Rappels

  • Pays : drapeau Royaume-Uni
  • Date de création :
La Fairey Aviation Company Limited est un constructeur d'avion britannique basée à Manchester et à Londres. Fondée en 1915 par Sir Charles Richard Fairey après son départ de Short Brothers, l’entreprise commence par construire des appareils sous licence ou comme sous-traitant d'autre constructeurs aéronautiques. Le premier avion dessiné et construit par Fairey Aviation est l’hydravion de patrouille Fairey Campania qui vole pour la première fois en février 1917. Par la suite, Fairey conçoit de nombreux une utilisation spécifique qui participeront pour beaucoup à l'effort de guerre aéronaval britannique. Après la Seconde Guerre mondiale, Fairey construira également des missiles. 

En 1959, l’entreprise est réorganisée avant que sa branche hélicoptère soit rachetée par Westland en 1960. 

En 1977, le groupe Fairey est placé sous administration judiciaire et nationalisé par le gouvernement. Fairey entre en liquidation peu de temps après. Le groupe est ensuite racheté et revendu plusieurs fois dans les années 1980 et 1990. 

Filiales hors Royaume Uni :
Belgique : Avions Fairey SA est fondée le 27 août 1931 à Gosselies (Charleroi) pour produire des avions Fairey en Belgique. Le personnel de la société quitte la Belgique peu avant l'invasion par les Allemands et y retourne après la guerre pour construire des avions sous licence pour les Forces Aériennes Belges. À cause des ennuis financiers de Fairey à la fin des années 1970, le gouvernement belge rachète Avions Fairey pour préserver son investissement dans les projets des F-16 belges.

Canada : la Fairey Aviation Company of Canada Ltd est fondée en 1948. En mars 1949, la compagnie se charge de la réparation et de l'entretien pour la Royal Canadian Navy, du Supermarine Seafire du Fairey Firefly et plus tard du Hawker Sea Fury. Peu après, elle sera chargée de modifications sur le Grumman Avenger. Peu après la faillite de la compagnie-mère britannique, cette filliale est rachetée par IMP Group International.

Australie : Fairey-Clyde Aviation Co Pty. Ltd est fondée en 1948 en partenariat commercial avec Clyde Engineering. En 1988, cette société est absorbée par la société de défense australienne AWA.

Débuts de la Guerre Froide et des jets

La Seconde Guerre Mondiale

L'Entre-Deux-Guerres et la montée des périls

Aéronefs non catalogués

Missiles

Images

Images

Forum

Il n'y a pas encore de sujet dédié. En attendant d'en créer un, voici les derniers messsages de la catégorie Questions générales et techniques.
Voir la catégorie complète » Créer un nouveau sujet »
Re: parachute siege ejectable à 17/05/2019 13:04 redge
oui les autorités sont au courant.
le fait donc d'avoir un bout de parachute laisserait entendre une éjection… alors le siege doit se trouver pas loin,
Re: parachute siege ejectable à 17/05/2019 17:19 ciders
Autre hypothèse : pulvérisation du cockpit à l'impact.

Après faut voir. Est-ce que le A-6 avait un parachute de freinage ? Il ne me semble pas mais il faudrait vérifier.
Re: parachute siege ejectable à 17/05/2019 18:57 redge
Il venait d'un porte avion, le Nimitz, je suis au Panama.
Re: parachute siege ejectable à 17/05/2019 19:01 ciders
Celui-ci donc : https://aviation-safety.net/wikibase/wiki.php?id=57231
Re: parachute siege ejectable à 17/05/2019 19:26 redge
Oui, celui ci meme
Re: parachute siege ejectable à 20/05/2019 11:39 Sharky 125
Suite à un choc frontal, il me semble peu probable que les sièges partent. Un peu plus de précisions sur le parachute pourrait me guider: taille, couleur… Sur un siège il y a trois parachutes: le drogue (ou extracteur), le stabilisateur et le parachute pilote. S'il y a un parachute frein, il se trouve généralement à l'arrière de l'appareil.
Re: parachute siege ejectable à 21/05/2019 19:10 redge
voici une photo, je ne sais pas ce que ça représente
Re: parachute siege ejectable à 22/05/2019 15:29 Sharky 125
C'est une des broches de sécurité que l'on place quand l'avion est au sol. Il y en a plusieurs sur un siège éjectable, en vol elles sont placées dans une pochette sur le côté gauche du siège.
Re: parachute siege ejectable à 23/05/2019 14:20 redge
ça viendrait donc du cockpit;
Nous allons refaire une autre expé mieux préparé pour retrouver plus de choses,
merci pour votre aide
Plaquette de jonction BA - A vendre si interresser à 07/06/2019 02:49 Pierrax
[attachment=0:3il37p5f]<!– ia0 –>IMG0310A.jpg<!– ia0 –>[/attachment:3il37p5f] Je voudrai me debarrasser de cet objet recuperer apres avoir parler a un pilote de Mirage 2000 qui s'est ejecter suite a un probleme technique (pas de réponse palonnier) dans les année 2000 a Gruissan..
Si quellqu'un peu me dire sa valeurs ou si interresser contacter moi au 0645539630 merci
Re: j ai trouvé c est des pieces de mirage IIIC à 22/07/2019 16:22 olive1111
Bonjour, je viens de débarquer et de voire votre post. J'avais 6 ans à l'époque mais je me souviens de deux ou trois choses intéressantes. Les deux avions sont entrés en collision lors d'un exercice en altitude dans les environs de Charleville-Mézières. L'un des pilotes est parvenu à s'éjecter mais a été blessé. Je n'ai pas d'info sur le sort de l'autre. La collision a produit de très nombreux débris, dont certainement ceux que vous avez retrouvés. L'un d'eux est tombé à quelques mètres de mon grand père à l'époque, qui était occupé à travailler sur son toit. S'agissant d'un petit morceau (environ 20 cm), il l'avait conservé. Il habitait alors pas très loin de la zone du crash. Car il y a eu crash de l'un des deux avions sur la maison du Maire de DAMOUZY, sans faire de tués, mais trois blessés quand même chez les pompiers intervenus par la suite. A l'époque je me souviens que j'étais terrorisé car je pensais que des morceaux pouvaient encore retomber plusieurs jours après… Je me souviens aussi que quand j'étais chez mes grands parents ma terreur c'était les passages bas et rapides de chasseurs, qui étaient très fréquents. Ils habitaient La Havetière, soit à la périphérie de Charleville. Et ça me paraissait vraiment bas. Mais bon cet accident a du se produire en altitude. Il faudrait peut être demander au journal l'ardennais s'ils peuvent ressortir des archives de l'époque. Sans doute. Mon grand père avait gardé toutes les coupures de presse de l'époque mais je ne crois pas les avoir gardées (enfin, mes parents). De quel côté avez vous retrouvé ces débris ? A coup sur dans le secteur ARREUX-DAMOUZY-MELLIER FONTAINE (je crois que c'est à la verticale de Mellier que la collision s'est produite). Bien à vous. Olivier
Identification de nez Mirage III ? à 18/08/2019 19:11 jmkz1
Bonjour å tous, j'aurais besoin de votre aide pour identifier deux nez d'avion qui seraient d'après le vendeur des nez de Mirage III R et Mirage III…
Qu'en pensez-vous, autant le nez possédant les fenêtres pour les caméras semble bien être un Mirage III R, autant je n'arrive pas à identifier avec précision le second nez avec le semblant de prise Naca inversée la partie inférieure.
Merci pour votre aide, j'attends vos réponses avec impatience.

P.S. Les autocollants "Mirage III R" et "Mirage III" ne sont pas d'origine.
Image
Image
Re: Identification de nez Mirage III ? à 18/08/2019 22:57 jmkz1
J'ai trouvé…
Mirage 5BA (Belge)
Re: Identification de nez Mirage III ? à 19/08/2019 09:03 Jericho

jmkz1 a écrit

J'ai trouvé…
Mirage 5BA (Belge)
Bravo !
C'est dommage, j'ai même pô eu le temps de jouer avec cette devinette … :D
Re: Identification de nez Mirage III ? à 19/08/2019 10:09 iGH
Fallait mettre la main sur le buzzer ! :mrgreen:
Re: Identification de nez Mirage III ? à 19/08/2019 11:10 jmkz1
A votre avis, quelle pourrait être la valeur d'un de ces morceau du patrimoine aéronautique Français ?
Même si pour le coup il s'agit d'une version de Mirage n'ayant pas volé dans l'une des esquadrilles de l'armée de l'air Française.
Je suis plus intéressé par le nez de Mirage 5BA, même si le Mirage 5BR est encore plus rare…
Re: Identification de nez Mirage III ? à 19/08/2019 11:55 Jericho

iGH a écrit

Fallait mettre la main sur le buzzer ! :mrgreen:
J'ai même pas eu le temps de trouver où était le buzzer… :bonnet:
Re: Identification de nez Mirage III ? à 20/08/2019 15:08 cachée dans les pins
Vous pouvez répéter la question?
Re: Identification de nez Mirage III ? à 21/08/2019 21:53 d9pouces
J'imagine que les caméras ont été démontées du Mirage IIIR ?

Par contre, aucune idée du prix qu'on peut donner à ce genre de matériel, ni même comment en savoir davantage.
Peut-être en s'adressant aux équipes de petits musées (comme celui de Lyon Corbas) ?
Re: Identification de nez Mirage III ? à 22/08/2019 09:48 Clansman
Par contre, aucune idée du prix qu'on peut donner à ce genre de matériel

Faudrait une cotation à l'Argus. :mrgreen:
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:52 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires