Rappels

Histoire de l'appareil

Origines :

A l’aube de la seconde guerre mondiale, de nombreux projets sont en cours pour doter l’armée de l’air française d’un chasseur rapide et efficace. En octobre 1939, l’ingénieur Jean Galtier commença à travailler sur un chasseur en bois équipé d’un moteur suralimenté Hispano-Suiza 12Y-51 de 1 000 chevaux qui reçu la désignation VG-60. Malheureusement la défaite rapide de la France ne permit pas de poursuivre le projet.

Cependant, en 1942 et alors que la firme est placée sous la tutelle de Focke-Wulf, le programme est ressortit des cartons et proposé autour d’un Hispano-Suiza 12Z de 1 200 chevaux à turbocompresseur Rateau. La restructuration de l’industrie aéronautique allemande autour de projets éprouvés condamna définitivement le projet.

La guerre terminée, les besoins de l’Armée de l’Air évoluèrent vers un chasseur rapide à aile en flèche propulsé par réacteur.  À la fin de l’année 1945, l'Arsenal de l'Aéronautique, qui avait récupéré une vingtaine d’ingénieurs aéronautiques allemands, pris la décision de construire un prototype répondant à ces besoins et construit autour du réacteur du Messerschmitt Me 262, le Jumo 004.

Prototype :

L’Arsenal VG 70 numéro 01, immatriculé F-WFDK était un monoplan à aile médiane possédant une aile en flèche de 38 degrés. Il disposait d’un train d'atterrissage tricycle escamotable et d’un réacteur Jumo 004B alimenté par une prise d’air ventrale, située sous le cockpit. La construction était mixte, fuselage métallique mais voilure et empennages en bois.

Le premier vol eut lieu le 23 juin 1948. Avec son réacteur poussif et ses 3 tonnes, l’appareil effaça entièrement la piste avant de décoller. L’appareil atteignit tout de même les 760 km/h en palier. Il devient donc le deuxième appareil à réaction français à voler après le SO.6000 « Triton ».

Cependant le programme d’essais tourna court. Le VG 70 fit 5 vols d’essais avant que le programme soit abandonné. En effet, l’appareil était clairement sous-motorisé. Le Jumo 004 était lent à l’accélération, manquait de puissance et était peu fiable. On envisagea de le remplacer par un réacteur Rolls-Royce Derwent 5 également connu sous le nom de Rolls-Royce « Nene » qui développait jusqu’à 1 600 kgp.

Le nouveau prototype devait s’appeler VG-80 mais l’étude n’aboutit pas du fait de l’ampleur de la modification à effectuer sur la cellule pour y loger le nouveau réacteur. D’autre part, l'Arsenal de l'Aéronautique décida de se recentrer sur le programme de chasseurs embarqués à réaction lancé en 1946 par le ministère de l’Air. Les ingénieurs s’inspirèrent du VG 70 et VG 80 pour répondre aux spécificités demandées et créer ainsi le programme VG 90.


Texte de Foxkilo02, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Arsenal VG-70 : Prototype, un exemplaire.
  • Arsenal VG-80 : Projet d'une version motorisée par un Rolls-Royce Derwent 5 de 1600 kgp. Jamais construit.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Arsenal VG-70 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 400 kg (7 496 lbs)
  • Masse à vide : 1 980 kg (4 365 lbs)
  • Surface alaire : 15 m² (161 sq. ft)
  • Hauteur : 2,3 m (7,546 ft)
  • Envergure : 8,5 m (27,887 ft)
  • Longueur : 9,7 m (31,824 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 920 km (572 mi, 497 nm)
  • Plafond opérationnel : 9 800 m (32 152 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 15,1 m/s (49,541 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 760 km/h (472 mph, 410 kts)
  • Charge alaire, à vide : 132 kg/m² (27 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 226,667 kg/m² (46,425 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Junkers Jumo 004B-2
  • Puissance unitaire : 910 kgp (9 kN, 2 006 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Aucune photo n'est encore répertoriée. Aidez-nous à changer cela !

Forum

Sujet complet »
Arsenal VG 70 à 10/04/2013 14:42 foxkilo02
Origines

A l’aube de la seconde guerre mondiale de nombreux projets sont en cours pour doter l’armée de l’air française, d’un chasseur rapide et efficace. En octobre 1939, l’ingénieur Jean Galtier commença à travailler sur un chasseur en bois équipé d’un moteur suralimenté Hispano-Suiza 12Y-51 de 1 000 chevaux qui reçu la désignation VG-60. Malheureusement la défaite rapide de la France ne permit pas de poursuivre le projet. Cependant, en 1942 et alors que la firme est placée sous la tutelle de Focke-Wulf, le programme est ressortit des cartons et proposé autour d’un Hispano-Suiza 12Z de 1 200 chevaux à turbocompresseur Rateau.
La restructuration de l’industrie aéronautique allemande autour de projets éprouvés condamna définitivement le projet.
La guerre terminée, les besoins de l’Armée de l’Air évoluèrent vers un chasseur rapide à aile en flèche propulsé par réacteur.
À la fin de l’année 1945, l'Arsenal de l'Aéronautique, qui avait récupéré une vingtaine d’ingénieurs aéronautiques allemands, pris la décision de construire un prototype répondant à ces besoins et construit autour du réacteur du Messerschmitt Me 262, le Jumo 004.

Prototype :

:arrow: L’Arsenal VG 70 numéro 01, immatriculé F-WFDK était un monoplan à aile médiane possédant une aile en flèche de 38 degrés. Il disposait d’un train d'atterrissage tricycle escamotable et d’un réacteur Jumo 004B alimenté par une prise d’air ventrale, située sous le cockpit. La construction était mixte, fuselage métallique mais voilure et empennages en bois.
Le premier vol eut lieu le 23 juin 1948. Avec son réacteur poussif et ses 3 tonnes, l’appareil effaça entièrement la piste avant de décoller. L’appareil atteignit tout de même les 760 km/h en palier. Il devient donc le deuxième appareil à réaction français à voler après le SO.6000 « Triton ».

Cependant le programme d’essais tourna court. Le VG 70 fit 5 vols d’essais avant que le programme soit abandonné.
En effet, l’appareil était clairement sous-motorisé. Le Jumo 004 était lent à l’accélération, manquait de puissance et était peu fiable. On envisagea de le remplacer par un réacteur Rolls-Royce Derwent 5 également connu sous le nom de Rolls-Royce « Nene » qui développait jusqu’à 1 600 kgp.
Le nouveau prototype devait s’appeler VG 80 mais l’étude n’aboutit pas du fait de l’ampleur de la modification à effectuer sur la cellule pour y loger le nouveau réacteur.
D’autre part, l'Arsenal de l'Aéronautique décida de se recentrer sur le programme de chasseurs embarqués à réaction lancé en 1946 par le ministère de l’Air. Les ingénieurs s’inspirèrent du VG 70 et VG 80 pour répondre aux spécificités demandées et créer ainsi le programme VG 90


La production

Aucune mise en production.

Caractéristiques du VG 70:

Rôle : chasseur expérimental
Date du premier vol : 23 juin 1948
Date de mise en service dans l’Armée de l’Air : jamais mis en service
Équipage : 1
Motorisation : 1 Junkers Jumo 004B-2
Puissance : 860 kgp
Longueur : 9,70 m
Hauteur : 2,30 m
Envergure : 8,50 m
Masse à vide : 1980 kg
Masse max. : 3400 kg

Performances

Vitesse max. atteinte : 760 km/h
Plafond : 9800 m

Armement:
Aucun armement

Sources:

Wikipédia.
Hydroretro (Pdf)
Jean-Noël Passieux
Re: Arsenal VG 70 à 10/04/2013 15:42 Clansman
Je l'attendais pas si vite, félicitations. :shock:

La fiche sur le site
Re: Arsenal VG 70 à 10/04/2013 16:34 foxkilo02

Clansman a écrit

Je l'attendais pas si vite, félicitations. :shock:

Moi non plus … ;)

Merci à ma boite de m'avoir laissé travailler à ma guise :mrgreen: [/size:1dzlyxhy]
Re: Arsenal VG 70 à 10/04/2013 19:36 Nico2
Bravo et merci foxkilo02 :) .
Re: Arsenal VG 70 à 11/04/2013 12:18 Jericho
Merci pour la belle fiche de cet appareil que je ne connaissais pas! :top:
Re: Arsenal VG 70 à 11/04/2013 12:26 foxkilo02
Merci pour vos remerciements !!! :mrgreen:
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires