Rappels

Histoire de l'appareil

En 1960, l'intérêt de disposer d'un appareil capable de décoller et d'atterrir verticalement se faisait jour un peu partout dans les principaux pays aéronautiques. Les bases devenaient de plus en plus gigantesques, donc vulnérables, en particulier face à une attaque nucléaire. Un ADAV devait être à même d'opérer à partir de n'importe quel endroit. En 1961, le gouvernement soviétique demanda l'étude d'un tel appareil, monoplace. Celui-ci devait principalement équiper les porte-avions de classe Kiev.

Yakovlev fut inspiré par le Short SC.1 et fut le pionner en la matière en URSS. Son Yak-30V, sa première idée, était à la base un Yak-30 pourvu de deux réacteurs RU-19, cette fois disposés verticalement. Devant l'insuffisance des moteurs, il s'inspira du concept du Bell X-14 et sélectionna le moteur R-27. L'appareil fut conçu par K Khachaturov et donna naissance au Yak-36.

Il disposait d'une entrée d'air frontale énorme, les réacteurs étant placés à l'arrière et des tuyères pivotantes, placées pas loin du centre de gravité. Sa grande perche à l'avant contenait des buses d'éjection d'air comprimées, destinées à assurer la stabilité de l'appareil en phase verticale.

Le fuselage était de type semi-monocoque, avec un train d'atterrissage monotrace. Les ailes étaient delta, avec une flèche de 37°. Bien que conçu comme appareil expérimental, il fut cependant pourvu de deux points d'emport, autorisant une charge utile de 600 kg (lances roquettes UB-16-57). Mais ses faibles capacités en puissance et en autonomie interdisaient toute capacité opérationnelle. Sa capacité en carburant était de 3080 litres.

Le premier vol vertical, sous câbles, eut lieu le 9 janvier 1963. Il montra que les gaz d'éjection, réingerés, étaient trop faibles pour soutenir correctement l'appareil, et les commandes de vol elles-même posaient problème. De fait, le Yak-36 souffrit de problèmes de stabilité. Le premier vol vertical après modifications eut lieu le 23 juin 1963, et le premier passage au vol horizontal le 16 septembre 1963.

3 prototypes, désignés Izdeliye V, furent construits, dont un pour les essais statiques. Il fallut cependant attendre le 24 mars 1966 pour voir un vol complet, avec décollage vertical, vol à l'horizontal et atterrissage à la verticale. L'appareil fut dévoilé au public à Domodedovo le 9 juillet 1967. L'expérience acquise permit de passer au Yak-36M, plus tard rebaptisé Yak-38.

Le deuxième prototype du Yak-36 est désormais exposé à Monino.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Yakovlev Yak-36 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 8 900 kg (19 621 lbs)
  • Masse à vide : 5 300 kg (11 685 lbs)
  • Surface alaire : 17 m² (183 sq. ft)
  • Hauteur : 4,5 m (14,764 ft)
  • Envergure : 10 m (33 ft)
  • Longueur : 17 m (56 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 370 km (230 mi, 200 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 000 m (39 370 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 140 m/s (459 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 900 km/h (559 mph, 486 kts)
  • Charge alaire, à vide : 311,765 kg/m² (63,854 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 523,529 kg/m² (107,227 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Tumansky R-27-300
  • Puissance unitaire : 5 302 kgp (52 kN, 11 688 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Yak-36 Freehand à 08/07/2012 17:33 Clansman
En 1960, l'intérêt de disposer d'un appareil capable de décoller et d'atterrir verticalement se faisait jour un peu partout dans les principaux pays aéronautiques. Les bases devenaient de plus en plus gigantesques, donc vulnérables, en particulier face à une attaque nucléaire. Un ADAV devait être à même d'opérer à partir de n'importe quel endroit. En 1961, le gouvernement soviétique demanda l'étude d'un tel appareil, monoplace. Celui-ci devait principalement équiper les porte-avions de classe Kiev.

Yakovlev fut inspiré par le Short SC.1 et fut le pionner en la matière en URSS. Son Yak-30V, sa première idée, était à la base un Yak-30 pourvu de deux réacteurs RU-19, cette fois disposés verticalement. Devant l'insuffisance des moteurs, il s'inspira du concept du Bell X-14 et sélectionna le moteur R-27. L'appareil fut conçu par K Khachaturov et donna naissance au Yak-36.

Il disposait d'une entrée d'air frontale énorme, les réacteurs étant placés à l'arrière et des tuyères pivotantes, placées pas loin du centre de gravité.

Le fuselage était de type semi-monocoque, avec un train d'atterrissage monotrace. Les ailes étaient delta, avec une flèche de 37°. Bien que conçu comme appareil expérimental, il fut cependant pourvu de deux points d'emport, autorisant une charge utile de 600 kg (lances roquettes UB-16-57). Mais ses faibles capacités en puissance et en autonomie interdisaient toute capacité opérationnelle. Sa capacité en carburant était de 3080 litres.

Le premier vol vertical, sous câbles, eut lieu le 9 janvier 1963. Il montra que les gaz d'éjection, réingestés, étaient trop faibles pour soutenir correctement l'appareil, et les commandes de vol elles-même posaient problème. De fait, le Yak-36 souffrit de problèmes de stabilité. Le premier vol vertical après modifications eut lieu le 23 juin 1963, et le premier passage au vol horizontal le 16 septembre 1963.

3 prototypes, désignés Izdeliye V, furent construits, dont un pour les essais statiques. Il fallut cependant attendre le 24 mars 1966 pour voir un vol complet, avec décollage vertical, vol à l'horizontal et atterrissage à la verticale. L'appareil fut dévoilé au public à Domodedovo le 9 juillet 1967. L'expérience acquise permit de passer au Yak-36M, plus tard rebaptisé Yak-38.

Le deuxième prototype du Yak-36 est désormais exposé à Monino.





http://prototypes.free.fr/yak36/yak36-1.htm

http://www.avionslegendaires.net/yakovlev-yak-36-freehand.php

http://www.krasnayazvezda.com/mer/equipements/avions/yak36.php

http://jn.passieux.free.fr/html/Yak36.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Yakovlev_Yak-36

http://www.aviastar.org/air/russia/yak-36.php

http://www.yak.ru/ENG/FIRM/HISTMOD/yak-36.php
Re: Yak-36 Freehand à 08/07/2012 17:53 d9pouces
des gaz « réingestés » ? :blesse:

Accessoirement, à quoi servait la longue perche ? à stabiliser l'appareil en vol stationnaire ?
Re: Yak-36 Freehand à 08/07/2012 18:02 Clansman
La fiche est sur le site.

Pour le reste, je relis des sources et je te dis ça.

EDIT : prototypes.free en parle : il y a souvent réingestion des gaz avec les VTOL. Quand à la perche, elle contenait effectivement des buses d'air comprimés afin d'assurer la stabilité de l'appareil.
Re: Yak-36 Freehand à 08/07/2012 19:06 d9pouces
On ne dit pas réingéré, plutôt ?
Tiens, je n'avais pas compris qu'il y avait des buses d'air comprimé, je pensais qu'elle servait uniquement de contre-poids ^^
Re: Yak-36 Freehand à 10/07/2012 09:23 Clansman
On ne dit pas réingéré, plutôt ?

Euh ouais, tu dois avoir raison. :D
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:54, modifié le . ©AviationsMilitaires