Rappels

Histoire de l'appareil

A la fin des années 1920, Grumman mit au point un train d'atterrissage rétractable, qui fut équipé en option sur les Vought O2U-1 (Model G-1 et G-2). L'US Navy lui demanda alors de faire la même chose sur le F4B. Grumman préféra lui proposer son propre modèle, le G-5, qui allait devenir le premier avion de Grumman conçu pour l'US Navy.

Le contrat portant sur la construction d'un prototype, désigné XFF-1, fut signé le 22 avril 1931. Le vol inaugural de cet appareil conçu par Leroy Grumman eut lieu le 29 décembre la même année.

Le XFF-1 se présentait comme un biplan biplace en tandem dans un cockpit fermé, à train classique rétractable, de construction principalement métallique avec des ailes recouvertes de toile. Avec son premier moteur, un Wright R-1820-E Cyclone de 616 hp, il atteignit 195 mph (314 km/h) lors des essais opérationnel. Doté d'un nouveau moteur Wright R-1820-F de 750 hp, il atteignit 201 mph (323 km/h), ce qui le rendait plus rapide qu'aucun chasseur de l'US Navy de l'époque.

Le 19 décembre 1932, un contrat portant sur la construction en série de 27 FF-1 biplaces fut signé. Dans le même temps, Grumman termina la construction d'un seconde prototype, destiné à la reconnaissance. Désigné G-6 en interne et XSF-1 par l'US Navy, il était lui aussi biplace. 33 SF-1 furent commandés.

Les FF-1 furent livrés au VF-5B en juin 1933, suivis par les SF-1 à partir du 30 mars 1934 au VS-3B. Les deux squadrons servirent à bord de l'USS Lexington (CV-2). Le Grumman FF-1 reçut rapidement le surnom affectueux de "Fifi" par ses pilotes. L'armement était composé de 2 mitrailleuses Browning M1919, et d'une bombe de 100 livres.

Les FF-1 et SF-1 furent retirés des premières lignes fin 1936 pour être assignés à des unités de réserve. Ils furent alors remplacés par le F2F. 22 ou 25 FF-1 furent dotés de doubles-commandes par la Naval Aircraft Factory pour servir à l'entraînement et désignés FF-2. Ils furent définitivement retirés du service en 1940.

La Canadian Car & Foundry Co acquit la production sous licence du G-23, une version d'export, en 1937. 52 à 57 exemplaires furent construits ou simplement assemblés à partir d'éléments construits aux États-Unis.

34 de ces appareils furent acquis par les Républicains Espagnols en 1937. Ils furent soit-disant vendus à la Turquie afin de contourner l'embargo imposé à l'Espagne. Désignés GE.23 "Dolphin", ils subirent de lourdes pertes face à leurs opposants et ne furent crédités que d'une seule victoire, contre un Heinkel He 59B. Ils furent d'ailleurs les seuls avions de conception américaine à participer à cette guerre civile. 11 exemplaires passèrent à l'Ejército del Aire Español après la guerre civile, où ils furent surnommés Pedro Rico à cause de leur rondeur.

Le Nicaragua, la marine japonaise et le Mexique reçurent chacun un G-23. L'exemplaire nicaraguayen eut une carrière courte et fut relégué dans une ferraille à Zololtan Air Field en 1942. Il y resta jusqu'en 1961, data à laquelle il fut récupéré par les États-Unis. Grumman le restaura en 1966 et il est désormais exposé au Naval Aviation Museum de Pensacola depuis juin 1967. Il a d'ailleurs été remis en état de vol.

L'exemplaire japonais fut acquis sous la désignation AXG1 en 1935. En fait, c'était surtout le train d'atterrissage rétractable qui les intéressait. Mais à cette époque, d'autres systèmes plus performants existaient déjà.

L'exemplaire mexicain fut acquis comme modèle pour servir de base à une production locale, qui ne se concrétisa jamais.

Le Canada avait rejeté le G.23 dans un premier temps, le jugeant obsolète et trop lent. Mais la déclaration de la seconde guerre mondiale modifia les choses et les 15 derniers exemplaires furent pris en compte sous la désignation "Goblin I". Ils furent utilisés par le 118 Squadron de la RCAF du 17 septembre 1940 au 21 avril 1942. De ce fait, ils furent un temps les seuls chasseurs présents sur la côte Est, avant d'être remplacés par des P-40 Kittyhawk.

116 exemplaires furent construits de 1932 à 1934. Cet appareil fut le premier d'une longue lignée de chasseurs embarqués construits par Grumman, qui s'est poursuivie jusqu'au F-14 Tomcat. Il fut aussi le premier chasseur embarqué à être doté d'un train rétractable. Cet appareil fut très moderne pour l'époque, mais fut rapidement supplanté par les chasseurs monoplans.

Versions référencées

  • Grumman FF-1 : Version de série de chasse biplace, 27 exemplaires. Moteur R-1820-78 Cyclone.
  • Naval Aircraft Factory FF-2 : 22 à 25 FF-1 modifiés par Naval Aircraft Factory pour servir à l'entraînement à la chasse.
  • Grumman XSF-1 : Prototype de la version de reconnaissance, un exemplaire. Numéro de série A8940.
  • Grumman SF-1 : Version de série de reconnaissance biplace, 33 exemplaires. Moteur R-1820-84.
  • Grumman XSF-2 : Un SF-1 remotorisé avec un Pratt & Whitney R-1535-72 Twin Wasp Junior de 650 hp.
  • CCF G-23 Goblin I : FF-1 construit sous licence par Canadian Car & Foundry Company, 52 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Grumman FF-1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 2 121 kg (4 677 lbs)
  • Masse à vide : 1 405 kg (3 098 lbs)
  • Surface alaire : 29 m² (310 sq. ft)
  • Hauteur : 3,38 m (11,089 ft)
  • Envergure : 10,52 m (34,514 ft)
  • Longueur : 7,47 m (24,508 ft)

Performances

  • Vitesse maximum : 333 km/h (207 mph, 180 kts) à 4000 m d'altitude
  • Distance franchissable : 1 102 km (685 mi, 595 nm)
  • Plafond opérationnel : 6 736 m (22 100 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 8,467 m/s (27,78 ft/s)
  • Charge alaire, à vide : 48,793 kg/m² (9,994 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 73,662 kg/m² (15,087 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à cylindres en étoile Wright R-1820-78
  • Puissance unitaire : 522 kW (710 ch, 700 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Grumman FF "Fifi" à 18/12/2014 07:46 stanak
chasseur biplan de construction américaine
mis en service en 1933 et produit à 116 exemplaires

Grumman FF-1
Image
ce G-23 est l'unique exemplaire livré au Nicaragua
récupéré en 1961 et repeint aux couleurs de l'US Navy
Re: Grumman FF "Fifi" à 18/12/2014 09:04 glwpatton
le train est original !
Re: Grumman FF "Fifi" à 20/12/2014 22:03 Nico2
Merci pour cette photo !
Re: Grumman FF "Fifi" à 21/12/2014 20:53 ciders

glwpatton a écrit

le train est original !

Un des premiers trains escamotables, enfin presque.
Re: Grumman FF "Fifi" à 16/05/2015 07:44 Clansman
Chasseur biplan embarqué américain des années 1930.

A la fin des années 1920, Grumman mit au point un train d'atterrissage rétractable, qui fut équipé en option sur les Vought O2U-1 (Model G-1 et G-2). L'US Navy lui demanda alors de faire la même chose sur le F4B. Grumman préféra lui proposer son propre modèle, le G-5, qui allait devenir le premier avion de Grumman conçu pour l'US Navy.

Le contrat portant sur la construction d'un prototype, désigné XFF-1, fut signé le 22 avril 1931. Le vol inaugural de cet appareil conçu par Leroy Grumman eut lieu le 29 décembre la même année.

Le XFF-1 se présentait comme un biplan biplace en tandem dans un cockpit fermé, à train classique rétractable, de construction principalement métallique avec des ailes recouvertes de toile. Avec son premier moteur, un Wright R-1820-E Cyclone de 616 hp, il atteignit 195 mph (314 km/h) lors des essais opérationnel. Doté d'un nouveau moteur Wright R-1820-F de 750 hp, il atteignit 201 mph (323 km/h), ce qui le rendait plus rapide qu'aucun chasseur de l'US Navy de l'époque.

Le 19 décembre 1932, un contrat portant sur la construction en série de 27 FF-1 biplaces fut signé. Dans le même temps, Grumman termina la construction d'un seconde prototype, destiné à la reconnaissance. Désigné G-6 en interne et XSF-1 par l'US Navy, il était lui aussi biplace. 33 SF-1 furent commandés.

Les FF-1 furent livrés au VF-5B en juin 1933, suivis par les SF-1 à partir du 30 mars 1934 au VS-3B. Les deux squadrons servirent à bord de l'USS Lexington (CV-2). Le Grumman FF-1 reçut rapidement le surnom affectueux de "Fifi" par ses pilotes (on sait pas quels avions ont été surnommés "Riri" et "Loulou"). L'armement était composé de 2 mitrailleuses Browning M1919, et d'une bombe de 100 livres.

Les FF-1 et SF-1 furent retirés des premières lignes fin 1936 pour être assignés à des unités de réserve. Ils furent alors remplacés par le F2F. 22 ou 25 FF-1 furent dotés de doubles-commandes par la Naval Aircraft Factory pour servir à l'entraînement et désignés FF-2. Ils furent définitivement retirés du service en 1940.

La Canadian Car & Foundry Co acquit la production sous licence du G-23, une version d'export, en 1937. 52 à 57 exemplaires furent construits ou simplement assemblés à partir d'éléments construits aux États-Unis.

34 de ces appareils furent acquis par les Républicains Espagnols en 1937. Ils furent soit-disant vendus à la Turquie afin de contourner l'embargo imposé à l'Espagne. Désignés GE.23 "Dolphin", ils subirent de lourdes pertes face à leurs opposants et ne furent crédités que d'une seule victoire, contre un Heinkel He 59B. Ils furent d'ailleurs les seuls avions de conception américaine à participer à cette guerre civile. 11 exemplaires passèrent à l'Ejército del Aire Español après la guerre civile, où ils furent surnommés Pedro Rico à cause de leur rondeur.

Le Nicaragua, la marine japonaise et le Mexique reçurent chacun un G-23. L'exemplaire nicaraguayen eut une carrière courte et fut relégué dans une ferraille à Zololtan Air Field en 1942. Il y resta jusqu'en 1961, data à laquelle il fut récupéré par les États-Unis. Grumman le restaura en 1966 et il est désormais exposé au Naval Aviation Museum de Pensacola depuis juin 1967. Il a d'ailleurs été remis en état de vol.

L'exemplaire japonais fut acquis sous la désignation AXG1 en 1935. En fait, c'était surtout le train d'atterrissage rétractable qui les intéressait. Mais à cette époque, d'autres systèmes plus performants existaient déjà.

L'exemplaire mexicain fut acquis comme modèle pour servir de base à une production locale, qui ne se concrétisa jamais.

Le Canada avait rejeté le G.23 dans un premier temps, le jugeant obsolète et trop lent. Mais la déclaration de la seconde guerre mondiale modifia les choses et les 15 derniers exemplaires furent pris en compte sous la désignation "Goblin I". Ils furent utilisés par le 118 Squadron de la RCAF du 17 septembre 1940 au 21 avril 1942. De ce fait, ils furent un temps les seuls chasseurs présents sur la côte Est, avant d'être remplacés par des P-40 Kittyhawk.

116 exemplaires furent construits de 1932 à 1934. Cet appareil fut le premier d'une longue lignée de chasseurs embarqués construits par Grumman, qui s'est poursuivie jusqu'au F-14 Tomcat. Il fut aussi le premier chasseur embarqué à être doté d'un train rétractable. Cet appareil fut très moderne pour l'époque, mais fut rapidement supplanté par les chasseurs monoplans.


Versions :

XFF-1 : Prototype de la version de chasse, un exemplaire. Numéro de série A8878.

FF-1 : Version de série de chasse biplace, 27 exemplaires. Moteur R-1820-78 Cyclone.

FF-2 : 22 à 25 FF-1 modifiés par Naval Aircraft Factory pour servir à l'entraînement à la chasse.

XSF-1 : Prototype de la version de reconnaissance, un exemplaire. Numéro de série A8940.

SF-1 : Version de série de reconnaissance biplace, 33 exemplaires. Moteur R-1820-84.

XSF-2 : Un SF-1 remotorisé avec un Pratt & Whitney R-1535-72 Twin Wasp Junior de 650 hp.

G-23 : FF-1 construite sous licence par Canadian Car & Foundry Company, 52 exemplaires.

34 exemplaires vendus à la force aérienne Républicaine espagnole (désignés GE.23 Delfin et codés AD-001 à AD-034), dont 11 furent réutilisés par la force aérienne espagnole après la guerre civile. Un exemplaire vendu au Nicaragua (codé GN-3) et un autre à la marine impériale japonaise (désigné AXG1). 15 exemplaires vendus à la RCAF sous la désignation Goblin I. Enfin, un exemplaire vendu au Mexique pour lancer une chaîne de production, mais ne fut pas utilisé militairement.




http://fr.wikipedia.org/wiki/Grumman_FF

http://en.wikipedia.org/wiki/Grumman_FF

http://www.aviastar.org/air/usa/grumman_ff.php

http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=1268

http://www.navalaviationmuseum.org/attractions/aircraft-exhibits/item/?item=ff-1

http://www.canadianwings.com/Aircraft/aircraftDetail.php?GOBLIN-25
Re: Grumman FF "Fifi" à 16/05/2015 18:14 Clansman
La fiche sur le site
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Dec. 18, 2014, 8:25 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires