Rappels

  • Constructeur : drapeau General Electric
  • Date de sortie :
  • Type : Canon
Histoire
Le GAU-8/A Avenger est un canon de 30 mm conçu par General Electric. C'est un canon rotatif à sept tubes de type Gatling qui est commandé par un système hydraulique.

Seul, le GAU-8 pèse uniquement 280 kg. C'est lorsque l'on rajoute le système d'alimentation le tambour de munitions plein que l'on atteint sa masse de 1 830 kg. Il mesure 5,931 m de long et le tambour de munitions mesure 88 cm de diamètre et 1,82 m de long.

Le tambour emporte 1174 coups (pour des raisons pratiques : il pourrait contenir 1350 obus) et la vitesse de sortie de canon lorsqu'il tire les obus incendiaires anti-blindage est de 990 m/s (presque équivalent à un fusil d'assaut).

Le chargement standard en munitions anti-blindage est le mélange de deux obus différents s'opérant de la façon suivante :

-4 PGU-13/B Explosif incendiaire (HEI: High Explosive Incendiary) de 360 g l'unité,

-1 PGU-14/B Perceurs de blindage incendiaires (API: Armor Piercing Incendiary) de 425 g unité

-Ainsi de suite jusqu'à remplir le magasin.

L'obus PGU-14/B a un corps léger en aluminium, coulé autour d'un cœur en uranium appauvri (DU: Depleted Uranium)

L'emploi d'aluminium pour les obus au lieu de l'acier ou du laiton traditionnels fut une réelle innovation car pour une munition de même masse, elle permet l'emport de 30% d'obus supplémentaires. La bande reliant les obus et alimentant le canon est elle en plastique afin de limiter l'usure du canon et ainsi de prolonger sa durée de vie.

Initialement, le canon avait un sélecteur permettant de tirer à 2 100 cps/min ou à 4 200 cps/min. Plus tard, la cadence de tir sera fixée à 3900 cps/min. La durée de tir varie de 16,8 à 33,5 secondes selon la cadence sélectionnée.

Le canon est limité à des rafales de une à deux secondes afin d'économiser les munitions et surtout d'éviter une surchauffe qui altèrerait sa durée de vie. L'USAF a demandé une durée de vie minimale pour le canon de 20 000 coups.

Techniquement, il n'y a aucune limitation de la part du constructeur sur la durée d'une rafale. Le pilote pourrait très bien tirer toutes ses munitions en une unique rafale sans endommager le système de tir. En revanche, cette forte cadence de tir maintenue réduirait considérablement la durée de vie des tubes ce qui conduirait à la nécessité d'effectuer de plus nombreuses visites d'inspections et à un remplacement plus tôt.

Le système d'alimentation ne dispose d'aucun lien électronique ce qui permet de réduire la masse et d'éviter tout brouillage potentiel des systèmes.

Les douilles ainsi que les obus non utilisés sont renvoyées dans le tambour afin d'éviter que lors de l'éjection, elles ne percutent la structure de l'appareil et ne l'abîment.

Le GAU-8/A génère un recul de 45 kN soit 4,5 t (pour comparaison, un réacteur du Rafale a 7,5 t de poussée), ce qui est supérieur à la poussée d'un réacteur du A-10 qui est de 40,3kN.

Le canon est placé précisément dans l'axe de l'appareil, légèrement en dessous du centre de gravité et orienté à 2° sous le plan de vol. De plus, chaque tube tire précisément lorsqu'il est aux 9h lorsque l'on regarde le canon de face. Ces dispositions permettent d'éviter des changements en tangage ou en lacet à cause du recul du canon.
Afin de laisser la place au canon, le train d'atterrissage avant a été décalé sur la droite du nez.

Initialement, le A-10 était susceptible d'avoir une coupure moteur à cause des gaz générés par le canon lors du tir. En effet, lorsque le GAU-8 tire, un fort nuage de fumée se forme (dépourvu d'oxygène) et est aspiré par les réacteurs. Lors du premier essai en vol, les moteurs se sont arrêtés à cause de ce phénomène. Ainsi, lors des phases de tir canon, les réacteurs du A-10 sont auto-alimentés en oxygène injecté dans la chambre de combustion.
Caractéristiques
  • Calibre : 30 mm (1,18 in)
  • Nombre de tubes : 7
  • Longueur : 2,9 m (9,501 ft)
  • Masse maximale : 281 kg (619 lbs)
  • Cadence maxi : 4 200
  • Vitesse initiale : 1 052 m/s (3 451 ft/s)
  • Portée maximale : 1 235 m (4 052 ft)

Appareils et nacelles-canon

Forum

Il n'y a pas encore de sujet dédié. En attendant d'en créer un, voici les derniers messsages de la catégorie Questions générales et techniques.
Voir la catégorie complète » Créer un nouveau sujet »
Re: Mise sous cocon à 01/12/2015 21:07 Nico2

little boy a écrit

nous en avions déjà parlé dans un autre topic:

C'est appréciable d'avoir un topic dédié sur le sujet. :)

Index màj.
Re: MOOC autour de l'aviation à 11/01/2016 08:25 glwpatton
Quel avion pour quelle mission, un MOOC proposé par l'ENAC.
j ai trouvé c est des pieces de mirage IIIC à 12/08/2016 11:15 wolfrick
salut a tous
qui pourrais me filer un coup de pouce pour identifier ces pièces d avion que j ai trouvé en foret?
je pense qu il s agit d un appareil allié mais je ne sait pas du tout du quel il s agit, le problème
c est que le crash si s en est un n est pas répertorié… donc pas facile
Image
Image
Image
Image

et cette dernière pièce ou il y a un numéro de série : H152 C01 06 93
Image

voila j espère que vous pourrez m aider, je trouve ça intéressant de pouvoir retrouver le modèle de l avion pour faire éventuellement des recherches par la suite
a plus tard
Re: j ai trouvé c est des pieces de mirage IIIC à 14/08/2016 12:51 wolfrick
donc voila je suis retourné sur zone et j ai retrouvé ces pieces qui sont en fait
des elements de mirage III C.
a prioris il y aurais eu une collision entre deux mirages IIIC le n89 et le n31
par contre qui pourrais m en dire plus sur les circonstances, lieux, etc
a prioris ça ce serait passé en 1979 mais je n arrive pas a trouver grand chose de plus.
j aimerai contacter la BA de rattachement de ces deux appareils afin de savoir si c est pièces les interresses
c est impressionnant de tomber la dessus….
http://img4.hostingpics.net/pics/54624420160813122514.jpg
http://img4.hostingpics.net/pics/13126420160813122503.jpg
http://img4.hostingpics.net/pics/14091520160813122514.jpg
http://img4.hostingpics.net/pics/53623020160813122522.jpg
http://img4.hostingpics.net/pics/42120520160813122522.jpg
http://img4.hostingpics.net/pics/91486020160813122550.jpg
http://img4.hostingpics.net/pics/22720620160813122602.jpg
Re: j ai trouvé c est des pieces de mirage IIIC à 14/08/2016 18:24 iGH
Bonjour,

trouvé ceci sur Wikipédia

"7 novembre 1979 : collision entre 2 Mirage IIIC (31 et 89), Charleville-Mézières, 1 pilote éjecté et blessé, autre pilote?, le Mirage 89 s’écrasa sur une maison, 3 pompiers blessés lors de l'explosion de l'appareil."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Mirage_III
Re: j ai trouvé c est des pieces de mirage IIIC à 15/08/2016 12:51 wolfrick
merci, oui celui la je l avais vu c est ce qui m a permis de connaitre les numéros des mirage,
mais j aimerai en savoir plus et la c est mission impossible ont dirai…
en tout cas c est sympa
Re: j ai trouvé c est des pieces de mirage IIIC à 15/08/2016 16:03 iGH
Il semblerait que le Mirage IIIC n°31 appartenait à l'escadron 2/10 Seine

Image

Edit Nico2. Il convient de mettre en lien les images non libres de droit. ;)
Besoin d'aide pour identifier une pièce à 16/10/2016 21:02 ludo1664
Bonjour tout le monde,
Je m'appelle Ludovic, j'habite Clermont Ferrand.
Voila, mon oncle m'avait donné un objet quand j'étais enfant et m'a dit que c'était un "nez d'avion de chasse" mais ne savait pas de quel avion il s'agit. Il est depuis décédé et j'aimerais connaitre l'histoire de cette objet.
Si les gentils membres de ce forum pouvaient m'aider, je leur en serais reconnaissant.
Je post un maximum de photos pour aider.
Merci d'avance.
Ludovic
Re: Besoin d'aide pour identifier une pièce à 17/10/2016 07:38 ogotaï
Bonjour Ludo1664 (un lien avec la bière ? :hehe: ). Je suis loin d'être un expert, mais ça ressemble furieusement à un tube de pitot, qui sert (en simplifiant) à mesurer la vitesse d'un appareil.

Par exemple,le tube de pitot d'un Mirage F1 (au bout du nez de l'appareil)

D'autres membres, plus pointus que moi, sauront sans doute mieux te répondre.
Re: Besoin d'aide pour identifier une pièce à 20/10/2016 07:41 stanak
quelles dimensions/poids ?
Cheval de bois ? à 23/08/2018 22:37 d9pouces
Je me dis qu'il n'est jamais trop tard pour poser la question :bonnet:

Pour moi, un cheval de bois était quand l'avion dérapait et sortait de la piste à l'atterrissage (en finissant de préférence sur le nez), mais je me dis que finalement je suis peut-être à côté de la plaque.
Re: Cheval de bois ? à 24/08/2018 08:23 Jericho

d9pouces a écrit

Pour moi, un cheval de bois était quand l'avion dérapait et sortait de la piste à l'atterrissage (en finissant de préférence sur le nez)…
… action qui doit avoir lieu proche de l'ennemi: celui-ci déplacera l'avion et l'introduira à l'intérieur de son camp, puis se fera surprendre durant la nuit par les commandos cachés à l'intérieur de l'appareil! Non? Je mélange tout? Ah bon… :bonnet:


Edit: M'suis trompé:
"Une correction faible ou tardive peut amener au tête à queue complet mieux connu sous le nom de « cheval de bois »."
(dans le paragraphe " I : Train classique et train tricycle")
Re: Cheval de bois ? à 24/08/2018 14:14 Clansman
Mais oui, je me posais la question aussi !

Alors j'ai regardé, et si je comprends bien ces sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Avion_%C3%A0_train_classique#Roulage

https://www.pilotes-prives.fr/viewtopic.php?f=8&t=8920

https://forums-fr.ubi.com/showthread.php/43001-Diff%C3%A9rence-entre-un-cheval-de-bois-et-une-mise-en-pyl%C3%B4ne-Forums

Un cheval de bois consiste à déraper sur une roue, au point que l'aile touche la piste, comme ici :

https://www.aerovfr.com/2018/01/quand-les-roues-se-mettaient-de-travers/

Ca peut arriver avec un fort vent de travers. Ca peut déboucher sur une mise en pylône, mais pas forcément.

La mise en pylône, c'est la fameuse position de l'avion sur le nez (l'hélice) et est due essentiellement à un excès de freinage.

Bref : Un bon atterrissage, c'est quand on peut sortir tout seul de l'avion. Un excellent atterrissage, c'est quand l'avion peut servir à nouveau. :mrgreen:

EDIT : pas trouvé de photo de cheval de Troie mis en pylône, désolé.
Re: Cheval de bois ? à 24/08/2018 14:31 Paxwax
Pour moi, un cheval de bois, c'est quand l'avion plante son nez dans le sol. Ça peut avoir plein de causes. En général, ça arrive sur des avions légers, que ce soit suite à un atterrissage où l'avion n'a pas assez relevé le nez avant de toucher le sol, à un équilibrage du fret trop vers l'avant, à un freinage trop brutal (blocage d'une roue par exemple)…

Ça peut même arriver au décollage, sur des avions intrinsèquement mal équilibrés… Le Spitfire, par exemple, avait une tendance dangereuse au cheval de bois, en raison d'un moteur dans le nez très lourd par rapport à la queue (centre d'inertie très à l'avant), et de surfaces de vol plutôt larges qui au moindre déréglage pouvaient facilement faire piquer l'avion.

Edit: Ah! Clansman, tu m'as devancé… Et à lire tes sources, j'aurais en fait confondu entre "mise en pylone" et "cheval de bois"… Je pense ne pas être le seul, j'ai souvent entendu cette expression faire référence au plantage de nez dans le sol…
Re: Cheval de bois ? à 24/08/2018 15:08 Jericho

Paxwax a écrit

…Et à lire tes sources, j'aurais en fait confondu entre "mise en pylone" et "cheval de bois"… Je pense ne pas être le seul, j'ai souvent entendu cette expression faire référence au plantage de nez dans le sol…
Pareil pour moi… ;)
Re: Cheval de bois ? à 24/08/2018 16:19 Clansman
Ah! Clansman, tu m'as devancé… Et à lire tes sources, j'aurais en fait confondu entre "mise en pylone" et "cheval de bois"… Je pense ne pas être le seul, j'ai souvent entendu cette expression faire référence au plantage de nez dans le sol…

Ben pas mieux de mon coté, il a fallu que j'aille vérifier, et apparemment la confusion est courante. Dans un forum que je cite, même le Fana de l'Aviation semble se tromper.

Je pense que la confusion vient du fait qu'un cheval de bois peut mener à une mise en pylône.
Re: Cheval de bois ? à 25/08/2018 16:45 d9pouces
Je confondais un peu les deux, je pense :D

Mais à défaut de me sentir moins bête, je me sens moins seul :bonnet:
Re: Cheval de bois ? à 26/08/2018 22:28 Paxwax

d9pouces a écrit

Mais à défaut de me sentir moins bête, je me sens moins seul :bonnet:

Tu m'ôtes les mots de la bouche! :mrgreen:
Re: Cheval de bois ? à 27/08/2018 09:37 Jericho

Paxwax a écrit

d9pouces a écrit

Mais à défaut de me sentir moins bête, je me sens moins seul :bonnet:

Tu m'ôtes les mots de la bouche! :mrgreen:
Là-dessus aussi… on se sentira moins seul! :bonnet:
Re: L'avenir technologique de l'aviation à 22/11/2018 12:52 Jericho
Ne sachant pas où poster cet article, je déterre ce topic…

Aux USA, des scientifiques sont parvenus à faire voler un mini-avion de 3kg propulsé par vent ionique. Ce type de propulsion consiste à utiliser un champ électrique pour accélérer des ions qui entrent en collision avec l'air, créant un "vent" qui fait avancer l'avion. Silencieux, cet avion possède plusieurs vertus: pas de pièces mobiles pour assurer la propulsion, pas de consommation de carburant, pas d'émissions polluantes. L'énergie électrique utilisée n'a pas de perte d'énergie par conversion et pourrait être couplable à des panneaux photo-voltaïques.
Ils imaginent utiliser cette technologie dans un premier temps pour des drones volant à haute altitude.

Comparaison

Comparer avec :
Texte de , créé le 17 septembre 2014 13:55, modifié le . ©AviationsMilitaires