Rappels

Histoire de l'appareil

Alors que le Tu-16 entrait à peine en service, l'Armée Rouge lança un nouveau programme pour lui trouver un successeur, à cause notamment de la faiblesse du rayon d'action des premières versions et de l'apparition des chasseurs supersoniques.
De son côté, Tupolev étudiait depuis 1949 la possibilité d'un bombardier supersonique, et il fut autorisé le 17 mai 1954 à construire l'appareil n° 98. Construit en 1955 par l'usine n° 156, il fit son premier vol à Zhukovski en septembre de l'année suivante, notamment à cause des moteurs Al-7 dont la conception fut plus longue que prévue. L'équipage, constitué de 3 membres, était placé en tandem : le navigateur dans le nez vitré, le pilote dans le cockpit et le bombardier juste derrière le pilote, avec deux petits hublots latéraux.

Malgré des performances respectables, les missiles stratégiques intéressèrent davantage l'État-Major et Khrouchtchev ; le programme fut donc abandonné alors qu'un seul prototype avait été construit. L'appareil fut alors transformé en 1959 pour les essais du missile air-air K-80 et renommé Tu-98LL (Letayouchia Laboratoria, laboratoire volant). Le 21 novembre 1960, le pilote abîma l'appareil à l'atterrissage d'un vol de routine et l'avion ne fut jamais réparé.

Suivant certaines sources, un second appareil aurait également participé aux tests, sans que cela puisse être confirmé.

Cependant, sa conception inspira fortement celle de l'intercepteur lourd Tu-28 « Fiddler ». Enfin, certaines sources de l'époque y font référence en tant que Yak-42.


Texte de D9pouces, avec son aimable autorisation.

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Tupolev Tu-98 (OTAN : Backfin) voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 39 000 kg (85 980 lbs)
  • Surface alaire : 87,5 m² (941,842 sq. ft)
  • Hauteur : 8,063 m (26,453 ft)
  • Envergure : 17,274 m (56,673 ft)
  • Longueur : 32,055 m (105,167 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 2 440 km (1 516 mi, 1 317 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 750 m (41 831 ft)
  • Vitesse maximale HA : 1 365 km/h (848 mph, 737 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 445,714 kg/m² (91,29 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Lyulka AL-7F
  • Puissance unitaire : 6 800 kgp (67 kN, 14 991 lbf), 9 000 kgp (88 kN, 19 842 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Tupolev Tu-98 Backfin à 22/09/2010 13:57 d9pouces
Bon, pas grand-chose à dire sur cet appareil qui n'a pas connu un succès foudroyant (probablement à cause de Krouchtchev).


Alors que le Tu-16 entrait à peine en service, l'Armée Rouge lança un nouveau programme pour lui trouver un successeur, à cause notamment de la faiblesse du rayon d'action des premières versions et de l'apparition des chasseurs supersoniques. De son côté, Tupolev étudiait depuis 1949 la possibilité d'un bombardier supersonique, et il fut autorisé le 17 mai 1954 à construire l'appareil n° 98. Construit en 1955 par l'usine n° 156, il fit son premier vol à Zhukovski en septembre de l'année suivante, notamment à cause des moteurs Al-7 dont la conception fut plus longue que prévue.
Malgré des performances respectables, les missiles stratégiques intéressèrent davantage l'État-Major et Khroutchev ; le programme fut donc abandonné alors qu'un seul prototype avait été construit. L'appareil fut alors transformé en 1959 pour les essais du missile air-air K-80 et renommé Tu-98LL (Letayouchia Laboratoria, laboratoire volant). Le 21 novembre 1960, le pilote abîma l'appareil à l'atterrissage d'un vol de routine et l'avion ne fut jamais réparé.
Suivant certaines sources, un second appareil aurait également participé aux tests, sans que cela puisse être confirmé.
Cependant, sa conception inspira fortement celle de l'intercepteur lourd Tu-28 « Fiddler ».


Sa fiche sur le site
Re: Tupolev Tu-98 Backfin à 22/09/2010 17:11 Clansman
J'ai l'impression qu'il a du aussi servir de base au Tu-22.

2 photos et un court article
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:54, modifié le . ©AviationsMilitaires