Rappels

  • Constructeur : drapeau Pratt & Whitney
  • Date de sortie :
  • Type : Réacteur
Histoire
Le nom de J58 est souvent associé au Blackbird. Cependant, son histoire a commencé avant le projet A-12. Ainsi, certaines sources parlent de l'US Navy, qui chercha un moteur capable de propulser l'hydravion à réaction Martin P6M, alors que d'autres sources évoquent l'US Air Force voulant équiper le projet WS-110, futur XB-70 Walkyrie.

Le J58 se distingue par plusieurs aspects des autres moteurs de son époque, car il est capable d'être utilisé pendant de longues périodes avec la post-combustion, et surtout c'est un moteur à cycle variable, se comportant à basse vitesse comme un turboréacteur classique et à très haute vitesse comme un statoréacteur, seuls 20% de la puissance provenant du turboréacteur à Mach 3.2.

Le Pratt & Whitney J58 (désignation constructeur JT11D) fut développé à la fin des années 1950 à la demande de l'US Navy. Il fut spécifiquement conçu pour les vols à hautes altitudes, hautes températures et hautes vitesses, de l'ordre de Mach 3. Dans la pratique, seuls les A-12 Oxcart de l'USAF, et ses cousins YF-12 et SR-71, l'utiliseront.

Il fut le premier réacteur à être certifié pour les vols à Mach 3 par l'USAF, et le premier à pouvoir utiliser la PC sur de longues périodes. Il tourna sur un banc d'essai pour la première fois en 1958. La température des gaz d'éjection peut atteindre 3400°, et la consommation 8000 gallons par heure (soit 500 litres/minutes) à régime maximal.

Le carburant utilisé est un carburant spécial, le JP-7. Une seule mission nécessitait non seulement 6 à 8 ravitaillements en vol, mais de plus l'utilisation de ravitailleurs spéciaux, les KC-135Q. Ce carburant a ceci de spécial qu'il fut conçu pour supporter les très hautes températures. Il comporte de l'azote et du triéthylborane, afin de diminuer sa volatilité et d'être aussi peu inflammable que possible.

Le J58 doit atteindre 3200 rpm au démarrage : il utilise pour cela un démarreur AG330, lui-même actionné par 2 Buick Wildcat V-8 (poussée totale de 600 chevaux), qui sont des moteurs de voiture de course.

Les pièces mobiles sont particulièrement complexes. La plus connue est la souris mobile, actionnée automatiquement par le système Air Inlet Computer. Elle sert à réguler le flux d'air de façon à ce que l'onde de choc reste subsonique dans le conduit d'air. A Mach 3,2, cette souris va donner 80% de la puissance, le réacteur lui-même seulement 20% : le J58 se conduit alors comme un statoréacteur. Au-delà de Mach 1.6, cette souris se rétracte de 4 cm par tranche de Mach 0.1, et de 66 cm au total. Au basses vitesses, au contraire, le J58 se comporte comme un pur réacteur.
Caractéristiques
  • Masse à sec : 2 700 kg (5 952 lbs)
  • Longueur : 5 440 mm (214 in)
  • Largeur : 1 450 mm (57 in)
  • Hauteur : 1 450 mm (57 in)
  • Carburant utilisé : JP-7
  • Taux de compression : 6.000
  • Puissance normale : 11 340 kgp (111 kN, 25 000 lbf)
  • Puissance avec PC : 15 422 kgp (151 kN, 34 000 lbf)
  • Consommation normale : 25,484 g/kNs (0,9 kg/kgp/h, 0,9 lb/lbf/hr)
  • Consommation avec PC : 53,8 g/kNs (1,9 kg/kgp/h, 1,9 lb/lbf/hr)

Appareils

Images

Images

Forum

Sujet complet »
Pratt & Whitney J58 à 13/11/2006 19:50 Ex-f 16
bonsoir,
j'aimerais avoir plus de détaille sur ce moteur turbo-statoréacteurs Pratt & Whitney JT11D-20B de 144 kN, notement combien de litres d'essence consomme il? et si il est écologique.
merci
Re: moteur JT11D-20B de 144 à 13/11/2006 20:18 Ex-Pit

f 16 a écrit

bonsoir,
j'aimerais avoir plus de détaille sur ce moteur turbo-statoréacteurs Pratt & Whitney JT11D-20B de 144 kN, notement combien de litres d'essence consomme il? et si il est [b:6a4b6]écologique[/b:6a4b6].
merci[/quote:6a4b6]
:shock:
De façon a repondre avec le maximum de pertinence a cette interessante question, peux tu nous founir ta definition "ecologique", notamment dans le contexte particulier sus-mentionné ?!
à 13/11/2006 20:19 Pilou
Que vient faire un tel topic dans le forum "Forces Aériennes du Monde" ? :shock:
Servent à quoi sinon tous les forums ?
[url:83d51]http://www.franquin.com/images/gaston/perso_gaston/prunelle_gd.gif[/url:83d51] :mrgreen:
Donc, je déplace le sujet dans le bon forum.
à 13/11/2006 20:20 Ex-alkaline
c'est le réacteur du SR-71 il consomme en 2 heures (en PC)20 tonnes de JP-7 (carburant spécifiquement conçu a l'appareil) en 2 heures.
Il n’a pas l’air très écolo.
à 13/11/2006 20:29 Ex-Pit

alkaline a écrit

c'est le réacteur du SR-71 il consomme en 2 heures (en PC)20 tonnes de JP-7 (carburant spécifiquement conçu a l'appareil) en 2 heures.
Il n’a pas l’air très écolo.[/quote:4fafd]

Merci Alkaline pour cette explication de texte.
La consommation du SR-71 est de 30 282 L/h. J'aime la précision.
Source ici[/url:4fafd]
à 13/11/2006 23:23 Ex-Glpilot

Pit a écrit

La consommation du SR-71 est de 30 282 L/h. J'aime la précision.[/quote:dc744]
Oui, mais à quel régime? Qui correspond à quel vitesse pour le SR-71 à l'altitude ad hoc?
à 14/11/2006 12:43 Ex-Pit

Glpilot a écrit

Pit a écrit

La consommation du SR-71 est de 30 282 L/h. J'aime la précision.[/quote:7e4c3]
Oui, mais à quel régime? Qui correspond à quel vitesse pour le SR-71 à l'altitude ad hoc?[/quote:7e4c3]
Il est vrai qu'une telle precision manque paradoxalement de precision. :mrgreen:
On peut imaginer, au vu du chiffre precis au litre pres, que cela correspond tout d'abord a un translation d'unité anglosaxone en unité decimale et ensuite a une consommation moyenne sur l'ensemble d'une mission ? Non ?!
Re: à 13/07/2008 22:54 Ex-RogCas

Pit a écrit

Non ?!
Si ! :lol:

Pour préciser, l'approximation devait prendre pour base les 8000 gallons/h que consomme, EN MOYENNE, le turbo/stato-réacteur du SR-71 en vol de croisière à Mach 3+.

8)
Re: moteur JT11D-20B de 144 à 13/07/2008 22:55 ciders
Il floode ! Comme c'est meugnon ! :mrgreen:
Re: moteur JT11D-20B de 144 à 13/07/2008 22:57 Ex-la souri
Si ça pas c'est pas du remontage de topic… :mrgreen:















loin…[/size:wsjpd9or]loin…[/size:wsjpd9or]
Re: moteur JT11D-20B de 144 à 13/07/2008 23:01 Ex-RogCas
Un problème ? Je remonte autant que je veux, surtout quand je cherche de quoi parlent les sujets abandonnés, et qui sont potentiellement à verrouiller, voire à supprimer.

Et d'ailleurs, conscient que des esprits quelques peu torturés pouvaient s'engouffrer dans la brèche et croire que je floodais (je devrais jouer au loto tellement je suis lucide), je me suis permis d'y aller de mon commentaire.

:lol:
Re: moteur JT11D-20B de 144 à 18/08/2012 07:31 Clansman
Le Pratt & Whitney J58 (désignation constructeur JT11D) fut développé à la fin des années 1950 à la demande de l'US Navy. Il fut spécifiquement conçu pour les vols à hautes altitudes, hautes températures et hautes vitesses, de l'ordre de Mach 3. Dans la pratique, seuls les A-12 Oxcart de l'USAF, et ses cousins YF-12 et SR-71, l'utiliseront.

Il fut le premier réacteur à être certifié pour les vols à Mach 3 par l'USAF, et le premier à pouvoir utiliser la PC sur de longues périodes. Il tourna sur un banc d'essai pour la première fois en 1958. La température des gaz d'éjection peut atteindre 3400°, et la consommation 8000 gallons par heure (soit 500 litres/minutes) à régime maximal.

Le carburant utilisé est un carburant spécial, le JP-7. Une seule missions nécessitait non seulement 6 à 8 ravitaillements en vol, mais de plus l'utilisation de ravitailleurs spéciaux, les KC-135Q. Ce carburant, le JP-7, a ceci de spécial qu'il fut conçu pour résister aux très hautes températures. Il comporte de l'azote et du triéthylborane, afin de diminuer sa volatilité et d'être aussi peu inflammable que possible.

Le J58 doit atteindre 3200 rpm au démarrage : il utilise pour cela un démarreur AG330, lui-même actionné par 2 Buick Wildcat V-8 (poussée totale de 600 chevaux), qui sont des moteurs de voiture de course.

Les pièces mobiles sont particulièrement complexes. La plus connue est la souris mobile, actionnée automatiquement par le système Air Inlet Computer. Elle sert à réguler le flux d'air de façon à ce que l'onde de choc reste subsonique dans le conduit d'air. A Mach 3,2, cette souris va donner 80% de la puissance, le réacteur lui-même seulement 20% : le J58 se conduit alors comme un statoréacteur. Au-delà de Mach 1.6, cette souris se rétracte de 4 cm par tranche de Mach 0.1, et de 66 cm au total. Au basses vitesses, au contraire, le J58 se comporte comme un pur réacteur.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Pratt_%26_Whitney_J58

http://aerostories.free.fr/technique/J58/

http://en.wikipedia.org/wiki/Pratt_%26_Whitney_J58

http://www.hill.af.mil/library/factsheets/factsheet.asp?id=5786
Re: moteur JT11D-20B de 144 à 18/08/2012 15:27 Cinétic

Clansman a écrit

. Ce carburant, le JP-7, a ceci de spécial qu'il fut conçu pour ne pas s'échauffer aux très hautes températures. Il comporte de l'azote et du triéthylborane, afin de diminuer sa volatilité et d'être aussi peu inflammable que possible.

Cette tournure de phrase me fait tiquer…
Il ne semble que cela viole la seconde loi de la thermodynamique en plus.
Re: moteur JT11D-20B de 144 à 18/08/2012 16:11 Clansman
Tu me diras si c'est mieux comme ça. :)
Re: moteur JT11D-20B de 144 à 18/08/2012 16:21 Cinétic
oui, c'est mieux mais j'aurais utilisé "supporter" que "résister", mais bon après on va dire que je cherche la petite bête. :hehe:
Re: moteur JT11D-20B de 144 à 18/08/2012 16:24 Clansman
Du tout, je t'avoue que ça dépasse mes compétences et je suis ravi d'avoir l'opinion de quelqu'un qui s'y connaît mieux. J'ai corrigé directement sur la fiche du site, par contre.
Répondre aux messages »
Texte de , créé le Sept. 17, 2014, 1:54 p.m., modifié le . ©AviationsMilitaires