Rappels

Histoire de l'appareil

Le Meteor/SELEX Galileo Mirach 20 est un drone de reconnaissance tactique, monomoteur, décollant depuis une rampe de lancement.

Fondée en 1947 et spécialisé dans la fabrication d’avions légers et de planeurs, l’entreprise italienne Meteor se lance dans une nouvelle aventure en 1959 : la conception d’engins volants non pilotés. Les premiers appareils sont des cibles volantes servant à l’entrainement des forces terrestres et maritimes à la lutte antiaérienne : les P.1, P.2 et Mirach 70.

En parallèle, l’entreprise Meteor construit également des cibles volantes turbopropulsées : d’abord des Nord Aviation CT.20 et des Canadair CL-89, sous licence, destinés aux forces armées italiennes, puis ses propres produits avec les Mirach 100 dans les années 1970.

En 1981, alors que l’entreprise entre dans le groupe Galileo Avionica S.p.A, un programme de drone de reconnaissance est lancé sous la désignation de Mirach 20. Le premier prototype décolle en 1983 et les forces armées italiennes le commandent rapidement. Il est alors utilisé par l’armée italienne sous la désignation de "Condor" et par la marine sous l’appellation de "Pelican".

L’armée italienne lance en 1985 son programme CATRIN (Campale di Trasmissioni ed Informazioni) qui doit permettre une bonne gestion des communications et des informations, grâce à des unités équipées de drones légers intégrés dans le sous-système SORAO (sottosistema di sorveglianza del campo di Battaglia) qui effectuent des missions de reconnaissance et d’observation au dessus du champ de bataille.

Un autre drone léger est développé, il effectue son premier vol en 1992. Désigné Mirach 26, ce nouvel appareil entièrement construit en matériaux composites est plus performant que le Mirach 20. Ses ailes hautes soutiennent deux poutres de queue où sont installées les dérives. Ces dernières, reliées entre elles par un plan horizontal servant d’empennage, sont toutes deux munies à leurs extrémités d’un petit radôme contenant des antennes de communication. Le moteur Sachs de 20 kW (27 cv), situé à l’arrière du fuselage, entraine une hélice bipale. Trois montants, un au dessus et un de chaque côté, protègent l’hélice lors de l’atterrissage.

L’appareil prend l’air sur une rampe de lancement, propulsé par des fusées d’appoint. L’atterrissage se fait grâce à un parachute de récupération.

Son équipement lui permet d’être utilisé comme relai de communication et, grâce à sa capacité de transmettre les images en temps réel, pour l’observation au dessus du champ de bataille et l’acquisition et la localisation de cibles. De plus, il peut également être équipé de système de contre-mesures électroniques. Sa navigation est précise grâce à son système GPS, son autonomie est de 6h et sa vitesse maximale de 220km/h.

Bien qu’officiellement en service au sein de l’armée italienne à partir de 1999, le Mirach 26 n’a été pleinement opérationnel qu’en 2000 ou 2001, suite à des problèmes de finalisation de la station de guidage au sol.
En 2014, le Mirach 26 n’est toujours pas exporté.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Meteor/SELEX Galileo Mirach 20 : Version de base d’un drone léger de reconnaissance tactique.
  • Meteor/SELEX Galileo Mirach 26 : Version modernisée avec des équipements et des performances améliorés.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Meteor/SELEX Galileo Mirach 26 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 210 kg (463 lbs)
  • Surface alaire : 3 m² (32 sq. ft)
  • Hauteur : 1,27 m (4,17 ft)
  • Envergure : 4,73 m (15,518 ft)
  • Longueur : 3,85 m (12,631 ft)

Performances

  • Endurance maximale : 6 h
  • Plafond opérationnel : 3 500 m (11 483 ft)
  • Vitesse maximale HA : 220 km/h (137 mph, 119 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 70 kg/m² (14 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Sachs SF-350
  • Puissance unitaire : 20 kW (27 ch, 27 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Meteor/SELEX Galileo Mirach 20 à 25/09/2014 11:16 Jericho
Le Meteor/SELEX Galileo Mirach 20 est un drone de reconnaissance tactique, monomoteur, décollant depuis une rampe de lancement.

Fondée en 1947 et spécialisé dans la fabrication d’avions légers et de planeurs, l’entreprise italienne Meteor se lance dans une nouvelle aventure en 1959 : la conception d’engins volants non pilotés. Les premiers appareils sont des cibles volantes servant à l’entrainement des forces terrestres et maritimes à la lutte antiaérienne : les P.1, P.2 et Mirach 70.
En parallèle, l’entreprise Meteor construit également des cibles volantes turbopropulsées : d’abord des Nord Aviation CT.20 et des Canadair CL-89, sous licence, destinés aux forces armées italiennes, puis ses propres produits avec les Mirach 100 dans les années 1970.

En 1981, alors que l’entreprise entre dans le groupe Galileo Avionica S.p.A, un programme de drone de reconnaissance est lancé sous la désignation de Mirach 20. Le premier prototype décolle en 1983 et les forces armées italiennes le commandent rapidement. Il est alors utilisé par l’armée italienne sous la désignation de "Condor" et par la marine sous l’appellation de "Pelican".

L’armée italienne lance en 1985 son programme CATRIN (Campale di Trasmissioni ed Informazioni) qui doit permettre une bonne gestion des communications et des informations, grâce à des unités équipées de drones légers intégrés dans le sous-système SORAO (sottosistema di sorveglianza del campo di Battaglia) qui effectuent des missions de reconnaissance et d’observation au dessus du champ de bataille.

Un autre drone léger est développé, il effectue son premier vol en 1992. Désigné Mirach 26, ce nouvel appareil entièrement construit en matériaux composites est plus performant que le Mirach 20. Ses ailes hautes soutiennent deux poutres de queue où sont installées les dérives. Ces dernières, reliées entre elles par un plan horizontal servant d’empennage, sont toutes deux munies à leurs extrémités d’un petit radôme contenant des antennes de communication. Le moteur Sachs de 20kW (27cv), situé à l’arrière du fuselage, entraine une hélice bipale. Trois montants, un au dessus et un de chaque côté, protègent l’hélice lors de l’atterrissage.
L’appareil prend l’air sur une rampe de lancement, propulsé par des fusées d’appoint. L’atterrissage se fait grâce à un parachute de récupération.

Son équipement lui permet d’être utilisé comme relai de communication et, grâce à sa capacité de transmettre les images en temps réel, pour l’observation au dessus du champ de bataille et l’acquisition et la localisation de cibles. De plus, il peut également être équipé de système de contre-mesures électroniques. Sa navigation est précise grâce à son système GPS, son autonomie est de 6h et sa vitesse maximale de 220km/h.

Bien qu’officiellement en service au sein de l’armée italienne à partir de 1999, le Mirach 26 n’a été pleinement opérationnel qu’en 2000 ou 2001, suite à des problèmes de finalisation de la station de guidage au sol.
En 2014, le Mirach 26 n’est toujours pas exporté.


Versions :
Mirach 20 : Version de base d’un drone léger de reconnaissance tactique.

Mirach 26 : Version modernisée avec des équipements et des performances améliorés, capable d’effectuer des missions de relais de communication, ainsi que d’observation, de reconnaissance et de désignation de cible.


Utilisateurs militaires :
Italie : Mirach20 au sein de l’armée de terre et de la marine et Mirach26 au sein de l’armée de terre depuis 1999.


Caractéristiques :
Longueur : 3,85m
Envergure : 4,73m
Hauteur : 1,27m
Surface alaire : 3,0m2
Masse maximale au décollage : 210kg
Charge utile : 50kg

Moteurs :
Un moteur à pistons Sachs SF-350 de 20kW (27cv).

Performances :
Vitesse max : 220km/h
Plafond opérationnel : 3’500m
Endurance : 6h

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://www.selex-es.com/documents/737448/17669060/body_mm07761_Mirach_100_5_LQ_.pdf
http://www.difesanews.it/archives/presentato-il-nuovo-mirach-100x
http://www.selex-es.com/documents/737448/5403990/body_11_July_12_SELEX_Galileo_announces_export_contract_for_Mirach_100_5_target_drone.pdf
http://uvs-info.com/phocadownload/05_3i_2003/08%20Italy_47-49.pdf
http://uvs-info.com/phocadownload/05_3g_2005/47_Italy.pdf
http://www.asso4stormo.it/arc_04/arc_04_03/arc_04_03_05/text_04_03_05.htm
http://www.spacewar.com/reports/Selex_Galileo_Unveils_The_Mirach_100X_999.html
http://www.ainonline.com/aviation-news/ain-defense-perspective/2012-11-02/selex-galileo-expands-mirach-target-family
https://www.uvsr.org/docs/Selex_Italy_Nibbio_2011.pdf
http://en.wikipedia.org/wiki/Mirach_26
http://en.wikipedia.org/wiki/Mirach_150
Re: Meteor/SELEX Galileo Mirach 26 à 09/10/2014 07:42 Clansman
La fiche sur le site

J'ai pris la liberté de faire la fiche en suivant la version initiale. :)

Sinon, je te recommande ça aussi comme source :

http://craymond.no-ip.info/awk/twuav9.html#m2
Re: Meteor/SELEX Galileo Mirach 26 à 09/10/2014 10:59 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site

J'ai pris la liberté de faire la fiche en suivant la version initiale. :)
Excellente idée.
C'est vrai que j'étais parti sur le Mirach 26 avant d'apprendre que le 20 existait, et je n'ai pas pensé à rédiger cette fiche à partir du Mirach 20. Est-ce que tu voudrais que je modifie le début du texte, dans la présentation générale de l'appareil, pour mieux "coller" ? (j'en ai pour deux minutes) ;)

Clansman a écrit

Sinon, je te recommande ça aussi comme source :

http://craymond.no-ip.info/awk/twuav9.html#m2
Ah ben oui, bien sûr que je l'ai utilisée (y compris pour les autres fiches de drones). Elle m'a permis de contrôler les caractéristiques et performances. Mais c'est vrai que je ne l'ai pas citée… :?

Par contre, il n'y a rien sur le Fluffy, j'ai déjà regardé[/size:3tsrqkds]… :bonnet:
Re: Meteor/SELEX Galileo Mirach 26 à 09/10/2014 11:08 Clansman
Est-ce que tu voudrais que je modifie le début du texte, dans la présentation générale de l'appareil, pour mieux "coller" ? (j'en ai pour deux minutes)

Dans ce cas, pourquoi pas ?
Re: Meteor/SELEX Galileo Mirach 20 à 09/10/2014 12:48 Jericho

Clansman a écrit

Est-ce que tu voudrais que je modifie le début du texte, dans la présentation générale de l'appareil, pour mieux "coller" ? (j'en ai pour deux minutes)

Dans ce cas, pourquoi pas ?
Ben finalement, ça m'a pris beaucoup plus de temps que prévu… :D

C'est au moment où j'ai commencé à modifier le texte que je me suis souvenu d'une chose: je n'ai jamais réussi à savoir exactement à quoi ressemblait le Mirach 20 ! :lol:
Re: Meteor/SELEX Galileo Mirach 20 à 09/10/2014 17:35 Clansman
Voilà, j'ai fait le changement sur le site. :)

Merci à toi !
Re: Meteor/SELEX Galileo Mirach 20 à 09/10/2014 22:39 Jericho
De rien.

Au fait, tu n'as pas mis beaucoup de photographies de Mirach 20… :mrgreen:
Re: Meteor/SELEX Galileo Mirach 20 à 10/10/2014 13:48 Clansman
J'ai pas voulu vous saturer de photos. :mrgreen:
Re: Meteor/SELEX Galileo Mirach 20 à 10/10/2014 13:50 Jericho

Clansman a écrit

J'ai pas voulu vous saturer de photos. :mrgreen:
Dans ce cas, l'argument est farpaitement recevable et je te remercie de ton attention… :bonnet:
Re: Meteor/SELEX Galileo Mirach 20 à 12/10/2014 10:12 Nico2
Qu'il est taquin :mrgreen:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Oct. 9, 2014, 7:03 a.m., modifié le . ©AviationsMilitaires