Rappels

Histoire de l'appareil

La Chine reçut 12 (13 selon certaines sources) Super Frelon pour son aéronavale. Ce fut son premier hélicoptère capable d'opérer à partir du pont d'envol d'un navire. Ils servirent aussi bien à la lutte contre les sous-marins qu'aux missions SAR, et furent intensivement utilisés dès le début des années 1980. Pour les missions ASW par exemple, les Super Frelon étaient équipés d'un sonar français HS-12 et d'une torpille Whitehead A244S.

Dès lors, la Chine décida de le produire par elle-même, sous la désignation Z-8 (Zhishengji-8). Sa conception a commencée dès 1976 sous l'autorité de Li Zaijian, avant même la livraison des Super Frelon en 1977-1978. Mais des difficultés techniques et la crise financière gelèrent le programme de 1979 à 1984. La France ayant donné son accord pour une construction sous licence en 1981, Changhe reprit le programme sur ses propres fonds en octobre 1984. Le projet fut alors confié à Su Min et Guo Zehong. Le vol inaugural eut lieu le 11 décembre 1985 et le deuxième prototype prit l'air en octobre 1987. La certification chinoise fut obtenue le 8 avril 1989.

Comme son prédécesseur le Super Frelon, il est trimoteur (3 turbines Changzhou WZ-6 de 1128 kW, qui sont des copies du Turbomeca Turmo) et dispose d'un fuselage amphibie. Son rotor principal se compose de 6 pales et son rotor de queue de 5 pales. Sa structure est semi-monocoque. Le Z-8 est capable d'opérer par mauvais temps. Son train d'atterrissage est fixe. Il peut emporter 3900 litres de carburant, un réservoir auxiliaire installé dans la cabine permet de porter le total à 5800 litres. 2 personnes suffisent pour le piloter.

Il est entré en service le 5 août 1989 au sein de la marine chinoise pour évaluation. La configuration définitive ne fut approuvée que le 12 novembre 1994.

Plusieurs versions furent développées pour la marine chinoise : Le Z-8K doté notamment d'un FLIR pour les missions SAR vola en décembre 2004 et fut suivi du Z-8KA, le Z-8F pour le transport de fret et liaison avec la terre (qui est motorisé par des Pratt & Whitney Canada PT6A-67B), le Z-8JH pour le transport de blessés et le Z-8JA de transport utilitaire. Les Z-8JA et JH sont capables d'amerrir.

15 à 20 exemplaires ont été livrés jusqu'en 1999 et sont encore en service, des Z-8K ou KA auraient été acquis par la marine chinoise à partir de 2007, pour porter le nombre d'hélicoptères actuellement en service à 26. Il sert également à la surveillance des frontières, à la pose ou au dragage de mines, à la lutte contre les sous-marins ou contre les navires avec des missiles YJ-81 ou YJ-83K. Il peut également emporter des roquettes ou des canons en nacelle dans la lutte contre le piratage. Il peut emporter 27 soldats ou 15 blessés, et dispose d'une élingue d'une capacité de 275 kg.

En octobre 2009, une nouvelle variante du Z-8 fut dévoilée : celui-ci disposait d'un radar qui semble pouvoir être utilisé pour la veille aérienne. Une telle version était attendue depuis longtemps, afin d'équiper les porte-avions de la marine chinoise. Il se poserait donc en concurrent du Ka-31.

Une version destinée au transport de troupe, le Z-8A, fut conçu pour l'armée de terre chinoise. Elle fut certifiée en décembre 1999 et deux exemplaires furent livrés pour évaluation en 2001. L'armée chinoise lui préféra le Mi-17V5. Un lot de 6 exemplaires fut tout de même livré en novembre 2002, conservant le radar météorologique situé dans le nez. Une version à l'avionique améliorée, le Z-8B, a volé en 2011 et a été construite à 36 exemplaires pour l'armée de terre. Ils appartiennent statutairement à la force aérienne chinoise, comme tous les autres hélicoptères.

Le Z-8 peut également avoir des applications civiles, comme la surveillance géologique, la cartographie, la lutte contre les incendies.

Enfin, le Z-8 donna naissance à une version civile, l'Avicopter AC313. Celui-ci, conçu par Xu Chaoliang, vola pour la première fois le 18 mars 2010. Capable de transporter 27 passagers, il est entré en service le 5 décembre 2013. C'est le plus gros hélicoptère "conçu" en Chine, et le deuxième, après le S-70, à pouvoir opérer sur le plateau tibétain. Il dispose de 3 moteurs Pratt & Whitney Canada PT6B-67A et est construit en matériaux composites. 10 exemplaires ont été construits.

Versions référencées

  • Changhe Z-8 : Version de base.
  • Changhe Z-8A : Version de transport destinée à l'armée chinoise.
  • Changhe Z-8B : Version améliorée du Z-8A.
  • Changhe Z-8F : Moteurs P&W Canada PT6A-67B.
  • Changhe Z-8JA : Version embarquée, de ravitaillement.
  • Changhe Z-8K : Version SAR améliorée destinée à la PLAAF.
  • Changhe Z-8KA : Version CSAR du Z-8K.
  • Changhe Z-8KH : Version du Z-8K aux équipements défensifs améliorés.
  • Changhe Z-8J : Version de transport destinée à la marine chinoise.
  • Changhe Z-8JH : Version d'évacuation sanitaire destinée à la marine chinoise.
  • Changhe Z-8S : Version SAR aux équipements améliorés destinée à la marine chinoise.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Changhe Z-8 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 13 000 kg (28 660 lbs)
  • Masse à vide : 6 860 kg (15 124 lbs)
  • Hauteur : 6,76 m (22,178 ft)
  • Longueur : 23 m (75 ft)

Performances

  • Endurance maximale : 4 h
  • Distance franchissable : 700 km (435 mi, 378 nm)
  • Plafond avec effet de sol : 1 900 m (6 234 ft)
  • Plafond opérationnel : 3 100 m (10 171 ft)
  • Vitesse maximale HA : 248 km/h (154 mph, 134 kts)

Motorisation

  • 3 turbines Changzhou WZ-6
  • Puissance unitaire : 1 127 kW (1 533 ch, 1 512 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Changhe Z-8 à 23/03/2014 07:09 Clansman
La Chine reçut 12 (13 selon certaines sources) Super Frelon pour son aéronavale. Ce fut son premier hélicoptère capable d'opérer à partir du pont d'envol d'un navire. Ils servirent aussi bien à la lutte contre les sous-marins qu'aux missions SAR, et furent intensivement utilisés dès le début des années 1980. Pour les missions ASW par exemple, les Super Frelon étaient équipés d'un sonar français HS-12 et d'une torpille Whitehead A244S.

Dès lors, la Chine décida de le produire par elle-même, sous la désignation Z-8 (Zhishengji-8). Sa conception a commencée dès 1976 sous l'autorité de Li Zaijian, avant même la livraison des Super Frelon en 1977-1978. Mais des difficultés techniques et la crise financière gelèrent le programme de 1979 à 1984. La France ayant donné son accord pour une construction sous licence en 1981, Changhe reprit le programme sur ses propres fonds en octobre 1984. Le projet fut alors confié à Su Min et Guo Zehong. Le vol inaugural eut lieu le 11 décembre 1985 et le deuxième prototype prit l'air en octobre 1987. La certification chinoise fut obtenue le 8 avril 1989.

Comme son prédécesseur le Super Frelon, il est trimoteur (3 turbines Changzhou WZ-6 de 1128 kW, qui sont des copies du Turbomeca Turmo) et dispose d'un fuselage amphibie. Son rotor principal se compose de 6 pales et son rotor de queue de 5 pales. Sa structure est semi-monocoque. Le Z-8 est capable d'opérer par mauvais temps. Son train d'atterrissage est fixe. Il peut emporter 3900 litres de carburant, un réservoir auxiliaire installé dans la cabine permet de porter le total à 5800 litres. 2 personnes suffisent pour le piloter.

Il est entré en service le 5 août 1989 au sein de la marine chinoise pour évaluation. La configuration définitive ne fut approuvée que le 12 novembre 1994.

Plusieurs versions furent développées pour la marine chinoise : Le Z-8K doté notamment d'un FLIR pour les missions SAR vola en décembre 2004 et fut suivi du Z-8KA, le Z-8F pour le transport de fret et liaison avec la terre (qui est motorisé par des Pratt & Whitney Canada PT6A-67B), le Z-8JH pour le transport de blessés et le Z-8JA de transport utilitaire. Les Z-8JA et JH sont capables d'amerrir.

15 à 20 exemplaires ont été livrés jusqu'en 1999 et sont encore en service, des Z-8K ou KA auraient été acquis par la marine chinoise à partir de 2007, pour porter le nombre d'hélicoptères actuellement en service à 26. Il sert également à la surveillance des frontières, à la pose ou au dragage de mines, à la lutte contre les sous-marins ou contre les navires avec des missiles YJ-81 ou YJ-83K. Il peut également emporter des roquettes ou des canons en nacelle dans la lutte contre le piratage. Il peut emporter 27 soldats ou 15 blessés, et dispose d'une élingue d'une capacité de 275 kg.

En octobre 2009, une nouvelle variante du Z-8 fut dévoilée : celui-di disposait d'un radar qui semble pouvoir être utilisé pour la veille aérienne. Une telle version était attendue depuis longtemps, afin d'équiper les porte-avions de la marine chinoise. Il se poserait donc en concurrent du Ka-31.

Une version destinée au transport de troupe, le Z-8A, fut conçu pour l'armée de terre chinoise. Elle fut certifiée en décembre 1999 et deux exemplaires furent livrés pour évaluation en 2001. L'armée chinoise lui préféra le Mi-17V5. Un lot de 6 exemplaires fut tout de même livré en novembre 2002, conservant le radar météorologique situé dans le nez. Une version à l'avionique améliorée, le Z-8B, a volé en 2011 et a été construite à 36 exemplaires pour l'armée de terre. Ils appartiennent statutairement à la force aérienne chinoise, comme tous les autres hélicoptères.

Le Z-8 peut également avoir des applications civiles, comme la surveillance géologique, la cartographie, la lutte contre les incendies.

Enfin, le Z-8 donna naissance à une version civile, l'Avicopter AC313. Celui-ci, conçu par Xu Chaoliang, vola pour la première fois le 18 mars 2010. Capable de transporter 27 passagers, il est entré en service le 5 décembre 2013. C'est le plus gros hélicoptère "conçu" en Chine, et le deuxième, après le S-70, à pouvoir opérer sur le plateau tibétain. Il dispose de 3 moteurs Pratt & Whitney Canada PT6B-67A et est construit en matériaux composites. 10 exemplaires ont été construits.






http://fr.wikipedia.org/wiki/Super_Frelon

http://www.apl-chine.com/apl_terre/helico/apl_terre_helico_z8.html

http://en.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9rospatiale_Super_Frelon

http://en.wikipedia.org/wiki/Avicopter_AC313

http://www.airforce-technology.com/projects/changhez8transport/

http://www.changhe.com/english/ecpxx/ecpxx.htm

http://www.aviastar.org/helicopters_eng/china_z-8.php

http://china-defense.blogspot.fr/2009/10/z-8-aew-helicopter-unveiled.html

http://www.globalsecurity.org/military/world/china/z-8.htm

http://www.helis.com/timeline/china.php

http://jetphotos.net/showphotos.php?aircraft=Changhe%20Z-8
Re: Changhe Z-8 à 23/03/2014 07:57 Clansman
La fiche sur le site
Re: Changhe Z-8 à 23/03/2014 14:37 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clansman pour cette fiche sur le redouté frelon asiatique. ;)
Re: Changhe Z-8 à 24/03/2014 07:20 Clansman
Elle est bonne celle-là. :D
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires