Rappels

Histoire de l'appareil

Le Fuji T-1 fut le premier appareil à réaction conçu et construit par le Japon depuis la 2e guerre mondiale. Il s'agissait d'un avion d'entraînement avancé, inspiré du F-86 Sabre construit sous licence. Les Japonais furent un des plus gros utilisateurs du Sabre, qui se prêtait assez bien à une transformation en biplace.

Dès 1953, le Japon décida de faire revivre son industrie aéronautique. Fuji fut chargé de développer son propre réacteur, le JO-1, puis un appareil conçu autour de ce réacteur. L'appareil, alors désigné T1F1, fut commandé à sept exemplaires, dont le premier vol devait intervenir en 1957.

Le réacteur JO-1 effectua ses premiers essais en 1954, et aboutit rapidement à une version plus perfectionnée : le J3. Les tests de ce derniers commencèrent en juillet 1956. Mais la décision de transférer le J3 à la société Ishikiwajima-Harima retarda tout le programme.

Le prototype du T1F1, alors propulsé par un Orpheus, effectua son vol inaugural le 19 janvier 1958. Un autre prototype fut construit, ainsi que 4 appareils de présérie.

La première version de série fut d'abord désignée T1F2, puis T-1A. Il était propulsé par un Bristol Siddeley Orpheus Mk 805, dont la puissance avait été abaissé à 4000 lbf. Bien que de taille similaire au F-86, le T-1A était deux fois plus léger, et l'Orpheus était encore trop puissant. 40 exemplaires furent construits et il entra en service en mai 1960. Son nom officiel, Hatsutaka (jeune faucon), ne fut jamais utilisé.

La seconde version, désignée T-1B, était propulsée par un Ishikawajima-Harima J3-3. Ce moteur était moins puissant, 2650 lbf. 20 exemplaires furent construits, dont le premier vola en mai 1960. Les livraisons commencèrent en 1961. Extérieurement, il était identique au T-1A.

Il fut envisagé de remotoriser les T-1 avec une version plus puissante du J3, le J3-7 de 3090 lbf. Bien que 3 T-1B furent convertis, la décision fut annulée. Une telle version aurait porté le nom de T-1C.

L'appareil était armé d'une mitrailleuse de 12,7 mm dans le nez et équipé de 2 points d'emport. Il pouvait emporter des réservoirs largables de 100 Imp Gallons, des bombes de 750 livres, voire des missiles Sidewinder. Dans la pratique, il vola désarmé et servit uniquement à l'entraînement avancé, équipé des seuls réservoirs largables.

66 exemplaires furent construits jusqu'en mai 1963, utilisés uniquement par l'armée de l'air japonaise. Ils furent retirés du service en 1999, remplacés par le T-4. Au moins 2 exemplaires ont survécu et sont exposés, au musée d'aviation de Tokorozawa et à l'usine Subaru à Ōta.

Versions référencées

  • Fuji T1F1 : Prototypes et présérie du Fuji T-1, respectivement 2 et 4 appareils.
  • Fuji T-1A Hatsutaka : Version initiale de série, propulsée par un Orpheus. 40 exemplaires.
  • Fuji T-1B : Version propulsée par un J3-3, 20 exemplaires.
  • Fuji T-1C : Version propulsée par un J3-7, 3 T-1B modifiés.

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Anciens pays utilisateurs

Fuji T-1A Hatsutaka voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 5 000 kg (11 023 lbs)
  • Masse à vide : 2 420 kg (5 335 lbs)
  • Surface alaire : 22,22 m² (239,174 sq. ft)
  • Hauteur : 4,08 m (13,386 ft)
  • Envergure : 10,5 m (34,449 ft)
  • Longueur : 12,12 m (39,764 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 620 km/h (385 mph, 335 kts)
  • Distance franchissable : 1 860 km (1 156 mi, 1 004 nm)
  • Plafond opérationnel : 14 400 m (47 244 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 33 m/s (108 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 925 km/h (575 mph, 499 kts)
  • Charge alaire, à vide : 108,911 kg/m² (22,307 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 225,023 kg/m² (46,088 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 1 réacteur Bristol-Siddeley Orpheus 805
  • Puissance unitaire : 1 814 kgp (18 kN, 4 000 lbf)

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Forum

Sujet complet »
Fuji T-1 à 21/03/2011 12:50 Clansman
Le Fuji T-1 fut le premier appareil à réaction conçu et construit par le Japon depuis la 2e guerre mondiale. Il s'agissait d'un avion d'entraînement avancé, inspiré du F-86 Sabre construit sous licence. Les Japonais furent un des plus gros utilisateurs du Sabre, qui se prêtait assez bien à une transformation en biplace.

Dès 1953, le Japon décida de faire revivre son industrie aéronautique. Fuji fut chargé de développer son propre réacteur, le JO-1, puis un appareil conçu autour de ce réacteur. L'appareil, alors désigné T1F1, fut commandé à sept exemplaires, dont le premier vol devait intervenir en 1957.

Le réacteur JO-1 effectua ses premiers essais en 1954, et aboutit rapidement à une version plus perfectionnée : le J3. Les tests de ce derniers commencèrent en juillet 1956. Mais la décision de transférer le J3 à la société Ishikiwajima-Harima retarda tout le programme.

Le prototype du T1F1, alors propulsé par un Orpheus, effectua son vol inaugural le 19 janvier 1958. Un autre prototype fut construit, ainsi que 4 appareils de présérie.

La première version de série fut d'abord désignée T1F2, puis T-1A. Il était propulsé par un Bristol Siddeley Orpheus Mk 805, dont la puissance avait été abaissé à 4000 lbf. Bien que de taille similaire au F-86, le T-1A était deux fois plus léger, et l'Orpheus était encore trop puissant. 40 exemplaires furent construits et il entra en service en mai 1960. Son nom officiel, Hatsutaka (jeune faucon), ne fut jamais utilisé.

La seconde version, désignée T-1B, était propulsée par un Ishikawajima-Harima J3-3. Ce moteur était moins puissant, 2650 lbf. 20 exemplaires furent construits, dont le premier vola en mai 1960. Les livraisons commencèrent en 1961. Extérieurement, il était identique au T-1A.

Il fut envisagé de remotoriser les T-1 avec une version plus puissante du J3, le J3-7 de 3090 lbf. Bien que 3 T-1B furent convertis, la décision fut annulée. Une telle version aurait porté le nom de T-1C.

L'appareil était armé d'une mitrailleuse de 12,7 mm et équipé de 2 points d'emport. Il pouvait emporter des réservoirs largables de 100 Imp Gallons, des bombes de 750 livres, voire des missiles Sidewinder. Dans la pratique, il vola désarmé et servit uniquement à l'entraînement avancé.

66 exemplaires furent construits jusqu'en mai 1963, utilisés uniquement par l'armée de l'air japonaise. Ils furent retirés du service en 1999, remplacés par le T-4. Au moins 2 exemplaires ont survécu et sont exposés, au musée d'aviation de Tokorozawa et à l'usine Subaru à Ōta.


La fiche sur le site


http://en.wikipedia.org/wiki/Fuji_T-1

http://www.combataircraft.com/en/Military-Aircraft/Fuji/T-1/

http://www.vectorsite.net/avf86_3.html#m6

http://www.aviastar.org/air/japan/fuji_hatsutaka.php
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:54, modifié le . ©AviationsMilitaires