Rappels

Histoire de l'appareil

Le Tu-123 Yastreb (faucon, en russe) fut un des premiers drones de reconnaissance soviétiques : il est entré en service en 1964.

Dans la seconde moitié des années 1950, les USA et l'URSS travaillaient sur des missiles de croisière à longue portée pour la frappe nucléaire. Aucun d'entre eux ne semble être entré en service opérationnel cependant.

Tupolev proposa par exemple le Tu-121, dont la conception démarra en 1957 et qui vola pour la première fois en 1959. Cet appareil, entièrement construit en métal et dont le fuselage était un grand réservoir de carburant, devait atteindre une vitesse de 2000 km/h, une altitude de 50 km et une cible à 4000 km. Mais son gros problème venait de la résistance à la chaleur, problème qui ne fut résolu que dans les années 1980 avec le programme de la navette spatiale Bourane.

Trop ambitieux, concurrencé par le R-12 (SS-4 Sandal), le Tu-121 ne fut construit qu'à un exemplaire. Le programme fut abandonné officiellement le 5 février 1960 en faveur des IRBM (Intermediate-Range Ballistic Missiles, missiles balistiques à moyenne portée).

Cependant, Tupolev eut rapidement l'idée d'en dériver un drone de reconnaissance à hautes performances, le DBR-1, capable de Mach 2 et d'une autonomie de 3200 km. Il fut accepté officiellement le 16 août 1960 et Tupolev le désigna I123K, puis Tu-123. Les prototypes commencèrent les premiers vols dès 1961. Le bureau d'étude termina ses tests en septembre 1961, et l’État soviétique en décembre 1963.

L'entrée en service se fit le 23 mai 1964. Le Tu-123 se présentait comme une pointe de flèche, avec des ailes delta et un empennage horizontal. La philosophie de sa conception le rapprochait du D-21 américain, sauf qu'il était lancé du sol grâce à deux fusées PRD-52 de 80000 kgp chacun. Il était catapulté à partir d'un camion lourd, un SARD-1 dérivé du MAZ-537. Un semi-remorque SURD-1 servait pour le démarrage et le KARD-1S servait au contrôle de l'engin. Le Tu-123 emportait 4 caméras ou appareils photographiques (un AFA-41/20M et 3 AFA-54/100M), disposés en position oblique et verticale, et un équipement de renseignement électronique SRS-6RD “Romb-4A”.

Le Tu-123 n'était pas conçu pour être réutilisable : sa charge utile était parachutée pour être récupérée. Il était propulsé par un Tumansky KR15-300 de 10000 kgp (15000 avec réchauffe, pendant 9 secondes) qui servira d'ailleurs de base au moteur du MiG-25.

52 exemplaires furent construits par l'usine n°64 de Voronej de 1964 à 1972. Il fut déployé sur la frontière ouest de l'URSS, et s'est révélé brillant lors d'exercices, simulant des missiles Pershing pour le compte de la force aérienne soviétique. Des Tu-123 accomplirent quelques missions au-dessus de l'Europe de l'Ouest si l'on en croit certaines rumeurs. Il fut concurrencé, puis remplacé par le MiG-25R de reconnaissance, et retiré du service en 1979.

L'impossibilité de récupérer un Tu-123 entier pour le réutiliser mena au Tu-139 "Yastreb 2", dont l'étude commença en 1964. Un premier vol fut effectué à la fin des années 1960. Le Tu-139 se caractérisait par une aile ogivale et un train tricycle. L'atterrissage nécessitait un énorme parachute, mais pouvait se faire sur des terrains non préparés. Quelques exemplaires furent construits. Le projet fut cependant abandonné en faveur des versions de reconnaissance du MiG-25 et il n'y eut aucune production en série.

D'autres projets furent envisagés, comme le Tu-123P piloté, le Tu-123M servant de drone-cible, un Tu-123 propulsé par un statoréacteur et capable de Mach 4 ou encore un autre doté d'un moteur nucléaire. Un seul exemplaire survécut et fut exposé au musée de Moscou à Khodynka, en plein air. Il fut ferraillé en septembre 2002.

Versions référencées

  • Tupolev Tu-123 : Version de base. 52 exemplaires.
  • Tupolev Tu-139 : Version récupérable en entier, quelques prototypes.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Tupolev Tu-123 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 35 610 kg (78 507 lbs)
  • Masse à vide : 11 450 kg (25 243 lbs)
  • Hauteur : 4,78 m (15,682 ft)
  • Envergure : 8,41 m (27,592 ft)
  • Longueur : 27,84 m (91,339 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 3 200 km (1 988 mi, 1 728 nm)
  • Plafond opérationnel : 22 800 m (74 803 ft)
  • Vitesse maximale HA : 2 700 km/h (1 678 mph, 1 458 kts)

Motorisation

  • 1 réacteur Tumansky KR-15
  • Puissance unitaire : 10 000 kgp (98 kN, 22 046 lbf), 15 000 kgp (147 kN, 33 069 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Tu-123 Yastreb, le père des drones Soviétiques ? à 15/04/2010 17:06 Vigi
On sait assez peu de choses sur ce drone de reconnaissance, également connu sous la désignation de DBR-1, cet appareil est donné avec les capacités suivantes:
Rayon d'action: 4000 km
Plafond pratique: 19 à 22 000 m
Vitesse: 2 700 km/h

On sait également qu'il servit de base pour les drone Tupolev 141 et 143.

Maigres infos

L'ami Wiki
Re: Tu-123 Yastreb, le père des drones Soviétiques ? à 15/04/2010 17:10 Polo
http://www.youtube.com/watch?v=SJtCrsuVkj8

Je suis surpris par l'avancée technologique soviétique (sur les américains) dans le domaine des drones pour l'époque. :o
Re: Tu-123 Yastreb, le père des drones Soviétiques ? à 15/04/2010 17:18 d9pouces
Les Américains avaient bien bossé le sujet pendant la guerre du Viêt-nam (par exemple les drones D-21A et B, lancés depuis le B-52 ou le SR-71, mais il y en a eu beaucoup d'autres), et ils ont tout perdu juste après… Cependant, ils se sont réveillés avant les Russes en achetant israélien avant de faire les leurs.
Re: Tu-123 Yastreb, le père des drones Soviétiques ? à 15/04/2010 19:32 Nanimo
Quasi le double des dimensions du D21, m'a vraiment l'air d'un gros "missile" !

La vidéo est sympa, par contre va falloir recruter un traducteur russe sur AMN :)
Re: Tu-123 Yastreb, le père des drones Soviétiques ? à 13/08/2014 08:17 Clansman
On sait assez peu de choses sur ce drone de reconnaissance

Et bien, on en sait un peu plus désormais !




Le Tu-123 Yastreb (faucon, en russe) fut un des premiers drones de reconnaissance soviétiques : il est entré en service en 1964.

Dans la seconde moitié des années 1950, les USA et l'URSS travaillaient sur des missiles de croisière à longue portée pour la frappe nucléaire. Aucun d'entre eux ne semble être entré en service opérationnel cependant.

Tupolev proposa par exemple le Tu-121, dont la conception démarra en 1957 et qui vola pour la première fois en 1959. Cet appareil, entièrement construit en métal et dont le fuselage était un grand réservoir de carburant, devait atteindre une vitesse de 2000 km/h, une altitude de 50 km et une cible à 4000 km. Mais son gros problème venait de la résistance à la chaleur, problème qui ne fut résolu que dans les années 1980 avec le programme de la navette spatiale Bourane.

Trop ambitieux, concurrencé par le R-12 (SS-4 Sandal), le Tu-121 ne fut construit qu'à un exemplaire. Le programme fut abandonné officiellement le 5 février 1960 en faveur des IRBM (Intermediate-Range Ballistic Missiles, missiles balistiques à moyenne portée).

Cependant, Tupolev eut rapidement l'idée d'en dériver un drone de reconnaissance à hautes performances, le DBR-1, capable de Mach 2 et d'une autonomie de 3200 km. Il fut accepté officiellement le 16 août 1960 et Tupolev le désigna I123K, puis Tu-123. Les prototypes commencèrent les premiers vols dès 1961. Le bureau d'étude termina ses tests en septembre 1961, et l’État soviétique en décembre 1963.

L'entrée en service se fit le 23 mai 1964. Le Tu-123 se présentait comme une pointe de flèche, avec des ailes delta et un empennage horizontal. La philosophie de sa conception le rapprochait du D-21 américain, sauf qu'il était lancé du sol grâce à deux fusées PRD-52 de 80000 kgp chacun. Il était catapulté à partir d'un camion lourd, un SARD-1 dérivé du MAZ-537. Un semi-remorque SURD-1 servait pour le démarrage et le KARD-1S servait au contrôle de l'engin. Le Tu-123 emportait 4 caméras ou appareils photographiques (un AFA-41/20M et 3 AFA-54/100M), disposés en position oblique et verticale, et un équipement de renseignement électronique SRS-6RD “Romb-4A”.

Le Tu-123 n'était pas conçu pour être réutilisable : sa charge utile était parachutée pour être récupérée. Il était propulsé par un Tumansky KR15-300 de 10000 kgp (15000 avec réchauffe, pendant 9 secondes) qui servira d'ailleurs de base au moteur du MiG-25.

52 exemplaires furent construits par l'usine n°64 de Voronej de 1964 à 1972. Il fut déployé sur la frontière ouest de l'URSS, et s'est révélé brillant lors d'exercices, simulant des missiles Pershing pour le compte de la force aérienne soviétique. Des Tu-123 accomplirent quelques missions au-dessus de l'Europe de l'Ouest si l'on en croit certaines rumeurs. Il fut concurrencé, puis remplacé par le MiG-25R de reconnaissance, et retiré du service en 1979.

L'impossibilité de récupérer un Tu-123 entier pour le réutiliser mena au Tu-139 "Yastreb 2", dont l'étude commença en 1964. Un premier vol fut effectué à la fin des années 1960. Le Tu-139 se caractérisait par une aile ogivale et un train tricycle. L'atterrissage nécessitait un énorme parachute, mais pouvait se faire sur des terrains non préparés. Quelques exemplaires furent construits. Le projet fut cependant abandonné en faveur des versions de reconnaissance du MiG-25 et il n'y eut aucune production en série.

D'autres projets furent envisagés, comme le Tu-123P piloté, le Tu-123M servant de drone-cible, un Tu-123 propulsé par un statoréacteur et capable de Mach 4 ou encore un autre doté d'un moteur nucléaire. Un seul exemplaire survécut et fut exposé au musée de Moscou à Khodynka, en plein air. Il fut ferraillé en septembre 2002.




http://en.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-121

http://en.wikipedia.org/wiki/Tupolev_Tu-123

http://www.vectorsite.net/twdrn_16.html#m2

http://shvachko.net/teller/?p=1416

http://survincity.com/2012/02/russian-drone-tu-123-hawk/

http://www.globalsecurity.org/military/world/russia/tu-123.htm

http://www.kamov.net/russian-aircraft/tupolev-tu-123/

http://www.airwar.ru/enc_e/spy/tu123.html

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=Tupolev%20Tu-123&distinct_entry=true
Re: Tu-123 Yastreb, le père des drones Soviétiques ? à 13/08/2014 20:37 Nico2
Merci Clans. :)
Re: Tu-123 Yastreb, le père des drones Soviétiques ? à 14/08/2014 07:14 Clansman
De rien !

La fiche sur le site

Pas de photos libres de droits, malheureusement. Pour voir la bête, il faudra consulter les liens ou la vidéo.
Re: Tu-123 Yastreb, le père des drones Soviétiques ? à 14/08/2014 18:43 Ansierra117
Je le note, je verrai si je le vois quand j'irai à Monino.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:54, modifié le . ©AviationsMilitaires