Rappels

  • Premier vol :
  • Missions : Essais en vol
  • Constructeur : drapeau drapeau Sukhoï
  • Code OTAN : Firkin
  • Nom de projet : S-37
  • 4 appareils construits (cellules neuves)

Histoire de l'appareil

A la fin de la seconde guerre mondiale, les soviétiques capturèrent au moins un Ju-287, un bombardier à ailes en flèche inversée. Il en résultat une étude approfondie sur les avantages d'une telle aile, en particulier une plus grande agilité aux vitesses transsoniques, une vitesse de décrochage moins élevée et une facilité à voler à des angles d'incidence très élevés. En revanche, elle était certainement plus difficile à construire, et peut se révéler fragile structurellement.

Ce n'est qu'en 1983 que les VVS lancèrent un programme de démonstrateur à ailes inversées. Le projet fut confié à Sukhoï, largement assisté par le TsAGI. Il conçut alors le S-37 (S étant l'abréviation du mot russe Strelovidnoe krylo, pour "aile en flèche"). Mais lorsque l'URSS s'effondra et cessa de financer le projet, Sukhoï continua à y travailler, tout en le finançant sur fonds propres.

Le S-37 est à peu près aussi gros que les Su-27, dont il reprenait plusieurs éléments tels que la pointe avant, les dérives et le train d'atterrissage. Mais outre les ailes inversées, il comportait également une soute interne à missiles, ainsi que de la possibilité d'emporter un radar. Bien que pur démonstrateur, il était relativement facile d'en faire un chasseur opérationnel.

Le S-37 fut construit en matériaux composites (13% du poids) en aluminium et alliages de titane, et il semble que ses ailes soient repliables afin de pouvoir le placer dans les hangars russes. Ces mêmes ailes sont construites à 90% en matériaux composites. Comme son prédécesseur le Su-37, il dispose de 3 plans horizontaux : des canards entièrement mobiles à l'avant, les ailes inversées et des empennages d'envergure très réduites par ailleurs. Ces 3 plans en faisaient un avion particulièrement instable. Deux cônes de queue, de chaque côté de la tuyère, ont une longueur inégale : celui de gauche, le plus court, contient un radar arrière, tandis que celui de droite, plus allongé, loge un parachute de frein.

Il dispose également de CDVE, de moteurs Aviadvigatel D-30F6 avec poussée vectorielle avec un débattement de =/- 20°. Le pilote dispose d'un siège éjectable incliné à 60°, afin de mieux encaisser les G.

Le vol inaugural eut lieu le 25 septembre 1997, entre les mains d'Igor Votintsev. 4 prototypes furent construits en tout. La première partie des essais eut lieu entre janvier 2000 et décembre 2001.

Les tests démontrèrent qu'il disposait en effet d'une grande agilité, notamment en dogfight, une plus grande résistance au décrochage, une plus grande autonomie en vitesse subsonique, une plus grande stabilité à haut angle d'incidence, une vitesse de décrochage plus faible, et des distances de décollage et d'atterrissage plus courtes. Il supportait des facteurs de charge de 9 G. En revanche, il ne put jamais dépasser Mach 1,6 même à haute altitude.

Le S-37 servit avant tout de démonstrateur pour la Russie, pour les CDVE et les matériaux composites. Il fut surnommé officiellement Berkut (Aigle doré).
Sukhoï lui donna la désignation Su-47 en 2002, peut-être afin de le vendre comme chasseur, soit en Russie soit à l'export. L'armement qu'il aurait alors pu emporter aurait compris un canon GsH-30-1 de 30 mm, des missiles air-air R-77, R-77PD, R-73, K-74 sous 14 points d'emport (dont 6 à 8 sous les voilures), des missiles Kh-29T, Kh-29L, Kh-59M, Kh-31P, Kh-31A et des bombes KAB-500 et KAB-1500.

Mais le Su-47 ne fut jamais produit en série. Les S-37 construits servirent (et servent encore) de bancs d'essais pour de nouvelles technologies, développées pour les nouveaux Su-35BM et T-50.


Texte de Ciders, avec son aimable autorisation

Versions référencées

Pays exploitant actuellement cet appareil

  • Aucun pays utilisateur n'a été enregistré.

Sukhoï Su-47 (OTAN : Firkin) voir la fiche complète

Principales caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 35 000 kg (77 162 lbs)
  • Masse à vide : 16 375 kg (36 101 lbs)
  • Surface alaire : 61,87 m² (665,963 sq. ft)
  • Hauteur : 6,3 m (20,669 ft)
  • Envergure : 15,16 m (49,738 ft)
  • Longueur : 22,6 m (74,147 ft)

Performances

  • Distance franchissable : 3 300 km (2 051 mi, 1 782 nm)
  • Plafond opérationnel : 1 800 m (5 906 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 233 m/s (764 ft/s)
  • Mach maximal BA : Mach 1,16
  • Mach maximal HA : Mach 1,6
  • Charge alaire, à vide : 264,668 kg/m² (54,208 lbs/sq. ft)
  • Charge alaire, au décollage : 565,702 kg/m² (115,865 lbs/sq. ft)

Motorisation

  • 2 réacteurs Lyulka AL-37FU
  • Puissance unitaire : 7 598 kgp (75 kN, 16 750 lbf), 14 515 kgp (142 kN, 32 000 lbf) avec post-combustion

Records FAI enregistrés

Liste des records enregistrés pour cet appareil par la Fédération Aéronautique Internationale.

Aucun record n'a été enregistré pour cet appareil.

Accidents enregistrés

  • Aucun Accident n'a été enregistré pour cet appareil.

Numéros de serie

Images

Images

Média externes

Forum

Sujet complet »
à 03/10/2006 22:08 Ex-Totor Le Blero
S'il a l'avionique d'un Su-37, pourquoi ne pas commencer a le produire en serie?
Concernant sa manoeuvrabilité, la poussée vectorielle doit pouvoir arranger ça.
à 03/10/2006 22:13 Clansman

Totor Le Blero a écrit

S'il a l'avionique d'un Su-37, pourquoi ne pas commencer a le produire en serie?[/quote:3c305]

Une simple question de budget, Totor.

Peut-être aussi que ça n'a jamais été autre chose qu'un démonstrateur comme le X-29.
à 03/10/2006 22:15 Ex-Totor Le Blero
C'est sur qu'avec 15 tonnes a vide…
Et serait-il aussi furtif qu'un Raptor?
à 04/10/2006 16:51 Ex-MiG-31
Non car les russes pensent que la furtivité n'est jamais totale, ils ont des réstrictions budgétaires et Sukhoï a bien vu que le MiG 1.44 a mis de trop de nouveau truc dans son avion donc ils ont dû se dire que ce n'est pas la peine (même si ça reste très pratique).
à 04/10/2006 19:19 little boy
depuis la visite du ministre indien des affaires extérieurs et de la défense Jaswant Singh, l'inde pourrait entrer dans le développement du SU-47.

la russie éspère que celle-ci soit d'accord de débourser le milliard de dollars qui manque pour finir le développement.

mais le consortium mené par sukhoi veut en faire un simple démonstrateur, afin de raffiner le prochain concept d'avion à flèche inversée.

ce que relie "la rubrique défense du jane hebdomadaire" : "on s'attend à ce que le SU-47 prépare le terrain pour la futur armée de l'air tactique.

cette avion à pour acronyme PAK ou projet 701.
il sera plus grand qu'un MiG-29 et plus petit qu'un Su-27. il est prévu pour être de la taille du JSF.

le prototype du PAK fera son premier décollage en 2006 et en 2010 l'avion sera prêt pour la production de série.
les premières livraisons, pour les forces armées russes et pour l'exportation, seraient possibles en 2011-12.

en effet après recherche la russie prépare un appareil où les concepteurs russes projettent de généraliser les liaisons de transmission de données qui permettront au transfert d'information tactique à partir de l'avion.

le PAK sera équipé d'un canon commandé par ordinateur mobile et pourra emporter tous les missiles air-air et tactiques russes.

les radars comporteront l'antenne à réseaux de dipoles et active, les sondes optronoic et un système d'indication de cible monté sur casque.

selon le Jane, le PAK est la première étape pour l'Armée de l'Air russe vers la rationalisation de sa force aérienne.

à l'avenir, la Russie développera un avion de frappe nucléaire léger basé sur le YAK-130 ou MIG-À et l'avion de frappe nucléaire lourd SU-271B.

yak-130:
http://www.aircraftdesign.com/yak.jpg

l'Inde, par son investissement dans le PAK se permettra assurément l'accès aux nouvelles technologies aérospatiales. :?

mais celà reste à définir car le développement et la construction de cet appareil s'élevera à environ 20 milliards de dollars.

donc pour recentrer le sujet, le SU-37 doit-il rester un démonstrateur au risque de dilapider le budget pour le futur appareil? :?

ou faut-il compter sur l'appui de l'inde et ainsi produire le SU-47 pour se doter d'un appareil digne des F-22 américains. :roll:
à 04/10/2006 19:24 Pilou
Bonne question.
Le Raptor sera une super arme, qui a de fortes chances de rester uniquement sous la bannière étoilée. Donc créer un équivalent, proposable à l'export, serait d'une part une manière de contrecarrer les Raptor US, mais également de se faire des sous avec l'export. D'ailleurs, sur un tel projet, je suis surpris que la Chine n'apparaisse pas.
à 04/10/2006 19:32 Ex-Scytales

little boy a écrit

depuis la visite du ministre indien des affaires extérieurs et de la défense Jaswant Singh, l'inde pourrait entrer dans le développement du SU-37.

la russie éspère que celle-ci soit d'accord de débourser le milliard de dollars qui manque pour finir le développement.

mais le consortium mené par sukhoi veut en faire un simple démonstrateur, afin de raffiner le prochain concept d'avion à flèche inversée.

(…)[/quote:dc584]

C'est donc bien du S47 que parle l'article, et non du Su-37, qui est un Su-35 avec réacteur à poussée vectorielle?
à 04/10/2006 19:34 little boy
de plus la russie n'a pas vraiment de complexe à avoir avec sa technologie et donc peut avoir un ciblage plus large à l'exportation, ce que le F-22 ne peut se targuer de faire (sous couvert de secret défense).

doter ses appareils d'une technologie moindre permet d'une part de réduire les coûts et de les vendres plus facilement.

de là à dire que celà est fait exprès, je ne m'avançerai pas. :roll:

EDIT: [quote:bdbc9]C'est donc bien du S47 que parle l'article[/quote:bdbc9]

celui là même. :wink:
à 11/10/2006 21:31 Ex-Dalius07
J'ai remarqué un truc sur le Berkut , pourquoi les 2 plots blanc de chaque coté des reacteur n'ont pas la meme taille ?

http://berkut.aircity.org/galerie/12.jpg
à 11/10/2006 21:54 Ex-MoX

Dalius07 a écrit

J'ai remarqué un truc sur le Berkut , pourquoi les 2 plots blanc de chaque coté des reacteur n'ont pas la meme taille ?

http://berkut.aircity.org/galerie/12.jpg[/quote:cd625]

D'apres les suppositions que j'ai lu, ca serait un couple radar arriere / missile arriere :)

Enjoy :lol:

On pourrait aussi penser plus vraisemblablement au logement pour les parachutes mais cela n'explique pas convenablement l'asymetrie.
Re: à 09/02/2010 23:54 Ex-spad XIII

lacatapulte a écrit

Il faut également surtout souligner que la flèche inversé ne date pas d'hier (X-29) mais a été inventé par les ingénieurs allemands de chez Junkers pendant la Seconde Guerre Mondiale !!!
Donc c'est effectivement révolutionnaire, mais pas si récent que cela !!!

lacatapulte :D

en effet avec le junkers ju-287 . bombardier , enfin prototype , qui était un sacre bricolage , mélange de heinkel he -177 (le fuselage) , de junkers he-188 (empennage) ,junkers ju-352 (trains principales ) boeing b-24 !!!' (train avant)
seule l aile en fleche inversé était " d origine .."
il eut beaucoup de probleme de motorisation ( debut des moteurs a reactions) mais il reussi quand meme a voler.
2 prototypes ont été construits juste avant …l arrivé des russes …
Re: Le SU-47 Berkut à 10/02/2010 10:34 ciders
Et devinez ce qu'est devenu ce Ju après la guerre. Il a été transféré avec ses ingénieurs en Union Soviétique, et le programme s'est poursuivi plusieurs années.
Re: Le SU-47 Berkut à 30/01/2013 16:33 Clansman
D9, prépare ton Gordon. :bonnet:


A la fin de la seconde guerre mondiale, les soviétiques capturèrent au moins un Ju-287, un bombardier à ailes en flèche inversée. Il en résultat une étude approfondie sur les avantages d'une telle aile, en particulier une plus grande agilité aux vitesses transsoniques, une vitesse de décrochage moins élevée et une facilité à voler à des angles d'incidence très élevés. En revanche, elle était certainement plus difficile à construire, et peut se révéler fragile structurellement.

Ce n'est qu'en 1983 que les VVS lancèrent un programme de démonstrateur à ailes inversées. Le projet fut confié à Sukhoï, largement assisté par le TsAGI. Il conçut alors le S-37 (S étant l'abréviation du mot russe Strelovidnoe krylo, pour "aile en flèche"). Mais lorsque l'URSS s'effondra et cessa de financer le projet, Sukhoï continua à y travailler, tout en le finançant sur fonds propres.

Le S-37 est à peu près aussi gros que les Su-27, dont il reprenait plusieurs éléments tels que la pointe avant, les dérives et le train d'atterrissage. Mais outre les ailes inversées, il comportait également une soute interne à missiles, ainsi que de la possibilité d'emporter un radar. Bien que pur démonstrateur, il était relativement facile d'en faire un chasseur opérationnel.

Le S-37 fut construit en matériaux composites (13% du poids) en aluminium et alliages de titane, et il semble que ses ailes soient repliables afin de pouvoir le placer dans les hangars russes. Ces mêmes ailes sont construites à 90% en matériaux composites. Comme son prédécesseur le Su-37, il dispose de 3 plans horizontaux : des canards entièrement mobiles à l'avant, les ailes inversées et des empennages d'envergure très réduites par ailleurs. Ces 3 plans en faisaient un avion particulièrement instable. Deux cônes de queue, de chaque côté de la tuyère, ont une longueur inégale : celui de gauche, le plus court, contient un radar arrière, tandis que celui de droite, plus allongé, loge un parachute de frein.

Il dispose également de CDVE, de moteurs Aviadvigatel D-30F6 avec poussée vectorielle avec un débattement de =/- 20°. Le pilote dispose d'un siège éjectable incliné à 60°, afin de mieux encaisser les G.

Le vol inaugural eut lieu le 25 septembre 1997, entre les mains d'Igor Votintsev. 4 prototypes furent construits en tout. La première partie des essais eut lieu entre janvier 2000 et décembre 2001.

Les tests démontrèrent qu'il disposait en effet d'une grande agilité, notamment en dogfight, une plus grande résistance au décrochage, une plus grande autonomie en vitesse subsonique, une plus grande stabilité à haut angle d'incidence, une vitesse de décrochage plus faible, et des distances de décollage et d'atterrissage plus courtes. Il supportait des facteurs de charge de 9 G. En revanche, il ne put jamais dépasser Mach 1,6 même à haute altitude.


Le S-37 servit avant tout de démonstrateur pour la Russie, pour les CDVE et les matériaux composites. Il fut surnommé officiellement Berkut (Aigle doré). En revanche, le code OTAN "Firkin" lui est attribué par erreur, l'OTAN ne donnant plus de code aux avions russes depuis la chute de l'URSS. Cette erreur persiste encore pour bon nombre d'avions.

Sukhoï lui donna la désignation Su-47 en 2002, peut-être afin de le vendre comme chasseur, soit en Russie soit à l'export. L'armement qu'il aurait alors pu emporter aurait compris un canon GsH-30-1 de 30 mm, des missiles air-air R-77, R-77PD, R-73, K-74 sous 14 points d'emport (dont 6 à 8 sous les voilures), des missiles X-29T, X-29L, X-59M, X-31P, X-31A et des bombes KAB-500 et KAB-1500.

Mais le Su-47 ne fut jamais produit en série. Les S-37 construits servirent (et servent encore) de bancs d'essais pour de nouvelles technologies, développées pour les nouveaux Su-35BM et T-50.




http://fr.wikipedia.org/wiki/Soukho%C3%AF_Su-47_Berkut

http://www.avionslegendaires.net/sukhoi-su-47-berkut.php

http://red-stars.org/spip.php?article82

http://en.wikipedia.org/wiki/Sukhoi_Su-47

http://www.fighter-planes.com/info/s37.htm

http://www.airforce-technology.com/projects/s37/

http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=Sukhoi%20Su-47%20Berkut%20%28S-37%29&distinct_entry=true
Re: Le SU-47 Berkut à 30/01/2013 16:44 glwpatton
l en résultat une étude approfondie sur les avantages d'une telle aile, en particulier une plus grande agilité aux vitesses transsoniques, une vitesse de décrochage moins élevée et une facilité à voler à des angles d'incidence très élevés. En revanche, elle était certainement plus difficile à construire, et peut se révéler fragile structurellement.

Je croyais qu'il y avait aussi une furtivité accrus comparée à une flèche classique (schématiquement les ondes radar sont piégée entre le fuselage et l'aile) ? Vrai ou faux ?
Re: Le SU-47 Berkut à 30/01/2013 16:48 Clansman
Alors là, la furtivité du Berkut… Il avait peut-être des éléments furtifs, mais j'ai rien trouvé de vraiment probant à ce sujet. Dans le doute, j'ai préféré m'abstenir d'en parler. :S
Re: Le SU-47 Berkut à 30/01/2013 16:50 glwpatton
c'est plus à la géométrie de l'aile que à l'avion entier que je faisait référence.

Mais bon si pas de source alors le néant :ange:
Re: Le SU-47 Berkut à 30/01/2013 19:38 Clansman
Comme pour beaucoup d'autres fiches, j'ai du me tourner vers des sources anglaises, langue que je ne maîtrise pas parfaitement. Il est possible que des choses m'aient échappées. C'est pour ça que j'apprécie toujours des retours.

Le Su-47 avait des éléments furtifs, mais je ne sais pas si l'aile en flèche inversée en fait partie. Et à ce que j'ai compris, ce n'était pas, pour les Russes, l'élément primordial à tester, mais les matériaux composites et les CDVE.

Quoiqu'il en soit, c'est avec le YF-23 un appareil que j'aime beaucoup pour sa gueule. :D

La fiche sur le site
Re: Le SU-47 Berkut à 30/01/2013 20:38 d9pouces
Je vais sortir les Gordon qui traitent du sujet, je suis sûr qu'il y aura toujours une info ou deux ^^
Re: Le SU-47 Berkut à 02/03/2015 00:01 m4v
Il y a un truc qui me chagrine avec cet avion:

ICI (Wikipédia Fr) on dit qu'il a une vitesse élevée et ils affichent même Mach 2.35

tandis que LA (Wikipédia anglais) on nous dit que non, limité au début à Mach 1.6 avant de nous dire qu'elle a été augmentée à Mach 1.8 / Mach 2.2 …

Wikipédia c'est cool surtout quand ca ne donne pas les mêmes statistiques d'une langue à l'autre. :S

La fiche du site dit pas plus de Mach 1.6 …
Re: Le SU-47 Berkut à 02/03/2015 09:00 Jericho

m4v a écrit

Il y a un truc qui me chagrine avec cet avion:

ICI (Wikipédia Fr) on dit qu'il a une vitesse élevée et ils affichent même Mach 2.35

tandis que LA (Wikipédia anglais) on nous dit que non, limité au début à Mach 1.6 avant de nous dire qu'elle a été augmentée à Mach 1.8 / Mach 2.2 …

Wikipédia c'est cool surtout quand ca ne donne pas les mêmes statistiques d'une langue à l'autre. :S

La fiche du site dit pas plus de Mach 1.6 …
Merci pour cette remarque, m4v… et en russe il est donné à Mach 2. :roll:

Lorsqu'on fait les fiches, on ne se fie pas trop à Wikipedia, sauf si on peut contrôler les sources annoncées, ce qui n'est pas toujours le cas. Il y a souvent des différences entre les différentes langues (j'essaie toujours de regarder dans la langue du constructeur: parfois c'est une simple traduction de l'anglais, mais parfois c'est aussi plus fourni avec des sources intéressantes). De plus, il y a aussi régulièrement des erreurs qu'on repère en comparant les chiffres annoncés avec ceux des fiches techniques des constructeurs.

En ce qui concerne le Berkut, si les chiffres retenus sont ceux de Wikipedia en anglais, c'est sûrement parce que cette vitesse semble avoir été atteinte durant les tests, et n'est donc pas une vitesse théorique.
Quand à la limite de vitesse augmentée à Mach 1.8/2.2 en 2013, si mon (pauvre) anglais ne me trompe pas, il est dit qu'en 2014 ces chiffres ne sont pas encore confirmés officiellement par Sukhoi…

Restons donc prudents… :)
Répondre aux messages »
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:54, modifié le . ©AviationsMilitaires