 entre les mains de Dwane Wallace.


C'était un avion à ailes basses et droites, cantilever, à empennage conventionnel. Le train était classique, la roulette de queue étant fixe et le train principal se logeait dans les nacelles des moteurs, eux-même placés sur l'aile. Le train principal et les ailerons étaient activés électriquement.

En mai 1940, seuls 37 T-50 avaient été vendus sur le marché civil. Le Canada fut le premier à s'intéresser au potentiel militaire de cet appareil. Il reçut entre 732 et 822 exemplaires, désignés Crane, pendant la seconde guerre mondiale. Ils servirent dans le cadre du Joint Air Training Plan, un plan de formation conjointe des équipages d'avions multimoteurs du Commonwealth. Ils furent utilisés de 1941 à 1949, dans plus de 250 écoles.

En 1940, l'USAAC était désireuse de trouver un avion d'entraînement bimoteur pouvant faire la jonction entre avions d'entraînement monomoteurs et bombardiers bimoteurs. Le fait d'avoir plusieurs moteurs entraîne une gestion complètement différente par rapport à un seul moteur. Elle commanda donc 33 exemplaires le 19 juillet 1940, désignés AT-8 "Bobcat" (Lynx). Cependant, les moteurs furent considérés comme trop puissants pour un avion d'entraînement.

La principale version, qui voyait son équipement modifié et était dotée de moteurs Jacobs R-755-9 à pistons en étoile moins puissants, fut désigné AT-17. Les AT-17 furent utilisés principalement sur le territoire américain.

Fin 1942, l'USAAF s'intéressa à cet appareil comme avion de liaison et en commanda une nouvelle version. Livrée à partir du 1er janvier 1943, elle reçut la désignation UC-78. Fin 1942, l'USAAF préféra faire construire les AT-17B et D en UC-78B et C respectivement.

L'US Navy reçut également 67 JRC-1, et les forces armées américaines reçurent au total plus de 4600 Bobcat jusqu'à la fin de la Seconde guerre mondiale. Il avait reçu de ses pilotes le surnom de "Bamboo Bomber".

Cependant, le Bobcat fut rapidement retiré du service après la seconde guerre mondiale et peu d'exemplaires furent pris en compte par l'USAF en 1947. Il fut déclaré obsolète en 1949 et remplacé par le Cessna 310.

Le Bobcat fut également utilisé par le Brésil (39 exemplaires de 1943 à 1956), la France (73 exemplaires utilisés entre 1943 et 1953 pour le transport léger et l'entraînement, répartis entre l'Armée de l'Air et la Marine) et Haïti (4 exemplaires de 1943 à 1963).

Après-guerre, il fut également vendu aux forces aériennes du Costa-Rica (un exemplaire en 1948), d’Éthiopie (2 exemplaires de 1946 à 1965), du Guatemala (un exemplaire en 1949), du Nicaragua (2 exemplaires en 1947), du Yémen du nord (3 exemplaires de 1950 à 1958), de la Chine Nationaliste (15 exemplaires de 1946 à 1950) et du Pérou (9 exemplaires de 1945 à 1958).

Le Bobcat vécut une deuxième vie après la seconde guerre mondiale, les surplus étant mis aux standard civils pour les petites compagnies (y compris charters), les pilotes de brousse ou privés. La compagnie polonaise LOT utilisa 14 exemplaires de 1946 à 1950).

Certains exemplaires furent équipés de flotteurs. Il fut aussi l'un des principaux avions utilisés dans la série "Sky King" du début des années 1950, restée inédite en France. Ce fut dans les années 1970 que sa carrière commerciale déclina, l'appareil étant obsolète et sa maintenance, liée à sa fabrication en bois, alourdie.

C'est à ce moment-là que sa troisième vie commença, comme Warbird cette fois. Des Bobcats furent restaurés par des passionnés d'aviation ancienne. En août 2009, la FAA recensait 378 T-50, 10 AT-17 et 30 UC-78. 5402 Bobcat avaient été construits. 25 exemplaires environ volent encore. Le GPPA d'Angers restaure en mai 2015 un Cessna UC-78 provenant de Belgique.


Versions :

T-50 : Version civile pour le transport de 5 passagers. Moteurs Jacobs L-4MB.

AT-8 : Version d'entraînement militaire du T-50, moteurs Lycoming R-680-9 de 220 kW. 33 exemplaires.

AT-17 : AT-8 remotorisé avec des Jacobs R-775-9 (L-4) de 245 hp, 450 exemplaires.

AT-17A : Hélices métalliques Hamilton-Standard à pas constant et masse allégée, 223 exemplaires. 182 furent vendus au Canada sous la désignation Crane IA.

AT-17B : AT-17A avec des équipements modifiés, 466 exemplaires.

AT-17C : AT-17A dont la radio est remplacée par une autre, 60 exemplaires. Servit peut-être à l'entraînement des opérateurs radars et à la calibration.

AT-17D : AT-17C avec des équipements modifiés, les 131 exemplaires commandés furent finalement construits comme UC-78C.

AT-17E : AT-17 modifiés avec une masse maximale limitée à 5300 livres (2400 kg).

AT-17F : AT-17A modifiés avec une masse maximale limitée à 5300 livres (2400 kg).

AT-17G : AT-17B modifiés avec une masse maximale limitée à 5300 livres (2400 kg).

UC-78 : Version de transport militaire pour l'USAAF, 1287 ou 1354 exemplaires. Etait désignée C-78 avant 1943. Ils servirent au transport de personnel ou de fret, à la liaison, et à l'évacuation sanitaire.

UC-78A : 17 T-50 civil réquisitionnés et affectés à l'Air National Guard.

UC-78B : AT-17B construits comme avions de transport, hélices en bois et masse allégée. 1806 exemplaires.

UC-78C : UC-78B avec des équipements modifiés. 327 exemplaires.

JRC-1 : Version pour l'US Navy de l'UC-78, moteurs Jacobs R-775-9. 67 exemplaires. Employés pour des missions de servitude, ils furent déployés dans le Pacifique.

Crane I : T-50 livrés au Canada avec peu de modifications, 550 à 640 exemplaires.

Crane IA : AT-17A livrés au Canada sous la loi prêt-bail, 182 exemplaires.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Cessna_AT-17_Bobcat

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/cessna-at-17-uc-78-crane-bobcat/

http://avions-de-la-guerre-d-algerie.over-blog.com/article-cessna-uc78-at-17-bobcat-100249821.html

http://jn.passieux.free.fr/html/Bobcat.php

http://richard.ferriere.free.fr/bobcat/bobcat.htm

http://avionswwii.free.fr/avions.php?id=74


http://en.wikipedia.org/wiki/Cessna_AT-17_Bobcat

http://www.aviastar.org/air/usa/cessna_t-50.php

http://www.warbirdalley.com/uc78.htm

http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=516

http://classicwarbirds.net/1942-cessna-t-50-bamboo-bomber

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_cessna_bobcat_en.php

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=Cessna%20AT-17%20Bobcat%20%28T-50%29&distinct_entry=true
Re: Cessna AT-17 Bobcat à 13/05/2015 20:41 Clansman
La fiche sur le site

C'est déjà mieux illustré que les fiches de drones, hein ? :mrgreen:
Re: Cessna AT-17 Bobcat à 15/05/2015 23:29 Nico2
Pour sur le changement est de taille. :) :hehe:
Re: Cessna AT-17 Bobcat à 15/05/2015 23:31 Ansierra117

Clansman a écrit

La fiche sur le site

C'est déjà mieux illustré que les fiches de drones, hein ? :mrgreen:

Moi j'aimais bien les petits dessins de Jericho :D
Re: Cessna AT-17 Bobcat à 16/05/2015 13:10 Clansman
Oh ben si Jéricho veut faire un dessin du Bobcat, on le rajoutera avec plaisir. C'est lui qui voit. :D
Re: Cessna AT-17 Bobcat à 16/05/2015 20:02 Jericho

Clansman a écrit

Oh ben si Jéricho veut faire un dessin du Bobcat, on le rajoutera avec plaisir. C'est lui qui voit. :D
Merci, mais… je n''ai pas énormément de temps libre, déjà qu'une bonne partie est prise par la rédaction des fiches, alors je me permettrai de ne me concentrer que sur les fiches qui n'ont pas/peu d'illustration. ;)
Re: Cessna AT-17 Bobcat à 17/05/2015 09:58 Clansman
Je te comprends parfaitement. ;)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Dec. 19, 2014, 5:40 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires