Rappels

Histoire de l'appareil

Le N-156 de Northrop donna lieu à 2 appareils distincts : le F-5 qui fut dérivé du N-156F, et le T-38 qui provenait du N-156T. Ce dernier fut dessiné par Edgar Schmued. L'US Air Force s'y intéressa dès 1956 et commanda 3 YT-38, redésignés YT-38A.

Le prototype effectua son vol inaugural le 10 mars 1959. 2 moteurs différents furent testés. Les essais se déroulèrent manifestement bien et l'appareil fut sélectionné pour remplacer le T-33 et épauler le T-37. Bien que très proche du F-5, il s'en distingue par l'absence d'apex de voilure. Il est de construction semi-monocoque, la structure étant principalement en alliage d'aluminium.

L'avion entra en service le 17 mars 1961 au sein de l'USAF, dans la version T-38A. Cette version fut construite à 1139 exemplaires. Ce fut le premier avion d'entraînement supersonique, et il battit 4 records de vitesse ascensionnelle en 1962. Il est en effet capable de monter à 30000 pieds en une minute. Les pilotes de l'USAF effectue 105 heures sur cet appareil avant de passer à l'entraînement opérationnel. Certains d'entre eux sont spécifiquement destinés à l'entraînement des équipages d'U-2 (9th Reconnaissance Wing de Beale AFB, en Californie) ou le furent pour les F-117 du 49th Fighter Wing de Holloman AFB, au Nouveau Mexique. Ces exemplaires particuliers arboraient une livrée noire. Le SAC l'utilisa pour former les équipages de B-1, B-52, SR-71, KC-135 et KC-10.

L'US Navy l'utilisa au sein des unités Agressors (5 exemplaires), puis de l'US Naval Test Pilot School de Patuxtent River, afin de former les pilotes d'essais. Les 10 exemplaires qu'elle possède arborent une livrée rouge et blanche.

La NASA utilisa 32 T-38A(N) pour l'entraînement de ses astronautes ou comme avion d'accompagnement, des navettes spatiales par exemple. Elle espère en posséder encore 16 en 2015. 10 appareils connurent des accidents, tuant 4 apprentis astronautes et 2 pilotes de la NASA.

Il équipa la patrouille des Thunderbirds avec 6 appareils à partir de 1974, après le choc pétrolier de 1973. Cependant, un accident survenu le 18 janvier 1982 lors d'un vol d'entraînement et provoquant la mort de 4 pilotes entraîna son remplacement par le F-16 la même année.

Le T-38A fut décliné en plusieurs sous-variantes : l'AT-38A destiné à l'entraînement aux armes (quelques T-38A modifiés), le DT-38A directeur de drônes et utilisé par l'US Navy, le NT-38A destiné aux essais en vol (quelques T-38A modifiés), le QT-38A (des T-38A convertis en drônes-cibles). Boeing en possède également un exemplaire, servant d'avion d'accompagnement pour ses prototypes.

L'AT-38B était spécifiquement destiné à l'entraînement au tir. Il est équipé d'une caméra de tir et d'un point d'emport ventral, qui lui permet d'emporter une nacelle canon, des roquettes ou des bombes d'entraînement. Il est utilisé par l'Air Education and Training Command pour former les équipages de F-15, F-16, A-10, et du F-111 lorsque ce dernier était en service.

En 1984, le programme Pacer Classic fut lançé. Il visait à rallonger la durée de vie des cellules en remplaçant les sièges éjectables, les longerons, les trains d'atterrissages, les commandes de vol, les freins, les verrières et même les ailes. Il fallut aussi changer les moteurs, les nouveaux donnant 19 % de puissance en plus, et moderniser l'avionique (par l'ajout d'écrans multifonctions, d'un HUD, d'un GPS, d'un système de navigation inertielle, d'un TCAS). Cela donna naissance au T-38C Talon II et à l'AT-38C, qui furent livrés à partir de juillet 2002 et entrèrent en service en 2003. 509 T-38A et B furent portés à ce standard. Il sert à former les pilotes de F-15, F-16, F-22, B-1 et A-10.

Le T-38 fut vendu à l'exportation : en Allemagne (qui les garde basés aux Etats-Unis et même sous cocarde américaine. Elle en a encore 35), en Corée du Sud (achetés d'occasion en 1999, ils sont remplacés par le T-50), au Portugal (12 appareils de 1977 à 1993, remplacés par les Alpha Jet), à Taïwan (qui en possède encore 40) et en Turquie (qui en a encore 67).

1187 exemplaires furent construits de 1961 à 1972. Il associa hautes performances et facilité de maintenance. Il est impliqué dans l'entraînement conjoint des pilotes de l'OTAN, à Sheppard AFB. Plus de 60000 pilotes furent formés sur le T-38. L'appareil connut 189 accidents, entraînant la mort de 138 personnes. En mai 2008, la flotte de T-38 fut brièvement clouée au sol après 2 accidents. Ces deux accidents n'avaient pas de cause commune. L'USAF compte utiliser ses T-38C au-delà de 2020 : en 2008, elle en comptait 546. Cependant, des civils commencent à en posséder.

L'USAF a commencé à définir les spécifications du futur remplaçant du T-38 en 2003. Le programme, baptisé T-X, sera officiellement lancé lors de l'année fiscale 2017. L'entrée en service du vainqueur se fera en 2023 ou 2024. Une commande de 350 appareils est envisagée, commande qui pourrait aller jusqu'à 1000 exemplaires.  Bien que l'appel d'offres ne soit pas encore officiellement lancé, il y a déjà des prétendants : le T-50 sud-coréen proposé par Lockheed-Martin, le M-346 italien présenté par General Dynamics et le Hawk T2 présenté par Northrop-Grumman. Le 6 décembre 2013, Boeing et Saab annoncèrent qu'ils allaient présenter un appareil neuf, conçu et construit spécialement pour ce concours.

Versions référencées

  • Northrop T-38A : Version de série initiale. 1139 exemplaires.
  • Northrop T-38A(N) : Version spécifique à la NASA.
  • Northrop T-38C : Version modernisée. 509 T-38A et B modifiés.
  • Northrop T-38M : Version modernisée par TAI des T-38A turcs. 68 exemplaires modifiés.
  • Northrop AT-38A : Version d'entraînement au tir. Quelques T-38A modifiés.
  • Northrop AT-38B : Version d'entraînement au tir.
  • Northrop DT-38A : Version servant de poste de contrôle de drones. Quelques T-38A modifiés.
  • Northrop NT-38A : Version servant de banc d'essais en vol. Quelques T-38 modifiés.
  • Northrop QT-38A : Version du T-38A dronisée pour servir de cible volante.

Pays exploitant actuellement cet appareil

Anciens pays utilisateurs

Northrop T-38A voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 5 670 kg (12 500 lbs)
  • Masse à vide : 3 266 kg (7 200 lbs)
  • Surface alaire : 16 m² (170 sq. ft)
  • Hauteur : 3,92 m (12,861 ft)
  • Envergure : 7,7 m (25,262 ft)
  • Longueur : 14,14 m (46,391 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 1 835 km (1 140 mi, 991 nm)
  • Plafond opérationnel : 15 240 m (50 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 170,7 m/s (560,039 ft/s)
  • Mach maximal HA : Mach 1,3
  • Vitesse maximale HA : 1 381 km/h (858 mph, 746 kts)
  • Charge alaire, à vide : 206,785 kg/m² (42,353 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 359,002 kg/m² (73,529 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs General Electric J85-GE-5A
  • Puissance unitaire : 1 216 kgp (12 kN, 2 680 lbf), 1 746 kgp (17 kN, 3 850 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.
Enregistré - dépassé depuis son enregistrement 7
Enregistré - supprimé après changements du code sportif 5

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
T-38 Talon à 11/03/2011 14:19 Clansman
Le N-156 de Northrop, donna lieu à 2 appareils distincts : le F-5 qui fut dérivé du N-156F, et le T-38 qui provenait du N-156T. Ce dernier fut dessiné par Edgar Schmued. L'US Air Force s'y intéressa dès 1956 et commanda 3 YT-38, redésignés YT-38A.

Le prototype effectua son vol inaugural le 10 mars 1959. 2 moteurs différents furent testés. Les essais se déroulèrent manifestement bien et l'appareil fut sélectionné pour remplacer le T-33 et épauler le T-37. Bien que très proche du F-5, il s'en distingue par l'absence d'apex de voilure. Il est de construction semi-monocoque, la structure étant principalement en alliage d'aluminium.

L'avion entra en service le 17 mars 1961 au sein de l'USAF, dans la version T-38A. Cette version fut construite à 1139 exemplaires. Ce fut le premier avion d'entraînement supersonique, et il battit 4 records de vitesse ascensionnelle en 1962. Il est en effet capable de monter à 30000 pieds en une minute. Les pilotes de l'USAF effectue 105 heures sur cet appareil avant de passer à l'entraînement opérationnel. Certains d'entre eux sont spécifiquement destinés à l'entraînement des équipages d'U-2 (9th Reconnaissance Wing de Beale AFB, en Californie) ou le furent pour les F-117 du 49th Fighter Wing de Holloman AFB, au Nouveau Mexique. Ces exemplaires particuliers arboraient une livrée noire. Le SAC l'utilisa pour former les équipages de B-1, B-52, SR-71, KC-135 et KC-10.

L'US Navy l'utilisa au sein des unités Agressors (5 exemplaires), puis de l'US Naval Test Pilot School de Patuxtent River, afin de former les pilotes d'essais. Les 10 exemplaires qu'elle possède arborent une livrée rouge et blanche.

La NASA utilisa 32 T-38A(N) pour l'entraînement de ses astronautes ou comme avion d'accompagnement, des navettes spatiales par exemple. Elle espère en posséder encore 16 en 2015. 10 appareils connurent des accidents, tuant 4 apprentis astronautes et 2 pilotes de la NASA.

Il équipa la patrouille des Thunderbirds avec 6 appareils à partir de 1974, après le choc pétrolier de 1973. Cependant, un accident survenu le 18 janvier 1982 lors d'un vol d'entraînement et provoquant la mort de 4 pilotes entraîna son remplacement par le F-16 la même année.

Le T-38A fut décliné en plusieurs sous-variantes : l'AT-38A destiné à l'entraînement aux armes (quelques T-38A modifiés), le DT-38A directeur de drônes et utilisé par l'US Navy, le NT-38A destiné aux essais en vol (quelques T-38A modifiés), le QT-38A (des T-38A convertis en drônes-cibles). Boeing en possède également un exemplaire, servant d'avion d'accompagnement pour ses prototypes.

L'AT-38B était spécifiquement destiné à l'entraînement au tir. Il est équipé d'une caméra de tir et d'un point d'emport ventral, qui lui permet d'emporter une nacelle canon, des roquettes ou des bombes d'entraînement. Il est utilisé par l'Air Education and Training Command pour former les équipages de F-15, F-16, A-10, et du F-111 lorsque ce dernier était en service.

En 1984, le programme Pacer Classic fut lançé. Il visait à rallonger la durée de vie des cellules en remplaçant les sièges éjectables, les longerons, les trains d'atterrissages, les commandes de vol, les freins, les verrières et même les ailes. Il fallut aussi changer les moteurs, les nouveaux donnant 19 % de puissance en plus, et moderniser l'avionique (par l'ajout d'écrans multifonctions, d'un HUD, d'un GPS, d'un système de navigation inertielle, d'un TCAS). Cela donna naissance au T-38C Talon II et à l'AT-38C, qui furent livrés à partir de juillet 2002 et entrèrent en service en 2003. 509 T-38A et B furent portés à ce standard. Il sert à former les pilotes de F-15, F-16, F-22, B-1 et A-10.

Le T-38 fut vendu à l'exportation : en Allemagne (qui les garde basés aux Etats-Unis et même sous cocarde américaine. Elle en a encore 35), en Corée du Sud (achetés d'occasion en 1999, ils sont remplacés par le T-50), au Portugal (12 appareils de 1977 à 1993, remplacés par les Alpha Jet), à Taïwan (qui en possède encore 40) et en Turquie (qui en a encore 67).

1187 exemplaires furent construits de 1961 à 1972. Il associa hautes performances et facilité de maintenance. Il est impliqué dans l'entraînement conjoint des pilotes de l'OTAN, à Sheppard AFB. Plus de 60000 pilotes furent formés sur le T-38. L'appareil connut 189 accidents, entraînant la mort de 138 personnes. En mai 2008, la flotte de T-38 fut brièvement clouée au sol après 2 accidents. Ces deux accidents n'avaient pas de cause commune. L'USAF compte utiliser ses T-38C jusqu'en 2020 : en 2008, elle en comptait 546. Cependant, des civils commencent à en posséder.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_T-38_Talon

http://www.avionslegendaires.net/northrop-t-38-talon.php

http://en.wikipedia.org/wiki/Northrop_T-38_Talon

http://www.af.mil/information/factsheets/factsheet.asp?id=126

http://www.fas.org/programs/ssp/man/uswpns/air/trainer/t38.html

http://www.warbirdalley.com/t38.htm

http://www.airforce-technology.com/projects/t-38/

http://www.nasa.gov/missions/research/T-38.html


Et la fiche sur le site

Si vous avez plus de précisions sur les pays utilisateurs, je prends. :)
T-38 Talon à 12/04/2012 19:25 stanak
Image
Image
Re: T-38 Talon à 16/04/2012 21:04 d9pouces
Tiens, je connaissais en gros l'histoire du T-38, mais je n'avais jamais vu les AT-38. Par contre, je n'ai rien sur les pays utilisateurs, vu que j'ai surtout des bouquins sur l'URSS :D
Houston TX 2014 à 16/11/2014 20:36 stanak
T-38N de la NASA
Image
Re: T-38 Talon à 17/11/2014 22:11 Nico2
Miam ! :)

Un régal ton retour…
Barksdale 2014 à 26/11/2014 20:56 stanak
T-38A USAF
du 394th CTS
unité d'entrainement des pilotes de B-2
Image
Re: T-38 Talon à 28/11/2014 19:29 Nico2
Ah ! Après le Texas, la Louisiane…

Merci stanak :) .
Re: T-38 Talon à 01/12/2014 10:18 d9pouces
Très sympa en noir !
Columbus 2014 à 02/12/2014 21:52 stanak
T-38C USAF
du 50th FTS
Image
Re: T-38 Talon à 03/12/2014 07:27 Nico2
Chic un autre :) .
Re: T-38 Talon à 15/12/2014 14:37 d9pouces
Encore un Aggressor, j'imagine ?
Re: T-38 Talon à 15/12/2014 17:10 stanak
les aggressors de l'USAF n'ont que des F-16 (basé à Nellis/Las Vegas)
Re: T-38 Talon à 15/12/2014 19:38 d9pouces
Ok. Du coup, je suis un peu surpris par le camo peu standard.
Re: T-38 Talon à 03/01/2017 07:44 stanak
T-38A
US Navy
Image
Re: T-38 Talon/Taiwan à 15/01/2019 17:47 stanak
AT-38B
aux couleurs de la RoCAF
Image
28 T-38A loués à l'USAF de 1972 à 1975
40 T-38A loués à l'USAF de 1995 à 1998
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:54, modifié le . ©AviationsMilitaires