Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Entraînement
  • Constructeur : drapeau Temco
  • 15 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

En 1952, l'US Air Force lança un concours destiné à lui procurer un appareil d'entraînement à réaction. La société Temco (Texas Engineering and Manufacturing Company), basée à Dallas, proposa son modèle 51, officiellement baptisé Pinto. Celui-ci était un appareil biplace en tandem, monoréacteur et à ailes médianes. Il était équipé de sièges éjectables, d'aérofreins, d'un réacteur Continental J69-T-9, un Turboméca Marboré construit sous licence.

Le prototype effectua son vol inaugural le 26 mars 1956. Hélas, il perdit la compétition, son concurrent étant le T-37. Ses caractéristiques de vol étaient globalement bonnes, mais il était sous-motorisé. Il n'était pas armé.

Il fut cependant envoyé au Naval Air Test Center de Patuxent River, et évalué en même temps que le Beech T-34 Mentor. Le 26 juin 1956, l'US Navy commanda 14 appareils, nommés TT-1. Son but était de se procurer une petite série d'appareils, aptes à démontrer qu'on pouvait dispenser un cursus "tout-réacteur". Les 14 appareils furent construits jusqu'en 1957 et Ils entrèrent en service à Pensacola. Ce fut sur un TT-1 qu'E. R. Clark fut le premier élève à être lâché en solo sur avion à réaction, en mars 1959, sans jamais avoir volé sur avion à hélice.

La carrière du TT-1 fut extrêmement brève : dès lors qu'on avait démontré qu'un cursus "tout-réacteur" était viable, les TT-1 n'avaient plus d'utilité pour l'US Navy. Dès la fin de 1960, les appareils furent retirés du service et revendus comme surplus.

En 1968, l'un d'eux fut racheté par Allen Paulson, le président d'American jet Industries. Il le remotorisa avec un CJ-610-6 de 2850 lbf, la version civile du J85. La poussée avait été multipliée par 3, pour un poids supplémentaire de seulement 9,1 kg. La capacité de carburant passait à 320 gallons. La vitesse maximale passa à 550 mph (345 auparavant), celle de croisière à 400 mph. La vitesse ascensionnelle était de 3000 mètres par minute et la course de décollage de 150 m. Le cockpit, l'hydraulique, l'avionique, furent modernisés et les entrées d'air redessinées. Cela donna le Super-Pinto, ou T-610. Il vola pour la première fois le 28 juin 1968. AJI tenta de le vendre comme un appareil d'attaque légère et de contre-guérilla, sans succès. Peut-être aussi n'avait-il pas les moyens de le produire.

La force aérienne des Philippines se montra cependant intéressée et racheta le prototype, ainsi que les plans et les droits de production. Elle envisageait de le produire elle-même sous la désignation T-610 Cali. Cela ne s'est jamais fait, mais le prototype est encore conservé au musée de la force aérienne, à Villamor Air Base.

Aujourd'hui, il resterait 7 appareils, dont 4 Super-Pinto.

Versions référencées

  • Temco TT-1 Pinto : Version de série, 14 exemplaires.
  • Temco Super-Pinto : Version remotorisée avec un J85.
  • Temco T-610 Cali : Super Pinto destiné à être construit aux Philippines, un prototype.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Temco TT-1 Pinto voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 962 kg (4 325 lbs)
  • Surface alaire : 13,94 m² (150,05 sq. ft)
  • Hauteur : 3,08 m (10,1 ft)
  • Envergure : 9 m (30 ft)
  • Longueur : 9,418 m (30,9 ft)

Performances

  • Endurance maximale : 1,5 h
  • Distance franchissable : 724 km (450 mi, 391 nm)
  • Plafond opérationnel : 9 815 m (32 200 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 9,662 m/s (31,7 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 555 km/h (345 mph, 300 kts)
  • Charge alaire, au décollage : 140,73 kg/m² (28,824 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Continental J69-T-9
  • Puissance unitaire : 299 kgp (2,94 kN, 660 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
Temco TT-1 Pinto à 05/03/2011 16:27 Clansman
En 1952, l'US Air Force lança un concours destiné à lui procurer un appareil d'entraînement à réaction. La société Temco (Texas Engineering and Manufacturing Company), basée à Dallas, proposa son modèle 51, officiellement baptisé Pinto. Celui-ci était un appareil biplace en tandem, monoréacteur et à ailes médianes. Il était équipé de sièges éjectables, d'aérofreins, d'un réacteur Continental J69-T-9.

Le prototype effectua son vol inaugural le 26 mars 1956. Hélas, il perdit la compétition, son concurrent étant le T-37. Ses caractéristiques de vol étaient globalement bonnes, mais il était sous-motorisé. Il n'était pas armé.

Il fut cependant envoyé au Naval Air Test Center de Patuxent River. Le 26 juin 1956, l'US Navy commanda 14 appareils, nommés TT-1. Son but était de se procurer une petite série d'appareils, apte à démontrer qu'on pouvait dispenser un cursus "tout-réacteur". Les 14 appareils furent construits jusqu'en 1957 et Ils entrèrent en service à Pensacola. Ce fut sur un TT-1 qu'E. R. Clark fut le premier élève à être lâché en solo sur avion à réaction, sans jamais avoir volé sur avion à hélice.

La carrière du TT-1 fut extrémement brève : dès lors qu'on avait démontré qu'un cursus "tout-réacteur" était viable, les TT-1 n'avaient plus d'utilité pour l'US Navy. Dès la fin de 1960, les appareils furent retirés du service et revendus comme surplus.

En 1968, l'un d'eux fut racheté par Allen Paulson, le président de California Airmotive/American jet Industries. Il le remotorisa avec un CJ-610. La poussée avait été multipliée par 3, pour un poids supplémentaire de seulement 9,1 kg. Le TT-1 démontrait un bon potentiel pour des missions COIN, mais la société était dans l'impossibilité de le produire en série.

Ezell Aviation alla plus loin : elle remotorisa le Pinto avec un J85 de 2850 lbf et augmenta la capacité de carburant à 320 gallons. La vitesse maximale passa à 550 mph (345 auparavant), celle de croisière à 400 mph. La vitesse ascensionnelle était de 3000 mètres par minute et la course de décollage de 150 m. Le cockpit, l'hydraulique, l'avionique, furent modernisés et les entrées d'air redessinées. Cela donna le Super-Pinto.

Aujourd'hui, il resterait 7 appareils, dont 4 Super-Pinto.


http://en.wikipedia.org/wiki/Temco_TT_Pinto

http://www.warbirdalley.com/pinto.htm

http://wn.com/Temco_TT_Pinto

http://www.aero-web.org/specs/temco/tt-1.htm

http://minijets.org/typo3/index.php?id=100

http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/tt-1.htm

http://www.aviastar.org/air/usa/temco_pinto.php

http://www.probertencyclopaedia.com/I_TEMCO_MODEL_51.HTM


Celui-là, doit pas y en avoir beaucoup qui connaissaient. Pour ma part, je l'ai découvert très récemment.
Re: Temco TT-1 Pinco à 05/03/2011 17:32 ciders
C'était le concurrent du Tweet ? Je me disais bien qu'il y avait un air de famille avec le T-37.

Mais sinon, effectivement, je n'avais jamais entendu parler de cet appareil. :)
Re: Temco TT-1 Pinto à 06/03/2011 09:48 Clansman
La fiche sur le site

Joli appareil, mais il lui aurait fallu 2 réacteurs.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:54, modifié le . ©AviationsMilitaires