Rappels

Histoire de l'appareil

Le T-33 intéressa rapidement la Navy, qui s'équipait elle aussi d'avions à réaction. Il fut d'ailleurs utilisé tel quel par l'US Navy, sous la dénomination T-33B puis TV-2. Seulement, il était impossible de l'utiliser sur porte-avions.

Lockheed décida de sa propre initiative de concevoir un T-33 navalisé. Ce fut le projet L-245, désigné T2V Seastar par la Navy. Ce n'était pas un simple T-33 auquel on aurait rajouté une crosse, mais un avion à la cellule revue et corrigée.

La queue fut redessinée, la cellule renforcée, l'avionique adaptée aux opérations navales, le siège arrière surélevé. La cellule, légèrement raccourcie, fut traitée afin de résister à la corrosion. Une arête dorsale fut rajoutée afin d'améliorer la stabilité longitudinale. Toutes ces modifications permirent de baisser la vitesse d'approche. Les bidons d'ailes n'étaient plus largables et le réacteur était un Allison J33.

L'appareil effectua son premier vol le 15 décembre 1953 et la Navy en passa immédiatement commande. Il entra en service le 27 mai 1957 au Naval Air Advanced Training Command à Corpus Christi . Il fut construit à 150 exemplaires, dans une seule version : le T2V-1. Dès 1958, la Navy initia la procédure qui visait à accomplir tout l'entraînement sur jet. L'US Marine Corps en acquit également quelques exemplaires. En 1962, il fut rebaptisé T-1A. Il fut plus tard remplacé par le T-2 Buckeye, mais resta en service jusque dans les années 1970.

Sa carrière fut cependant écourtée, à cause de problèmes de maintenance. Au moins un exemplaire est conservé au Pima Air & Space Museum.

Versions référencées

  • Lockheed L-245 : Désignation constructeur du Lockheed T-1 SeaStar.
  • Lockheed T-1A T2V-1 : Unique version de série, 150 exemplaires.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Lockheed T-1A T2V-1 voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 7 636 kg (16 835 lbs)
  • Masse à vide : 5 427 kg (11 964 lbs)
  • Surface alaire : 22 m² (240 sq. ft)
  • Hauteur : 4,06 m (13,32 ft)
  • Envergure : 13,06 m (42,848 ft)
  • Longueur : 11,75 m (38,55 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 1 561 km (970 mi, 843 nm)
  • Plafond opérationnel : 12 192 m (40 000 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 32 m/s (105 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 933 km/h (580 mph, 504 kts)
  • Charge alaire, à vide : 243,399 kg/m² (49,852 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 342,472 kg/m² (70,144 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Allison J33-A-24
  • Puissance unitaire : 2 767 kgp (27 kN, 6 100 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
T-1A SeaStar à 05/03/2011 13:55 Clansman
A ne pas confondre avec le T-1 Jayhawk.


Le T-33 intéressa rapidement la Navy, qui s'équipait elle aussi d'avions à réaction. Il fut d'ailleurs utilisé tel quel par l'US Navy, sous la dénomination TV-2. Seulement, il était impossible de l'utiliser sur porte-avions.

Lockheed décida de sa propre initiative de concevoir un T-33 navalisé. Ce fut le projet L-245, désigné T-33B puis T2V Seastar par la Navy. Ce n'était pas un simple T-33 auquel on aurait rajouté une crosse, mais un avion à la cellule revue et corrigée.

La queue fut redessinée, la cellule renforcée, l'avionique adaptée aux opérations navales, le siège arrière surélevé. La cellule, légèrement raccourcie, fut traitée afin de résister à la corrosion. Une arête dorsale fut rajoutée afin d'améliorer la stabilité longitidunale. Toutes ces modifications permirent de baisser la vitesse d'approche. Les bidons d'ailes n'étaient plus largables et le réacteur était un Allison J33.

L'appareil effectua son premier vol le 15 décembre 1953 et la Navy en passa immédiatement commande. Il entra en service le 27 mai 1957 au Naval Air Advanced Training Command à Corpus Christi . Il fut construit à 150 exemplaires, dans une seule version : le T2V-1. Dès 1958, la Navy initia la procédure qui visait à accomplir tout l'entraînement sur jet. En 1962, il fut rebaptisé T-1A. Il fut plus tard remplacé par le T-2 Buckeye, mais resta en service jusque dans les années 1970.

Sa carrière fut cependant écourtée, à cause de problèmes de maintenance. Au moins un exemplaire est conservé au Pima Air & Space Museum.

http://en.wikipedia.org/wiki/T2V_SeaStar

http://www.facebook.com/pages/T2V-SeaStar/113578068691589

http://www.aero-web.org/specs/lockheed/t-1a.htm

http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/t-33.htm


Sa fiche sur le site
Re: T-1A SeaStar à 05/03/2011 15:58 d9pouces
Tiens, encore un appareil que je ne connaissais pas… Cependant, on ne peut pas dire que celui-ci aura marqué l'histoire, contrairement à son T-33 de parent. Je trouve que le siège arrière surélevé ne lui va pas si mal, finalement :)
Re: T-1A SeaStar à 05/03/2011 16:57 Clansman
Oui, il a un look sympa, un peu plus moderne que le T-33.
Pima (AZ, USA) à 08/06/2013 14:56 stanak
T-1A
US Navy
Image
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires