Histoire de l'appareil

Les HESA Ababil sont une série de drones généralement motorisés par un moteur à pistons entrainant une hélice propulsive bipale. Ils sont utilisés, selon les versions, pour des missions de reconnaissance tactique, de cible-volante ou d’attaque au sol.

Selon les sources, les drones Ababil sont construits soit par Ghods Aviation Industries, soit par l’HESA (IAMI pour "Iran Aircraft Manufacturing Industries" en anglais). Sur plusieurs images disponibles de ces appareils on peut voir le nom de HESA inscrit dessus, ce qui laisse à penser que c’est bien cette entreprise qui le fabrique. 

Les premières versions de la famille de drones de reconnaissance tactique Ababil (Hirondelle) ont été développées à partir de 1986, afin d’augmenter les capacités de reconnaissance tactique de l’armée iranienne durant le conflit qui l’opposait à l’Irak. Suite à des difficultés de stabilité en vol qui ont causé la perte de plusieurs prototypes, des surfaces canards sont ajoutées.
Différentes versions ont vu le jour, certaines avec des configurations aérodynamiques proches, d’autres très différentes. Les cellules des premières versions sont construites en aluminium, mais les plus récentes font également appel aux matériaux composites.

Les Ababil ont en général un fuselage cylindrique d’un diamètre de 25 cm équipé d’un moteur à l’arrière qui entraine une hélice bipale propulsive. Les premiers appareils sont équipés de moteurs WAE-342 de  26 cv, mais par la suite ils sont motorisés par des Vanckle P73 de 31 cv. Ils sont munis d’empennages canards en position haute, d’ailes en position basse et d’une ou deux dérives légèrement en flèche. En général dépourvus de train d’atterrissage, ils prennent l’air depuis une rampe de lancement équipée d’une catapulte pneumatique ou grâce à des fusées d’appoint. L’atterrissage s’effectue en général à l’aide de son parachute de récupération qui stabilise la descente à une vitesse de 4 m/s, mais il semble qu’il soit possible de les équiper de patins leur permettant d’atterrir "normalement" en glissant sur le sol. Néanmoins, certaines versions sont équipées d’un train d’atterrissage tricycle. 

Les dimensions sont d’environ 2,8 m de long pour 3,2 m d’envergure. Ils volent à une vitesse d’environ 300 km/h et leur rayon d’action se situe entre 50 et 150 km selon la version.

Certaines versions sont représentées par des appareils de conception complètement différente, ce qui peut laisser imaginer qu’il puisse peut-être y avoir eu une erreur de retranscription.
L’Ababil 3, par exemple, est souvent décrit comme un drone muni d’ailes hautes, d’un empennage bipoutre dont les dérives rectangulaires sont reliées entre elle par un plan servant de stabilisateur horizontal. Équipé d’un train d’atterrissage tricycle fixe, il décolle et atterrit sur des pistes sommairement aménagées.
Il semble également que certains appareils pourraient avoir différentes désignations, ce qui augmente les difficultés pour les énumérer.

Les Ababil sont munis d’un système de pilotage automatique, mais ils peuvent également être guidés depuis la station de contrôle au sol. Les opérateurs reçoivent en temps réel la position, l’assiette, la vitesse, la consommation en carburant et le régime du moteur de l’appareil, de même que les images obtenues durant les missions de reconnaissance aérienne.

Une version munie d’un turbopropulseur est également en cours de développement sous la désignation d’Hadaf-1. Il devrait avoir un rayon d’action de 700 km, avec un plafond opérationnel de plus de 7’000 m et une vitesse de croisière de près de 700 km/h.

Les missions principales des Ababil sont, selon les versions, la reconnaissance aérienne, l’entrainement au tir de défense anti-aérienne et l’attaque air-sol.
L’Ababil est en service en Iran, au Liban au sein du Hezbollah sous le nom de Mirsad, et au Soudan.
Il semble que des unités iraniennes d’Ababil ont été déployées sur la base aérienne de Rashid, à Bagdad, afin d’aider les troupes irakiennes à lutter contre des groupes de militants sunnites de l'État Islamique. Cette information semble avoir été confirmée à la presse le 3 juillet 2014 par le Général américain Martin Dempsey, chairman de l’US Joint Chiefs of Staff, mais sans préciser de quelle version il s’agissait.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • HESA Ababil 1 : 1ere version de série, destinée à la reconnaissance tactique
  • HESA Ababil 2 : Version peut-être destinée à servir de drone-cible.
  • HESA Ababil 3 : Version très différente des précédentes.
  • HESA Ababil 4 : Version probable.
  • HESA Ababil 5 : Version de reconnaissance, certainement équipée du système de pilotage automatique Shahid Nozouri équipant d’autres appareils iraniens récents.
  • HESA Ababil A1A : Version de reconnaissance, semblable à l’Ababil 1, peut-être une autre dénomination de ce dernier.
  • HESA Ababil A1B : Version d’attaque au sol capable de larguer des charges offensives et de revenir à sa base. Semblable à l’Ababil 1, peut-être une version d’attaque de ce dernier.
  • HESA Ababil A1C : Version d’attaque au sol emportant une charge explosive interne. Semblable à l’Ababil T, c’est peut-être une autre dénomination de ce dernier.
  • HESA Ababil B : Version utilisée comme cible aérienne, dépourvue d’appareils d’observation et de reconnaissance aérienne. Semblable à l’Ababil 2, c’est peut-être une autre dénomination de ce dernier.
  • HESA Ababil CH : Version utilisée comme cible aérienne.
  • HESA Ababil R : Version de reconnaissance aérienne.
  • HESA Ababil S : Version de reconnaissance aérienne semblable à l’Ababil R, mais avec un équipement électro-optique modernisé dans une tourelle à l’avant, sous le fuselage.
  • HESA Ababil T : Version d’attaque à courte ou moyenne portée.
  • HESA Hadaf-1 : Version de l'Ababil dotée d'un réacteur.
  • HESA Mirsad-1 : Désignation des Ababil 3 en service au sein du Hezbollah. 12 appareils livrés, dont au moins 3 ont été détruits.

HESA Ababil 1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Envergure des canards : 1,69 m (5,545 ft)
  • Surface des canards : 0,35 m² (3,77 sq. ft)
  • Masse maxi au décollage : 84 kg (185 lbs)
  • Surface alaire : 1,76 m² (18,944 sq. ft)
  • Hauteur : 0,91 m (2,99 ft)
  • Envergure : 3,25 m (10,663 ft)
  • Longueur : 2,88 m (9,449 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 305 km/h (190 mph, 165 kts)
  • Endurance maximale : 1,5 h
  • Rayon d'action : 100 km (62 mi, 54 nm)
  • Distance franchissable : 450 km (280 mi, 243 nm)
  • Plafond opérationnel : 3 000 m (9 843 ft)
  • Charge alaire, au décollage : 47,727 kg/m² (9,775 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Meggitt WAE-342
  • Puissance unitaire : 19 kW (25 ch, 25 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
HESA Ababil à 02/12/2014 09:49 Jericho
Les HESA Ababil sont une série de drones généralement motorisés par un moteur à pistons entrainant une hélice propulsive bipale. Ils sont utilisés, selon les versions, pour des missions de reconnaissance tactique, de cible-volante ou d’attaque au sol.

Selon les sources, les drones Ababil sont construits soit par Ghods Aviation Industries, soit par l’HESA (IAMI pour "Iran Aircraft Manufacturing Industries" en anglais). Sur plusieurs images disponibles de ces appareils on peut voir le nom de HESA inscrit dessus, ce qui laisse à penser que c’est bien cette entreprise qui le fabrique.
Les premières versions de la famille de drones de reconnaissance tactique Ababil (Hirondelle) ont été développées à partir de 1986, afin d’augmenter les capacités de reconnaissance tactique de l’armée iranienne durant le conflit qui l’opposait à l’Irak. Suite à des difficultés de stabilité en vol qui ont causé la perte de plusieurs prototypes, des surfaces canards sont ajoutées.
Différentes versions ont vu le jour, certaines avec des configurations aérodynamiques proches, d’autres très différentes. Les cellules des premières versions sont construites en aluminium, mais les plus récentes font également appel aux matériaux composites.

Les Ababil ont en général un fuselage cylindrique d’un diamètre de 25cm équipé d’un moteur à l’arrière qui entraine une hélice bipale propulsive. Les premiers appareils sont équipés de moteurs WAE-342 de 26cv, mais par la suite ils sont motorisés par des Vanckle P73 de 31cv. Ils sont munis d’empennages canards en position haute, d’ailes en position basse et d’une ou deux dérives légèrement en flèche. En général dépourvus de train d’atterrissage, ils prennent l’air depuis une rampe de lancement équipée d’une catapulte pneumatique ou grâce à des fusées d’appoint. L’atterrissage s’effectue en général à l’aide de son parachute de récupération qui stabilise la descente à une vitesse de 4m/s, mais il semble qu’il soit possible de les équiper de patins leur permettant d’atterrir "normalement" en glissant sur le sol. Néanmoins, certaines versions sont équipées d’un train d’atterrissage tricycle.
Les dimensions sont d’environ 2,8m de long pour 3,2m d’envergure. Ils volent à une vitesse d’environ 300km/h et leur rayon d’action se situe entre 50 et 150km selon la version.

Certaines versions sont représentées par des appareils de conception complètement différente, ce qui peut laisser imaginer qu’il puisse peut-être y avoir eu une erreur de retranscription.
L’Ababil 3, par exemple, est souvent décrit comme un drone muni d’ailes hautes, d’un empennage bipoutre dont les dérives rectangulaires sont reliées entre elle par un plan servant de stabilisateur horizontal. Equipé d’un train d’atterrissage tricycle fixe, il décolle et atterrit sur des pistes sommairement aménagées.
Il semble également que certains appareils pourraient avoir différentes désignations, ce qui augmente les difficultés pour les énumérer.

Les Ababil sont munis d’un système de pilotage automatique, mais ils peuvent également être guidés depuis la station de contrôle au sol. Les opérateurs reçoivent en temps réel la position, l’assiette, la vitesse, la consommation en carburant et le régime du moteur de l’appareil, de même que les images obtenues durant les missions de reconnaissance aérienne.


Une version munie d’un turbopropulseur est également en cours de développement sous la désignation d’Hadaf-1. Il devrait avoir un rayon d’action de 700km, avec un plafond opérationnel de plus de 7’000m et une vitesse de croisière de près de 700km/h.

Les missions principales des Ababil sont, selon les versions, la reconnaissance aérienne, l’entrainement au tir de défense anti-aérienne et l’attaque air-sol.
L’Ababil est en service en Iran, au Liban au sein du Hezbollah sous le nom de Mirsad, et au Soudan.
Il semble que des unités iraniennes d’Ababil ont été déployées sur la base aérienne de Rashid, à Bagdad, afin d’aider les troupes irakiennes à lutter contre des groupes de militants sunnites de l'État Islamique. Cette information semble avoir été confirmée à la presse le 3 juillet 2014 par le Général américain Martin Dempsey, chairman de l’US Joint Chiefs of Staff, mais sans préciser de quelle version il s’agissait.


Versions :
Ababil 1 : Son fuselage est cylindrique et il est motorisé par un deux temps WAE 342 entrainant une hélice bipale propulsive. Il est équipé d’empennages canards en position haute et d’ailes en delta en position basse. Il n’a pas d’empennages horizontaux, mais une dérive légèrement en flèche. La cellule est fabriquée en aluminium.
Démuni de train d’atterrissage, il prend l’air depuis une rampe de lancement équipée d’une catapulte pneumatique ou grâce à des fusées d’appoint et se pose en déployant son parachute de récupération.
Les systèmes d’observation sont constitués de caméras TV et IR. Son rayon d’action est d’une centaine kilomètres avec une vitesse de croisière de 300km/h.

Ababil 2 : De conception semblable à l’Ababil 1, mais ne possédant pas de matériel d’observation et souvent peinte en couleurs à haute visibilité, on peut imaginer que cette version soit utilisée comme cible-volante.

Ababil 3 : Version munie d’ailes hautes, d’un empennage bipoutre dont les dérives rectangulaires sont reliées entre elles par un plan servant de stabilisateur horizontal. Equipé d’un train d’atterrissage tricycle fixe, l’Ababil 3 décolle et atterrit sur des pistes sommairement aménagées. La jambe du train avant, recourbée, amorti le contact avec le sol durant l’atterrissage. Les roues sont en général protégées par un carénage profilé. Le moteur à pistons actionne une hélice bipale propulsive et l’équipement de reconnaissance est situé dans une tourelle sous le fuselage. Son rayon d’action est de 100km, sa vitesse de 200km/h, son plafond opérationnel de 5’000m et son endurance de 4h.
En service depuis 2008, un exemplaire a été abattu au dessus de l’Irak par un F-16 de l’USAF en février 2009. Au Soudan, plusieurs de ces appareils ont également été détruits par les troupes rebelles au gouvernement.
Selon certaines sources, il se pourrait que ce soit une mauvaise retranscription de la dénomination ce qui expliquerait une telle différence avec les autres modèles d’Ababil, mais selon les rebelles soudanais, le drone bipoutre qu’ils ont abattu portait bien l’inscription "Iran Aircraft Manufacturing Industrial Company AB-3".

Ababil 4 : Version probable.

Ababil 5 : Version de reconnaissance, certainement équipée du système de pilotage automatique Shahid Nozouri équipant d’autres appareils iraniens récents.

Ababil A1A : Version de reconnaissance, semblable à l’Ababil 1, peut-être une autre dénomination de ce dernier.

Ababil A1B : Version d’attaque au sol capable de larguer des charges offensives et de revenir à sa base. Semblable à l’Ababil 1, peut-être une version d’attaque de ce dernier.

Ababil A1C : Version d’attaque au sol emportant une charge explosive interne. Semblable à l’Ababil T, c’est peut-être une autre dénomination de ce dernier.

Ababil B : Version utilisée comme cible aérienne, dépourvue d’appareils d’observation et de reconnaissance aérienne. Semblable à l’Ababil 2, c’est peut-être une autre dénomination de ce dernier.

Ababil CH : Version utilisée comme cible aérienne. Dépourvu de système d’observation, il est muni de plans-canards en position haute, d’ailes en delta en position basse et d’une double dérive. Cette configuration augmente sa stabilité et permet une plus grande signature électromagnétique, facilitant son suivit par les radars des systèmes antiaériens.

Ababil R : Version de reconnaissance aérienne. L’Ababil R est équipé de plans-canards en position haute, d’ailes en delta en position basse et d’une seule dérive. Il est équipé de caméras électro-optiques dans son nez.

Ababil S : Version de reconnaissance aérienne semblable à l’Ababil R, mais avec un équipement électro-optique modernisé dans une tourelle à l’avant, sous le fuselage.

Ababil T : Version d’attaque à courte ou moyenne portée. L’Ababil T est muni de plans-canards en position haute, d’ailes en delta en position basse et d’une double dérive. Il est capable de transporter jusqu’à 40kg de charge explosive, mais il peut également emporter du matériel de reconnaissance aérienne ou des CME sous le fuselage. Son rayon d’action est d’environ 150km. Utilisé par le Hezbollah, certains de ces exemplaires ont été vus et parfois détruits durant des vols au dessus d’Israël entre 2004 et 2006.

Hadaf-1 : Également désigné Ababil Jet, c’est une version de l’Ababil propulsée par un turboréacteur Toloue 4 de 3,7kN (377kgp). Les essais de décollage avec l’assistance de moteurs-fusées et d’atterrissage grâce à un parachute de récupération sont effectués en 2007, mais il peut également être largué d’un hélicoptère. S’il est en service, ce qui n’est pas prouvé, il est probable qu’il soit utilisé comme cible aérienne, pour la reconnaissance et les frappes au sol. Selon les chiffres avancés, il aurait une vitesse de croisière de 700km/h, une distance franchissable de 700km et un rayon d’action en gardant le contact avec la station au sol pour envoyer les renseignements en temps réel de 150km.

Mirsad-1 : Désignation des Ababil 3 en service au sein du Hezbollah.



Utilisateurs militaires :
Iran : En service au sein de l’armée iranienne.

Liban : 12 appareils livrés au Hezbollah où ils sont désignés Mirsad-1, dont au moins 3 ont été détruits.

Soudan : En service au sein de l’armée soudanaise.


Caractéristiques Ababil 1:
Longueur : 2,88m
Envergure des plans canards : 1,69m
Surface des plans-canard : 0,35m2
Envergure des ailes: 3,25m
Surface alaire : 1,76m2
Surface alaire totale: 2,11m2
Hauteur : 0,91m
Diamètre de l’hélice : 61cm
Masse maximale au décollage : 84kg
Charge utile : 40kg
Capacité du réservoir de carburant : 17L
Points d’attache : 0

Moteurs :
Un moteur deux cylindres de 342cm3 WAE-342 de 26cv.

Performances :
Vitesse de croisière : 305km/h
Plafond opérationnel : 3’000m
Rayon d’action : 100km
Endurance : 1,5h
Distance franchissable : 450km

Armement :
Sans.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Caractéristiques Ababil 3:
Longueur : 3m
Envergure : 5m
Hauteur : 1m
Points d’attache : 0

Moteurs :
Un moteur de type Vanckle P73 de 31cv (peut-être de production locale).

Performances :
Vitesse de croisière : 200km/h
Plafond opérationnel : 5’000m
Rayon d’action : 100km
Endurance : 4h
Distance franchissable : 800km

Armement :
Sans.

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Caractéristiques Hadaf-1/Ababil Jet:

Moteurs :
Un turboréacteur Toloue 4 de 3,7kN (377kgp).

Performances :
Vitesse max haute altitude: 800km/h
Vitesse de croisière : 700km/h
Plafond opérationnel : 7’600m
Endurance : 1h
Distance franchissable : 700km

Armement :
Non connu, certainement une charge offensive interne et peut-être des points d’attaches pour des charges extérieures.


Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/Ghods_Ababil
http://theaviationist.com/2014/07/14/ababil-over-israel/
http://www.suasnews.com/2014/07/29910/irans-ababil-3-drone-enjoys-night-vision-capability/
http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/article-ababil-t-un-drone-d-attaque-d-une-portee-de-2-000-km-fabrique-par-l-iran-111867578.html
http://www.janes.com/article/40484/iranian-media-identifies-ababil-3-uav
http://dronecenter.bard.edu/irans-drones/
http://www.thetruthseeker.co.uk/?p=59185
http://www.globalsecurity.org/military/world/iran/ababil.htm
http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=710
http://www.desinfos.com/spip.php?article43416
http://iranaware.com/2012/03/18/iranian-uavs-in-africa/
http://thearkenstone.blogspot.de/2011/02/ababil-uav.html
http://militaryedge.org/armaments/ababil-3/
http://www.network54.com/Forum/242875/thread/1258554162/Unmanned+Vehicles+Magazine-+Dec-Jan+2007+Article+on+Iranian+UAV+History
http://www.globalsecurity.org/military/world/iran/ababil-specs.htm
Re: HESA Ababil à 02/12/2014 18:22 Clansman
La fiche sur le site

Ben beau texte, t'as sacrément du te dépatouiller pour démêler tout ça. :shock:

Une remarque en passant : l'Hezbollah n'étant pas une force aérienne officiellement reconnue, contrairement à celle du Liban, elle n'apparaît donc pas dans les pays utilisateurs. :mrgreen:
Ce qui n'empêche pas d'en faire mention explicitement ailleurs. ;)

Une deuxième remarque : pour le moteur P73, et en cherchant de mon côté, j'ai pu constater que "Vanckle" était sans doute une mauvaise transcription de "Wankel", c'est-à-dire un type de moteur rotatif. J'ai trouvé un P73 de chez Norton dans la même gamme que le moteur de l'Ababil 3, c'est donc du coup celui-ci que j'ai mis, d'autant plus qu'il a été utilisé par d'autres drones.
Re: HESA Ababil à 02/12/2014 20:48 Nico2

Clansman a écrit

La fiche sur le site

Ben beau texte, t'as sacrément du te dépatouiller pour démêler tout ça. :shock:

Ah oui, beau boulot !

Je suis admiratif de ton courage Jericho.
Re: HESA Ababil à 03/12/2014 10:24 Jericho

Nico2 a écrit

Clansman a écrit

La fiche sur le site

Ben beau texte, t'as sacrément du te dépatouiller pour démêler tout ça. :shock:

Ah oui, beau boulot !

Je suis admiratif de ton courage Jericho.
Merci. J'avoue que ce n'était pas la plus facile à rédiger: beaucoup d'informations à vérifier et recouper, de comparaisons, etc., le tout avec parfois des traductions approximatives.
Ce qui est chouette, au final, c'est quand on se rend compte que l'on a finalement réussi à obtenir une fiche qui est plus complète que toutes celles que l'on a vue sur le net, même si ce n'est pas un appareil hautement prestigieux… :hehe:



Clansman a écrit

Une remarque en passant : l'Hezbollah n'étant pas une force aérienne officiellement reconnue, contrairement à celle du Liban, elle n'apparaît donc pas dans les pays utilisateurs. :mrgreen:
Ce qui n'empêche pas d'en faire mention explicitement ailleurs. ;)
Je pensais bien que ce n'était pas une force officielle et je ne savais pas si ça allait apparaître tout de même quelque part. Mentionner le Hezbollah comme utilisateur, je pensais que c'était nécessaire même si c'est de façon informelle, puisque ce drone est apparu plusieurs fois dans l'actualité durant les conflits avec Israël. ;)

Et si on faisait également des fiches pour les forces aériennes non officielles (rebelles, révolutionnaires, terroristes, etc.) :mrgreen:


Clansman a écrit

Une deuxième remarque : pour le moteur P73, et en cherchant de mon côté, j'ai pu constater que "Vanckle" était sans doute une mauvaise transcription de "Wankel", c'est-à-dire un type de moteur rotatif. J'ai trouvé un P73 de chez Norton dans la même gamme que le moteur de l'Ababil 3, c'est donc du coup celui-ci que j'ai mis, d'autant plus qu'il a été utilisé par d'autres drones.
Merci.
J'avais au départ modifié en "Wankel", mais j'ai repris la dénomination trouvée, ne sachant pas si ce n'était pas une appellation (déformée) utilisée en Iran pour désigner des moteurs construits sur places par retro-engineering (qu'ils maîtrisent relativement bien)… Mais de toutes façons, les performances sont semblables.
Re: HESA Ababil à 03/12/2014 20:35 Nico2

Jericho a écrit

Clansman a écrit

Une remarque en passant : l'Hezbollah n'étant pas une force aérienne officiellement reconnue, contrairement à celle du Liban, elle n'apparaît donc pas dans les pays utilisateurs. :mrgreen:
Ce qui n'empêche pas d'en faire mention explicitement ailleurs. ;)
Je pensais bien que ce n'était pas une force officielle et je ne savais pas si ça allait apparaître tout de même quelque part. Mentionner le Hezbollah comme utilisateur, je pensais que c'était nécessaire même si c'est de façon informelle, puisque ce drone est apparu plusieurs fois dans l'actualité durant les conflits avec Israël. ;)

Objectivement tu as eu raison.

Mais pour ma part, je ne sais pas si je l'aurais fait.[/size:27239wi1] :mrgreen:

Jericho a écrit

Et si on faisait également des fiches pour les forces aériennes non officielles (rebelles, révolutionnaires, terroristes, etc.) :mrgreen:

Véto.[/size:27239wi1] :mrgreen:
Re: HESA Ababil à 04/12/2014 07:35 Clansman
Et si on faisait également des fiches pour les forces aériennes non officielles (rebelles, révolutionnaires, terroristes, etc.) :mrgreen:

Terroriste, va. :bonnet:

Blague à part, c'est un truc à n'en plus finir, ça. :S
Re: HESA Ababil à 04/12/2014 07:46 glwpatton
Et comment savoir si l'armée régionale d'indépendance bretonne est équipé de un ou de deux DR400 ?
:mrgreen:


Très beau catalogue d'oiseaux iraniens, merci Jerico !
Re: HESA Ababil à 04/12/2014 08:59 Jericho

Clansman a écrit

Et si on faisait également des fiches pour les forces aériennes non officielles (rebelles, révolutionnaires, terroristes, etc.) :mrgreen:

Terroriste, va. :bonnet:
Tu crois pas si bien dire: d'ici quelques jours on va à nouveau faire péter plein de marmites par chez nous!!! :twisted:
Les urgences sont en général débordées [/size:3ktfto3i] avec des crises de foie dues à l'absorption exagérée de chocolat… [/size:3ktfto3i] :sick: :bonnet:


Clansman a écrit

Blague à part, c'est un truc à n'en plus finir, ça. :S
Ben justement, j'avais l'impression qu'on avait bientôt fini avec les fiches… :mrgreen:


glwpatton a écrit

Très beau catalogue d'oiseaux iraniens, merci Jerico !
Mais je t'en prie!
Et puisque t'es gentil, j'en poste un autre, voilà! :hehe:


glwpatton a écrit

Et comment savoir si l'armée régionale d'indépendance bretonne est équipé de un ou de deux DR400 ?
:mrgreen:
Des DR400 seulement?!?
Moi qui croyait que la Bretagne était le seul client extérieur du Rafale… :mrgreen:


:dehors:
Re: HESA Ababil à 07/12/2014 13:19 Nico2

Clansman a écrit

Et si on faisait également des fiches pour les forces aériennes non officielles (rebelles, révolutionnaires, terroristes, etc.) :mrgreen:

Terroriste, va. :bonnet:

Vi. Image

Alors Jericho, on est passé à l'ennemi ? [/size:lqkkzoi0] :drill:

:mrgreen:
Re: HESA Ababil à 07/12/2014 15:12 Jericho

Nico2 a écrit

Alors Jericho, on est passé à l'ennemi ? [/size:2p7vnyql] :drill:

:mrgreen:
Nan, je suis neutre. Pis après tout, il existe aussi des gouvernements qui sont les terroristes de certaines minorités, non? :bonnet:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Dec. 2, 2014, 5:29 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires