Rappels

Histoire de l'appareil

Le Westland Whirlwind est un hélicoptère de taille moyenne, monomoteur, de transport et de lutte anti-sous-marine, dérivé du Sikorski S-55. Son poste de pilotage est situé au dessus de la partie antérieure de la cabine et il est muni d’un train d’atterrissage à roues, d’un rotor principal articulé tripale et d’un rotor de queue bipale.

À la fin des années 1940, la Royal Navy attend l’arrivée du Bristol 191, une version marine du modèle 173, qui est un hélicoptère équipé de deux rotors principaux. Mais vu les difficultés que Bristol rencontre, la Royal Navy commande à Sikorsky 25 S-55. En 1950, 10 HRS-2 équipés pour le sauvetage en mer et 15 HO4S-3 équipés pour la lutte anti-sous-marine sont livrés, ils sont désignés respectivement Whirlwind HAR.21 et HAS.22.

Cet appareil permet de faire un grand pas en avant dans le domaine du transport. Le moteur, placé dans le nez de l’appareil et le poste de pilotage au dessus, permettent de libérer un gros volume de chargement juste sous l’axe du rotor principal. Ainsi, on peut charger et décharger cet hélicoptère sans avoir les soucis d’équilibrage que l’on avait jusque là avec les hélicoptères équipé d’un seul rotor principal. Pour encore diminuer le risque de déséquilibre et libérer du volume pour le chargement, les réservoirs de carburant sont situés sous la cabine. L’accès au moteur se fait par deux portes s’ouvrant dans le nez de l’appareil, facilitant ainsi son entretient ou son remplacement.

Westland, qui a déjà construit sous licence un certain nombre d’hélicoptères Sikorsky S-51, désignés WS-51 Dragonfly, annonce en novembre 1950 qu’il entre en négociation afin d’obtenir la licence de fabrication du S-55 pour l’armée britannique. En 1955, l’accord sera étendu à la modification de la cellule de base et la possibilité de vendre l’appareil à d’autres nations.

Un S-55 construit par Sikorsky fait des essais en vol aux mains des pilotes de Westland. Il est aussi longuement étudié, tant dans sa structure que dans ses systèmes mécaniques, afin d’étudier d’éventuelles modifications pour répondre aux normes britanniques. Une modification de la boîte de vitesse a entrainé de nombreux mois de retard.

Le premier prototype fabriqué par Westland, désigné G-AMJT, s’envole pour la première fois le 15 août 1953. Il est motorisé par un Pratt & Whitney R-1340-1340 Wasp de 600cv.

Il est suivit par dix Whirlwind HAR.1 qui sont distribués dans des unités non combattante de la Royal Navy, pour les liaisons, le transport et des missions de recherche et sauvetage. Il peut emporter jusqu’à dix soldats équipés ou six blessés sur des civières, ou un poids comparable de fret.

La RAF reçoit à son tour 33 Whirlwind HAR.2, équipé du même moteur, eux aussi utilisés pour des missions de recherche et sauvetage.

Les HAR.3 qui suivent sont équipés avec un moteur Wright R-1300-3 Cyclone7 de 700cv.
Les performances du Whirlwind sont encore limitées par la puissance des moteurs Wasp ou Cyclone américains.

En 1955, vole pour la première fois un Whirlwind équipé d’un moteur britannique. Cet appareil, développé à partir d’un HAS.3, est équipé d’un moteur radial Alvis Leonides Major 155 de 14 cylindres offrant une puissance de 882cv, mais détarré afin d’obtenir une puissance continue de 755cv (560kW). Le pylône de queue de l’appareil est incliné de 3 degrés vers le sol pour faciliter le montage du rotor principal et diminuer les risques d’accidents avec les pâles lors des atterrissages un peu brusques. Il ne sera produit qu’à sept exemplaires.
Le HAS.7, équipé du même moteur, devient en 1957 le premier hélicoptère britannique en service conçu pour la lutte anti-sous-marine. Il peut être équipé d’un sonar à immersion pour la détection des submersibles ennemis et dans ce cas il est désigné appareil « chasseur » (Hunter). Il peut aussi être armé d’une torpille afin de traiter la cible détectée par un autre appareil et dans ce cas il est désigné appareil « tueur » (Killer). Son manque de puissance l’empêche malheureusement de réaliser les deux missions en même temps. Il peut néanmoins franchir plus de 500km avec une vitesse de croisière de plus de 150km/h et rester en vol stationnaire à 2800m au dessus de la mer.

Westland essaye ensuite de remplacer le moteur en ligne par une turbine Gnome de Bristol Siddeley (entreprise qui sera rachetée plus tard par Rolls-Royce). Les premiers tests sont faits sur la cellule d’un HAR.7 remotorisée, qui fait son premier vol en janvier 1959. Les tests donnent entière satisfaction et l’appareil est désigné HAR.9. Cinq autres HAR.7 de la Royal Navy sont modifiés ainsi et ils serviront d’exemple pour les versions de recherche et sauvetage HAS.10 utilisée dans la RAF, ainsi que pour les HCC.10 dédiés au transport VIP. Pour intégrer la turbine Gnome, la forme du nez de l’appareil est modifiée, offrant ainsi une meilleure visibilité à l’équipage. L’accès au moteur, se fait par une porte située sur le côté gauche du nez.

Au final, plus de 400 Whirlwind ont été fabriqués par Westland, dont près d’une centaine ont été exportés dans plus d’une quinzaine de pays. Ils ont été utilisés non seulement par des forces armées, mais aussi par de nombreux utilisateurs civils.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Westland Whirlwind HAR.1 : Version SAR pour la Royal Navy, 10 exemplaires.
  • Westland Whirlwind HAR.2 : Version destinée à la Royal Navy, 33 exemplaires.
  • Westland Whirlwind HAR.3 : Version destinée à la Royal Navy, 25 exemplaires.
  • Westland Whirlwind HAR.4 : Version destinée à la RAF, 24 exemplaires.
  • Westland Whirlwind HAR.5 : Version destinée à la Royal Navy, 7 exemplaires.
  • Westland Whirlwind HAS.7 : Version de lutte ASM pour la Royal Navy, 120 exemplaires.
  • Westland Whirlwind HCC.8 : 2 appareils construits, utilisés pour le transport Royal (VVIP) et motorisés par des Alvis Leonides Major de 755cv.
  • Westland Whirlwind HAR.9 : 6 HAS.7 convertis avec des turbines Bristol Siddeley Gnome, en service dans la Royal navy.
  • Westland Whirlwind HAR.10 : Version SAR pour la RAF, 68 exemplaires.
  • Westland Whirlwind HC.10 : En service dans la RAF.
  • Westland Whirlwind HCC.12 : 2 appareils fabriqués, utilisés pour les déplacements de la famille royale (VVIP).
  • Westland WS-55 Serie1 : 44 appareils fabriqués, munis de moteurs Pratt & Whitney R-1340-40 Wasp. Hélicoptères de transport à usage civil et militaire.
  • Westland WS-55 Serie2 : 19 appareils fabriqués, munis de moteurs Alvis Leonides Major 755. Hélicoptères de transport à usage civil.
  • Westland WS-55 Serie3 : 5 appareils fabriqués, munis de turbopropulseur Bristol Siddeley Gnome 101. Hélicoptères de transport à usage civil.

Westland Whirlwind HAS.7 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Longueur, sans rotor : 12,72 m (41,732 ft)
  • Masse maxi au décollage : 3 538 kg (7 800 lbs)
  • Masse à vide : 2 724 kg (6 005 lbs)
  • Surface du rotor : 205 m² (2 207 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 16,15 m (52,986 ft)
  • Hauteur : 4,76 m (15,617 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 155 km/h (96 mph, 84 kts)
  • Distance franchissable : 534 km (332 mi, 288 nm)
  • Plafond opérationnel : 3 960 m (12 992 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 4,6 m/s (15,092 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 175 km/h (109 mph, 94 kts)
  • Charge alaire, à vide : 13,288 kg/m² (2,72 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 17,259 kg/m² (3,53 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 moteur à pistons Alvis Leonides Major 755
  • Puissance unitaire : 559 kW (760 ch, 750 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Westland Whirlwind (ex-Sikorsky S-55) à 15/12/2011 14:46 Jericho
Pour mon 1000ème post, soyons fou, je met une petite fiche (et celle-ci, c'est sûr, sera la dernière avant Noël: je ne suis pas sûr d'avoir le temps pour la rentrer sur la base de donnée du site avant 2012!) :bourre:

Comme d'hab, si vous avez des remarques, n'hésitez pas!
;)

Oups! Suite à une faute d'erreur pas juste, je corrige en éditant ce message pour présenter un hélico qui n'est pas encore présenté… enfin… j'espère. :oops: Merci Clans!


Le Westland Whirlwind est un hélicoptère de taille moyenne, monomoteur, de transport et de lutte anti-sous-marine, dérivé du Sikorski S-55. Son poste de pilotage est situé au dessus de la partie antérieure de la cabine et il est muni d’un train d’atterrissage à roues, d’un rotor principal articulé tripale et d’un rotor de queue bipale.

À la fin des années 1940, la Royal Navy attend l’arrivée du Bristol 191, une version marine du modèle 173, qui est un hélicoptère équipé de deux rotors principaux. Mais vu les difficultés que Bristol rencontre, la Royal Navy commande à Sikorsky 25 S-55. En 1950, 10 HRS-2 équipés pour le sauvetage en mer et 15 HO4S-3 équipés pour la lutte anti-sous-marine sont livrés, ils sont désignés respectivement Whirlwind HAR.21 et HAS.22.

Cet appareil permet de faire un grand pas en avant dans le domaine du transport. Le moteur, placé dans le nez de l’appareil et le poste de pilotage au dessus, permettent de libérer un gros volume de chargement juste sous l’axe du rotor principal. Ainsi, on peut charger et décharger cet hélicoptère sans avoir les soucis d’équilibrage que l’on avait jusque là avec les hélicoptères équipé d’un seul rotor principal. Pour encore diminuer le risque de déséquilibre et libérer du volume pour le chargement, les réservoirs de carburant sont situés sous la cabine. L’accès au moteur se fait par deux portes s’ouvrant dans le nez de l’appareil, facilitant ainsi son entretient ou son remplacement.

Westland, qui a déjà construit sous licence un certain nombre d’hélicoptères Sikorsky S-51, désignés WS-51 Dragonfly, annonce en novembre 1950 qu’il entre en négociation afin d’obtenir la licence de fabrication du S-55 pour l’armée britannique. En 1955, l’accord sera étendu à la modification de la cellule de base et la possibilité de vendre l’appareil à d’autres nations.

Un S-55 construit par Sikorsky fait des essais en vol aux mains des pilotes de Westland. Il est aussi longuement étudié, tant dans sa structure que dans ses systèmes mécaniques, afin d’étudier d’éventuelles modifications pour répondre aux normes britanniques. Une modification de la boîte de vitesse a entrainé de nombreux mois de retard.

Le premier prototype fabriqué par Westland, désigné G-AMJT, s’envole pour la première fois le 15 août 1953. Il est motorisé par un Pratt & Whitney R-1340-1340 Wasp de 600cv.

Il est suivit par dix Whirlwind HAR.1 qui sont distribués dans des unités non combattante de la Royal Navy, pour les liaisons, le transport et des missions de recherche et sauvetage. Il peut emporter jusqu’à dix soldats équipés ou six blessés sur des civières, ou un poids comparable de fret.

La RAF reçoit à son tour 33 Whirlwind HAR.2, équipé du même moteur, eux aussi utilisés pour des missions de recherche et sauvetage.

Les HAR.3 qui suivent sont équipés avec un moteur Wright R-1300-3 Cyclone7 de 700cv.
Les performances du Whirlwind sont encore limitées par la puissance des moteurs Wasp ou Cyclone américains.

En 1955, vole pour la première fois un Whirlwind équipé d’un moteur britannique. Cet appareil, développé à partir d’un HAS.3, est équipé d’un moteur radial Alvis Leonides Major 155 de 14 cylindres offrant une puissance de 882cv, mais détarré afin d’obtenir une puissance continue de 755cv (560kW). Le pylône de queue de l’appareil est incliné de 3 degrés vers le sol pour faciliter le montage du rotor principal et diminuer les risques d’accidents avec les pâles lors des atterrissages un peu brusques. Il ne sera produit qu’à sept exemplaires.
Le HAS.7, équipé du même moteur, devient en 1957 le premier hélicoptère britannique en service conçu pour la lutte anti-sous-marine. Il peut être équipé d’un sonar à immersion pour la détection des submersibles ennemis et dans ce cas il est désigné appareil « chasseur » (Hunter). Il peut aussi être armé d’une torpille afin de traiter la cible détectée par un autre appareil et dans ce cas il est désigné appareil « tueur » (Killer). Son manque de puissance l’empêche malheureusement de réaliser les deux missions en même temps. Il peut néanmoins franchir plus de 500km avec une vitesse de croisière de plus de 150km/h et rester en vol stationnaire à 2800m au dessus de la mer.

Westland essaye ensuite de remplacer le moteur en ligne par une turbine Gnome de Bristol Siddeley (entreprise qui sera rachetée plus tard par Rolls-Royce). Les premiers tests sont faits sur la cellule d’un HAR.7 remotorisée, qui fait son premier vol en janvier 1959. Les tests donnent entière satisfaction et l’appareil est désigné HAR.9. Cinq autres HAR.7 de la Royal Navy sont modifiés ainsi et ils serviront d’exemple pour les versions de recherche et sauvetage HAS.10 utilisée dans la RAF, ainsi que pour les HCC.10 dédiés au transport VIP. Pour intégrer la turbine Gnome, la forme du nez de l’appareil est modifiée, offrant ainsi une meilleure visibilité à l’équipage. L’accès au moteur, se fait par une porte située sur le côté gauche du nez.

Au final, plus de 400 Whirlwind ont été fabriqués par Westland, dont près d’une centaine ont été exportés dans plus d’une quinzaine de pays. Ils ont été utilisés non seulement par des forces armées, mais aussi par de nombreux utilisateurs civils.


Versions :
HAR.21 : 10 appareils construits et livrés par Sikorsky, équivalents du HRS-2 de l’US Marine Corps.

HAS.22 : 15 appareils construits et livrés par Sikorsky, équivalents du HO4S-3 de l’US Navy, utilisés pour la lutte anti-sous-marine.

Série 1 (moteurs US):
WS-55 – Serie 1 : 44 appareils fabriqués, munis de moteurs Pratt & Whitney R-1340-40 Wasp. Hélicoptères de transport à usage civil et militaire.

HAR.1 : 10 appareils fabriqués, en service dans la Royal Navy et utilisés principalement pour la recherche et le sauvetage, motorisés par des Pratt & Whitney R-1340-40 Wasp de 600cv.

HAR.2 : 33 appareils construits, en service dans la RAF à partir de 1955, motorisés par des Pratt & Whitney R-1340-40 Wasp de 600cv.

HAR.3 : 25 appareils construits, en service dans la Royal Navy. Motorisés par des moteurs Wright R-1300-3 Cyclone7 de 700cv.

HAR.4 : 24 appareils construits. Version pour la RAF, identique à l’HAR.2, mais avec des améliorations afin d’augmenter ses capacités en milieu chaud et en altitude. Motorisés par des Pratt & Whitney R-1340-57 Wasp de 600cv.

Série 2 (moteurs britanniques):
WS-55 – Serie 2 : 19 appareils fabriqués, munis de moteurs Alvis Leonides Major 755. Hélicoptères de transport à usage civil.

HAR.5 : 7 appareils fabriqués, la poutre de queue est fléchie de 3 degrés vers le sol afin de faciliter le montage du rotor principal et de limiter les risques d’accidents avec les pales du rotor principal. En service dans la Royal Navy, motorisés par des Alvis Leonides Major de 755cv.

HAS.7 : 120 appareils fabriqués, en service dans la Royal Navy principalement pour la lutte anti-sous-marine et capable d’emporter un sonar ou une torpille, 12 appareils utilisés pour le transport. Motorisés par des Alvis Leonides Major de 755cv.

HCC.8 : 2 appareils construits, utilisés pour le transport Royal (VVIP) et motorisés par des Alvis Leonides Major de 755cv.

Série 3 (munis de turbomoteurs) :
WS-55 – Serie 3 : 5 appareils fabriqués, munis de turbopropulseur Bristol Siddeley Gnome 101. Hélicoptères de transport à usage civil.

HAR.9 : 6 HAS.7 convertis avec des turbines Bristol Siddeley Gnome, en service dans la Royal navy.

HC.10 : En service dans la RAF

HAR.10 : 68 appareils fabriqués, propulsés par des turbines Bristol Siddeley Gnome. En service dans la RAF pour le transport et les missions de recherche et sauvetage en mer. Certains ont été équipés de missiles antichar Nord AS-11.

HCC.12 : 2 appareils fabriqués, utilisés pour les déplacements de la famille royale (VVIP).


Utilisateurs militaires:

Arabie Saoudite : 1 Whirlwind HAR.3, à partir de 1958.

Autriche : Östereichische Luftstreitkräfte, 10 Whirlwind SRS.2, de 1958 à 1965.

Bahreïn : ?

Brésil : Forca Aerea Brasileira et Força Aeronaval da Marinha do Brasil, 11 Whirlwind HAR.10, de 1960 à 1982.

Brunei : 3 appareils, à partir de 1966.

Cuba : 2 Whirlwind HAR.3, à partir de 1958.

Espagne : Ejercito del Aire, 4 appareils, entre 1963 à 1967

France : Armée de l’Air, Aéronavale et ALAT, 42 appareils entre 1954 et 1965.

Ghana : 6 Whirlwind HAR.10, à partir de 1960.

Iran : imperial iranian AF, 2 Whirlwind HAR.3, à partir de 1959.

Jordanie : 2 Whirlwind HAR.3, à partir de 1960.

Koweït : al-Quwwat al-Jawwiya al-Kuwaitiya (force aérienne), 4 appareils de 1961 à 1969.

Nigéria : 1 Whirlwind HAR.3, à partir de 1966.

Qatar : Qatar Emiri Air Force , 2 Whirlwind HAR.3, à partir de 1968.

Royaume Uni : Royal Fleet Air Arm : 167 appareils de 1953 à 1977 ; RAF, 135 appareils de 1955 à 1981, Royal Marines : 12 appareils de 1963 à 1964.

Yougoslavie : SFR Yugoslav Air Force, 10 appareils à partir de 1954.


Caractéristiques (HAS.7) :
Equipage : 2 pilotes
Longueur : 12,72 m
Hauteur : 4,76 m
Diamètre du rotor principal : 16,15 m
Surface du rotor principal : 205 m2
Masse à vide : 2’724 kg
Masse maximale au décollage : 3’538 kg
Moteur : un Alvis Leonides Major 755 de 745cv (559 kW).


Performances :
Vitesse maximale : 175 km/h
Vitesse de croisière : 155 km/h
Distance franchissable : 534 km
Plafond pratique : 3'960 m
Vitesse ascensionnelle au niveau de la mer : 4,6 m/s


Armement :
À la place du système de sonar immersible, le Whirlwind peut emporter une torpille Mk.30 ou Mk.44, ou une charge de profondeur.


Liens:
http://www.lesavions.net/index.php?option=com_content&task=view&id=248&Itemid=1
http://en.wikipedia.org/wiki/Westland_Whirlwind_(helicopter)
http://www.helis.com/database/model/116/
http://www.ffaa.net/helicopters/h-19d/h-19d_fr.htm
http://www.vectorsite.net/avs55.html
http://www.aviastar.org/helicopters_eng/west_whirlwind.php
Re: Sikorsky S-55 / H-19 Chickasaw à 15/12/2011 15:33 Clansman
Mais… Tu l'as pas déjà faite ici ? :shock:
Re: Westland Whirlwind (ex-Sikorsky S-55) à 15/12/2011 16:14 Jericho

Clansman a écrit

Mais… Tu l'as pas déjà faite ici ? :shock:

Euh… c'était celle de trop?!? :bourre: :shock: :bonnet:

Vais essayer d'éditer…

Edit: voilà, c'est fait! ça m'apprendra à ne pas tenir à jour le classement de mes fichiers! :roll:
Re: Westland Whirlwind (ex-Sikorsky S-55) à 15/12/2011 20:46 PCmax
Et tout ça pour passer les 1000 posts ! Pfff, j'te jure… :D
Félicitions pour le nombre, mais aussi et surtout pour la qualité de ceux-ci… 8-)

Tiens, et comme je sais que tu vas me le sortir….je le mets par avance.





























:o Non, pas c'uila…















:oops: C'uila !

Allez, ne rougis pas mec ! ;)
Re: Westland Whirlwind (ex-Sikorsky S-55) à 15/12/2011 22:52 Jericho

PCmax a écrit

Et tout ça pour passer les 1000 posts ! Pfff, j'te jure… :D
Félicitions pour le nombre, mais aussi et surtout pour la qualité de ceux-ci… 8-)
Tu parles de qualité pour encore mieux retourner le couteau dans la plaie, c'est ça? Sadique! :mrgreen:


PCmax a écrit


Tiens, et comme je sais que tu vas me le sortir….je le mets par avance.

:oops: C'uila !

Merci, ça me fait gagner du temps! :bonnet:
Re: Westland Whirlwind (ex-Sikorsky S-55) à 16/12/2011 01:28 Paxwax
Une telle passion pour le Whirlwind, c'est beau. Ou s'agit-il d'une passion pour la binouze :bourre: ?

(Ceci venant de quelqu'un qui n'a jamais fait une fiche, et va donc s'empresser de filer vers la sortie. Par là :arrow: !) [/size:1qphhy68] :mrgreen:
Re: Westland Whirlwind (ex-Sikorsky S-55) à 16/12/2011 08:19 Jericho

Paxwax a écrit

Une telle passion pour le Whirlwind, c'est beau. Ou s'agit-il d'une passion pour la binouze :bourre: ?:
Oulà… j'ai dû sortir mon dico Français-Romand pour savoir ce qu'était de la binouze: c'est de la binch! :lol:

Paxwax a écrit


(Ceci venant de quelqu'un qui n'a jamais fait une fiche, et va donc s'empresser de filer vers la sortie. Par là :arrow: !) [/size:2pqqotiv] :mrgreen:
C'est exactement ce que j'allais te proposer! :drill:

Merci! :D
Re: Westland Whirlwind (ex-Sikorsky S-55) à 23/12/2011 15:53 Jericho
La fiche sur le site… ma dernière pour 2011! :oui:

Et je vous souhaite déjà d'excellentes fêtes de Noël à tous! :bonnet: (quoi, c'est bien un père-Noël, non?)[/size:shfkxhvs]
Re: Westland Whirlwind (ex-Sikorsky S-55) à 23/12/2011 17:25 Clansman

Jericho a écrit

La fiche sur le site… ma dernière pour 2011! :oui:

Et avec les tofs ! 8-)
Re: Westland Whirlwind (ex-Sikorsky S-55) à 23/12/2011 19:41 Jericho
Merci Père Noël!
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires