Rappels

Histoire de l'appareil

Les ventes du Lockheed 14 Super Electra s'étaient révélées décevantes, surtout face au DC-3 plus grand et pourtant plus économique. Lockheed décida donc d'allonger la cellule du Model 14 d'1 mètre 68, ce qui permettait de rajouter 2 rangs de sièges. Le Model 18 pouvait donc emporter 15 à 18 passagers, 26 en configuration haute-densité.

Le prototype du Lockheed 18 était un Lockheed 14 modifié. Ce dernier, le 4e construit, venait d'un lot retourné par Northwest Airlines après une série de crashs. 2 autres Lockheed 14 allaient être modifiés en Lockhhed 18.

Le vol inaugural eut lieu le 21 septembre 1939. Il faudra attendre le 2 février 1940 pour voir voler un Lockheed 18 construit neuf, le 4e. Le Lodestar fut certifié le 30 mars 1940 et fut mis en service par son premier client, la Mid-Continent Airlines, le même mois.

Le nombre de sièges supplémentaires permettait au Lodestar de devenir aussi économique que le DC-3, tout en conservant des performances supérieures. Malgré tout, le DC-3 connaissait déjà le succès et les ventes aux États-Unis restèrent limitées à 31 exemplaires. Il eut un peu plus de succès à l'export, avec 29 exemplaires vendus au gouvernement des Indes néerlandaises (soit 20 Model 18-40 et 9 Model 18-50), 21 à South African Airways, 13 à New Zealand National Airways Corporation, 12 à Trans-Canada Air Lines et 9 à BOAC. Air France elle-même acquit 3 Model 18-07 neufs, et Air-Afrique 6, qui furent livrés en Afrique du Nord entre avril et septembre 1940 : ces derniers furent réquisitionnés par l'Armée de l'Air. 96 exemplaires furent alors vendus à l'exportation. Plusieurs motorisations, des Pratt & Whitney ou des Wright Cyclone, étaient disponibles.

Lorsque les États-Unis commencèrent à reconstruire leur force aérienne, plusieurs Lodestar furent réquisitionnés sous la désignation C-56. C'est alors que l'armée s'intéressa à l'appareil. L'US Navy fut la première à commander des appareils neufs, les R5O, en 1940. Ils furent suivis par des C-57 pour l'USAAC en mai 1941. Lors de l'attaque de Pearl Harbor, 13 C-57 étaient en service. Des exemplaires civils furent réquisitionnés sous la désignation C-56 et des exemplaires neufs commandés sous la désignation C-60. Les désignations C-59 et même C-104 furent également assignées à cet appareil. La Nouvelle-Zélande obtint des Lodestar grâce à la loi prêt-bail. La RAF reçut des Lodestar I (C-56), puis Lodestar IA et II.

En 1942, le Brésil acheta un exemplaire pour l'utiliser comme avion personnel de son président Getúlio Vargas. Spécialement conçu à cet usage et désigné C-66, il disposait de 11 sièges et était motorisé par des Wright R-1820-87.

Le Lodestar servit pendant la seconde guerre mondiale uniquement pour le transport, généralement de VIP, parfois de troupes, de blessés voire de parachutistes. Seul le C-60 fut engagé sur les fronts, principalement d'Europe et d'Afrique, plus secondairement au Pacifique. Les autres, étant des appareils civils, restèrent aux États-Unis. Bien que moins connus que des missions de combat, ce sont pourtant des services essentiels qu'il rendit parfaitement.

Il fut ainsi livré à l'Afrique du sud, l'Australie, au Brésil (7 C-60A et 1 C-66), au Canada (18 C-60A), à la Colombie, à la France (6 exemplaires à partir de 1943), à Haïti, à Israël (un seul exemplaire qui fut utilisé lors de la guerre de 1948), au Mexique, aux Indes néerlandaises, à la Norvège (3 exemplaires utilisés par le gouvernement en exil), à la Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et aux USA (USAAC, US Navy, US marine Corps et US Coast Guards, cette dernière recevant une quinzaine d'exemplaires). La Luftwaffe en récupéra un exemplaire en 1944 en Hollande.

625 exemplaires furent construits jusqu'en janvier 1944. Après la guerre, les survivants (peu nombreux au demeurant) retournèrent à la vie civile. Certains furent modifiés par les firmes Howard Aero (22 exemplaires) et Lear Inc (43 exemplaires), notamment avec des trains tricycles. Ils furent parfois utilisés comme avions d'affaires, pour l'épandage agricole, la surveillance du territoire ou les écoles de parachutismes, jusque dans les années 1980. Ce fut le dernier bimoteur de ligne construit par Lockheed. De 10 à 15 exemplaires sont toujours en état de vol aujourd'hui.

Versions référencées

  • Lockheed C-60A : Version de transport de parachutistes, moteurs Pratt & Whitney R-1830 Twin Wasp. 325 exemplaires.
  • Lockheed 18-07 : Version civile, moteurs Pratt & Whitney Hornet S1E2-G de 875 hp. 2 prototypes et 25 exemplaires de série.
  • Lockheed 18-08 : Version civile, moteurs Pratt & Whitney Twin Wasp S1C3-G de 1200 hp, 33 exemplaires.
  • Lockheed 18-10 : Version civile, mêmes moteurs que le 18-08. 39 exemplaires.
  • Lockheed 18-14 : Version civile, moteurs Pratt & Whitney Twin Wasp S4C4-G de 1200 hp. 4 exemplaires.
  • Lockheed 18-40 : Version civile, moteurs Wright Cyclone G-1820-G104A de 1200 hp. 26 exemplaires.
  • Lockheed 18-50 : Version civile, moteurs Wright Cyclone G-1820-G202A de 1200 hp. 13 exemplaires.
  • Lockheed C-56 : 1 Model 18-50 pour évalution, moteurs Wright 1820-89 de 1200 hp.
  • Lockheed C-56A : 1 Model 18-07 réquisitionné, moteurs Pratt & Whitney R-1690-54.
  • Lockheed C-56B : 13 Model 18-40 réquisitionnés, moteurs Wright 1820-97.
  • Lockheed C-56C : 12 Model 18-07 réquisitionnés.
  • Lockheed C-56D : 7 Model 18-08 réquisitionnés.
  • Lockheed C-56E : 2 Model 18-40 réquisitionnés en 1943.
  • Lockheed C-57 : Model 18-14 motorisé avec des Pratt & Whitney R-1830-53 de 1200 hp.
  • Lockheed C-57A : Désignation allouée à des appareils réquisitionnés, finalement non utilisée.
  • Lockheed C-57B : Version basée sur le Model 18-08 pour le transport de troupes. 7 exemplaires.
  • Lockheed C-57C : 3 C-60A remotorisés avec des Pratt & Whitney R-1830-51.
  • Lockheed C-57D : 1 C-57C remotorisé avec des Pratt & Whitney R-1830-92.
  • Lockheed Lodestar I : Appareils civils réquisitionnés en novembre 1939 et transférés à la RAF, 36 exemplaires.
  • Lockheed C-59 Lodestar IA : Version basée sur le Model 18-07, moteurs Pratt & Whitney R-1690-25 Hornet. 10 exemplaires pour la RAF.
  • Lockheed C-60 Lodestar II : Model 18-56, moteurs Wright R-1820-87. 36 exemplaires, transférés à la RAF.
  • Lockheed XC-60B : Un C-60A doté d'équipement de dégivrage expérimental.
  • Lockheed C-60C : (ex C-104) : Projet d'une version pour 21 soldats, jamais construite.
  • Lockheed C-66 : Version destinée au Brésil pour le transport de son président. 1 exemplaire.
  • Lockheed XR5O-1 : 1 Model 18-07 acquis pour évaluation, moteurs Wright R-1820-40 de 1200 hp.
  • Lockheed R5O-1 : Version de transport de personnel, moteurs Wright R-1820-97 de 1200 hp. 3 exemplaires : 2 pour l'US Navy et 1 pour l'US Coast Guards.
  • Lockheed R5O-2 : C-59 avec des moteurs Pratt & Whitney R-1690-25 de 850 hp pour l'US Navy, 1 exemplaire.
  • Lockheed R5O-3 : Version de transport VIP (4 places) avec moteurs Pratt & Whitney R-1830-34A de 1200 hp. 3 exemplaires.
  • Lockheed R5O-4 : Version de transport de personnel (7 places), moteurs Wright R-1820-40 de 1200 hp. 12 exemplaires.
  • Lockheed R5O-5 : C-60 pour l'US Navy. Similaire au R5O-4 (mêmes moteurs), mais 14 places. 38 exemplaires et 3 anciens des Indes néerlandaises.
  • Lockheed R5O-6 : C-60A pour l'US Marine Corps, 18 parachutistes. 35 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Lockheed C-60A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 9 525 kg (21 000 lbs)
  • Masse normale au décollage : 7 938 kg (17 500 lbs)
  • Masse à vide : 5 670 kg (12 500 lbs)
  • Surface alaire : 51 m² (551 sq. ft)
  • Hauteur : 3,6 m (11,811 ft)
  • Envergure : 19,96 m (65,486 ft)
  • Longueur : 15,19 m (49,836 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 322 km/h (200 mph, 174 kts)
  • Distance franchissable : 4 023 km (2 500 mi, 2 172 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 742 m (25 400 ft)
  • Vitesse maximale HA : 428 km/h (266 mph, 231 kts) à 17150 pieds
  • Charge alaire, à vide : 110,763 kg/m² (22,686 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, masse normale : 155,068 kg/m² (31,76 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 186,081 kg/m² (38,113 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 moteurs à cylindres en étoile Wright R-1820-27
  • Puissance unitaire : 895 kW (1 217 ch, 1 200 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Lockheed Model 18 Lodestar à 13/11/2014 18:22 stanak
Bimoteur de transport de construction américaine
produit à 625 exemplaire de 1940 à 1943

version C-60A de l'USAAF
Image
Re: Lockheed Model 18 Lodestar à 13/11/2014 20:16 Nico2
Belle lumière, dommage que le dessin de nose art soit dans l'ombre.

Mais on voit suffisamment. :mrgreen:
Re: Lockheed Model 18 Lodestar à 13/11/2014 20:24 stanak
c'est un choix modéré pour nos plus jeunes :ange:




en fait j'ai pas mieux :mrgreen:
Re: Lockheed Model 18 Lodestar à 14/11/2014 07:45 Tandure

stanak a écrit

en fait j'ai pas mieux :mrgreen:
et bien moi ça me suffit largement!
Ce sont de magnifiques prises que tu nous distilles depuis quelques jours.
Tu peux continuer, même avec des "pas mieux" comme ça!
Re: Lockheed Model 18 Lodestar à 15/11/2014 07:04 Clansman
Bon ben, ça n'aura pas traîné cette fois.



Le Lockheed Model 18 Lodestar était un avion de ligne bimoteur américain de la seconde guerre mondiale.

Les ventes du Lockheed 14 Super Electra s'étaient révélées décevantes, surtout face au DC-3 plus grand et pourtant plus économique. Lockheed décida donc d'allonger la cellule du Model 14 d'1 mètre 68, ce qui permettait de rajouter 2 rangs de sièges. Le Model 18 pouvait donc emporter 15 à 18 passagers, 26 en configuration haute-densité.

Le prototype du Lockheed 18 était un Lockheed 14 modifié. Ce dernier, le 4e construit, venait d'un lot retourné par Northwest Airlines après une série de crashs. 2 autres Lockheed 14 allaient être modifiés en Lockhhed 18.

Le vol inaugural eut lieu le 21 septembre 1939. Il faudra attendre le 2 février 1940 pour voir voler un Lockheed 18 construit neuf, le 4e. Le Lodestar fut certifié le 30 mars 1940 et fut mis en service par son premier client, la Mid-Continent Airlines, le même mois.

Le nombre de sièges supplémentaires permettait au Lodestar de devenir aussi économique que le DC-3, tout en conservant des performances supérieures. Malgré tout, le DC-3 connaissait déjà le succès et les ventes aux États-Unis restèrent limitées à 31 exemplaires. Il eut un peu plus de succès à l'export, avec 29 exemplaires vendus au gouvernement des Indes néerlandaises (soit 20 Model 18-40 et 9 Model 18-50), 21 à South African Airways, 13 à New Zealand National Airways Corporation, 12 à Trans-Canada Air Lines et 9 à BOAC. Air France elle-même acquit 3 Model 18-07 neufs, et Air-Afrique 6, qui furent livrés en Afrique du Nord entre avril et septembre 1940 : ces derniers furent réquisitionnés par l'Armée de l'Air. 96 exemplaires furent alors vendus à l'exportation. Plusieurs motorisations, des Pratt & Whitney ou des Wright Cyclone, étaient disponibles.

Lorsque les États-Unis commencèrent à reconstruire leur force aérienne, plusieurs Lodestar furent réquisitionnés sous la désignation C-56. C'est alors que l'armée s'intéressa à l'appareil. L'US Navy fut la première à commander des appareils neufs, les R5O, en 1940. Ils furent suivis par des C-57 pour l'USAAC en mai 1941. Lors de l'attaque de Pearl Harbor, 13 C-57 étaient en service. Des exemplaires civils furent réquisitionnés sous la désignation C-56 et des exemplaires neufs commandés sous la désignation C-60. Les désignations C-59 et même C-104 furent également assignées à cet appareil. La Nouvelle-Zélande obtint des Lodestar grâce à la loi prêt-bail. La RAF reçut des Lodestar I (C-56), puis Lodestar IA et II.

En 1942, le Brésil acheta un exemplaire pour l'utiliser comme avion personnel de son président Getúlio Vargas. Spécialement conçu à cet usage et désigné C-66, il disposait de 11 sièges et était motorisé par des Wright R-1820-87.

Le Lodestar servit pendant la seconde guerre mondiale uniquement pour le transport, généralement de VIP, parfois de troupes, de blessés voire de parachutistes. Seul le C-60 fut engagé sur les fronts, principalement d'Europe et d'Afrique, plus secondairement au Pacifique. Les autres, étant des appareils civils, restèrent sur aux États-Unis. Bien que moins connus que des missions de combat, ce sont pourtant des services essentiels qu'il rendit parfaitement.

Il fut ainsi livré à l'Afrique du sud (commandés à la veille de la seconde guerre mondiale), l'Australie, au Brésil (7 C-60A et 1 C-66), au Canada (18 C-60A), à la Colombie, à la France (6 exemplaires à partir de 1943), à Haïti, à Israël (un seul exemplaire qui fut utilisé lors de la guerre de 1948), au Mexique, aux Indes néerlandaises, à la Norvège (3 exemplaires utilisés par le gouvernement en exil), à la Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et aux USA (USAAC, US Navy, US marine Corps et US Coast Guards, cette dernière recevant une quinzaine d'exemplaires). La Luftwaffe en récupéra un exemplaire en 1944 en Hollande.

625 exemplaires furent construits de janvier 1944. Après la guerre, les survivants (peu nombreux au demeurant) retournèrent à la vie civile. Certains furent modifiés par les firmes Howard Aero (22 exemplaires) et Lear Inc (43 exemplaires), notamment avec des trains tricycles. Ils furent parfois utilisés comme avions d'affaires, pour l'épandage agricole, la surveillance du territoire ou les écoles de parachutismes, jusque dans les années 1980. Ce fut le dernier bimoteur de ligne construit par Lockheed. De 10 à 15 exemplaires sont toujours en état de vol aujourd'hui.


Versions :

18-07 : Version civile, moteurs Pratt & Whitney Hornet S1E2-G de 875 hp. 2 prototypes et 25 exemplaires de série.

18-08 : Version civile, moteurs Pratt & Whitney Twin Wasp S1C3-G de 1200 hp, 33 exemplaires.

18-10 : Version civile, mêmes moteurs que le -08. 39 exemplaires.

18-14 : Version civile, moteurs Pratt & Whitney Twin Wasp S4C4-G de 1200 hp. 4 exemplaires.

18-40 : Version civile, moteurs Wright Cyclone G-1820-G104A de 1200 hp. 26 exemplaires.

18-50 : Version civile, moteurs Wright Cyclone G-1820-G202A de 1200 hp. 13 exemplaires.

C-56 : 1 Model 18-50 pour évalution, moteurs Wright 1820-89 de 1200 hp.

C-56A : 1 Model 18-07 réquisitionné, moteurs Pratt & Whitney R-1690-54.

C-56B : 13 Model 18-40 réquisitionnés, moteurs Wright 1820-97.

C-56C : 12 Model 18-07 réquisitionnés.

C-56D : 7 Model 18-08 réquisitionnés.

C-56E : 2 Model 18-40 réquisitionnés en 1943.

C-57 : Model 18-14 motorisé avec des Pratt & Whitney R-1830-53 de 1200 hp.

C-57A : Désignation allouée à des appareils réquisitionnés, finalement non utilisée.

C-57B : Version basée sur le Model 18-08 pour le transport de troupes. 7 exemplaires.

C-57C : 3 C-60A remotorisés avec des Pratt & Whitney R-1830-51.

C-57D : 1 C-57C remotorisé avec des Pratt & Whitney R-1830-92.

Lodestar I : Appareils civils réquisitionnés en novembre 1939 et transférés à la RAF, 36 exemplaires.

C-59 Lodestar IA : Version basée sur le Model 18-07, moteurs Pratt & Whitney R-1690-25 Hornet. 10 exemplaires pour la RAF.

C-60 Lodestar II : Model 18-56, moteurs Wright R-1820-87. 36 exemplaires, transférés à la RAF.

C-60A : Version de transport de parachutistes, moteurs Pratt & Whitney R-1830 Twin Wasp. 325 exemplaires.

XC-60B : Un C-60A doté d'équipement de dégivrage expérimental.

C-60C (ex C-104) : Projet d'une version pour 21 soldats, jamais construite.

C-66 : Version destinée au Brésil pour le transport de son président. 1 exemplaire.

XR5O-1 : 1 Model 18-07 acquis pour évaluation, moteurs Wright R-1820-40 de 1200 hp.

R5O-1 : Version de transport de personnel, moteurs Wright R-1820-97 de 1200 hp. 3 exemplaires : 2 pour l'US Navy et 1 pour l'US Coast Guards.

R5O-2 : C-59 avec des moteurs Pratt & Whitney R-1690-25 de 850 hp pour l'US Navy, 1 exemplaire.

R5O-3 : Version de transport VIP (4 places) avec moteurs Pratt & Whitney R-1830-34A de 1200 hp. 3 exemplaires.

R5O-4 : Version de transport de personnel (7 places), moteurs Wright R-1820-40 de 1200 hp. 12 exemplaires.

R5O-5 : C-60 pour l'US Navy. Similaire au R5O-4 (mêmes moteurs), mais 14 places. 38 exemplaires et 3 anciens des Indes néerlandaises.

R5O-6 : C-60A pour l'US Marine Corps, 18 parachutistes. 35 exemplaires.



<!– l –><a class="postlink-local" href="http://forum.aviationsmilitaires.net/viewtopic.php?f=16&t=4420">viewtopic.php?f=16&t=4420</a><!– l –>

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_L-18_Lodestar

http://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/lockheed-c-60-lodestar/

http://avions-de-la-guerre-d-algerie.over-blog.com/article-les-bimoteurs-lockheed-c-60-lodestar-71650941.html


http://en.wikipedia.org/wiki/Lockheed_Model_18_Lodestar

http://www.aviastar.org/air/usa/lok_lodestar.php

http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=789

http://www.warbirdalley.com/lodestar.htm

http://www.oldprops.ukhome.net/Lockheed%20L18%20Lodestar.htm

http://www.canadianflight.org/content/lockheed-lodestar

http://www.saamuseum.co.za/our-aircraft/72-lockheed-l18-08-lodestar.html

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraft_genericsearch=Lockheed%2018%20Lodestar%20%28C-56%2FC-60%2FR5O%29

http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_lodestar_en.php
Re: Lockheed Model 18 Lodestar à 15/11/2014 08:13 Clansman
La fiche sur le site
Re: Lockheed Model 18 Lodestar à 15/11/2014 11:08 Nico2
Merci pour cette nouvelle fiche. :)
Re: Lockheed Model 18 Lodestar à 16/11/2014 21:48 Jericho
Belle fiche, Clansman, mais dis-moi… tu l'avais déjà sous le coude ou tu te l'es tapée en moins de deux jours?!? :shock:
Re: Lockheed Model 18 Lodestar à 17/11/2014 08:03 Clansman
Eh bin… Oui, je me la suis tapée en moins de 2 jours. :hehe:
Re: Lockheed Model 18 Lodestar à 17/11/2014 08:45 Jericho

Clansman a écrit

Eh bin… Oui, je me la suis tapée en moins de 2 jours. :hehe:
Quelle santé! :D

Bravo, beau boulot (oui, comme d'hab, mais elle n'était pas légère celle-là). ;)
Re: Lockheed Model 18 Lodestar à 17/11/2014 11:20 Clansman
Merci !
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Nov. 13, 2014, 6:41 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires