Rappels

Histoire de l'appareil

Le NAMC YS-11 est un avion de transport bimoteur à ailes basses, muni d’un train d’atterrissage tricycle, capable d’emporter jusqu’à 64 passagers, employé également pour la patrouille maritime et la guerre électronique.

Vers le milieu des années 1950, le gouvernement japonais demande aux différents constructeurs aéronautiques de collaborer pour développer un remplaçant aux DC-3 en service sur les lignes intérieures. Un consortium appelé Transport Aircraft Development Association (TADA) est formé en 1956 par Kawasaki, Mitsubishi, Fuji, Nippi, Shin Meiwa et Showa.

Lorsqu’en 1959 le gouvernement apporte officiellement son soutient à ce projet, l’association se renomme Nihon Aeroplane Manufacturing Company (NAMC).

Le premier prototype de l’YS-11 effectue son premier vol le 30 août 1962 et le second prototype le 28 décembre de la même année. Il reçoit ses certifications japonaise et américaine les 25 août et 9 septembre 1965.

Bien que la grande partie de l’appareil soit japonais, les moteurs et une partie de l’avionique proviennent de fournisseurs étrangers. Le cockpit accueille deux pilotes sur des sièges côte-à-côte. La cabine de 61 m3 mesure 2,7 m de large, 1,99 m de haut et 13,44 m de long. Elle peut accueillir jusqu’à 64 passagers installés sur 16 rangées de quatre sièges séparés par une allée centrale.

La propulsion est assurée par deux turbopropulseurs Rolls-Royce Dart RDa.10/1 de 2’275 kW (3’093 cv) munis d’hélices quadripales. Certains appareils sont équipés de turbopropulseurs Allison T64-IHI-10J. Les nacelles-moteur sont situées sur les ailes qui sont en positions basses. L’empennage horizontal est fixé à l’arrière du fuselage et la dérive, arrondie à son sommet, est munie d’une arête à l’avant. Le train d’atterrissage est de type tricycle, chaque jambe de train est munie de deux roues en diabolo.

La grande partie des YS-11 sont livrées aux compagnies aériennes japonaises. Mais sur les 182 YS-11 produits entre 1962 et 1974, 82 sont exportés dans 15 pays. Depuis son entrée en service, une vingtaine d’incidents et d’accidents impliquant des YS-11 ont fait au total plus de 250 morts.

Au total, 38 appareils ont servis, ou servent encore, dans les forces armées de cinq pays différents, soit la Colombie, le Gabon, la Grèce, le Japon et les Philippines.
Si la plupart sont utilisés pour le transport, certains appareils sont munis d’équipement spécifiques leur permettant d'effectuer des missions d'entrainement, de calibration (YS-11FC), de reconnaissance électronique (YS-11EB et YS-11EL) et de guerre électronique (YS-11E et YS-11-AE).

En 2014, il n’y a plus de YS-11 en service dans les forces armées, mais quelques uns volent encore au sein des gardes côtes japonais.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • NAMC YS-11 : Désignation des deux prototypes.
  • NAMC YS-11-100 : Première série de production avec une masse maximale au décollage de 23’500 kg. 48 appareils construits, principalement utilisés au Japon.
  • NAMC YS-11A-200 : Version d’exportation légèrement rallongée pour le transport passagers, sa masse maximale est de 24’500 kg.
  • NAMC YS-11A-300 : Version Combi de l’YS-11A-200 permettant le transport de 48 passagers et 6’538 kg de fret.
  • NAMC YS-11A-400 : Version de transport de fret de l’YS-11A-200 pouvant transporter 7’215 kg de charge utile, utilisée par les forces armées japonaises.
  • NAMC YS-11A-500 : Version de transport de passagers à la masse maximale au décollage de 25’000 kg.
  • NAMC YS-11A-600 : Version de transport Combi de l’YS-11A-500.
  • NAMC YS-11E : Version de guerre électronique au sein de la JASDF (2 appareils).
  • NAMC YS-11EA : YS-11E de guerre électronique modernisés au sein de la JASDF (2 YS-11E modernisés).
  • NAMC YS-11EB : Version de renseignement électronique (ELINT) au sein de la JASDF (4 appareils).
  • NAMC YS-11EL : Appareil de développement de renseignement électronique (1 appareil).
  • NAMC YS-11FC : Version de calibration au sein de la JASDF (3 appareils).
  • NAMC YS-11M : Version de transport de fret au sein de la JMSDF (2 appareils).
  • NAMC YS-11M-A : Version de transport de fret au sein de la JMSDF (2 appareils).
  • NAMC YS-11NT : Version d’entrainement à la navigation au sein de la JASDF (1 appareil).
  • NAMC YS-11P : Version de transport passagers et VIP au sein de la JASDF (3 appareils).
  • NAMC YS-11T-A : Version d’entrainement à la patrouille maritime au sein de la JMSDF (6 appareils).

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

NAMC YS-11A-200 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 23 500 kg (51 809 lbs)
  • Masse à vide : 14 600 kg (32 188 lbs)
  • Surface alaire : 94,83 m² (1 020,742 sq. ft)
  • Hauteur : 8,99 m (29,495 ft)
  • Envergure : 32 m (105 ft)
  • Longueur : 26,3 m (86,286 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 454 km/h (282 mph, 245 kts)
  • Distance franchissable : 2 200 km (1 367 mi, 1 188 nm)
  • Plafond opérationnel : 6 980 m (22 900 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 6,2 m/s (20,341 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 470 km/h (292 mph, 254 kts)
  • Charge alaire, à vide : 153,96 kg/m² (31,533 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 247,812 kg/m² (50,756 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbopropulseurs Rolls-Royce Dart Mk.542-10K
  • Puissance unitaire : 2 259 kW (3 072 ch, 3 030 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture
picture
picture
picture
picture

Forum

Sujet complet »
NAMC YS-11 à 19/06/2013 05:35 stanak
Biturbopropulseur de construction japonaise,
produit à 182 exemplaires de 1962 à 1974

YS-11P
JASDF
Image

YS-11FC
Image

YS-11EA
Image
Re: NAMC YS-11 à 23/06/2013 16:20 stanak
YS-11M-A
Image
Re: NAMC YS-11 à 19/03/2014 12:13 Jericho
Le NAMC YS-11 est un avion de transport bimoteur à ailes basses, muni d’un train d’atterrissage tricycle, capable d’emporter jusqu’à 64 passagers, employé également pour la patrouille maritime et la guerre électronique.

Vers le milieu des années 1950, le gouvernement japonais demande aux différents constructeurs aéronautiques de collaborer pour développer un remplaçant aux DC-3 en service sur les lignes intérieures. Un consortium appelé Transport Aircraft Development Association (TADA) est formé en 1956 par Kawasaki, Mitsubishi, Fuji, Nippi, Shin Meiwa et Showa.
Lorsqu’en 1959 le gouvernement apporte officiellement son soutient à ce projet, l’association se renomme Nihon Aeroplane Manufacturing Company (NAMC).

Le premier prototype de l’YS-11 effectue son premier vol le 30 août 1962 et le second prototype le 28 décembre de la même année. Il reçoit ses certifications japonaise et américaine les 25 août et 9 septembre 1965.

Bien que la grande partie de l’appareil soit japonais, les moteurs et une partie de l’avionique proviennent de fournisseurs étrangers. Le cockpit accueille deux pilotes sur des sièges côte-à-côte. La cabine de 61m3 mesure 2,7m de large; 1,99m de haut et 13,44m de long. Elle peut accueillir jusqu’à 64 passagers installés sur 16 rangées de quatre sièges séparés par une allée centrale. La propulsion est assurée par deux turbopropulseurs Rolls-Royce Dart RDa.10/1 de 2’275kW (3’093cv) munis d’hélices quadripales. Certains appareils sont équipés de turbopropulseurs Allison T64-IHI-10J. Les nacelles-moteur sont situées sur les ailes qui sont en positions basses. L’empennage horizontal est fixé à l’arrière du fuselage et la dérive, arrondie à son sommet, est munie d’une arête à l’avant. Le train d’atterrissage est de type tricycle, chaque jambe de train est munie de deux roues en diabolo.

La grande partie des YS-11 sont livrées aux compagnies aériennes japonaises. Mais sur les 182 YS-11 produits entre 1962 et 1974, 82 sont exportés dans 15 pays. Depuis son entrée en service, une vingtaine d’incidents et d’accidents impliquant des YS-11 ont fait au total plus de 250 morts.
Au total, 38 appareils ont servis, ou servent encore, dans les forces armées de cinq pays différents, soit la Colombie, le Gabon, la Grèce, le Japon et les Philippines.
Si la plupart sont utilisés pour le transport, certains appareils sont munis d’équipement spécifiques leur permettant d'effectuer des missions d'entrainement, de calibration (YS-11FC), de reconnaissance électronique (YS-11EB et YS-11EL) et de guerre électronique (YS-11E et YS-11-AE).
En 2014, il n’y a plus de YS-11 en service dans les forces armées, mais quelques uns volent encore au sein des gardes côtes japonais.


Versions :
YS-11 : Désignation des deux prototypes.

YS-11-100 : première série de production avec une masse maximale au décollage de 23’500kg. 48 appareils construits, principalement utilisés au Japon.

YS-11A-200 : Version d’exportation légèrement rallongée pour le transport passagers, sa masse maximale est de 24’500kg.

YS-11A-300 : Version Combi de l’YS-11A-200 permettant le transport de 48 passagers et 6’538kg de fret. L’appareil est équipé d’une grande porte cargo sur le côté pour faciliter le chargement d’objets encombrants.

YS-11A-400 : Version de transport de fret de l’YS-11A-200 pouvant transporter 7’215kg de charge utile, utilisée par les forces armées japonaises.

YS-11A-500 : Version de transport de passagers à la masse maximale au décollage de 25’000kg.

YS-11A-600 : Version de transport Combi de l’YS-11A-500.

YS-11E : Version de guerre électronique au sein de la JASDF (2 appareils).

YS-11EA: YS-11E de guerre électronique modernisés au sein de la JASDF (2 YS-11E modernisés).

YS-11EB: Version de renseignement électronique (ELINT) au sein de la JASDF (4 appareils).

YS-11EL : Appareil de développement de renseignement électronique (1 appareil).

YS-11FC : Version de calibration au sein de la JASDF (3 appareils).

YS-11M : Version de transport de fret au sein de la JMSDF (2 appareils).

YS-11M-A : Version de transport de fret au sein de la JMSDF (2 appareils).

YS-11NT : Version d’entrainement à la navigation au sein de la JASDF (1 appareil).

YS-11P : Version de transport passagers et VIP au sein de la JASDF (3 appareils).

YS-11T-A : Version d’entrainement à la patrouille maritime au sein de la JMSDF (6 appareils).


Utilisateurs militaires :
Colombie : 1 appareil au sein de l’armée, plus en service.

Gabon : 2 appareils au sein de l’Armée de l’Air, plus en service.

Grèce : 6 appareils au sein de la force aérienne, plus en service.

Japon : 10 appareils au sein de l’Aéronavale, plus en service ; 13 appareils au sein des forces aériennes, plus en service ; 5 YS-11A au sein des garde-côtes (organisme civil au Japon), encore en service.

Philippines : 1 appareil au sein des forces aériennes, plus en service.


Caractéristiques YS-11-200:
Equipage : 2
Passagers : 64
Longueur : 26,3m
Envergure : 32,0m
Hauteur : 8,99m
Surface alaire : 94,83m2
Masse à vide : 14’600kg
Masse maximale au décollage : 23’500kg
Charge utile en soute : 5’400kg
Volume de la cabine totale : 61m3

Moteurs :
Deux turbopropulseurs Rolls-Royce Dart Mk542-10K de 2’259kW (3’072cv).

Performances :
Vitesse max haute altitude: 470km/h
Vitesse de croisière : 454km/h
Vitesse ascensionnelle : 6,2m/s
Plafond opérationnel : 6’980m
Distance franchissable : 2’200km

Armement :
Sans.


Liens internet :
http://en.wikipedia.org/wiki/NAMC_YS-11
http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=287
http://www.airlines-inform.com/commercial-aircraft/YS-11.html
https://www.flightglobal.com/directory/detail.aspx?aircraftCategory=CommercialAircraft&manufacturerType=CommercialAircraft&navigationItemId=389&aircraftId=2345&&searchMode=Manufacturer
http://www.mamboccv.com/YS-11.html
Re: NAMC YS-11 à 20/03/2014 07:29 Clansman
La fiche sur le site
Re: NAMC YS-11 à 20/03/2014 09:08 Jericho

Clansman a écrit

La fiche sur le site
Merci Clans'!
Re: NAMC YS-11 à 06/04/2014 19:41 Cinétic

Jericho a écrit

Si la plupart son utilisés pour le transport de matériel et de soldats, un certain nombre sont équipés d’équipements spécifiques leur permettant d’effectuer des missions de reconnaissance électronique, ainsi que d’entrainement à la guerre électronique et au patrouilles maritimes.
Si la plupart ont principalement effectués des missions de transport, certains appareils sont équipés d’équipement spécifiques afin d’effectuer des missions de calibration (YS-11FC), de reconnaissance électronique (YS-11EB et YS-11EL) et de guerre électronique (YS-11E et YS-11-AE).

Y'aurais pas comme une redondance, voire une quasi répétition? :journal:
Re: NAMC YS-11 à 06/04/2014 22:30 Jericho

Cinétic a écrit

Y'aurais pas comme une redondance, voire une quasi répétition? :journal:
Ah! Quand-même! Je commençais à me dire que personne n'avait lu ma fiche! Non mais sans blague! :drill:

C'est bien mon p'tit Cinétic, tu l'a finalement trouvée. Je te pardonne ce retard… :mrgreen:



Euh… merci, visiblement, je me suis en effet un peu loupé… je corrige sur le forum et je corrigerai sur le site. ;)
EDIT: Correction faite sur le texte du site.
Re: NAMC YS-11 à 07/04/2014 22:08 cachée dans les pins
ah tant pis, je l'avais déjà appris par coeur la fiche.



:love:
Re: NAMC YS-11 à 07/04/2014 22:16 Jericho
Bof, c'est pas grave, tu as le droit de réciter la première mouture, même s'il y a une répétition dans mes phrases… :mrgreen:

:biz:
Re: NAMC YS-11 à 25/12/2014 08:25 stanak
les deux derniers YS-11M de la Marine ont fait leur dernier vol hier

vu l'année dernière sur la base d'Atsugi
Image
Re: NAMC YS-11 à 25/12/2014 09:46 Clansman
Oups, j'avais de l'avance, sur le site la marine japonaise était déjà un ancien utilisateur…
Re: NAMC YS-11 à 25/12/2014 23:58 Jericho
C'est ce que j'avais cru comprendre… il me semblait que seuls les Garde-côtes les utilisaient encore. :?


Bon, l'erreur est désormais corrigée. :mrgreen:

Merci Stanak!
Re: NAMC YS-11/Elefsina à 03/12/2017 18:05 stanak
YS-11A
Hellenic AF
Image
plutôt rare hors Japon
Re: NAMC YS-11/Elefsina à 04/12/2017 09:48 Jericho

stanak a écrit

plutôt rare hors Japon
Et surtout militaire, merci.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires