Rappels

Histoire de l'appareil

Le concept V-22 Osprey est une extrapolation du XV-15, prototype VTOL (Vertical Take-off and Landing= Atterrissage & décollage vertical, ADAV en Français : Appareil à Décollage et Atterrissage Vertical).

Il s’agit d’un appareil hybride, entre l’avion à hélices et l’hélicoptère. Il décolle et atterrit verticalement, mais une fois en l’air, ses deux moteurs situés au bout des ailes peuvent pivoter de 90° à l’horizontale permettant au V-22 d’évoluer comme un avion à hélices, avec des performances en termes de vitesse et de plafond inaccessibles à un hélicoptère. Il est capable d'emporter 24 troupes d’assaut ou 9000 kg de matériel. Le chargement s’effectue par une rampe à l’arrière.

Le premier prototype est construit en 1983 pour un premier vol ayant lieu le 19 mars 1989.

Ceci marque le début d’une période laborieuse. A de nombreuses reprises, ce programme - fort couteux il est vrai - a failli être abandonné, notamment après les crashs de deux des prototypes sur les cinq construits : 

- Le premier crash survient en 1991. Il est bénin pour l'équipage mais impressionnant et destructeur en ce qui concerne l’appareil.
- Le deuxième crash mentionné remonte à 1992. Il est un véritable désastre. L’équipage trouve la mort et l'appareil ruine sa réputation en faisant le grand plongeon dans le fleuve Potomac devant un parterre de congressmen venus assister à une démonstration du concept V-22, afin de promouvoir ledit concept.

En juin 1995, un prototype de V-22 est amené en France au salon du Bourget pour une démonstration en vol. 

Il faut toutefois attendre 1996 pour assister au premier vol d'un modèle de série. En avril 1999, le premier MV-22 de série est livré à l'USMC pour une mise en service prévue initialement en 2001. Cependant en 2000 - avril et décembre - surviennent deux nouveaux crashs mortels et très malvenus. sont en cause le système hydraulique trop complexe avec des pièces défectueuses, et les commandes électroniques de vol jugées insuffisamment fiables.

Il est avéré après enquête que les rapports de maintenance du système hydraulique ont été falsifiés, ceci afin de leurrer le Congrès de l’époque afin qu'il vote sans sourciller les importants budgets requis par le programme V-22 Osprey.

Néanmoins ces évènements sont proches d'entraîner l"abandon complet du programme, même si, comme si de rien n’était, au salon du Bourget de juin 2001, un MV-22 de série fut exposé dans un hangar avec d’autres matériels américains.

En novembre 2001, la nouvelle administration et l’effet post-11 septembre redonnent priorité aux importants budgets militaires : le Pentagone autorise la reprise du programme et octroie des sommes d'argent supplémentaires pour modifier les systèmes hydrauliques et circuits électroniques incriminés.

Au niveau de la production, d’avril 2002 à mars 2003, la reprise des tests en vol eut lieu avec 5 MV-22 modifiés et 2 CV-22, les 19 autres appareils déjà produits et livrés étant provisoirement stockés.

En mai 2003 : après 500 heures de tests en vol, notamment dans les conditions où les doutes sont les plus forts (descente rapide, manœuvres à vitesse lente, appontage), le programme est confirmé.

La production peut reprendre au rythme de 11 appareils par an de 2003 à 2005, 20 appareils par an dès 2006, 31 en 2007, 35 en 2008, et plus de 40 appareils à partir de 2009.

En août 2004, après 1300 heures de vol effectuées depuis la reprise des vols en avril 2002, la mise en service effective est annoncée pour 2006/2007, tandis qu’en 2005 ont lieu avec succès des tests sur le porte-hélicoptère USS Bataan. La mise en service effective est confirmée à l’été 2006 avec un premier déploiement de 10 exemplaires de la VMM-263 "Thunderchikens" en Irak en octobre 2007.

Le V-22 Osprey est particulièrement intéressant de par ses performances. L’appareil peut voler respectivement à 180 km/h en mode ‘hélicoptère’, et à 510 km/h en mode ‘avion’. C’est la principale raison qui explique que les militaires américains ont ardemment souhaité l’aboutissement de ce programme car en dépit du surcoût net à l’achat par rapport à un hélicoptère conventionnel, le V-22 permet de réels apports tactiques.

Au final, les militaires soutiennent que cela permet de réaliser de substantielles économies. Les rotations étant plus rapides, il y a besoin de moins d’appareils au bout du compte.

En autonomie, le V-22 Osprey peut franchir d’une traite 3800 km. Cependant, avec les réservoirs supplémentaires, ce sont près de 6000 km qui peuvent être parcourus en une seule fois, sans ravitaillement en vol (lequel est possible grâce à la perche rétractable dont sont dotés tous les V-22). Par ailleurs, la cabine de l’appareil est pressurisée et dotée d'une protection NRBC.

Un des points forts de l’appareil réside dans son arbre de transmission transversal reliant les deux groupes moteurs (Allison T406-AD-400 6, 4580 kW unité) entre-eux. Il permet de continuer à naviguer même avec un moteur hors-service.

Trois versions du V-22 Osprey sont prévues pour entrer en service au sein des forces armées américaines :

USMC :

Désignation: MV-22 (360 exemplaires prévus) - Mise en service en 2006
Missions: Assaut amphibie/débarquement de troupes, transport, ravitaillement depuis bâtiments en mer et depuis des bases terrestres

US Navy :

Désignation: CMV-22B (44 exemplaires prévus) - Mise en service pour 2018
Missions: transport logistique

US Air Force :

Désignation: CV-22 (50 exemplaires)
Missions: Missions aéroportées longues distances, insertion/extraction de forces spéciales.


Texte de Nico2, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

  • Bell/Boeing V-22A : Prototypes. 6 exemplaires.
  • Bell/Boeing CV-22B : Version d'opérations spéciales destinée à l'US Air Force.
  • Bell/Boeing MV-22B : Version de transport destinée à l'USMC.
  • Bell/Boeing MV-22E : Projet de version d'escorte proposée dans le cadre du programme Futur Vertical Lift.
  • Bell/Boeing CMV-22B Sea Osprey : Projet de version de transport de fret pour les portes-avions de l'US Navy.
  • Bell/Boeing EV-22 : Projet de version de veille aérienne destinée à la Royal Navy.
  • Bell/Boeing HV-22 : Projet de version SAR destinée à l'US Navy.
  • Bell/Boeing SV-22 : Projet de version ASM destinée à l'US Navy.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Bell/Boeing MV-22B voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 60 500 kg (133 380 lbs)
  • Masse à vide : 33 140 kg (73 061 lbs)
  • Surface du rotor : 212 m² (2 282 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 12 m (38 ft)
  • Surface alaire : 28 m² (301 sq. ft)
  • Hauteur : 6,73 m (22,08 ft)
  • Envergure : 14 m (46 ft)
  • Longueur : 17,5 m (57,415 ft)

Performances

  • Rayon d'action : 685 km (426 mi, 370 nm)
  • Distance de convoyage : 3 593 km (2 233 mi, 1 940 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 925 m (26 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 11,8 m/s (38,714 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 463 km/h (288 mph, 250 kts)
  • Vitesse maximale HA : 565 km/h (351 mph, 305 kts)
  • Charge alaire, à vide : 1 183,571 kg/m² (242,415 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 2 160,714 kg/m² (442,55 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 turbomoteurs Rolls-Royce Allison T406/AE 1107C-Liberty
  • Puissance unitaire : 4 586 kW (6 235 ch, 6 150 hp)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

picture

Forum

Sujet complet »
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 18/01/2015 18:42 Nico2
Sans omettre le fait que le V-22 est plus sur de par sa capacité à voler plus haut et plus vite que le C-46, lequel avait tendance à servir de cible volante en Irak.

Il faut rappeler que ce sont les militaires US qui réclamaient à cor et à cri des V-22.

Mais il faut le reconnaître, ce nouvel appareil révolutionnaire n'est pas exempt de défauts.
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 20/01/2015 19:20 glwpatton
En l'absence d’auto-rotation, des système comme les parachute de secours utilisés sur les avions légers pourraient être déployés, non ? illustration

A voir la surface de parachute qu'il faut sur une bête comme un V-22…

(+ le fait que à basse altitude ça ne sert à rien)
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 20/01/2015 21:06 d9pouces
J'ai également vu ce genre de système sur des appareils plus gros (le X-29 ou le X-31).
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 20/01/2015 21:21 Jericho
Les masses ne sont pas pareilles non plus 6-7 tonnes pour les X-29 et X-31, 15 tonnes pour le V-22 à vide et jusqu'à 27 en pleine charge… :?
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 21/01/2015 22:26 Cinétic

d9pouces a écrit

J'ai également vu ce genre de système sur des appareils plus gros (le X-29 ou le X-31).

Il me semble bien que ce n'a rien a voir.

Il existe 3 types de parachutes pour avions.

-Le système anti-crash comme glwpatton a montré. Uniquement avions légers ou très légers.
-Le système qui permet de freiner un avion (surtout pour avion de chasse qui a besoin d'une longue piste pour atterrir ou qui risque de le faire sur piste verglacée, c'est pourquoi on les voit beaucoup + sur le MiG-29 ou les F-16 norvégiens)
-le système anti-vrille qui permet de sortir même d'une vrille normalement irrécupérable. Utilisés notamment sur les chasseurs prototypes pour l'exploration du domaine de vol.
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 21/01/2015 22:55 d9pouces
Ok, je ne savais pas si le 3) était différent du 1).
Pour le 2), on en a également sur le Mirage 2000, mais c'est en option (de mémoire, on peut l'échanger contre des leurres supplémentaires ou une crosse d'arrêt)
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 19/05/2015 07:23 Nico2
Quelques news en vrac :

- U.S. Navy Maps V-22 Future, Plans Carrier Delivery Variant

Quelques infos globales.

- Pentagon Notifies Congress of Potential $3 Billion V-22 Osprey Sale to Japan

Possible exportation au Japon.

- AFSOC Ospreys Armor Up After Painful Lessons Learned In South Sudan

Où l'avènement d'un kit de blindage pour V-22, histoire d'être opérationnel même dans les zones troublées…

- Crash d'un V-22 à Hawaï :S
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 25/02/2016 12:11 Jericho
Boeing a développé un kit de ravitaillement destiné au V-22: le système VARS (V-22 Aerial Refueling System) qui est actuellement en test et qui devrait prochainement être acheté par l’USMC. Ce système pourrait permettre de ravitailler l’ensemble des aéronefs de l'USMC, des hélicoptères aux avions de combat, d'ici 2018.
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 25/02/2016 22:24 d9pouces
Voilà qui va faire plaisir à certains dont le pseudo commence par N ! (par courtoisie, je ne dénoncerai personne)
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 26/02/2016 08:35 Clansman
J'vois absolument pas de qui tu parles. :S :mrgreen:
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 29/02/2016 08:29 Nico2

Jericho a écrit

Boeing a développé un kit de ravitaillement destiné au V-22: le système VARS (V-22 Aerial Refueling System) qui est actuellement en test et qui devrait prochainement être acheté par l’USMC. Ce système pourrait permettre de ravitailler l’ensemble des aéronefs de l'USMC, des hélicoptères aux avions de combat, d'ici 2018.

Ahhh depuis le temps que cette fonctionnalité était évoquée. :D

d9pouces a écrit

Voilà qui va faire plaisir à certains dont le pseudo commence par N ! (par courtoisie, je ne dénoncerai personne)

:bieres:

Clansman a écrit

J'vois absolument pas de qui tu parles. :S :mrgreen:

:D

____________

J'ai cru que cette fonction ravitaillement ne serait jamais mise en application sur le V-22, car cela faisait des années que cela était évoqué sans suites concrètes.

Autre point que je retiens de l'article du blogueur :

A ce jour, 230 V-22 sont en service sur un total de 360 appareils commandés.

Cela fait déjà pas mal d'appareils en service !
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 02/04/2016 14:09 Ansierra117
Le développement est lancé ! Au total ce sont 44 CMV-22B qui seront commandés pour remplacer toute la flotte de Greyhound (qui pourront donc se retrouver sur le marché de l'occasion)
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 02/04/2016 22:05 d9pouces
Tu as été gentil d'attendre le 2 avril, imagine que Nico apprenne l'info et que juste après il apprenne que c'est un poisson ! :p

Si j'ai bien compris, des réservoirs externes, des radios et quelques trucs en plus. Je me demande s'ils vont agrandir la soute, également.
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 03/04/2016 01:08 Ansierra117
Peut-être que plutôt que de l'agrandir ils vont l'optimiser et la débarrasser des équipements superflus pour gagner de l'espace de stockage!

Hahahah la prochaine fois je penserai à un truc bien vicieux comme ça ;)
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 10/04/2016 13:26 Nico2
Excellente nouvelle, près de 10 ans après l'entrée en service du V-22 Osprey, c'est un nouveau signe du succès opérationnel de cet appareil qui brille par sa polyvalence.

Ansierra117 a écrit

Hahahah la prochaine fois je penserai à un truc bien vicieux comme ça ;)

:bieres:
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 06/05/2017 14:19 Ansierra117
Un nouveau projet proposé dans le cadre du programme Futur Vertical Lift : le MV-22E d'attaque

Malheureusement je ne suis pas abonné à Aviationweek :(
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 06/05/2017 16:29 Jericho

Ansierra117 a écrit

Malheureusement je ne suis pas abonné à Aviationweek :(
Gageons que Nico2 saura nous en dire plus sur ce projet… :D
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 21/05/2017 11:27 Nico2
C'est l'occasion de mettre un peu à jour ce topic :) :

Déjà au passage, je renvoie cet article d'Opex 360 contenant des informations intéressantes :

Vers une capacité de ravitaillement en vol et d’alerte avancée pour les MV-22 Osprey des Marines

(…) des études sont en cours pour améliorer la puissance de feu de cet appareil, qui, selon les phases de vol, peut se comporter comme un hélicoptère ou un avion. Ainsi, en 2016, le général Jon Davis, le chef de l’aviation de l’USMC, avait expliqué que le MV-22 serait susceptible de mettre en oeuvre des missiles air-sol AGM-176 Griffin et AGM-114 Hellfire ainsi que des bombes à guidage laser GPS GBU-44/B Viper Strike. En outre, il était aussi envisagé d’intégrer une nacelle de guerre électronique ALQ-231 Intrepid Tiger et des capteurs pour recueillir du renseignement.

Mais pour l’USMC, d’autres applications mériteraient d’être étudiées. En 2013, Bell et Boeing avaient planché sur une version « ravitailleur » du V-22 Osprey. (…) D’après John Parker, un responsable de chez Boeing, les travaux pour aboutir à cette nouvelle version du V22 Osprey, appelée VARS (V-22 Aerial Refueling System) sont en bonne voie et devraient aboutir en 2019-2020, avec la mise en service de cet appareil à bord des navires d’assaut amphibie [utilisés par] l’USMC.

- Concernant le MV-22 E, je crois qu'il s'agit d'une version gunship du MV-22, projetée depuis un moment déjà.

Je tacherais de me renseigner sur le sujet, n'étant pas non plus abonné à AW.
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 07/08/2018 10:23 Nico2
Nouvelles commandes pour cet appareil :

V-22 Osprey : Un contrat de 4Md$ pour 58 appareils

Boeing et Bell produiront au cours des cinq prochaines années 58 V-22 dont 14 MV-22B pour les Marines, un CV-22B pour l'US Air Force, quatre MV-22B pour le Japon et 39 CMV-22B pour l'US Navy.

Le CMV-22B est une nouvelle version de l'appareil convertible destinée à l'US Navy. Il remplacera progressivement les C-2 Greyhound. Appareil utilisé pour les missions logistiques entre la terre et les porte-avions de l'US Navy.
Re: Bell/Boeing V22 Osprey & consorts à 07/08/2018 21:47 d9pouces
Sait-on quelles sont les différences par rapport au xV-22B actuels ?
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires