Rappels

Histoire de l'appareil

Yakovlev considéra toujours le Yak-38 comme un appareil de transition, destiné à lui permettre d'acquérir de l'expérience sur les ADAV et la marine soviétique elle-même le trouvait franchement limité.

C'est pourquoi, dès 1975, la marine soviétique demanda à Yakovlev d'étudier un ADAV supersonique destiné à la défense aérienne de la flotte. Il devait avoir une maniabilité, un radar Fazotron S-41M Zhuk (celui du MiG-29, mais avec une antenne plus petite) et un armement comparable aux chasseurs de 1ere ligne. Pour Yakovlev, cela signifiait de revenir sur le devant de la scène parmi les constructeurs d'avions de chasse. Pas moins de 10 ingénieurs furent affectés à l'Izdelye 48, qui reçut la désignation militaire de Yak-41. Plus de 50 concepts furent étudiés à partir de 1977.

La propulsion fut le principal problème rencontré : une formule biréacteur fut envisagée, puis abandonnée à cause du roulis provoqué par la perte de l'un des réacteurs. Les ingénieurs se dirigèrent alors vers un réacteur unique R-79V-300 dotée d'une tuyère à poussée vectorielle de forme carrée, telle qu'on en retrouverait plus tard sur le F-22. Elle fut très complexe à concevoir et une tuyère vectorielle, mais de forme circulaire, fut finalement adoptée et placée entre les 2 poutres supportant les dérives. 2 réacteurs d'appoint RD-41 viennent compléter le dispositif.

Les parties du fuselage exposées aux gaz des réacteurs sont en titane, et 26% de la cellule sont en matériaux composites, le reste en alliages d'aluminium. Le vol en stationnaire est limité à 2 minutes 30.

Le Yak-41M était la désignation prévue pour une éventuelle série. Elle aurait été dotée d'Apex et d'améliorations, notamment au niveau de l'avionique. Elle aurait été plus polyvalente (avec une capacité de lutte anti-navires et d'attaque au sol) que le Yak-41 d'origine et son développement fut décidé en 1985. Les prototypes furent construits sur cette base.

Le Yak-41M devait recevoir un HUD couplé à un viseur de casque, comme sur le MiG-29. Le cockpit, pressurisé et conditionné, est très en avant, mais la vue vers l'arrière est limitée à cause de l'arête dorsale. Il dispose de commandes de vol électriques à triple redondance.

4 prototypes furent construits, dont une cellule d'essais statiques et un banc d'essais pour la propulsion. Seuls les 48-2 et 48-3 (respectivement codés 75 et 77) étaient destinés à voler et furent peints en gris. Les essais statiques démarrèrent en 1986 et c'est à cette date que le projet fut détecté par l'Occident et désigné RAM-T. Au printemps 1988, il fut désigné Freestyle.

Le vol inaugural eut lieu le 9 mars 1987 à Zhukovskii, avec Andrei A. Sinitsyn aux commandes. Le second prototype vola pour la première fois le 12 avril 1989. L'appareil devint supersonique dans l'été. Le premier décollage vertical eut lieu le 29 décembre 1989, et la première transition le 13 juin 1990. Les essais montrèrent une excellente maniabilité. Le 26 septembre 1991, Sinitsyn effectua le premier appontage vertical sur l'Amiral Gorshkov (anciennement Bakou). Un des prototypes fut endommagé par un atterrissage dur le 5 octobre, mais fut réparé.

Lorsque Sinitsyn battit 12 records en avril 1991, le Yak-41 reçut la désignation fantaisiste de Yak-141, sa désignation militaire réelle étant alors classifiée. La désignation Yak-141 resta, particulièrement à l'Ouest. Elle fut également présentée comme une désignation export.

Cependant, la chute de l'URSS fit que la marine soviétique n'avait plus de fonds à consacrer à ce projet. Le projet fut donc abandonné en novembre 1991, alors que les livraisons étaient prévues pour 1993. Yakovlev s'y attendait et n'avait préparé aucun outil de production.

Lockheed-Martin s'associa en 1992 avec Yakovlev pour une éventuelle mise en production, et l'appareil fut présenté au salon de Farnborough en septembre 1992, où il fit sensation. Mais Lockheed abandonna rapidement pour se consacrer au X-35, et l'association resta secrète jusqu'en 1994. A cette époque, les deux prototypes, bien qu'exposés à Moscou en 1993, n'étaient plus en état de vol. Ils ont tous les deux survécus : l'un (le 48-2) est à Monino et l'autre au musée de Yakovlev.

En résumé, le Yak-41 rejoignait le cercle très fermé des ADAV supersoniques et représentait une réelle avancée technologique. Mais la chute de l'URSS et le manque de fonds en décidèrent autrement. Il fut confronté à l'apparition de versions navalisées du Su-27, du MiG-29 et du Su-25. Ses tentatives d'exportation furent manifestement limitées, si tant est qu'il y en ait eu. De surcroît, il a certainement rendu service à Lockheed-Martin qui s'en est inspiré pour son futur F-35.


Texte de Clansman.

Versions référencées

  • Yakovlev Yak-141 : Désignation fictive, employée lors des records.
  • Yakovlev Yak-41 : Désignation d'origine, pour un ADAV de protection de la flotte.
  • Yakovlev Yak-41M : Désignation officielle, pour un appareil plus polyvalent. 2 prototypes.
  • Yakovlev Yak-41UB : Projet de version biplace. La construction d'un prototype fut peut-être entamée.
  • Yakovlev Yak-43 : Version terrestre, restée à l'état de projet.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Yakovlev Yak-41M voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 19 500 kg (42 990 lbs)
  • Masse à vide : 11 650 kg (25 684 lbs)
  • Surface alaire : 31,7 m² (341,216 sq. ft)
  • Hauteur : 5 m (16 ft)
  • Envergure : 10,11 m (33,169 ft)
  • Longueur : 18,36 m (60,236 ft)

Performances

  • Facteur de charge maximal : 7 G
  • Distance franchissable : 650 km (404 mi, 351 nm)
  • Distance de convoyage : 2 100 km (1 305 mi, 1 134 nm)
  • Plafond opérationnel : 15 500 m (50 853 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 250 m/s (820 ft/s)
  • Mach maximal HA : Mach 1,4
  • Vitesse maximale HA : 1 800 km/h (1 118 mph, 972 kts)
  • Charge alaire, à vide : 367,508 kg/m² (75,272 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 615,142 kg/m² (125,991 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Kobchenko R-79V-300
  • Puissance unitaire : 11 022 kgp (108 kN, 24 300 lbf), 15 499 kgp (152 kN, 34 170 lbf) avec post-combustion
  • 2 réacteurs Rybinsk RD-41
  • Puissance unitaire : 4 218 kgp (41 kN, 9 300 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré - supprimé après changements du code sportif 8

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Yak-141 Freestyle à 26/03/2006 20:01 Pilou
[url:7d8b7]http://www.avions-militaires.net/fiches/yak141.php[/url:7d8b7] :P

Avant que je me désintéresse en partie des avions de combat, pour mes occupations de pompier notamment, je venais de découvrir cet avion vraiment impressionnant. Je sais que les russes ont arrêté son développement faute de moyens (comme quoi, les russes sont un peu comme les français : beaucoup de brillantes idées, pas toujours les moyens de les mettre en oeuvre). Je lis dans la fiche du présent site qu'il a été proposé à l'exportation. Savez-vous si des pays ont été ou sont intéressés par cet avion?
J'imagine qu'un peu à l'instar du Rafale (avant de me faire étriper par les adorateurs du Rafale, je tiens à souligner que j'ai dit "un peu" puisque le Rafale a quand même été choisi pour équiper la Royale et l'Armée de l'Air en 1996, euh, 2005 :lol: ), le fait qu'il ne soit pas opérationnel au sein des forces aériennes (aéronavales plus précisément) du pays producteur doit contribuer à son non-succès à l'exportation.
Je me souviens avoir vu que sa tuyère centrale pouvait s'orienter de presque 90°, mais je n'en suis pas bien sûr. Pourriez-vous confirmer ou infirmer?
Personnellement, je pense que les VSTOL sont très efficaces. Notamment pour embarquer sur des "porte-avions de poche". Quel est votre avis sur cet avion?
à 26/03/2006 21:15 little boy
la france c'était lançée dans les essaies d'un avion VSTOL.
le BALZAC V même une série d'accidents 1964 (le pilote fut tué); 8 septembre 1965 (pilote tué) ne le cloua pas au sol.

le programme visait à doter l'armée de l'air d'un appareil d'attaque destiné à remplacer le mirage IIIE.
celui-ci était équipé de neuf réacteurs (8 RR RB-162 pour la sustentation et 1 pour le vol horizontale).

il marqua aussi le début des commandes de vol électriques et de la prise de donnés par télémesure au sol.

tout les pilotes du CEV français et américains confirment la qualité de la performance technique réalisée et souligne la complexité de la formule.
:wink:
à 27/03/2006 21:11 Ex-baudouin
tu n'aurai pas des image svp
Baudouin
à 09/04/2006 18:37 ogotaï
…et surle YAK141 Freestyle[/url:7d212]
Re: Yak-141 Freestyle à 13/01/2008 16:13 ciders
Si le Freestyle n'a pas eu de succès, ce n'est pas du tout un souci d'export, puisqu'il n'aurait pas du tout été proposé à l'export.

C'est juste que 1991 est passée par là. Dommage, un bel oiseau mort né.

Pas de projet de retour sur un PA russe next-gen ?
Re: Yak-141 Freestyle à 28/02/2008 13:35 Ex-topgun2006
Le pire c'est qu'ils avaient prévu des modifications assez impressionantes au niveau du 4ème modèle de porte-aéronefs de la classe du Kiev (à savoir qu'il s'agit du futur porte-avions indien), et que ses modifications seraient principalement utile à un "super Flogger" pour la marine.
Encore une perte dans le monde aéronautique.
Re: Yak-141 Freestyle à 14/07/2009 13:02 Ex-topgun2006
Je pense que le monde de l'appui rapproché des troupes et les appareils pouvant décoller de navires à moyen tonnage visera plus les futurs drones (à partir de croiseurs ou de destroyers équipés d'une force héliportée) plutôt qu'avec de nouveaux chasseurs STOVL.

Ce marché n'ouvre, qu'à l'heure actuelle, que les portes des marines équipées de navires porte-aéronefs. Marines qui se fourniront encore principalement d'appareils américains.

Sinon, quelques images concernant l'éventuelle version du Yak furtif (un peu comme le JSF) et d'un possible futur porte-aéronefs plutôt original:
http://www.strategycenter.net/imgLib/20090310_10.jpg
http://www.strategycenter.net/imgLib/20090310_09.jpg
Re: Yak-141 Freestyle à 14/07/2009 21:05 ciders
A ceci prêt que le programme F-35 ne survit ( j'insiste sur ce terme ) que faute de mieux. Il n'y a aucune alternative, donc on le maintient, on le met sous perfusion, on y engloutit des sommes folles.

Si les Russes mettaient sur le marché un STOVL, un vrai STOVL naval, pas un compromis hasardeux et pseudo-furtif… là, ça ferait très très mal. Parce que quoi qu'on en dise, ils ont quand même tiré pas mal d'enseignements du Yak-38.

Hélas, là on entre dans l'utopie.
Re: Yak-141 Freestyle à 14/07/2009 21:25 Vigi

Ciders a écrit

Hélas, là on entre dans l'utopie.


Ou plutot tout simplement un manque (absence) de budget.
Re: Yak-141 Freestyle à 14/07/2009 21:54 ciders
Certes, mais la technologie a évolué depuis 1991. Je ne suis pas sur que le prototype et le cahier des charges soient encore à la pointe de la conception aéronautique. Rien que sur la motorisation ou l'armement, on doit pouvoir faire mieux. D'où encore des surcoûts.

Et puis, pour quelle utilité ? La marine russe a déjà des MIG-29K et des Su-27 embarqués. Cela dit, 2 Yak-141 sur un Kirov… :shock:
Re: Yak-141 Freestyle à 18/03/2009 20:48 Clansman

supertomcat a écrit

Les dirigeants russes ont déclaré que le projet pouvait reprendre si l'export était interessé.

Les ingénieurs et la chaîne de Yakovlev attendent juste des ronds…OK il y'a eu le partenariat avec Lockheed.

Mais il y'aurait un Yak-43 à l'étude !

Bon bah parlons-en ici. Après une rapide recherche sur Google, il semble qu'en effet un Yak-43 puisse être envisageable, du moins sur papier. Mais y'a t'il vraiment des prospects export ? J'ai franchement l'impression que ce coucou passera à la trappe, quel que soit son potentiel.
Re: Yak-141 Freestyle à 18/03/2009 20:58 ciders
Qui est intéressé par un appareil de ce type ? Pas grand monde. Je vois l'Inde, peut-être la Thailande.
Re: Yak-141 Freestyle à 18/03/2009 21:02 Ex-supertomcat
D'ici à sa sortie d'usine, j'aurai le temps de devenir le ministre de la défense suédois :lol:
Le Yak-43 se montrera au grand public si le projet JSF avorte ou si il a vraiment beaucoup de retard (genre 8-9 ans)
Re: Yak-141 Freestyle à 11/07/2012 08:30 Clansman
Yakovlev considéra toujours le Yak-38 comme un appareil de transition, destiné à lui permettre d'acquérir de l'expérience sur les ADAV et la marine soviétique elle-même le trouvait franchement limité.

C'est pourquoi, dès 1975, la marine soviétique demanda à Yakovlev d'étudier un ADAV supersonique destiné à la défense aérienne de la flotte. Il devait avoir une maniabilité, un radar Fazotron S-41M Zhuk (celui du MiG-29, mais avec une antenne plus petite) et un armement comparable aux chasseurs de 1ere ligne. Pour Yakovlev, cela signifiait de revenir sur le devant de la scène parmi les constructeurs d'avions de chasse. Pas moins de 10 ingénieurs furent affectés à l'Izdelye 48, qui reçut la désignation militaire de Yak-41. Plus de 50 concepts furent étudiés à partir de 1977.

La propulsion fut le principal problème rencontré : une formule biréacteur fut envisagée, puis abandonnée à cause du roulis provoqué par la perte de l'un des réacteurs. Les ingénieurs se dirigèrent alors vers un réacteur unique R-79V-300 dotée d'une tuyère à poussée vectorielle de forme carrée, telle qu'on en retrouverait plus tard sur le F-22. Elle fut très complexe à concevoir et une tuyère vectorielle, mais de forme circulaire, fut finalement adoptée et placée entre les 2 poutres supportant les dérives. 2 réacteurs d'appoint RD-41 viennent compléter le dispositif.

Les parties du fuselage exposées aux gaz des réacteurs sont en titane, et 26% de la cellule sont en matériaux composites, le reste en alliages d'aluminium. Le vol en stationnaire est limité à 2 minutes 30.

Le Yak-41M était la désignation prévue pour une éventuelle série. Elle aurait été dotée d'Apex et d'améliorations, notamment au niveau de l'avionique. Elle aurait été plus polyvalente (avec une capacité de lutte anti-navires et d'attaque au sol) que le Yak-41 d'origine et son développement fut décidé en 1985. Les prototypes furent construits sur cette base.

Le Yak-41M devait recevoir un HUD couplé à un viseur de casque, comme sur le MiG-29. Le cockpit, pressurisé et conditionné, est très en avant, mais la vue vers l'arrière est limitée à cause de l'arête dorsale. Il dispose de commandes de vol électriques à triple redondance.

4 prototypes furent construits, dont une cellule d'essais statiques et un banc d'essais pour la propulsion. Seuls les 48-2 et 48-3 (respectivement codés 75 et 77) étaient destinés à voler et furent peints en gris. Les essais statiques démarrèrent en 1986 et c'est à cette date que le projet fut détecté par l'Occident et désigné RAM-T. Au printemps 1988, il fut désigné Freestyle.

Le vol inaugural eut lieu le 9 mars 1987 à Zhukovskii, avec Andrei A. Sinitsyn aux commandes. Le second prototype vola pour la première fois le 12 avril 1989. L'appareil devint supersonique dans l'été. Le premier décollage vertical eut lieu le 29 décembre 1989, et la première transition le 13 juin 1990. Les essais montrèrent une excellente maniabilité. Le 26 septembre 1991, Sinitsyn effectua le premier appontage vertical sur l'Amiral Gorshkov (anciennement Bakou). Un des prototypes fut endommagé par un atterrissage dur le 5 octobre, mais fut réparé.

Lorsque Sinitsyn battit 12 records en avril 1991, le Yak-41 reçut la désignation fantaisiste de Yak-141, sa désignation militaire réelle étant alors classifiée. La désignation Yak-141 resta, particulièrement à l'Ouest. Elle fut également présentée comme une désignation export.

Cependant, la chute de l'URSS fit que la marine soviétique n'avait plus de fonds à consacrer à ce projet. Le projet fut donc abandonné en novembre 1991, alors que les livraisons étaient prévues pour 1993. Yakovlev s'y attendait et n'avait préparé aucun outil de production.

Lockheed-Martin s'associa en 1992 avec Yakovlev pour une éventuelle mise en production, et l'appareil fut présenté au salon de Farnborough en septembre 1992, où il fit sensation. Mais Lockheed abandonna rapidement pour se consacrer au X-35, et l'association resta secrète jusqu'en 1994. A cette époque, les deux prototypes, bien qu'exposés à Moscou en 1993, n'étaient plus en état de vol. Ils ont tous les deux survécus : l'un (le 48-2) est à Monino et l'autre au musée de Yakovlev.

Le Yak-41UB était un projet de version biplace. Il semble qu'un prototype fut en cours de construction, mais non terminé.

Le Yak-43 (ou Izdeliye 201) était une version prévue avec un réacteur Kuznetsov NK-321. Ce moteur équipe le Tu-160. Destiné aux VVS, il devait avoir un fuselage allongé, une aile en diamant, une capacité en carburant augmentée et une soute interne d'armement. Sa signature radar aurait également été réduite.

En résumé, le Yak-41 rejoignait le cercle très fermé des ADAV supersoniques et représentait une réelle avancée technologique. Mais la chute de l'URSS et le manque de fonds en décidèrent autrement. Il fut confronté à l'apparition de versions navalisées du Su-27, du MiG-29 et du Su-25. Ses tentatives d'exportation furent manifestement limitées, si tant est qu'il y en ait eu. De surcroît, il a certainement rendu service à Lockheed-Martin qui s'en est inspiré pour son futur F-35.


La fiche sur le site



http://fr.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-141

http://www.aerodream-fr.net/index-encyclopedie-id-127-page-2.php

http://www.avionslegendaires.net/yakovlev-yak-141-freestyle.php

http://cargolade.free.fr/yak141.htm

http://en.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-141

http://en.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-43

http://www.aeroflight.co.uk/aircraft/types/yakovlev-yak-41-freestyle.htm

http://www.aviation.ru/Yak/141/Yak-141.html

http://www.globalsecurity.org/military/world/russia/yak-141.htm

http://www.airvectors.net/avredvt.html#m3
Re: Yak-141 Freestyle à 11/07/2012 15:15 glwpatton
De surcroît, il a certainement rendu service à Lockheed-Martin qui s'en est inspiré pour son futur F-35.

Cette phrase pourrait être mal comprise !
à cause du Yak-141 le F35 est raté ! :bonnet: Ca pourrait faire une bonne excuse pour Lockheed-Martin !
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires